] La Lettre de l'ULB [

Lire toute la lettre | Archives | Contacts | Imprimer 

Publications ULB

Berliner David
Calabrese Laura
Veniard Marie
Espion Bernard
Provost Michel
Wibaut Romain
Wouters Ine
Broustau Nadège
Sacco Muriel
Paternotte David
David Eric
Slautsky Emmanuel
Cahn Livia
Deligne Chloé
Pons-Rotbardt Noémie
Prignot Nicolas
Zimmer Alexis
Zitouni Benedikte

] En quelques lignes [

Les Pr. François Englert et Jean-Louis Vincent reçoivent le titre de baron

Sur la proposition du vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, le Roi a accordé le titre de baron à deux de nos professeurs:

> François ENGLERT, docteur en physique, professeur émérite de l'Université libre de Bruxelles, est ensemble avec Robert Brout et Peter Higgs le père spirituel du "boson de Higgs" ou "boson de BEH (Brout-Englert-Higgs)", qui était à la base de la construction du superconducteur impressionant du CERN (Centre européen pour la Recherche nucléaire).

> Jean-Louis VINCENT, médecin, est professeur à l'Université libre de Bruxelles et chef de service des Soins intensifs à l'Hôpital universitaire académique Erasme. Il est membre-fondateur de la "European Society of Intensive Care Medicine" et de la "European Shock Society" et secrétaire général de la "World Federation of Societies of Intensive and Critical Care Medicine". En 2010, il a reçu le Prix scientifique quinquennal Joseph Maisin du Fonds de la Recherche scientifique.

Le recteur de l'ULB élu président du Réseau français des instituts d'études avancées

Le professeur Didier Viviers, recteur de l'ULB, a été élu le 28 juin dernier à la présidence du Conseil d'administration du prestigieux Réseau français des instituts d'études avancées (RFIEA).

Succèdant au sociologue Jacques Commaille, Didier Viviers est le premier chercheur issu d'une université non-française à présider le RFIEA.

Créé en 2007, ce réseau a pour mission d'accompagner le développement des quatre instituts d'études avancées (IEA) d'Aix-Marseille, de Lyon, de Nantes et de Paris. Ces instituts qui constituent une pièce maîtresse de l'internationalisation du dispositif scientifique français en sciences humaines et sociales financent et accueillent, pour des séjours en résidence de 5 ou 10 mois, des chercheurs majoritairement étrangers. Rien qu'en 2012, ils ont accueilli, au terme d'un processus très sélectif, plus de 120 chercheurs issus de 4 continents.

Le Conseil d'administration du RFIEA, composé d'éminentes personnalités scientifiques françaises et étrangères, décide des orientations stratégiques en conformité avec ses missions qui consistent à financer (environ un tiers du budget des IEA), à évaluer et à conseiller le développement des IEA dans le respect des critères d'excellence scientifique et de viabilité budgétaire. Il est aidé dans cette tâche par un Conseil scientifique international.

Le RFIEA contribue aussi à promouvoir l'insertion internationale des instituts français en développant diverses initiatives avec des partenaires étrangers ou multilatéraux. A ce titre, le RFIEA assure notamment le secrétariat général du réseau européen NetIAS (Network of European Institutes for Advanced Study) qui regroupe 18 instituts d'études avancées européens parmi les plus prestigieux.

Nuit européenne des chauves-souris au Centre de culture scientifique


Envie d'émotions et de mystères pour la fin de l'été ? Le Centre de culture scientifique (CCS) de l'ULB participe à la Nuit européenne des chauves-souris... C'est l'occasion pour petits et grands, curieux et amateurs de faire la connaissance d'un mammifère injustement mal aimé et particulièrement fascinant.

Le CCS propose le samedi 31 août à partir de 17h30 de nombreuses activités (visites, exposés, jeux, laboratoires) axées autour de la chauve-souris afin d'en appréhender le mode de vie et faire comprendre pourquoi elle est nécessaire à la survie de notre écosystème. Le clou de l'événement sera une ballade de nuit à la rencontre de ces petits animaux dans leur habitat naturel. Retrouvez le programme complet sur les pages du CCS.

Formation continue: certificat d'université en bioéthique

Le Service de Formation continue de l'ULB lance une nouvelle formation: le Certificat d'université en bioéthique. Ce programme permet d'acquérir les connaissances fondamentales en bioéthique et d'apprendre à les appliquer à travers l'analyse de cas et de questions d'actualité.

Il forme à la transdisciplinarité en proposant des cours donnés par des titulaires issus de différentes facultés de l'ULB: Philosophie et Lettres, Droit, Sciences psychologiques et de l'éducation.

Le certificat en bioéthique est axé sur les dimensions éthiques, philosophiques et juridiques (nationales ou internationales) des savoirs et des pratiques liés aux domaines de la médecine, des soins de santé, des biotechnologies, des sciences cognitives, de la recherche scientifique et de l'expérimentation.

Etre capable de discerner la dimension éthique d'un problème, de l'analyser et de la prendre en considération dans la décision finale sont des compétences exigées de nos jours dans des domaines tels que la médecine, les soins de santé, les biotechnologies, les firmes pharmaceutiques, les ministères de la santé, le monde politique, juridique, législatif, les sciences humaines, l'enseignement, etc.

Le Certificat en bioéthique permet d'acquérir cet atout professionnel indispensable dans un XXIème siècle confronté à l'essor des techniques biomédicales qui ont un pouvoir toujours croissant d'intervention sur le vivant et des capacités toujours plus vastes de modifier des aspects essentiels de l'être humain.

Les admissions se font sur dossier et le nombre de places est limité.
Date limite d'inscription: 6 septembre 2013 - Les cours débutent le 20 septembre 2013.

Plus d'information:
formcont.ulb.ac.be