Lire toute la lettre | Archives | Contacts | Imprimer | S'abonner

Prix, distinctions


Une étudiante de la Faculté reçoit le 1er Prix de l'Université des Femmes

Comme chaque année, le Prix de l'Université des Femmes a récompensé des mémoires réalisés dans une optique féministe.
En catégorie Master, le 1er prix revient à Eve DELVOSAL pour « La paternité imposée: une problématique soluble en droit belge et au regard des thèses féministes ? ».

Le mémoire d'Eve Delvosal, étudiante sortante de la Faculté, porte sur la problématique dite de la "paternité imposée", à savoir un état de droit mis en exergue par de nombreux auteurs masculinistes revendiquant le droit, "pour les hommes aussi" de refuser une filiation.

Il faut savoir qu'en Belgique (mais également en France), le Code civil autorise toute mère à introduire une action en recherche de paternité à l'encontre de son partenaire sexuel, et ce en vue d'établir la filiation de son enfant. Le père biologique de l'enfant ne pourra échapper à cet établissement, et ce même s'il ne consentait pas à la naissance dudit enfant ou n'avait pas été averti de cette grossesse.

Certains auteurs, invoquant la possibilité pour une femme d'avorter, de mettre son enfant à l'adoption ou d'accoucher sous X en France, revendiquent ainsi la possibilité, pour un père qui s'opposerait à une naissance, de refuser la filiation légale. Ces auteurs usent de l'argumentaire féministe, inversent le rapport de domination et invitent au contrôle de la fécondité des femmes en invoquant une problématique qui est, finalement, purement masculiniste...

Ce mémoire sera prochainement publié par l'Université des Femmes.

http://www.universitedesfemmes.be/universite-des-femmes-bruxelles/prix-universite-des-femmes

Document attaché