n° 27 02/04/2009

Sommaire

> À la une ...
> Enseignement
> Recherche
> Des nouvelles de l'Hôpital


Le coin presse

- Les communiqués
- Contacts presse


S'informer au quotidien?

- Esprit libre, le magazine de l'ULB
- La Une du site Web de l'ULB

L'agenda de l'ULB

- Culture
- Sport
- Congrès et Colloques
- Autres événements


Vous recherchez un ancien article ? Tapez un mot clé :

 

À la une ...

L'action sociale des universités

'Institut des Sciences du Travail et le Bureau des étudiants administrateurs de l'ULB proposent un colloque consacré à "L'action sociale des universités à l'attention des étudiants". Objectif: jeter les bases d'une réflexion nécessaire et constituer un premier pas dans la création d'un réseau de chercheurs et de professionnels de l'action sociale à l'attention des étudiants. [suite]

Enseignement

L'urbanisme comme challenge
Lauréat de la précédente édition du Challenge interuniversitaire d'urbanisme, l'Institut d'urbanisme et d'aménagement du territoire de l'ULB (IUAT-ULB) a le privilège d'organiser ce concours, pour la première fois hors de France, du 30 mars au 3 avril. [suite]

Biopark: focus Hautes écoles
Le projet de Biopark Formation visant les enseignants des Hautes écoles s'étend, avec le soutien de l'Europe et de la Région wallonne (Convergences). [suite]

Le Collège de France à Bruxelles
Les cours du Collège de France à Bruxelles reprennent au mois d'avril. Au programme: "La philosophie des sciences de la vie", de Anne Fagot-Largeault; "Des protéines allostériques à la communication neuronale", de Jean-Pierre Changeux; ainsi que "Renouveler le formalisme juridique" et "Inventer la gouvernance avec et par-delà les États", de Mireille Delmas-Marty. [suite]

Le Master en Arts du spectacle accueille Carlo Boso
Le Master en Arts du spectacle accueille le metteur en scène et comédien italien Carlo Boso. L'artiste de la Commedia Dell'Arte y animera ce deuxième quadrimestre un atelier consacré à la rhétorique théâtrale. [suite]


Recherche

Biopark: l'imagerie s'étend
Grâce au soutien de l'Europe et de la Région wallonne (FEDER, 2e appel), le centre multimodal d'imagerie se complète.[suite]

Bruxelles: immigration, jeunesse et élections
Le centre de recherche METICES de l'ULB a analysé les intentions de vote aux élections fédérales de 2007, de rhétoriciens bruxellois issus de l'immigration. Les résultats de leur étude sont publiés dans la revue Brussels Studies du 30 mars. [suite]

Région de Bruxelles-Capitale: impulsion 'environnement'
Nous poursuivons la présentation des projets soutenus par le Programme d'impulsion "Environnement" de la Région de Bruxelles-Capitale, avec Oxerom et Tefracem, tous deux coordonnés par des équipes de l'ULB. [suite]

Télévie: Maladie du greffon contre l'hôte
Grâce au soutien du Télévie, des chercheurs de l'Institut d'immunologie médicale de la Faculté de Médecine de l'ULB s'intéressent à la maladie du greffon contre l'hôte, en étudiant le rôle régulateur des cellules "Natural Killer". [suite]

Les thèses défendues à l'ULB
Nous vous présentons ici les dates de soutenances publiques de thèses de doctorats défendues à l'ULB dans les prochains jours. [suite]


Des nouvelles de l'Hôpital

Anévrysme du cerveau: une première à Erasme
L'équipe neurovasculaire de l'Hôpital universitaire Erasme publie la première étude mondiale rapportant les résultats à long terme d'un nouveau traitement des anévrysmes complexes des artères du cerveau. [suite]

Soins intensifs en symposium
Le symposium mondial sur les soins intensifs et la médecine d'urgence (Isicem) s'est tenu à Bruxelles. Jean-Louis Vincent, de l'Hôpital Erasme, était parmi les organisateurs. [suite]


La lettre rss

Le coup d'oeil

Biopark Charleroi Brussels South accueille deux nouveaux financements: le premier permettra d'étendre un projet de formation continue à destination des enseignants des Hautes écoles (voir rubrique "Enseignement"); le second d'acquérir de nouveaux équipements et d'installer le centre d'imagerie dans des locaux spécifiquement aménagés au pied du bâtiment du BUC. (voir rubrique "Recherche") [Cliquer sur l'image pour l'agrandir]



En quelques lignes

Biopark News
Le 1er numéro de Biopark News, la newsletter du Biopark Charleroi Brussels South, vient de paraître. Vous y lirez, quatre fois par an, l'actualité du Biopark et de ses différentes composantes - recherche, plateformes technologiques, valorisation, entreprises et formation. À découvrir sur le web : www.biopark.be, rubrique "Actualité".

Nouveaux instruments R&D
La DGO 6, l'AST et l'UWE organisent une séance d'information autour du décret wallon du 3 juillet 2008 - les chèques technologiques. Cette séance a lieu ce jeudi 2 avril, de 8h30 à 11h, au Point Centre - Aéropole de Charleroi (Gosselies). Infos et inscription (gratuite mais obligatoire) : http://ast.wallonie.be

Il était une fois la Belgique…Concours
Vous aimez écrire et vous souhaitez vous exprimer sur le thème de la Belgique? Participez au premier concours bilingue d'écriture de contes sur la Belgique, où francophones et néerlandophones pourront imaginer une petite histoire sur notre royaume. Les textes en français seront édités sur le blog de la Libre Belgique, accessible à tout lecteur qui pourra voter pour son conte préféré. Des prix seront attribués aux œuvres les plus appréciées. L'objectif de ce concours est la création d'un espace commun d'expression et de communication entre les communautés francophone et néerlandophone. Il est organisé par plusieurs professeurs et doctorants, parmi lesquels Katia Vandenborre, de l'ULB; avec le soutien de la Commission culturelle de l'ULB, la VUB, La Libre Belgique et La Fondation Roi Baudouin. La Belgique sera conte - Het sprookje van Belgïe. Date limite: le 30 juin 2009. Plus d'infos



Colloques et conférences

L'Union européenne et l'immigration…
La question de l'immigration et d'asile demeure un sujet important sur le continent européen, soulevant de nombreux débats. Dans cette optique, le 6ème Congrès européen des juristes spécialistes en la matière sera organisé pour permettre à tous de mieux comprendre la dimension externe de la politique d'immigration et d'asile de l'Union européenne. Les meilleurs spécialistes universitaires et praticiens des institutions européennes des États membres seront réunis à cette occasion, avec comme objectifs: examiner la base légale de la politique européenne d'immigration et d'asile, avec discussions et évaluations de ses développements et pratiques récentes. Ce congrès est une initiative commune du Réseau académique Odysseus, créé en 1998 à l'initiative de l'Institut d'études européennes, et le groupe de recherches "transposition de et protection juridique en droit européen de la migration". En pratique: le vendredi 3 et le samedi 4 avril 2009 au Palais des Académies (rue Ducale 1, 1000 Bruxelles). Infos et inscriptions (obligatoires).

Collège Belgique
Parmi les cours (libres et ouverts à tous) du Collège Belgique qui se tiendront dans les prochaines semaines, épinglons la première leçon du cours " Le siècle des génocides et de la Shoah ", donné par Joël Kotek, chargé de cours au Département de Sciences politiques de la Faculté des Sciences sociales et politiques/SBS-EM. Cette première leçon, intitulée " 1904-1994 : le siècle des génocides et de la violence de masse ", aura lieu le 22 avril de 16h à 18h, au Palais des Académies (1 rue Ducale à 1000 Bruxelles). Programme complet du Collège Belgique.



À voir, à lire, à écouter

Au temps des catastrophes, avec Isabelle Stengers
Isabelle Stengers, professeur en Faculté de Philosophie et Lettres, publie aux Éditions La Découverte: "Au temps des catastrophe". Dans cet ouvrage, la spécialiste de l'histoire et de la philosophie des sciences explore les effets du réchauffement climatique sur les êtres vivants, les océans, l'atmosphère, les sols. Elle y constate également l'incapacité de nos dirigeants à prendre acte de la situation : guerre économique oblige, notre mode de croissance actuel, irresponsable, voire criminel, doit être maintenu coûte que coûte. I. Stengers dénonce ces situations, mais elle va également au-delà. Pour l'auteure, il s'agit d'apprendre, à toute échelle, à briser le sentiment d'impuissance qui nous menace, à expérimenter ce que demande la capacité de résister aux expropriations et aux destructions du capitalisme. Ce sont les chemins de cette alternative qu'elle explore dans cet essai novateur. Plus d'infos




Rédaction:
Sophie François (communication générale)
Nathalie Gobbe (communication recherche)

Développement et mise en page:
Cellule Web



 

À la une ...

L'action sociale des universités

Toutes les universités belges développent aujourd'hui des structures d'action sociale à l'attention des étudiants. Celle-ci dépend fortement des types de publics auxquels les universités sont confrontées, des principes philosophiques dont elles se revendiquent et de leurs moyens financiers. À l'heure où l'harmonisation est devenue le paradigme des politiques de l'enseignement supérieur partout en Europe, réfléchir sur ces différences s'avère primordial. C'est cette réflexion que l'ULB souhaite initier lors du colloque organisé ce 3 avril par l'Institut des Sciences du Travail et le Bureau des étudiants administrateurs, et dont l'un des objectifs est de constituer un premier pas dans la création d'un réseau de chercheurs et de professionnels de l'action sociale à l'attention des étudiants.

Ce colloque abordera des questions telles que le déterminisme social, les méthodes d'évaluation de la qualité des initiatives, les bonnes pratiques et leur éventuelle mutualisation, l'articulation université/pouvoirs publics, etc. Il s'adresse tout particulièrement aux professionnels de l'action sociale, aux acteurs de l'enseignement supérieur et aux décideurs politiques. Chacun d'entre eux est très peu informé du rôle ou de la réalité des deux autres dans le secteur de l'action sociale à l'attention des étudiants. Créer un espace de dialogue afin de mieux appréhender les réalités réciproques est donc essentiel afin de garantir une articulation efficace entre les différentes formes d'interventions.

En pratique : le 3 avril, dès 9h, au Palais des Académies (1 rue Ducale à 1000 Bruxelles)
Infos et inscriptions : http://www.ulb.ac.be/colloque/asue/


Enseignement

L'urbanisme comme challenge

L'année dernière, quatre étudiants de l'Institut d'urbanisme et d'aménagement du territoire de l'ULB (IUAT-ULB) remportaient le Challenge interuniversitaire d'urbanisme à Lille. En emportant ce 1er prix, l'IUAT avait également gagné le droit d'organiser le challenge l'année suivante. C'est ainsi que se tient du 30 mars au 3 avril à Bruxelles, et pour la 1ère fois hors de France, la 19e édition du Challenge interuniversitaire d'urbanisme.

Ce concours voit s'affronter 8 équipes de 4 étudiants, provenant toutes d'institutions françaises membres de l'Association internationale pour la promotion de l'enseignement et de la recherche en aménagement et urbanisme (APERAU France-Europe), instigatrice du challenge. Leur mission est de travailler sur une problématique d'urbanisme choisie par l'institution hôte. Le lieu choisi par l'IUAT-ULB est la zone Levier n°12, située entre le quartier RTBF-VRT, l'autoroute E-40 et la chaussée de Louvain, et définie par la Région de Bruxelles-Capitale comme une des 14 zones d'interventions prioritaires.

Les projets des étudiants seront présentés ce vendredi 3 avril à l'école communale n°1 à Schaerbeek, devant un jury, présidé par la Bourgmestre de la commune de Schaerbeek, Cécile Jodogne, et composé de représentants académiques et professionnels. Parmi ceux-ci, notons la présence de Sébastien Goethals et de Christian Lelubre, respectivement chercheur et chargé de cours à l'IUAT-ULB.



Biopark: focus Hautes écoles

Grâce au Fonds social européen (FSE, Europe et Région wallonne), un projet de formation continue à destination des enseignants des Hautes écoles (HE) est en train de se monter au sein du Biopark Charleroi Brussels South.

Destiné aux enseignants des HE qui forment principalement aux métiers de technicien de laboratoire et d'ingénieur dans le domaine des biotechnologies liés aux sciences de la vie, ce projet vise à assurer une meilleure adéquation entre la formation initiale délivrée par ces enseignants et les attentes des entreprises en constante évolution. Il s'articule sur trois axes: des modules théoriques qui décrivent l'état de l'art dans une discipline spécifique, des démonstrations sur certaines techniques de pointe et une aide à la mise en place de travaux pratiques spécifiques.

Lancé à titre de projet pilote lors du précédent appel, le projet est désormais étendu à l'ensemble des Hautes écoles de la Communauté française, jusqu'en 2013, grâce au soutien du FSE (2e appel). Le projet est piloté par Biopark Formation, créée début 2009 au sein du Biopark Charleroi Brussels South.



Le Collège de France à Bruxelles

Ces mois d'avril et mai voient revenir les cours du Collège de France à Bruxelles.
Le professeur Anne Fagot-Largeault commencera ce nouveau cycle avec les deux premières leçons de son cours consacré à la "Philosophie des sciences de la vie". Médecin psychiatre et docteur ès lettres et sciences humaines, Anne Fagot-Largeault est titulaire, au sein du Collège de France, de la Chaire de philosophie des sciences biologiques et médicales. Elle a, par ailleurs, été nommée membre du Haut Conseil de la science et la technologie en 2006.
En pratique : les 21 et 28 avril, de 14h à 16h

Mi-mai, le professeur Jean-Pierre Changeux donnera les trois dernières leçons de son cours: "Des protéines allostériques à la communication neuronale". Neurobiologiste de renom, le professeur Changeux est aujourd'hui professeur honoraire du Collège de France et de l'Institut Pasteur.
En pratique : le 12 mai, de 14h à 15h et le 13 mais, de 11h à 12h et de 14h à 15h

Le professeur Mireille Delmas-Marty, titulaire au sein du Collège de France de la Chaire d'études juridiques comparatives et d'internationalisation du droit, donnera également les dernières leçons de son cours intitulé: "L'Europe, laboratoire de la mondialisation du droit". Elle axera ces interventions sur le renouvèlement du formalisme juridique et l'invention de la gouvernance avec et par-delà les États.
En pratique : le 28 mai, de 11h à 12h et de 14h à 15h.

Toutes les conférences sont en accès libre et se déroulent au Palais des Académies (1 rue Ducale à 1000 Bruxelles).
Plus d'infos : melanie.vander.geeten@ulb.ac.be



Le Master en Arts du spectacle accueille Carlo Boso

Le Master en Arts du spectacle, organisé par la Faculté de Philosophie et Lettres, propose aux étudiants deux finalités: une finalité "écriture et analyse cinématographique" et une finalité "spectacle vivant". La première vise l'acquisition d'une solide culture cinématographique, ainsi que des bases d'une démarche à la fois réflexive au niveau de la théorie et créative au niveau de l'écriture. Ce master comprend un important volet pratique unique en Europe. Encadrés par des praticiens-cinéastes de renom tels que Luc Dardenne, Anne Levy-Morelle, Mahmoud Ben Mahmoud, Jean-Jacques Andrien ou Dominique Loreau, les étudiants entreprennent de véritables travaux d'écriture d'oeuvres de fiction et de documentaires.

La seconde finalité, qui peut-être suivie dans le cadre d'un Master européen conjoint ou d'un Master conjoint Erasmus Mundus, vise elle à construire un savoir, une méthodologie, des modes d'approche comparés du spectacle vivant, et particulièrement du théâtre. Elle prépare à l'analyse critique, la création, la pratique, la production, la gestion, l'organisation ou l'enseignement des arts du spectacle vivant (théâtre, danse, opéra, arts de la rue, cirque).

C'est dans le cadre de cette finalité "Spectacle vivant", que Carlo Boso, metteur en scène et comédien italien de la Commedia Dell'Arte, viendra animer ce deuxième quadrimestre un atelier consacré à la rhétorique théâtrale. Collaborateur de Giorgio Strehler et de Dario Fo, entre autres au Piccolo Teatro de Milan, Carlo Boso s'intéresse particulièrement à la transmission et à la conservation des techniques de la Commedia dell'arte. Il est directeur de l'académie internationale des Arts du spectacle. Il a monté "Faut pas payer" de Dario Fo joué au Public ces deux derniers mois.

Plus d'infos sur le MA en Arts du spectacle: http://www.ulb.ac.be/ma/fiches/arts.html




Recherche

Biopark: l'imagerie s'étend

On se souvient que, lors du 1er appel Convergences (FEDER, Union européenne et Région wallonne), un budget de quelque 10 millions d'euros avait été attribué pour créer au sein du Biopark Charleroi Brussels South, un centre multimodal d'imagerie. Ce centre est appelé à offrir à des industriels et des laboratoires académiques une interface unique intégrant des technologies et des méthodes avancées de microscopie, ainsi que l'imagerie in vivo par résonance magnétique (IRM) et PetScan.

Les résultats du 2e appel viennent d'être connus: le centre d'imagerie obtient un budget de quelque 4,7 millions d'euros, afin d'acquérir de nouveaux équipements qui élargiront la gamme des compétences et services disponibles, et d'installer le centre d'imagerie dans des locaux spécifiquement aménagés au pied du bâtiment du BUC. Une plate-forme d'immunohistochimie (équipe d'Isabelle Salmon, ULB-Erasme) verra le jour dans ce centre.



Bruxelles: immigration, jeunesse et élections

Région multiculturelle par excellence, la Région de Bruxelles-capitale connaît avec les Belges issus de l'immigration une force électorale non négligeable. Céline Teney et Dirk Jacobs, du centre de recherche METICES de l'ULB (Faculté des Sciences sociales et politiques / Solvay Brussels School of Economics and management) ont étudié les caractéristiques électorales des jeunes rhétoriciens issus de l'immigration de la Région de Bruxelles-Capitale se rendant pour la première fois aux urnes.

Les chercheurs ont tenté de découvrir si les rhétoriciens issus de l'immigration non-européenne avaient un profil électoral particulier, qui ne peut être expliqué par d'autres caractéristiques sociodémographiques telles que leur statut socio-économique ou encore leur orientation scolaire. Les chercheurs ont conclu à l'issue de cette étude au fait que le pays de naissance de la mère des jeunes rhétoriciens a toujours un impact significatif sur leurs intentions de vote.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Brussels Studies ce 30 mars: http://www.brusselsstudies.be/



Région de Bruxelles-Capitale: impulsion 'environnement'

Les micropolluants sont des substances organiques et inorganiques présentes à basse concentration dans l'environnement mais ayant néanmoins des conséquences néfastes pour les organismes vivants. À l'heure actuelle, le contrôle des sources et les technologies telles que les stations d'épuration classiques n'offrent que des barrières partielles ou inefficaces à ces contaminations.
Soutenu par le programme d'impulsion de la Région de Bruxelles-capitale, le projet Oxerom vise à mettre au point une stratégie innovante pour l'élimination de trois micropolluants organiques typiques, le nonylphénol (NP), le bisphénol A (BPA) et le triclosan (TCS), utilisés dans une large gamme de produits d'utilisation quotidienne et présents en bout de course dans plusieurs matrices environnementales telles les rivières et effluents divers. Les laccases produites par les moisissures de la pourriture blanche du bois (WRF) sont particulièrement actives dans l'élimination du NP, du BPA, du TCS et d'autres polluants aromatiques.
Le projet OXEROM vise à sélectionner des souches de WRF particulièrement efficaces pour la production de laccases, étudier les paramètres réactionnels en relation avec le NP, BPA et TCS, mettre au point des réacteurs adéquats pour la production de laccases, concevoir des réacteurs à l'échelle du laboratoire et évaluer des stratégies de mise à échelle des bioréacteurs pour l'élimination du NP, BPA et TCS en vue d'une extension vers une installation industrielle.
OXEROM est coordonné par le Service de physiologie et écologie microbienne de la Faculté des Sciences de l'ULB (Michel Penninckx) et réunit des équipes de l'ULB (Transfers, Interfaces and Processes - TIPS, Chemical Engineering Unit, Faculté des Sciences appliquées, Benoît Haut) et de l'UCL (Unité de génie biologique).

Autre projet soutenu par le programme d'impulsion "environnement": Tefracem.
La gestion des déchets est devenue une des priorités de l'Union européenne en politique environnementale. La prévention, le recyclage et la récupération des déchets sont les principaux objectifs de l'Union; la récupération énergétique reste la meilleure solution pour les déchets ne pouvant être évités ou recyclés alors que la mise en décharge est peu encouragée.
Dans ce contexte, le projet Tefracem a pour but de valoriser les résidus de procédés thermiques dans des matériaux de construction: Tefracem prévoit de traiter les cendres volantes et les résidus d'épuration des fumées d'incinération d'ordures ménagères, normalement considérés comme déchets dangereux et de les ajouter à du ciment, comme liant hydraulique ou comme filler inerte tel que du sable ou de petits graviers. Coordonné par le Service BATir (Construction, architecture et urbanisme) de la Faculté des Sciences appliquées de l'ULB (Stéphanie Staquet), le projet compte comme partenaires, le Service Matières & Matériaux, CREA-SURF de la Faculté des Sciences appliquées de l'ULB (Marc Degrez) et le CRIC-Centre de recherche de l'industrie cimentière.



Télévie: Maladie du greffon contre l'hôte

La transplantation de moelle osseuse représente souvent le seul traitement disponible pour un grand nombre de patients atteints de leucémie. Bien qu'aujourd'hui de nombreux progrès permettent d'aborder ce traitement avec un succès grandissant, la maladie du greffon contre l'hôte (Graft-Versus-Host Disease, GVHD) reste la principale source de complications après transplantation.

On sait aujourd'hui que les lymphocytes T du donneur contenus dans la greffe sont les cellules responsables du développement de la GVHD. En effet, ces lymphocytes T sont capables de reconnaître et d'être activés par des antigènes mineurs exprimés à la surface des cellules et des tissus du receveur. Cette reconnaissance résulte en une large attaque des tissus du receveur par les lymphocytes T du donneur. Comme les lymphocytes T du donneur sont les cellules responsables du développement de la GVHD, le contrôle de leur activité est un élément clé dans la recherche de thérapies contre la maladie. Avant la greffe de moelle osseuse, le receveur reçoit un traitement immunosuppresseur qui a pour but d'éliminer les cellules du système immunitaire du receveur et de diminuer les chances de rejet de greffe par celui-ci. Il a été montré que suite au traitement immunosuppresseur, les premières cellules du donneur qui se différencient sont les cellules "Natural Killer". Ces cellules "Natural Killer" possèdent des fonctions effectrices importantes, elles sont capables de lyser les cellules tumorales et les cellules infectées par les virus sans exposition préalable.

Dans un modèle de GVHD chronique, les chercheurs de l'Institut d'immunologie médicale (Magali Noval Rivas, sous la direction de Michel Braun) ont observé que les cellules "Natural Killer" sont également capables de contrôler la prolifération antigénique de lymphocytes T autologues et de diminuer la gravité de la maladie. Leur projet de recherche a pour but principal d'étudier chez la souris, le rôle régulateur des cellules "Natural Killer" sur la différenciation des lymphocytes T du donneur capables de développer une réactivité dirigée contre le receveur.



Les thèses défendues à l'ULB

Nous vous présentons ici les dates de soutenances publiques de thèses de doctorats défendues à l'ULB dans les prochains jours.

Faculté de Philosophie et Lettres
- Flavia Cumoli, "Periferie e mondi operai : immigrazione, spazi sociali e ambiti culturali negli anni '50." Le 2 avril (Bologne).
- Stéphanie Lambot, "Epigraphie et histoire culturelle. Apport des inscriptions à l'histoire de la liturgie et des mentalités religieuses ("espace belge", v.500 - v.1300)." Le 3 avril à 10h (campus du Solbosch, bât. S, niv. 1, salle Baugniet)

Faculté des Sciences sociales et politiques / Solvay Brussels School of Economics and Management
- Andrea Silvestrini, "Testing Fiscal Sustainability in Poland : A Bayesian Analysis of Cointegration." Le 3 avril à 14h30 (campus de la Plaine, bât. NO, niv. 9, salle des professeurs).

Faculté des Sciences
- Benjamin Haibe-Kains; "Identification and Assessment of Gene Signatures in Human Breast Cancer." Le 3 avril à 17h (campus de la Plaine, Forum C).




Des nouvelles de l'Hôpital

Anévrysme du cerveau: une première à Erasme

Le traitement endovasculaire (TEV) ou embolisation est devenu le traitement de première intention des anévrysmes intracrâniens rompus et non rompus, évitant ainsi même une intervention chirurgicale avec trépanation. Dans certains cas d'anévrysmes complexes, le TEV nécessite de recourir à une technique complémentaire, le stenting qui consiste à placer une prothèse devant l'anévrysme. Une première étude réalisée à l'hôpital Erasme démontre l'efficacité et la sécurité du stenting comme une technique de référence pour les anévrysmes complexes, soit 40 à 50% des cas. À l'Hôpital Erasme, 90 à 95% des patients présentant un anévrysme rompu ou non rompu sont désormais traités par embolisation, contre seulement 5 à 10% par chirurgie.

Par ailleurs, une grande étude mondiale évaluant cette technique est coordonnée par l'équipe neurovasculaire de l'Hôpital Erasme (Prof. Lubicz, De Witte, Balériaux, Dr Bruneau et Dewindt) et implique cette fois une trentaine de centres universitaires d'Europe, Turquie, Canada, Australie et Israel.

L'Hôpital Erasme est considéré comme un des leaders mondiaux en matière des nouveaux traitements des anévrysmes.



Soins intensifs en symposium

Quelque 5000 spécialistes étaient réunis à Bruxelles fin mars pour le symposium mondial sur les soins intensifs et la médecine d'urgence (Isicem). Organisateur du symposium et chef de service des soins intensifs de l'Hôpital Erasme, Jean-Louis Vincent a notamment mis en évidence l'évolution de la prise en charge des malades en soins intensifs. "Avant, on s'occupait uniquement de la maladie grave. Maintenant, nous avons compris que le passage aux soins intensifs n'est qu'une étape dans le processus de la maladie. Nous devons dès le départ planifier la réhabilitation du patient et penser au futur. Il faut également accompagner les patient par la suite", a-t-il souligné.







ULB - Département des relations extérieures - Service de communication