n° 35 10/09/2009

Sommaire

> À la une ...
> Enseignement
> Recherche
> International
> Culture et vie sur les campus


Le coin presse

- Les communiqués
- Contacts presse


S'informer au quotidien?

- Esprit libre, le magazine de l'ULB
- La Une du site Web de l'ULB

L'agenda de l'ULB

- Culture
- Sport
- Congrès et Colloques
- Autres événements


Vous recherchez un ancien article ? Tapez un mot clé :

 

À la une ...

175 ans d'esprit libre, ça se fête!

e vendredi 18 septembre, la communauté universitaire est conviée à la traditionnelle séance académique de rentrée qui prendra, cette année, des couleurs particulières: celles de l'anniversaire des 175 ans de l'Université. [suite]

Enseignement

Campus Opéra
Pour sa rentrée 2009-2010, la Faculté de Philosophie et Lettres propose un nouvel enseignement sur le genre lyrique, fruit d'une collaboration originale avec le Théâtre royal de la Monnaie: le Campus Opéra, une initiation à l'histoire et à l'esthétique de l'opéra assortie de 3 spectacles. [suite]

L'ULB accueille ses nouveaux étudiants
Comme chaque année, l'Université propose à ses nouveaux étudiants une journée d'accueil spécifique. La désormais traditionnelle JANE, qui se déroulera ce vendredi 11 septembre, permettra aux nouveaux "ulbistes" de prendre contact avec leur Université: découverte des campus, de la bibliothèque et des services mis à leur disposition, rencontre avec les étudiants, participations à des conférences et tables-rondes, des activités culturelles et sportives, etc. [suite]

La Valorisation des acquis de l'expérience: un autre accès à l'Université
Depuis la rentrée 2008, la valorisation des acquis de l'expérience (VAE) se met en place à l'ULB dans le cadre d'un projet cofinancé par le FSE au niveau du CIUF et plus particulièrement de l'Académie universitaire Wallonie-Bruxelles. À l'ULB, la VAE, c'est également un projet pilote mené en collaboration avec le Service de Formation continue. [suite]


Recherche

DI-fusion 1.0: le dépôt institutionnel de l'ULB est entré en production ce 9 septembre
Mis en production ce 9 septembre, le dépôt institutionnel de l'ULB donne une nouvelle fenêtre sur le monde à la riche production scientifique de nos académiques et de nos chercheurs. L'ULB entre ainsi de plain pied dans une nouvelle ère de la communication savante. [suite]

Oberdan Leo à la tête de l'IMI
Le 15 septembre prochain, Oberdan Leo prendra la direction de l'Institut d'immunologie médicale (IMI) au sein du Biopark Charleroi Brussels South. [suite]

Brevets: pourquoi le système européen ne fonctionne pas
Professeur à la Faculté des Sciences sociales et politiques/Solvay Brussels School of Economics and Management de l'ULB, Bruno Van Pottelsberghe publie l'ouvrage "Lost property: the European patent system and why it doesn't work". [suite]

Thèse: David Andrieux prime
David Andrieux, jeune chercheur du Centre interdisciplinaire de phénomènes non-linéaires et de systèmes complexes (Cenoli) de l'ULB a reçu le "Ilya Prigogine Prize of Thermodynamics". [suite]

Collaboration Gargamelle à l'honneur
Le High Energy and Particle Physics Prize de la Société européenne de physique a été décerné cet été à la Collaboration Gargamelle. Parmi les partenaires primés figurent trois physiciens de l'ULB. [suite]

Chirurgie cardiaque: Myrielle Mathieu lauréate
La Prix Jacqueline Bernheim de la Fondation pour la chirurgie cardiaque est attribué cette année à Myrielle Mathieu, de la Faculté de Médecine de l'ULB. [suite]

Acide valproïque: effets anti-leucémiques expliqués
Des chercheurs de l'Institut Jules Bordet - ULB décortiquent les mécanismes moléculaires anti-leucémiques de l'acide valproïque, un médicament initialement connu comme antiépileptique. Leur étude est publiée dans la revue Leukemia. [suite]

Jean Nève, président du Conseil supérieur de la santé
Jean Nève, ancien président de l'Institut de Pharmacie et professeur ordinaire à l'ULB, vient d'être nommé président du Conseil supérieur de la santé, l'organe d'avis scientifique du SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement. [suite]

Les thèses défendues à l'ULB
Nous vous présentons ici les dates de soutenances publiques de thèses de doctorats défendues à l'ULB dans les prochains jours. [suite]


International

Pour un autre regard sur le Liban
Fin août, le président et le pro-recteur de l'ULB, Jean-Louis Vanherweghem et Pierre de Maret, accompagnés entre autres de représentants du CAL et de l'UAE, se sont rendu à Beyrouth pour célébrer la création d'une Maison laïque et d'une section Liban de l'UAE. [suite]

Coopération, pays émergents: 26 bourses de doctorat accordées
Grâce au Fonds Xénophilia, au Fonds Jacques Lewin-Inès Henriques de Castro et au Fonds des bourses de l'ULB, le Bureau des relations internationales et de la coopération de l'ULB a accordé 26 bourses de doctorat à des étudiants des pays en développement, des pays émergents et des pays d'Europe centrale et orientale pour un montant total de 405.000 EUR. [suite]


Culture et vie sur les campus

Francisco Ferrer: 100 ans après son exécution
À l'occasion du centenaire de l'exécution de Francisco Ferrer, le Centre interdisciplinaire d'études des religions et de la laïcité et le Centre des gauches de l'ULB, en collaboration avec la Haute École Francisco Ferrer, proposent une série de manifestations commémoratives, dont une exposition à la salle Allende à découvrir dès ce vendredi 11 septembre. [suite]

En route vers l'espace!
Alors que Frank de Winne, Roman Romanenko et Robert Thirsk seront toujours à bord de la station spatiale européenne et afin de marquer l'Année internationale de l'astronomie, l'ULB et la VUB proposent, ce 14 septembre, à l'initiative de Dirk Frimout et de l'Euro Space Society asbl, le "Space Day ULB-VUB". [suite]


La lettre rss

Le coup d'oeil

Francisco Ferrer. 100 ans après son exécution, les avatars d'une image. Une exposition à découvrir à la salle Allende dès ce 11 septembre. [Cliquer sur l'image pour l'agrandir]



En quelques lignes

IBMM: 10 ans
2009: 10 ans déjà que l'Institut de biologie et de médecine moléculaires de l'ULB était inauguré. À l'occasion de son anniversaire, l'IBMM organise deux journées de rencontres où se mêleront exposés de jeunes chercheurs et conférences de scientifiques confirmés: l'occasion de porter un regard sur la biologie et la médecine moléculaires d'aujourd'hui et de demain. Une séance académique est également prévue, en présence des Autorités de l'Université, des ministres Nollet et Marcourt et de Véronique Halloin, secrétaire générale du FNRS. Ces journées se tiendront les jeudi 1er et vendredi 2 octobre, au Point Centre, sur l'Aéropole de Charleroi. Entrée libre, inscription vivement conseillée. Programme complet sur www.biopark.be (rubrique "À l'agenda")

Le CEPULB fait sa rentrée
Le Conseil de l’éducation permanente de l’ULB tiendra sa séance de rentrée académique le mardi 22 septembre prochain à l’auditoire Janson, une séance un peu particulière cette année car le CEPULB fêtera ses 35 ans d’activité. Au programme notamment des événements de l’après -midi, une conférence inaugurale par Hervé Hasquin, Prof. émérite de l’ULB sur le thème « L’académie royale de Belgique et Darwin. Quel accueil au transformisme » et la proclamation du nouveau Prix Jean Teghem. Plus d'infos



Culture

Une croisière sur... le canal de Willebroeck
Le 26 septembre prochain, l'Extension de l'ULB vous invite à découvrir le canal de Willebroeck sur "la Gueuse", un superbe bateau datant de 1938 et appartenant aujourd'hui à l'ASBL "La Fonderie". Cette petite croisière de deux heures, commentée par le professeur Serge Jaumain, permettra de (re)découvrir cet important axe maritime qui reste l'un des poumons économiques de la Région bruxelloise. A partir de la présentation des nombreuses entreprises qui bordent aujourd'hui le canal, nous nous projetterons dans l'histoire des activités socio-économiques, mais aussi... récréatives de la Région bruxelloise, depuis la création de ce canal inauguré en 1561 jusqu'à nos jours. En pratique: le samedi 26 septembre 2009, de 10 à 12 heures, Quai Béco, avenue du Port 1 - 1000 Bruxelles. Inscriptions auprès de Violaine Sizaire, extension@ulb.ac.be et 02 650 26 46

Le son des Caricoles
Le 11 septembre, lors de la Journée d’accueil des nouveaux étudiants (JANE), laissez-vous emporter par la musique des Caricoles. Ils étaient au festival Esperanzah 2008 et 2009, au festival Lasemo 2009, et ajouteront une touche festive à la JANE, invités par la Médiathèque de l'ULB. Il y a bientôt deux ans, Piwi et Camille envisagent de se balader au gré des villes et des villages, des fêtes et des marchés, armés d'un cajun et d'un accordéon diatonique. Jouer dans la rue, savourer le temps présent, communier dans un esprit festif et musical avec ces anonymes qui hantent les rues tête baissée. S'arrêter, prendre le temps de se laisser envahir par des rythmes simples et entêtants. En pratique: Cela se passera Av. Paul Héger le 11 septembre, entre 12h30 et 13h30, et c'est gratuit.

Medias tous azimuts
Bonne nouvelle pour les passionnés de culture: la Médiathèque de l'ULB élargit ses heures d'ouverture en matinée. Elle sera à partir du 15 septembre ouverte les mardis, mercredis, vendredis et samedis de 10h30 à 18h30. Idéalement situé là où bat le cœur du campus: au coin de l’avenue Paul Héger et du square Servais, cet espace de 400 mètres carrés vous propose non seulement toujours plus de médias mais se veut également un lieu d’écoute, de visionnement et de discussion en tous genres. Cerise sur le gâteau, l'inscription est gratuite du 1er septembre au 30 juin pour les nouveaux étudiants à l'ULB ainsi que pour le personnel et les enseignants. Impossible de résister! Infos pratiques et prêts



À voir, à lire, à écouter

Le discours et la langue: une nouvelle revue
Le groupe de recherches LADISCO de l'ULB a le plaisir de vous annoncer la sortie de leur nouvelle revue "Le discours et la langue", une revue de linguistique française et d'analyse du discours. Cette revue se propose de diffuser les travaux menés en français et sur le français dans le cadre de l'analyse linguistique des discours. Elle entend privilégier les contributions qui s'inscrivent dans le cadre des théories de l'énonciation et/ou appréhendent des corpus inédits. Paraissant deux fois par an (octobre et mars), cette revue privilégiera les numéros thématiques tout en laissant dans chaque opus une place disponible pour des articles isolés, des recensions ou des annonces. Le premier numéro, édité par Laura Calabrese et Laurence Rosier (Faculté de Philosophie et Lettres), est ainsi consacré aux "Ethnotypes et sociotypes: normes, discours, cultures".

Dignité et diversité des hommes
La notion de dignité humaine, étroitement associée à l'idée de nature humaine, soulève de nombreuses questions philosophiques et ses usages dans le domaine de la bioéthique et du biodroit suscitent des réserves ou des critiques justifiées. La diversité - naturelle, culturelle, technique... - est une valeur dont la reconnaissance a progressé au cours de ces dernières décennies. Bien des débats bioéthiques n'ont cessé de l'illustrer. Plutôt que de s'en désoler, il faut s'en réjouir, en veillant à ce que la diversité ne soit pas synonyme de discrimination. À tous ceux que ces questionnements intéressent, on recommandera la lecture de ‘Dignité et diversité des hommes’, le dernier essai du Prof. Hottois, membre de l'Académie et du Comité consultatif de bioéthique. Professeur de Philosophie à l’ULB, Gilbert Hottois est également spécialiste des questions d’éthique de la techno-science, et l'auteur ou le directeur d'une trentaine d'ouvrages, dont un roman de science-fiction. Dignité et diversité des hommes, de Gilbert Hottois aux éditions Vrin.

Quelques nouveautés aux EUB
À signaler dans ce numéro, la sortie d'un ouvrage signé Olivier Corten et Annemie Schaus, dans la collection Droit: Le droit comme idéologie. Introduction critique au droit belge. Deux nouveautés sont également à épingler dans la collection poche des Éditions, UBLire: Modernité du libre examen de Chaim Perelman et Jean Stengers, et Paysages de la peur, L’homme et la nature au Moyen Age de Vito Fumagalli. Plus d'infos




Rédaction:
Sophie François (communication générale)
Nathalie Gobbe (communication recherche)

Développement et mise en page:
Cellule Web



 

À la une ...

175 ans d'esprit libre, ça se fête!

Ce vendredi 18 septembre, la communauté universitaire est conviée à la traditionnelle séance académique de rentrée qui prendra, cette année, des couleurs particulières: celles des 175 ans de l'Université. Cette séance marquera en effet le lancement officiel de cette année anniversaires, placée sous le signe de: "175 ans d'esprit libre, ça se fête!".

Jean-Louis Vanherweghem, président du Conseil d'administration, ouvrira la séance qui débutera à 16h à l'auditoire P-E Janson. Ludovic Vervoet et Thomas Petit, représentants des étudiants au CA, ainsi que Nadia Gammar et Marcel Niclot, représentants du Corps scientifiques et du PATGS réunis, prendront ensuite successivement la parole, avant de la rendre au président pour son allocution "ULB 2009". Le recteur de l'Université, Philippe Vincke, clôturera cette séance avec un discours sur les "175 ans!", qui inaugurera officiellement cette nouvelle année académique.


Enseignement

Campus Opéra

Pour sa rentrée 2009-2010, la Faculté de Philosophie et Lettres propose un nouvel enseignement sur le genre lyrique, fruit d'une collaboration originale avec le Théâtre royal de la Monnaie. Le projet Campus Opéra, dispensé par Valérie Dufour, propose une initiation à l'histoire et à l'esthétique de l'opéra assortie de 3 spectacles programmés à la Monnaie qui seront également présentés lors de séances d'introduction programmées tout au long de l'année.

Obligatoire pour les étudiants en Master en arts du spectacle à finalité spectacle vivant et en Master histoire de l'art/musicologie, il est également proposé en option (dans la limite des places disponibles) pour tous les autres étudiants en Master.

Pour cette année académique et la saison 2009-2010, les trois spectacles retenus sont les suivants: Iphigénie en Aulide et Iphigénie en Tauride de Christoph Gluck, 3 Adieux, une création chorégraphique de Anne-Teresa de Keersmaeker & Jérôme Bel inspiré de l'Adieu du Chant de la Terre de Malher et enfin Idoménée de Mozart.



L'ULB accueille ses nouveaux étudiants

L'entrée à l'Université constitue un cap important mais parfois difficile pour de nombreux jeunes. Les nouveaux étudiants se plaignent régulièrement de l'anonymat, de la lourdeur administrative et de l'"immensité" de l'espace. Depuis plusieurs années, l'ULB s'efforce de développer des activités destinées à accélérer l'intégration des "nouveaux" dans leur nouvel environnement physique et intellectuel. C'est dans ce cadre que s'inscrit la désormais traditionnelle JANE (Journée d'accueil des nouveaux étudiants) qui aura lieu, cette année, le vendredi 11 septembre.

Cette JANE offre au nouvel étudiant un premier contact informel avec son nouveau milieu: découverte des campus, de la bibliothèque et des services mis à sa disposition pour agrémenter et faciliter son séjour à l'ULB (services de restauration, services sociaux…), et rencontre avec les étudiants.
Au programme: séances d'accueil et discours de bienvenue, ateliers et tables-rondes, visites guidées des campus, démonstration du fonctionnement des Bibliothèques, activités culturelles et sportives, etc.

Plus d'infos: http://www.ulb.ac.be/jane/



La Valorisation des acquis de l'expérience: un autre accès à l'Université

Depuis la rentrée 2008, la valorisation des acquis de l'expérience (VAE) se met en place à l'ULB dans le cadre d'un projet cofinancé par le FSE au niveau du CIUF et plus particulièrement de l'Académie universitaire Wallonie-Bruxelles.

Qu'est-ce que la VAE?
La VAE permet de prendre en compte l'expérience professionnelle et/ou personnelle (y compris les années d'études réussies) des candidats de manière à réduire la durée de leurs études.

À qui s'adresse la VAE?
Cette procédure est destinée aux étudiants qui peuvent faire la preuve de minimum cinq années d'expérience et qui n'ont pas forcément les titres requis pour pouvoir être admis. En pratique, l'étudiant doit compléter un dossier de valorisation qui sera soumis à l'évaluation du jury de la filière.

Quels sont les avantages de la VAE?
La VAE offre deux possibilités pour diminuer la durée des études: soit en permettant d'obtenir la dispense de parties de programmes, soit en autorisant l'admission au second cycle d'étudiants qui n'ont pas les titres requis.

La VAE à l'ULB: un projet pilote
Depuis la mise en application du décret "Bologne", toutes les filières d'enseignement sont concernées par la valorisation des acquis de l'expérience. Toutefois, pour certaines filières "prioritaires", le Service de Formation continue de l'ULB assure un recrutement proactif en collaboration avec les filières concernées et les opérateurs d'insertion professionnelle (Actiris, Forem). De plus, le Service organise sur demande l'accompagnement des candidats à la VAE: il les aide à constituer leur dossier avant de le soumettre au Jury. Le Service assure aussi le repositionnement et la remis à niveau éventuelle des candidats en partenariat avec l'EPFC ainsi que le suivi psychologique avec PsyCampus.

Plus d'infos: Service de Formation continue, Damien Karnas, 02 650 45 80




Recherche

DI-fusion 1.0: le dépôt institutionnel de l'ULB est entré en production ce 9 septembre

Mis en production ce 9 septembre, le dépôt institutionnel de l'ULB donne une nouvelle fenêtre sur le monde à la riche production scientifique de nos académiques et de nos chercheurs. L'ULB entre ainsi de plain pied dans une nouvelle ère de la communication savante.

Au XVIIe siècle, des sociétés scientifiques, comme la Royal Society et l'Académie des Sciences de Paris, ou des savants comme Leibniz ont fondé les premiers périodiques scientifiques. L'idée de communiquer des idées scientifiques, plus librement et plus rapidement encore, est née en 1991 lorsque Paul Ginsparg a créé à partir du Los Alamos National Laboratory un réservoir de preprints en physique, étendu ultérieurement à d'autres domaines des sciences exactes. Ce premier dépôt thématique (http://ArXiv.org) comprend aujourd'hui plus de 557.000 e-prints. Le concept a été bientôt utilisé par les universités pour centraliser, préserver, et rendre accessible le capital intellectuel de l'institution.

DI-fusion, le dépôt institutionnel de l'ULB, est donc destiné à devenir la bibliographie académique de l'Université. Cet outil de référencement sera déployé et utilisé durant le processus d'évaluation de la recherche entrepris depuis 2008-2009 par l'ULB. DI-fusion assure également l'archivage des textes complets des publications et travaux scientifiques en plus des références bibliographiques des professeurs et des chercheurs de l'ULB.

Dans le mouvement de l'Open Access, DI-fusion permet l'accès public au texte complet des publications, immédiatement ou après les délais (ou autres restrictions) imposés par les éditeurs.

DI-fusion a été conçu comme un outil de soutien, simple et efficace, à l'activité scientifique. Nos équipes d'informaticiens et de bibliothécaires ont œuvré en permanence pour faciliter la vie du chercheur: un seul encodage pour des sorties multiples (CV ULB, CV FNRS, rapport d'activité, inventaire de la recherche, pages web personnelles, exportation vers des logiciels de gestion bibliographique personnels, etc.). Ces fonctionnalités (et beaucoup d'autres encore) sont en cours d'implantation.

DI-fusion a été conçu comme un outil de communication pour rendre plus visible encore la créativité scientifique des équipes de l'ULB. C'est pourquoi il propagera ses données vers des portails comme Google Scholar ou des archives disciplinaires. Pour faciliter l'inventaire des publications, DI-fusion importe également des données existantes depuis des sources bibliographiques de qualité comme PubMed.

En un clic, dès le 9 septembre: http://difusion.ulb.ac.be
Des questions, besoin d'aide: di-fusion@ulb.ac.be

Christophe Bulté, un des artisans de Di-fusion nous a quittés le lundi 31 août 2009. Nous continuons sans lui, avec l'optimisme qu'il nous a communiqué, les idéaux de libre accès au savoir que nous avons partagés avec lui et la fierté de rendre opérationnel le projet auquel il aura contribué avec ardeur et qualité.



Oberdan Leo à la tête de l'IMI

Le 15 septembre, Oberdan Leo deviendra le nouveau directeur de l'Institut d'immunologie médicale (IMI). Professeur ordinaire à l'ULB, Oberdan Leo enseigne l'immunologie et la biologie cellulaire en Faculté des Sciences et dirige un groupe de recherche au sein du Laboratoire de physiologie animale de l'Institut de biologie et de médecine moléculaires (IBMM). Il est également chargé du cours d'immunologie à l'Université de Mons. Depuis 1999, Oberdan Leo est président de la Société belge d'immunologie. Ses principaux intérêts de recherche portent sur l'activation et la différentiation des lymphocytes T et sur le contrôle de la réponse inflammatoire.

Il est auteur de plus d'une centaine de publications scientifiques dans des revues internationales à large diffusion. Oberdan Leo est également depuis plusieurs années, consultant auprès de GlaxoSmithkline Biologicals, l'entreprise qui a initié en 2004 avec l'ULB et la Région wallonne, le Partenariat Public Privé qui a permis de créer l'Institut d'immunologie médicale.

Oberdan Leo succède ainsi à Michel Goldman qui quitte l'IMI pour un autre IMI, l'Innovative Medicines Initiative dont il est devenu directeur exécutif.



Brevets: pourquoi le système européen ne fonctionne pas

Les régimes de propriété intellectuelle sont des éléments vitaux dans les systèmes nationaux d'innovation; ils constituent un facteur important pour la croissance et la compétitivité dans une économie de la connaissance. Comment le système de brevet européen est-il à la hauteur du défi? Bruno Van Pottelsberghe signe un ouvrage sur la question à l'initiative de Bruegel, groupe d'experts européens dédié à l'économie internationale.

Professeur à la Faculté des Sciences sociales et politiques/Solvay Brussels School of Economics and Management, adjoint du président et conseiller du recteur pour la valorisation de la recherche, Bruno Van Pottelsberghe étudie dans ce livre les conséquences de la fragmentation des systèmes européens de brevet. En particulier, cette fragmentation induit des coûts prohibitifs et des incohérences notables au niveau européen. En effet, in fine, les systèmes nationaux de brevet ont le pouvoir ultime de valider ou d'invalider un brevet européen. À l'incertitude et à la complexité managériale que ce système induit, vient s'ajouter une chute implicite de la qualité des brevets. Il s'intéresse également aux tentatives actuelles de coopération globale entre les États-Unis, l'Europe et le Japon: le chercheur suggère qu'une collaboration internationale ne pourra se faire sans une convergence préalable des systèmes, ce qui est loin d'être le cas, avec un système américain très bon marché et une faible qualité d'examen, et un système européen onéreux et fortement axé sur la qualité.

Utilisant des nouvelles données percutantes, l'économiste peint un tableau noir du paysage actuel des brevets à la fois en Europe et sur le plan international. Ce court ouvrage se termine par des recommandations politiques concrètes, à court, moyen et long-terme, incluant une révision complète de la gouvernance de l'Office européen des brevets.

Bruno Van Pottelsberghe, Lost property: The European patent system and why it doesn't work, Bruegel Blueprint 9, ISBN : 978-9-078910-12-1



Thèse: David Andrieux prime

Le Centre européen de recherche en thermodynamique (ECAST) a créé le "Ilya Prigogine Prize of Thermodynamics" qui récompense tous les deux ans la thèse d'un jeune chercheur prometteur. Cette année, c'est David Andrieux, jeune chercheur du Centre interdisciplinaire de phénomènes non-linéaires et de systèmes complexes (Cenoli) de la Faculté des Sciences de l'ULB qui a reçu ce prix pour son travail de doctorat intitulé "Nonequilibrium Statistical Thermodynamics at the Nanoscale".

Ce travail fut consacré à l'exploration des propriétés statistiques et thermodynamiques des processus irréversibles, en particulier aux échelles nanoscopiques. Cette recherche se situe à l'interface entre la physique, la chimie et la biologie. Le chercheur a étudié des phénomènes comme la conduction dans les circuits électroniques mésoscopiques ou encore le fonctionnement des "moteurs moléculaires", à l'origine de la production d'énergie dans nos cellules. Dans ce contexte, le chercheur a montré que les fluctuations moléculaires déterminent les propriétés de transport de ces systèmes. De même, il a relié l'irréversibilité des processus à leur dissipation d'énergie.

Ces développements montrent comment un ordre dynamique peut émerger à partir du chaos microscopique lorsqu'un système est poussé hors d'équilibre. Ce rôle constructif de la dissipation d'énergie permet la génération d'information aux échelles nanométriques. C'est le cas notamment de la réplication de l'ADN, qui devient plus fiable lorsque la synthèse est effectuée loin de l'équilibre thermodynamique.

David Andrieux vient par ailleurs de publier une monographie qui explore les propriétés de fluctuation, de transport et de dissipation des systèmes nanoscopiques.



Collaboration Gargamelle à l'honneur

Le prestigieux High Energy and Particle Physics Prize de la Société européenne de physique a été attribué cette année à la Collaboration Gargamelle pour la mise en évidence en 1973 des interactions faibles à courant neutre. Cette Collaboration était constituée de 55 physiciens dont 3 membres du Laboratoire de physique des particules élémentaires de l'ULB: Ghislaine Bertrand-Coremans, Jean Sacton et Pierre Vilain.

La chambre à bulles utilisée dans cette expérience fut baptisée Gargamelle en référence à la mère du géant Gargantua dans le roman de Rabelais. Ses dimensions étaient, en effet, gigantesques pour l'époque, avec un volume intérieur de 12 m3 pouvant être rempli de fréon ou de propane liquide. À partir de 1971, Gargamelle fut exposée au faisceau de neutrinos issu du synchrotron à protons du CERN et en juillet 1973, près de 300.000 clichés avaient été analysés, permettant de collecter 166 interactions ne comportant ni électron ni muon dans l'état final et, donc, attribuables à une réaction de type "courant neutre".

La partie la plus délicate de l'analyse et la plus controversée lors de la publication consista à démontrer que l'interprétation de ces évènements en termes d'interactions de neutrons ou autres hadrons neutres pouvait être écartée car elle ne pouvait rendre compte que de 10% au plus du signal observé.

La découverte des courants neutres entraîna l'acceptation de la théorie électrofaible qui unifie les interactions faibles et électromagnétiques, pour laquelle Glashow, Salam et Weinberg reçurent le Prix Nobel en 1979. Elle est considérée par beaucoup comme la plus importante découverte faite au CERN jusqu'ici. Reste à observer le boson de Brout-Englert (tous deux professeurs à l'ULB) et Higgs, la dernière pièce manquante de cette théorie. C'est l'objectif primordial du collisionneur LHC qui démarre au CERN.



Chirurgie cardiaque: Myrielle Mathieu lauréate

Assistante au Laboratoire de physiologie de la Faculté de Médecine de l'ULB, le Dr Myrielle Mathieu est lauréate du Prix Jacqueline Bernheim 2009. Attribué chaque année par la Fondation pour la chirurgie cardiaque, à un jeune chercheur de moins de 40 ans, attaché à une institution universitaire belge, ce prix lui sera officiellement remis le 16 octobre prochain à Bruxelles. Myrielle Mathieu se voit récompensée pour son étude visant à comparer la transplantation autologue de deux préparations de cellules souches issues de la moelle osseuse: les cellules mononucléées et les cellules mésenchymateuses.

Les maladies cardiovasculaires restent à l'heure actuelle la première cause d'hospitalisation et de mortalité adulte dans les pays occidentaux. Les traitements conventionnels ne sont que palliatifs: ils améliorent la qualité de vie du patient et ralentissent l'évolution de la maladie mais ne guérissent pas. Les scientifiques tentent donc de développer des méthodes thérapeutiques alternatives. Les chercheurs testent si le tissu cardiaque perdu peut régénérer grâce à la transplantation de cellules souches qui, contenues dans la moelle osseuse, sont capables de se multiplier à l'infini et de se différencier en différents types cellulaires. La thérapie cellulaire est devenue une alternative thérapeutique prometteuse. Toutefois, de multiples populations de cellules souches et précurseurs sont présentes dans un prélèvement de moelle osseuse; le type cellulaire optimal n'est toujours pas connu. C'est dans ce contexte qu'a été développée la recherche de Myrielle Mathieu. En comparant deux préparations de cellules souches, la chercheuse a montré que le transplantation de cellules mononucléées est plus efficace: elle réduit la taille de l'infarctus, améliore la fonction cardiaque globale et la vascularisation du myocarde.

Alors que se développent dans le monde entier des firmes spécialisées dans la production de cellules souches à visées thérapeutiques, cette étude permet de guider les chercheurs vers le type cellulaire le plus approprié. Elle apporte également une preuve supplémentaire que la thérapie cellulaire sera bientôt une nouvelle arme thérapeutique.

Cette étude fait partie intégrante d'un programme de recherche du Laboratoire de physiologie sur la thérapie cellulaire en cardiologie. Deux projets sont en cours: ils visent à améliorer l'efficacité de la thérapie cellulaire en augmentant la survie des cellules souches transplantées.



Acide valproïque: effets anti-leucémiques expliqués

La leucémie lymphoïde chronique (LLC) est la plus fréquente des leucémies qui touchent le monde occidental et reste jusqu'à présent incurable. Bien que son évolution chez certains patients soit lente, les traitements actuels permettent généralement de contrôler la maladie pendant quelques temps mais le clone leucémique n'est jamais éradiqué. Il est donc primordial de développer de nouvelles stratégies thérapeutiques permettant d'induire la mort des cellules leucémiques et d'inhiber leur prolifération. L'acide valproïque, un anticonvulsant utilisé dans le traitement de l'épilepsie, a été investigué pour ses effets anti-leucémiques dus à sa capacité à inhiber certaines enzymes cellulaires (les histones déacétylases). Il permet ainsi d'"ouvrir" la structure de l'ADN autorisant par là l'expression de gènes qui auraient été réprimés lors de la transformation tumorale.

Des chercheurs du Laboratoire d'hématologie expérimentale de l'Institut Jules Bordet - ULB ont décortiqué les mécanismes moléculaires anti-leucémiques de l'acide valproïque. Obtenus grâce à la technique des puces à ADN (ou microarray), leurs résultats ont été publiés dans la revue Leukemia du 27 août.

Le Dr. Basile Stamatopoulos, chercheur à l'ULB (1er auteur de l'article), le Dr. Laurence Lagneaux, maître de recherche FNRS à l'ULB (dernier auteur), et leurs collègues ont ainsi comparé l'expression génique des cellules de 14 patients traités ou non in vitro à l'acide valproïque et ont mis en évidence la modulation de près de 4000 gènes après à peine 4h de traitement! Parmi ces gènes, la diminution de gènes empêchant l'apoptose (phénomène naturel de mort cellulaire programmée), l'augmentation de gène provoquant cette apoptose et une perturbation des gènes impliqués dans le cycle cellulaire ont clairement été observés. De plus, les chercheurs de l'ULB ont prouvé que la combinaison in vitro de l'acide valproïque avec d'autres agents chimiothérapeutiques permet d'augmenter la chimiosensibilité des cellules et que l'acide valproïque était également capable d'inhiber la prolifération des cellules de LLC stimulées.

Ces observations démontrent et expliquent les effets anti-leucémiques de l'acide valproïque, encourageant par là son utilisation combinée dans le traitement de la LLC. La prochaine étape consistera en un essai clinique multicentrique de phase I/II directement chez les patients.



Jean Nève, président du Conseil supérieur de la santé

Jean Nève, ancien président de l'Institut de Pharmacie de l'ULB, vient d'être nommé président du Conseil supérieur de la santé par arrêté royal du 16 juillet dernier (publié au Moniteur du 7 septembre 2009). Ce Conseil est l'organe d'avis scientifique du SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement. Il fournit avis et recommandations indépendants et scientifiquement fondés, soit à son initiative propre, soit à la demande de la ministre de la Santé ou de son administration.

Jean Nève succède ainsi au professeur Guy De Backer (Université de Gand) à la tête de ce prestigieux organe fédéral qui vient de fêter ses 160 années d'existence. Composé de 200 experts officiellement nommés et disposant d'une réserve de 500 experts, il est dirigé par un Collège formé entre autres du président, de deux vice-présidents et des présidents des groupes de travail thématiques, à savoir la santé mentale, les facteurs physiques environnementaux, les facteurs chimiques environnementaux, l'alimentation et la santé ainsi que les problèmes biologiques concernant le sang, les cellules, tissus et organes humains, l'infectiologie, les vaccins, l'hygiène, etc. Il reçoit l'appui efficace d'un secrétariat scientifique et administratif.

Professeur ordinaire à l'Institut de Pharmacie, Jean Nève y dirige le Laboratoire de chimie pharmaceutique et enseigne la Thérapeutique médicamenteuse aux étudiants en pharmacie. Ses recherches concernent différents domaines de la nutrition et de la thérapeutique humaine; elles ont conduit à plus de 200 publications internationales. C'est un chercheur et un expert reconnu en nutrition humaine, en particulier dans le domaine des micro-nutriments (vitamines et oligo-éléments) et des antioxydants. Ses préoccupations actuelles concernent l'alimentation optimale et les politiques nutritionnelles.

L'Université se réjouit de cette reconnaissance de l'expertise et de la rigueur scientifique de Jean Nève et de l'Institut de Pharmacie, le port d'attache de ses recherches et de ses enseignements depuis 35 ans!



Les thèses défendues à l'ULB

Nous vous présentons ici les dates de soutenances publiques de thèses de doctorats défendues à l'ULB dans les prochains jours.

Faculté des Sciences sociales et politiques/Solvay Brussels School of Economics and Management
- Kevin Marechal, "The economics of climate change and the change of climate in economics: the implications for climate policy of adopting an evolutionary perspective." Le 11 septembre à 16h (Campus du Solbosch, bât. A, local AW1.120)

Faculté des Sciences psychologiques et de l'Éducation
- Antoine Pasquali, "Learning with and without consciousness." Le 12 septembre à 10h (Campus du Solbosch, bât. H, local H3228)

Faculté des Sciences
- Michel-Pierre Faucon, "Ecologie et biologie de la conservation des métallophytes. Le cas de Crepidorhopalon perrenis et C. tenuis (Scrophulariaceae) des sols cupro-cabaltifères du Katanga." Le 11 septembre à 14h (Jardin expérimental Jean Massart)
- Vincent Wens, "Of N=1 supersymmetric gauge theories and localizatio." Le 11 septembre à 14h (Campus de la Plaine, bât. NO, niv. 5, salle Solvay)

Faculté des Sciences appliquées
- Jason Matthew Meyers, "Tunable Diode Laser Absorption Spectroscopy Characterization of Impulse Hypervelocity CO2 Flows." Le 11 septembre à 14h (Campus du Solbosch, bât. U, local UB4.136)
- Marc Theeten, "Semi-microscopic and microscopic three-body models of nuclei and hypernuclei." Le 14 septembre à 16h (Campus du Solbosch, bât. U, local UB4.132)
- Thierry Vandeveld, "Etude expérimentale multisensorielle de la dynamique des impacts d’oiseaux sur structures d’avions." Le 16 septembre à 14h (École royale militaire, bât. K, salle Auditorium)

Toutes les soutenances publiques de thèses sur le site de l'Académie universitaire Wallonie-Bruxelles




International

Pour un autre regard sur le Liban

Fin août, le président et le pro-recteur de l'ULB, Jean-Louis Vanherweghem et Pierre de Maret, le président du Cal, Pierre Galand, ainsi que Jean-Michel Thomas et Albert Van Wetter pour l'UAE, l'Union des anciens de l'ULB, se sont rendus, avec quelques autres, à Beyrouth pour célébrer la création d'une Maison laïque et d'une section Liban de l'UAE, sous la houlette de Walid Ammar, médecin diplômé de l'ULB et aujourd'hui directeur général au ministère de la Santé au Liban.

Née en 2007, la section Liban de l'UAE s'inscrit dans la volonté de constituer un noyau de réflexion sur l'avenir du pays, au-delà des clivages confessionnels et politiques, en opposition au climat de discorde et de confrontation qui influe sur tous les secteurs du vivre ensemble. La Maison laïque a vu le jour pour constituer un forum où se rencontrent des Libanais de toute appartenance, pour discuter de problèmes de société sans préjugés. Les deux initiatives se rejoignent dans l'objectif de contribuer à l'émergence "d'une société libre, pluraliste et fraternelle, dotée d'un état de droit moderne, impartial et garant des droits de l'homme".

Ce voyage fut aussi une occasion de resserrer les liens avec l'Université libanaise (UL) dont Leila Saade, Doctor Honoris Causa de notre Alma mater et doyenne de l'École doctorale de Droit, de Sciences politiques, administratives et économiques, s'est plu à souligner le caractère public et le mérite d'avoir "réussi l'exploit d'être, à la fois, à la portée de tous, sans être affiliée à une quelconque partie de l'échiquier politique et confessionnel, conjuguant qualité et gratuité de l'enseignement".

Dans un exposé sur les "175 ans d'histoire de l'ULB au service de la liberté et de l'émancipation", J-L Vanherweghem a rappelé le rôle majeur joué par l'ULB, née d'une conviction, "la lutte contre l'emprise d'un dogme sur le savoir", dans la sécularisation de la science, l'accès à l'enseignement supérieur, l'émancipation des femmes et le combat pour la démocratie et les droits de l'homme.

Ces journées de célébration et de réflexion communes devraient redonner un nouvel élan aux collaborations académiques (bien vivantes en médecine et en droit particulièrement), grâce à la structuration des liens, au sein de la nouvelle section de l'UAE, entre les alumni de l'ULB, un réseau potentiel de 450 diplômés!

Retrouvez tous les discours prononcés lors de cette rencontre sur le site de la section française de l'UAE: http://uae-france.org



Coopération, pays émergents: 26 bourses de doctorat accordées

Grâce au Fonds Xénophilia, au Fonds Jacques Lewin-Inès Henriques de Castro et au Fonds des bourses de l'ULB, le Bureau des relations internationales et de la coopération de l'ULB (BRIC) a accordé 26 bourses de doctorat (22 reconductions et 4 nouvelles bourses) à des étudiants des pays en développement, des pays émergents et des pays d'Europe centrale et orientale pour un montant total de 405.000 EUR.

Ces bourses permettront à 16 étudiants africains, 2 de pays d'Europe centrale et orientale, 3 de pays d'Amérique latine et 5 de pays d'Asie de poursuivre leur formation au sein de notre Institution. Les disciplines couvertes vont de l'agronomie à la médecine en passant par l'histoire, la psychologie et les sciences appliquées, toutes les facultés sont concernées. Les thèmes vont des "Dynamiques sociales des comportements de santé au Burkina Faso", aux "Roms de Bessarabie et Transnistrie" en passant par "L'évaluation de l'impact des meilleurs techniques disponibles et des possibilités de valorisation de certains déchets dans le secteur industriel des traitements de surface au Maroc."

Pour plus de détails concernant les services d'accueil et les boursiers, veuillez cliquer ICI




Culture et vie sur les campus

Francisco Ferrer: 100 ans après son exécution

Tous ceux qui sont passés par l'ULB ont probablement encore en tête le nom de Ferrer: sa statue brandissant un flambeau fait face à l'ULB et lors de chaque Saint V, les étudiants viennent y déposer une gerbe de fleurs, un auditoire porte son nom… Sans compter les dizaines de places et rues de Belgique ainsi qu'une haute école de Bruxelles qui lui ont été dédiées. Mais alors qu'il y a un siècle, son procès expéditif et sa condamnation à mort avaient enflammé l'Europe ainsi que les États-Unis, force est de constater que le souvenir de ce pédagogue anarchiste s'est quelque peu estompé: qui était donc Ferrer et pourquoi est-il devenu, bien malgré lui, le symbole des martyrs de la Libre-Pensée? Comment a-t-on effacé l'anarchiste pour ne garder que le pédagogue bien plus consensuel?

Organisées par le Centre interdisciplinaire d'études des religions et de la laïcité (CIERL) et le Centre de sociologie des gauches (ULB) en collaboration avec la Haute École Francisco Ferrer, une série de manifestations ouvertes à tous marqueront le centenaire de l'exécution de cet homme, qui entendait - à travers son école mixte et laïque - combattre le monopole de l'enseignement religieux et la soumission des enfants au déterminisme social. Il fut considéré comme ayant, par ses idées subversives, déclenché la révolte qui secoua Barcelone en 1909.

Pendant près d'un mois, ce sont ainsi des expositions, des colloques, des visites guidées, des projections de films qui viendront commémorer ce libre-penseur. Pour inaugurer cette série de manifestations, l'ULB vous propose une exposition à la salle Allende (campus du Solbosch): "Francisco Ferrer: 100 ans après son exécution, les avatars d'une image". Du 11 septembre au 17 octobre, du lundi au samedi de 11h à 16h.

Infos sur l'exposition: 02 650 37 65, culture@ulb.ac.be
Programme complet des activités sur le site du CIERL



En route vers l'espace!

Alors que Frank de Winne, Roman Romanenko et Robert Thirsk seront toujours à bord de la station spatiale européenne et afin de marquer l'Année internationale de l'astronomie, l'ULB et la VUB organisent ce lundi 14 septembre un "Space Day ULB-VUB", à l'initiative de Dirk Frimout et de l'Euro Space Society asbl.

L'objectif de ce Space Day est de faire découvrir aux élèves de l'enseignement secondaire et aux étudiants de l'Université, les formations, métiers et thèmes de recherches liés au spatial à l'ULB et à la VUB. Une dizaine d'astronautes et cosmonautes venus du monde entier seront exceptionnellement présents à cette occasion pour répondre aux questions du public. À l'issue de la séance plénière, les participants pourront interagir en plus petits comités avec les astronautes, cosmonautes et les scientifiques de l'ULB et de la VUB, au sein de 5 ateliers abordant les questions telles que "Comment devenir un astronaute", "La Terre vue de l'espace", "La vie en apesanteur", "La Physique en Apesanteur", "La découverte de l'Univers".

Vu le succès rencontré par cet événement auprès des écoles secondaires, la séance plénière, prévue à l'auditoire P-E Janson, sera retransmise en direct sur grand écran dans la salle Dupréel (campus du Solbosch, bâtiment S) pour les étudiants ULB-VUB et le grand public.

Infos et inscriptions (obligatoires): http://www.ulb.ac.be/spaceweek/







ULB - Département des relations extérieures - Service de communication