Centre de l'Édition et de l'Imprimé contemporains
Ressources sélectionnées sur Internet
Centre de l'Édition et de l'Imprimé contemporains (CÉDIC)
Le CÉDIC se veut un centre de recherche de la chose imprimée : le livre, ses acteurs, ses processus de fabrication et d'usage. Le champ d'activité du CÉDIC couvre donc les objets (livres, journaux  et autres productions imprimées), les outils et les  acteurs individuels (auteurs, imprimeurs, ouvriers du livre, éditeurs, libraires, lecteurs, bibliothécaires, ...) ou collectifs (imprimeries, maisons d'édition, syndicat, bibliothèques, ...). Il met en oeuvre tant les disciplines et les méthodes propres à la bibliologie et à ses sciences auxiliaires (bibliographie, biographie, ...) que les sciences qui concourent à son objet d'étude : économie, histoire économique et sociale, histoire des techniques, histoire culturelle, .... La reliure artistique, dite encore reliure de luxe, est exclue du champ d'étude.

Objectifs et domaines d'activités
Le CÉDIC analyse tous les aspects de la production et de l'usage de l'imprimé contemporain, ce qui implique la connaissance matérielle de l'objet imprimé et l'étude de son interaction avec l'environnement culturel, économique, social et politique de son époque. Outre l'étude de l'imprimé, les objectifs du CÉDIC sont la collecte de documents et d'archives et la mise en valeur des fonds actuels de la Réserve précieuse des Bibliothèques de l'Université libre de Bruxelles, avec pour corollaire la production d'inventaires raisonnés de l'ensemble des fonds et leur exploitation au travers d'exposition.  Afin de préserver la mémoire du livre et de l'édition contemporaine belge francophone, le CÉDIC constitue, par une politique de collecte sélective, des fonds documentaires spécialisés autour des différents acteurs de l'édition  : écrivains, graphistes, libraires, imprimeurs, revuistes, traducteurs, directeurs littéraires, éditeurs,  ...
    Le CÉDIC fournit ainsi à la Communauté scientifique et professionnelle des instruments de recherche et de documentation sur la vie de l'édition et les métiers du livre. Dans le cadre de l'accroissement des collections, les fonds sur l'édition, l'art typographique, la librairie et la presse aux XIXe et XXe siècles seront particulièrement suivis. Depuis le début de la constitution du CÉDIC sont entre autres arrivés les fonds de la Foire internationale du livre et des éditeurs Buschmann et Jamar....
    Ce projet se justifie aussi par l'absence en Belgique de centre spécialisé d'une telle nature. Traditionnellement, les investigations se sont surtout centrées sur le livre ancien et la période qui s'étend du XVe au XVIIIe siècle (Bibliothèque royale, universités de Liège, Mons, Louvain) ou l'histoire de la littérature et des écrivains en Belgique (Archives et Musée de la Littérature et les Centres d'histoire de la littérature belge de langue française de l'ensemble des universités). En France, l'Institut Mémoires de l'Edition contemporaine (IMEC) et le Centre d'histoire du livre et de l'édition de l'Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines ont ouvert de nouvelles voies.
    La date de la fondation de l'Université libre de Bruxelles (1834) coïncide par ailleurs avec la naissance de l'édition moderne en Europe et singulièrement en Belgique. Dès cette époque se constituent en effet les grandes sociétés en commandite dont les produits se diffusent d'une part dans toutes les couches sociales, d'autre part vers les marchés extérieurs. Cette même année 1834, l'importance de l'édition bruxelloise est attestée par Stendhal dans une lettre à à Sainte-Beuve lorsqu'il écrit : « Rome et moi nous ne connaissons la littérature française que par l'édition de Bruxelles ». Aujourd'hui encore, une activité éditoriale importante est encore présente à Bruxelles, qui abrite par ailleurs cinq imprimeries ou maisons d'édition actives depuis le XVIIIe siècle (Weissenbruch, 1755 ; Hayez, 1780) ou le XIXe siècle (Bruylant, 1838 ; Guyot, 1856 ; Larcier, 1872. À ce propos une exposition organisée conjointement par le CÉDIC et la Bibliothèque principale de la Ville de Bruxelles dans les locaux de cette dernière eut pour fil conducteur La vitalité de l'édition bruxelloise au XIXe siècle qui de la contrefaçon s'est peu à peu orientée vers l'édition d'art de réputation internationale.

Réserve précieuse
Le CÉDIC s'appuie  principalement sur les collections rassemblées par les bibliothèques de l'ULB, dans leur Réserve précieuse. Ce patrimoine est particulièrement riche pour la période considérée qui constitue d'ailleurs une priorité dans le développement des collections. Outre les livres précieux et anciens proprement dits, un certain nombre de fonds spéciaux forment l'ensemble des collections de la Réserve précieuse :
- Archives et manuscrits littéraires
- Bibliothèque de littérature générale (littérature, curiosa, sciences occultes, humour, pastiches, pamphlets, biographies, surréalisme, théâtre, contrefaçons)
- Bibliothèque Yves Barjon (littérature, histoire, géographie, voyages)
- Bibliothèque Thierry-Stanley Beherman (peinture)
- Bibliothèque Lionel Bertelson (histoire de la presse belge : ouvrages documentaires et spécimens de journaux)
- Bibliothèque André Delvaux
- Bibliothèque Philippe Devaux
- Bibliothèque Max Elskamp (littérature, histoire du livre, occultisme, folklore)
- Bibliothèque Jacques Gérard (philosophie, existentialisme)
- Bibliothèque Michel de Ghelderode (littérature, beaux-arts, géographie, biographies, histoire)
- Bibliothèque Félix Leblanc (littérature)
- Bibliothèque Marie-Thérèse Lenger (histoire de l'art, littérature, ouvrages de références)
- Bibliothèque Henri Pirenne (histoire de Belgique et de France)
- Bibliothèque Elisée Reclus (brochures et pamphlets politiques et économiques)
- Bibliothèque Scohy (littérature)
- Bibliothèque Émile Spehl (religion, morale, éducation, philosophie, gymnastique, dessin, droit, économie)
- Bibliothèque Jean-servais Stas (chimie, alchimie, histoire et littérature)
- Bibliothèque Henri Storck
- Bibliothèque Gustave Vanwelkenhuysen (littérature, revues)
- Bibliothèque Varenne-Gompel (histoire, littérature)
À l'intérieur même de la Réserve précieuse de l'ULB, les grands axes des collections documentaires du CÉDIC sont les suivants : la bio-bibliographie, l'histoire du livre en Belgique, l'art typographique, l'écriture, les monographies d'éditeurs, les libraires, les collectionneurs, la reliure, les techniques d'illustration du livre, les ex-libris, la paléographie, le papier, les manuels de labeur, l'histoire de la presse, les cartonnages, le livre dans la littérature, le secteur des paralittératures, les livres-objets. Le CÉDIC bénéficie dès aujourd'hui d'un fonds de références : une documentation de plus de 10 000 volumes sur le livre ainsi que des affiches de librairie et de specimens de journaux.

Contacts extérieurs
Sur le plan national, le CÉDIC sera présent au groupe de contact du FNRS Documents rares et précieux et entretiendra notamment des relations avec le Cercle belge de la librairie, l'Association des Éditeurs Belges (ADEB), la Centrale syndicale des métiers du livre, la Société royale des bibliophiles et iconophiles de Belgique ainsi qu’avec le Séminaire d'histoire du livre de l'Université de Mons et le Centre d’Étude du Livre Contemporain (CÉLIC) de l’Université de Liège. Sur le plan  international, il tissera des liens avec les institutions suivantes : l'Institut Mémoires de l'Edition Contemporaine (IMEC), l'Institut de Recherche et d’Histoire des Textes (IRHT), les Centres d'histoire du livre et de l'édition des Universités de Florence et Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, l'Association Internationale de Bibliologie (AIB), l'Association Québécoise pour l'Étude de l'Imprimé (AQÉI), le Groupe de Recherche en Édition Littéraire au Québec (GRELQ), la Vereniging van de belangen des boekhandels ainsi que la Society for the History of Authorship, Reading & Publishing (SHARP).

Comité scientifique et collaborateurs
Ce groupe se charge de procéder aux activités de recherche, de publication et à la politique d'acquisition ou de collecte.
Directeurs : Jean-Pierre Devroey, René Fayt
Comité scientifique : Paul Aron, Michel Draguet, Victor Ginsburgh, Jean-Jacques Heirwegh, Michèle Mat, Jean Puissant
Collaborateurs scientifiques : Carine Deprez, Jacques Hellemans, Bruno Liesen, Emile Van Balberghe


Jacques Hellemans

Mise à jour : 11.08.2015