Horizon Recherche

Suivez-nous sur Act’ULB Recherche - Twitter - Youtube
Contacts | Archives | Imprimer

Dernières publications

Des chercheurs de l'ULB - Faculté des Sciences et Ecole Polytechnique de Bruxelles - publient un rapport pour le BEUC (Bureau européen des unions de consommateurs) sur la consommation d'énergie et les compteurs intelligents.

Agenda

  • Congrès pluraliste des Sciences

50e édition du Congrès pluraliste des Sciences. En Belgique francophone et germanophone, le grand recyclage annuel organisé par et pour les professeurs de sciences. Du 21 au 23 août, à l'ULB-Campus du Solbosch.

Programme et inscription.

Dans l'actualité

FIRST Spin-off 2012: le projet MONOCAL sélectionné

L'appel First Spin-Off de la Wallonie vise à soutenir la création d'entreprises spin-off et la formation à l'esprit d'entreprise des chercheurs via le développement et la validation de produits, procédés ou services destinés à être valorisés industriellement à court terme.

La modification de surfaces couvre un vaste champ d'applications telles que le traitement de surfaces, l'optique, l'électronique, les biocapteurs et les biosurfaces. Actuellement, il n'est pas possible d'obtenir des monocouches post-fonctionnalisables liées de manière covalente à tout type de surface.

Afin de lever ce verrou technologique, un procédé original et général permettant de greffer une monocouche dense de calixarènes sur différentes surfaces a été mis au point dans le groupe du Pr. Ivan Jabin (Laboratoire de Chimie Organique, LCO) en étroite collaboration avec les groupes du Pr. Olivia Reinaud (Univ. Paris Descartes) et des Dr. Corinne Lagrost et Philippe Happiot (Univ. Rennes 1), ceci dans le cadre de la thèse du Dr. Alice Mattiuzzi (LCO).

L'objectif principal du projet First Spin-off intitulé "MONOCAL" est de pouvoir fabriquer à moindre coût et de manière reproductible des surfaces modèles modifiées par une monocouche de calixarènes et qui pourront être post-fonctionnalisées par une grande variété de molécules organiques. L'analyse des surfaces produites se fera en collaboration avec le groupe du Pr. François Reniers, partenaire scientifique du projet First Spin-off. Les surfaces modèles pourront être commercialisées et revendues par de grands distributeurs de produits chimiques ou de surfaces à tous les laboratoires industriels ou académiques désireux de développer de nouvelles applications dans le domaine des surfaces modifiées.

Citons d'autres mandats décrochés récemment par l'ULB :

L'appel FIRST International vise à soutenir et à développer les partenariats entre les entreprises wallonnes et les unités de recherche des universités ou des hautes écoles Belges et étrangères via le développement et la validation de produits, procédés ou services nouveaux. Cette année, seule l'ULB obtient deux mandats (SKINDTOX, Jacques Dubois et EPITOP, Marianne Rooman) pour des montants respectifs de 310.500 et 373.750 euros.

Le programme FIRST DoCA a pour objectifs de former un chercheur aux technologies émergentes dans le cadre d'une thèse de doctorat, accroitre ou renforcer l'expertise scientifique et technologique d'un centre de recherche agréé via la réalisation d'une recherche ayant pour objet la mise au point d'une technologie nouvelle susceptible d'être valorisée par le centre auprès des entreprises wallonnes et enfin donner à ce chercheur une expérience de partenariat scientifique international. Pour l'ULB, Esteban Zimanyi est partenaire du projet DECIWEB porté par le CETIC.

Maladie du sommeil: mécanisme mieux compris

Le trypanosome est un parasite responsable de la maladie du sommeil chez l'homme et du nagana qui décime l'élevage du bétail en Afrique sub-saharienne. Dangereux, ce parasite est aussi très ingénieux: il change de revêtement de surface et rend ainsi impossible le développement d'un vaccin tandis que les thérapies actuelles s'avèrent relativement inefficaces pour traiter les stades avancés de l'infection.

Le Laboratoire de Parasitologie moléculaire, IBMM-Faculté des Sciences vient de franchir une nouvelle étape dans la compréhension du trypanosome : sous la direction d'Etienne Pays, les chercheurs montrent comment en tout début d'infection, les trypanosomes réussissent à inhiber la réponse immune spontanée de l'hôte. Cette immunité innée est assurée par la production de la protéine inflammatoire TNF-a par des cellules sanguines appelées marcophages. Or lorsque les marcophages les attaquent, les trypanosomes produisent spontanément une molécule (l'AMP cyclique) qui empêche les marcophages de produire le TNF-a. Les autres trypanosomes échappent donc au TNF-a et passent la première barrière de défense de l'hôte !

Les chercheurs parlent de "comportement altruiste du parasite": les trypanosomes tués par les marcophages aident leurs congénères à établir l'infection! Autre originalité: les enzymes (adénylate cyclases) du parasite qui produisent l'AMP cyclique s'activent en condition de stress intense, en particulier la mort du trypanosome. En revanche, tant que le trypanosome n'est pas attaqué, ces enzymes sont maintenues inactives. C'est donc en quelque sorte une bombe à retardement qui se déclenche dans le corps de la cellule qui s'est aventurée à capturer le trypanosome!

Soutenu par le Fonds de la Recherche scientifique médicale (FRSM), les Pôles d'Attraction interuniversitaires (PAI) et le Welbio, le Laboratoire de Parasitologie moléculaire publie cette recherche en primeur dans la version Express Online de la prestigieuse revue Science.

SOIB 2012 : les résultats

Le programme Spin-off in Brussels (SOIB) de la Région de Bruxelles-capitale s'adresse tant aux universités et hautes écoles pour la création de spin-offs académiques qu'aux entreprises ou aux centres de recherche pour la création de spin-offs industrielles ou spin-out.

Les projets introduits dans le cadre de cette action visent la valorisation économique des résultats de recherche principalement à travers la mise au point d'un produit, d'un procédé ou d'un service commercialisable. Chaque projet doit impérativement aboutir à la création d'une entreprise implantée en Région bruxelloise.

Cette année, trois projets ULB ont été acceptés: le projet APSINT (Atmospheric Plasma Solution Integrator), mené par Nicolas Vandencasteele, CHANI, Faculté des Sciences (promoteur: François Reniers), le projet DiverCity de Corine Torrekens, GERME, Faculté des Sciences sociales et politiques (promoteur: Andrea Rea) et enfin le projet «Dispositif de traitement d'œdème lymphatique» de Jean-Baptiste Valsamis, BEAMS, Ecole Polytechnique de Bruxelles (promoteurs: Alain Delchambre, Jean-Paul Belgrado, Pierre Lambert) que nous vous présentons ici.

Les oedèmes lymphatiques résultent d'un drainage insuffisant des liquides lymphatiques et se traduisent par une congestion de la région affectée impliquant une augmentation du volume. Dans le monde entier, les personnes qui en souffrent sont estimées à 140 millions. Actuellement, cette maladie considérée comme chronique est soulagée par un massage manuel et l'utilisation de bandages de compression et de bas de contention.

Le projet vise à améliorer les dispositifs de compression en développant des bandages mieux adaptés, compte tenu des récentes recherches en lymphologie. Le projet commencera en octobre 2012, pour une durée de deux ans.

Jeunes délinquants enfermés

Pendant plusieurs mois, dans le cadre de sa thèse de doctorat, Alice Jaspart a partagé le quotidien de trois institutions à régime fermé (IPPJ, centre fédéral fermé) en Fédération Wallonie-Bruxelles pour en comprendre le fonctionnement concret, les logiques d'action, les interactions entre professionnels et jeunes, le vécu de l'enfermement pour chacun d'entre eux...

Nourrie d'une approche ethnographique, sa recherche menée dans le cadre d'une Mini-ARC pose un regard inédit sur un sujet polémique: l'enfermement des mineurs délinquants. Elle vient d'obtenir le prix Fernand Boulan de l'Association internationale des criminologues de langue française, visant à reconnaitre l'excellence et l'originalité d'une étude.

Désormais chargée de recherches FNRS au Centre de recherches criminologiques (Faculté de Droit et de Criminologie), Alice Jaspart étudie les nouveaux types d'institutions d'enfermement des jeunes tels que les centres fédéraux fermés en Belgique et les établissements pénitentiaires pour mineurs en France.

Nouvelle spin-off: Human Waves

Human Waves est une spin-off de l'ULB et d'UMons (Académie Wallonie Bruxelles), tout juste créée, qui propose des services et développe des produits en neurotechnologie. Grâce à la mesure des activités cérébrales et musculaires et à l'enregistrement du mouvement en 3 dimensions, différents produits sont proposés pour différentes applications, dans les domaines de la santé et de l'apprentissage; du sport ou des interfaces entre l'ordinateur et le cerveau.

Ce système d'analyse s'adresse également aux sportifs et aux entraîneurs, afin de diminuer le risque de blessures, de lésions musculaires et aussi de développer des stratégies neuro-musculaires gagnantes.

Les services et produits de Human Waves sont basés sur le paradigme PAMDA. PAMDA signifie Perception, Attention, Mémorisation, Décision et Action. Ce paradigme a été analysé et développé par le Laboratoire de Neurophysiologie et de Biomécanique du Mouvement (LNMB, Laboratory of Neurophysiology and Movement Biomechanics, Institut des Sciences de la motricité) au cours de différents projets européens et lors de deux projets réalisés en collaboration avec l'ESA. Le LNMB réalise des expériences dans la Station Spatiale Internationale afin de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau en apesanteur.

La mesure de l'évolution des ondes cérébrales permet à Human Waves de développer un système d'entraînement des ondes cérébrales basé sur le principe du neurofeedback (Brain Wave Trainer). L'objectif est de commercialiser un tel système pour les enfants et les patients souffrant de déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) en 4 ans. Cette pathologie représente entre 3 à 7 % des enfants dans nos pays. Les parents demandent des solutions de rechange aux médicaments et une approche multimodale.

Infirmité motrice cérébrale et serious gaming

Le système locomoteur nous permet à la fois de nous déplacer et d'entrer en interaction avec l'environnement. Il dépend des muscles, des articulations mais également du système nerveux (cerveau et moëlle épinière). Il est prouvé que les pathologies, tant légères que sévères, du système locomoteur constituent la première cause d'absentéisme professionnel.

Parmi les pathologies lourdes du système locomoteur, on trouve l'Infirmité Motrice Cérébrale (IMC), c'est-à-dire une lésion centrale congénitale engendrant des troubles de la commande neuromusculaire. C type de pathologie nécessite un traitement compliqué pouvant intégrer une orthèse de correction, une prise de médicaments, de la chirurgie et de la revalidation. Face à une thérapie aussi longue et contraignante, le thérapeute doit souvent faire face à une perte de motivation de ses patients: ils deviennent moins motivés à suivre une revalidation trop routinière à leurs yeux.

C'est pourquoi la plateforme ICT4REHAB propose des outils complémentaires de revalidation basés sur le jeu et personnalisable: des mini-jeux de révalidation  orientés «patient» et incluant l'analyse de la performance du patient. En effet, la base de données constituée dans le cadre du projet intègre non seulement les données cliniques mais aussi les données du Serious game (données fonctionnelles, statistiques). Le thérapeute peut ainsi visualiser et évaluer les progrès du patient pendant le jeu et même prédire l'évolution de ceux-ci. Afin de perfectionner encore cette approche et de l'étendre à des pathologies de type accident vasculaire cérébral, de nouveaux jeux seront bientôt disponibles et seront soumis à une validation clinique et scientifique.

Ce projet prometteur regroupe quatre partenaires académiques: le Laboratoire d'Anatomie, Biomécanique et Organogénèse (LABO, Faculté de Médecine), les laboratoires CODE (Ecole Polytechnique de Bruxelles) et MLG (Faculté des Sciences) pour l'ULB et le laboratoire ETRO de la VUB.

Pratiques culturelles en Wallonie et à Bruxelles

Les centres de recherche sASHA, Faculté d'Architecture (Didier Bergilez, Christine Schaut), GRAP (Jean-Louis Genard) et GRESAC (Daniel Vander Gucht), Faculté des Sciences sociales et politiques de l'ULB et le CES, Facultés universitaires Saint-Louis mènent ensemble une étude sur les pratiques culturelles en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Commanditée par l'Observatoire des Politiques culturelles, cette enquête qualitative vise à approfondir les grandes tendances soulignées lors d'une précédente enquête, quantitative celle-là. Plus précisément, au travers d'entretiens qualitatifs approfondis, les chercheurs - Justine Harzé (ULB) et François Demonty (FUSL) - vont s'intéresser à la dimension compréhensive du sens que les individus donnent à leurs pratiques, aux raisons de leurs choix et à leurs investissements culturels; ils vont analyser finement les trajectoires biographiques déclencheuses de la participation ou du retrait de la vie sociale et associative.

Propriétés des isolants topologiques

Les isolants topologiques sont de nouveaux matériaux qui suscitent la curiosité de nombreux scientifiques pour leurs propriétés de conduction électrique remarquables: l'intérieur d'un tel solide est isolant mais son bord conduit du courant sans dissiper d'énergie. De plus, ce courant non dissipatif est extrêmement robuste puisque le nombre d'états de bord (par exemple des particules localisées sur le bord du système et qui entrainent ce courant) reste constant lorsque le système est soumis à des perturbations. Les scientifiques parlent d'une conduction de courant topologique.

Les propriétés uniques de ces isolants exotiques reposent donc sur l'existence de ces états de bord topologiques qui circulent sans dissipation le long de leur bord. Toutefois, la présence des états de bord topologiques n'est aujourd'hui révélée que de façon indirecte.

Le théoricien Nathan Goldman, Service de Physique des systèmes complexes et Mécanique statistique, Faculté des Sciences et les expérimentateurs du Laboratoire Klastler Brossel, Ecole normale supérieure de Paris proposent une méthode originale pour extraire et analyser les états de bord topologiques à partir d'un gaz d'atomes froids.

Publiée dans la réputée revue Physical Review Letters, cette méthode peut être appliquée à toute une gamme de phases topologiques, réalisées avec des atomes froids, permettant ainsi d'approfondir nos connaissances de ces nouvelles phases de la matière. Leur recherche ouvre également une voie vers des applications technologiques importantes puisque des états de bord topologiques pourraient constituer les bases d'une nouvelle génération d'ordinateurs quantiques.

Le dossier à la Une

Actions de Recherche Concertées

Programme d'envergure, les Actions de Recherche Concertées ou ARC ont été attribuées pour la période 2012-2017. Pierre Marage, Vice-Recteur à la Politique académique et à la Recherche nous présente les résultats de l'ULB. [suite]

Les facteurs rhésus en 3D

Deux équipes de la Faculté des Sciences et de la Faculté de Pharmacie s'associent pour étudier le rôle physiologique et pathologique de deux facteurs rhésus ainsi que leur fonctionnement moléculaire. [suite]

Bruxelles: culture et mobilité s'entrecroisent

Six équipes des Facultés de Philosophie et Lettres, d'Architecture et des Sciences vont explorer les interactions entre les lieux de création et de diffusion artistiques et les lieux de mobilité bruxellois, du 18e siècle à nos jours. [suite]

I-APAS et la théorie de la ruine

Les services d'Analyse, de Probabilités et de Sciences actuarielles collaborent dans le projet I-APAS. Leur objectif ? Affiner l'analyse et la compréhension de modèles financiers - la théorie de la ruine - à l'aide d'outils mathématiques. [suite]

Défi

Ecosystème riche et essentiel, la mangrove est menacée de disparition. Du 2 au 6 juillet, au Sri Lanka, des chercheurs du monde entier débattront de ces menaces lors du MMM3, congrès organisé cette année par Farid Dahdouh-Guebas, chercheur à l'ULB

3 questions à...

Trois questions à Isabelle Bauthier, chercheur du Laboratoire interdisciplinaire Tourisme, Territoires, Sociétés, IGEAT-Faculté des Sciences.

> Découvrez toute l’actualité de la recherche à l’ULB


Rédaction: Nathalie Gobbe, Natacha Jordens, Communication Recherche, Département des relations extérieures

Développement et mise en page: Cellule Web

Vous souhaitez d'autres informations sur l'Université, ses enseignements ou son rayonnement international ?
Abonnez-vous à La Lettre.