n° 21 08/01/2009

Sommaire

> À la une ...
> Enseignement
> Recherche
> Culture et vie sur les campus
> Valeurs et engagement


Le coin presse

- Les communiqués
- Contacts presse


S'informer au quotidien?

- Esprit libre, le magazine de l'ULB
- La Une du site Web de l'ULB

L'agenda de l'ULB

- Culture
- Sport
- Congrès et Colloques
- Autres événements


Vous recherchez un ancien article ? Tapez un mot clé :

 

À la une ...

José-Luis Wolfs et Philippe Bouillard, Prix Socrate de pédagogie

écernés par le recteur et les étudiants, les prix Socrate de pédagogie ont été attribués cette année aux professeurs José-Luis Wolfs, pour les sciences humaines, et Philippe Bouillard, pour les sciences exactes. [suite]

Enseignement

Un Master très international
Lancé en 2005, le Master complémentaire conjoint en Microfinance - European Microfinance Programme (EMP) s'affiche déjà comme l'un des masters les plus internationaux proposés à l'ULB. [suite]


Recherche

Prospective Research for Brussels
Les résultats du programme "Prospective Research for Brussels" sont connus: six projets de l'ULB démarrent en 2009. [suite]

Maladie de Crohn: gène identifié
Denis Franchimont, maître de recherche FNRS à l'ULB-Hôpital Erasme, et son équipe découvrent un gène de susceptibilité de la maladie de Crohn. Leur recherche est publiée dans "Nature Genetics". [suite]

Greffe du fémur à l'IMI
Zhanzhuo Li et Alain Le Moine de l'Institut d'immunologie médicale (IMI) de l'ULB réalisent un modèle expérimental de greffe de fémur vascularisé chez la souris. Leur recherche est publiée dans la revue "American Journal of Transplantation". [suite]

Vitamine D: carences alarmantes
Le Service de Médecine nucléaire de l'ULB/Hôpital Erasme montre dans une étude (publiée dans le "European Journal of Nutrition") que les carences en vitamine D touchent trois Bruxellois sur quatre. [suite]

Santé de la mère et de l'enfant: premières données comparées
Les "meilleures statistiques pour une meilleure santé des femmes enceintes et de leur bébé" peuvent être consultées sur http://www.europeristat.com. En Flandre et Bruxelles, l'étude a été coordonnée par l'Université libre de Bruxelles - École de Santé publique (Sophie Alexander).[suite]

Mobilité et sécurité à Bruxelles
À l'occasion des états généraux de Bruxelles, la revue électronique "Brussels Studies" publie deux notes de synthèse relatives aux questions de mobilité et de sécurité. Des chercheurs de l'ULB ont participé à ces études. [suite]

Chercheurs: la relève
De nouveaux chargés de cours à titre définitif ont été nommés en cette rentrée académique. Nous terminons leur courte présentation avec cette fois Xavier Luffin et Isabelle Meuret, tous deux en Faculté de Philosophie et Lettres. [suite]

Prix Clerdent pour Pierre Vanderhaeghen
Pierre Vanderhaeghen, chercheur FNRS à l'Institut de recherche interdisciplinaire en biologie humaine et moléculaire (IRIBHM) - Faculté de Médecine, reçoit le prix de la Fondation Simone et Pierre Clerdent. [suite]

Prix Zanco à Nelle Lambert et Daniel Neu
Les docteurs Nelle Lambert (IRIBHM, Faculté de Médecine) et Daniel Dehu (Laboratoire du sommeil, CHU Brugman) reçoivent ce 9 janvier le prix Zanco. [suite]


Culture et vie sur les campus

Les artistes de l'ULB à l'honneur
ULB Culture et la Commission culturelle de l'ULB vous proposent de découvrir ou redécouvrir le talent de ses artistes "maison", dès le 15 janvier à la salle Allende, lors de l'expo "L'ULB s'expose". [suite]

'Allô? … la physique?', une expo qui fera du bruit!
Pour bien écouter, il faut d'abord entendre! La propagation du son, sa détection, son origine, et sa déviation seront au centre de l'édition 2009 du Mois de l'Expérimentarium, qui se tiendra du 15 janvier au 26 février au Centre de culture scientifique de l'ULB. [suite]


Valeurs et engagement

Un fonds pour le don d'organes
Les Autorités de l'ULB et l'Hôpital Erasme soutiennent le "Fonds Carine Vyghen pour le don d'organes", qui a pour but de favoriser la prise de conscience du grand public au sujet du don d'organes, de tissus et de sang ou de moelle osseuse. [suite]


La lettre rss

Le coup d'oeil

José-Luis Wolfs et Philippe Bouillard, Prix Socrate de pédagogie [Cliquer sur l'image pour l'agrandir]



En quelques lignes

Françoise Thys-Clément, Officier dans l'Ordre National du Mérite
Françoise Thys-Clément a récemment été nommée en qualité d'Officier dans l'Ordre National du Mérite (France). Docteur en Sciences économiques, elle a fondé le Centre de l'économie de la connaissance (anciennement Centre de l'économie de l'éducation), qu'elle préside, dirigé et occupé divers postes essentiels à l'ULB, dont le poste de recteur de l'Université de 1990 à 1994 (Elle fut la première femme à accéder à cette fonction en Communauté française). Membre de l'Académie royale de Belgique depuis 2006 (Section des sciences morales et politiques), élevée au titre de baronne, elle fait donc à présent partie de l'Ordre National du Mérite. Cette distinction récompense les mérites acquis soit dans une fonction publique, civile ou militaire, soit dans l'exercice d'une activité privée. Ce titre honorifique est le Deuxième Ordre National français après celui de la Légion d'Honneur, dont Françoise Thys-Clément fut déjà élevée au rang de Chevalier en 1994.

European Business School rankings 2008
Le Financial Times a publié au mois de décembre dernier son classement européen des écoles de commerce pour l'année 2008. La Solvay Brussels School of Economics and Management (SBS-EM) y est classée 22e, faisant ainsi un bond de 21 places par rapport au classement 2007. À noter aussi que la SBS-EM est en 13e position dans le classement européen des Masters in Management (1e en Belgique).

Le Roi Albert II à Charleroi
Après avoir entrepris le tour des chambres de commerce du nord du pays, le ministre-président de la Région wallonne Rudy Demotte a emmené une délégation de chefs d'entreprise flamands et bruxellois en visite sur l'Aéropole de Charleroi afin de leur montrer sur le terrain une Wallonie qui change. Cette visite était rehaussée de la présence du Roi Albert II. Les participants ont assisté à une présentation de l'Aéropole ainsi que du futur campus technologique, de l'entreprise Ecoterre et du Biopole de l'ULB. Cette dernière présentation était assurée par le prof. Michel Goldman qui a montré, à travers quelques exemples, que Charleroi-Aéropole était devenu aujourd'hui un carrefour européen dans le domaine des biotechnologies, un carrefour où l'innovation industrielle a rejoint la recherche fondamentale.

Le WILL est né
Les Gouvernements wallon et de la Communauté française ont annoncé en décembre la création du WILL, Walloon Institute for Life sciences Lead. Inspiré du succès de l'institut flamand de biotechnologie "VIB", le WILL sera un institut de recherche d'excellence "prétranslationnelle" (à la charnière des recherches fondamentales et appliquées) dans le domaine des sciences de la vie et des biotechnologies. Le Gouvernement wallon a déjà engagé 30 millions d'euros sur les cinq ans à venir, montant qui devrait être complété par de nouveaux crédits. Le WILL va s'organiser en "institut sans murs" inter-universitaire, sous statut indépendant. L'excellence des projets soutenus sera garantie par un Conseil scientifique international de haut calibre, chargé de sélectionner les équipes et projets du meilleur niveau, sur la base d'un large appel à candidature en Belgique et à l'étranger.






Colloques et conférences

A écouter (et voir) au Musée juif de Belgique
Le 13 janvier, le Musée Juif de Belgique accueillera le Professeur Baudouin Decharneux (CIERL-ULB) pour une conférence sur le thème "Du Temple de Jérusalem au temple maçonnique". Quelques semaines plus tard, le 7 avril, le Professeur Danielle Leenaerts (ULB) y présentera "Robert Capa : un photographe face à l’Histoire". Le Musée propose en effet, du 23 janvier au 19 avril 2009, une exposition inédite consacrée à ce témoin exceptionnel du XXe siècle. Les deux rencontres s’inscrivent dans le cadre des "mardis du Musée" organisés par ce Musée. En pratique: mardi 13 janvier 2009 de 12h30 à 13h30 et mardi 7 avril 2009 de 12h30 à 13h30 au Musée Juif de Belgique (Rue des Minimes 21, 1000 Bruxelles). Plus d'infos

Les révolutions technologiques de l'apprentissage
Le développement des technologies de l'information et de la communication a provoqué une évolution qui touche aux fondements de la connaissance elle-même. Cependant, il serait chimérique d’imaginer que seuls les scientifiques, les chercheurs et les enseignants soient concernés par cette transformation: les conceptions de l’apprentissage ont elles aussi évolué et celles-ci touchent directement nos élèves et étudiants, leur métier, enfin les conditions dans lesquelles ils l’exercent (professionnalisation des études, organisation des programmes et des curricula, augmentation de la charge de travail et exigence de productivité, etc.). Cette conférence aura pour objectif de proposer une réflexion générale, sur base d’exemples, au "comment" aborder cette évolution et en mesurer les conséquences. Le débat sera introduit par Daniel Peraya, Professeur de la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education de l’Université de Genève. En pratique: "Rencontre pour faire apprendre", le samedi 17 janvier 2009 de 9h30 à 12h15 au local UB2.139-141 (Campus du Solbosch, bât. U). Ouvert à tous et gratuit. Infos: Nadine Pirart, 02 650 54 62 ou Michel Staszewski, 02 660 44 98






Culture et loisirs

La Maison Autrique hantée par de Ghelderode...
Auteur à l’imaginaire tourmenté et sombre, le schaerbeekois Adémar Martens, alias Michel de Ghelderode, voit ses premières œuvres publiées alors qu’il a vingt ans à peine, en 1918. Artiste brillant, qui avait pour habitude d’écrire dans son bureau de fonctionnaire à l’administration communale, a façonné une œuvre diabolique, un univers fantastique qui hante désormais la Maison Autrique de Schaerbeek. De nombreux trésors du diable noir de la poésie belge y sont à découvrir, dont une collection de lettre illustrées, prêtées par le fond de la Réserve précieuse de la bibliothèque de l’ULB. Cette collection est issue de sa riche correspondance avec son ami Jacques Gaillard, dessinateur qui travaillait sur la ville de Bruxelles et dont l’esprit n’était pas moins agité… En pratique: "Le mystère Ghelderode" à la Maison Autrique (Chaussée de Haecht 266, 1030 Schaerbeek), jusqu’au 3 mai 2009, du mercredi au dimanche de 12h à 18h. PAF : de 3 EUR à 6 EUR. http://www.autrique.be






À voir, à lire, à écouter

Darwin et Lemaître: une improbable rencontre
Jacques Reisse, professeur émérite de l'ULB, et Lambert Dominique, professeur aux FUNDP, publient aux Editions de l'Académie royale de Belgique un ouvrage original intitulé: "Charles Darwin et Georges Lemaître, une improbable mais passionnante rencontre". Y sont décrites et comparées les trajectoires personnelles, scientifiques, philosophiques et religieuses de chacun des deux scientifiques qui ont en commun d'avoir apporté une réponse scientifique à des questions qui interpellaient l'homme depuis très longtemps et pour lesquelles des réponses philosophiques et religieuses avaient déjà été proposées. Plus d'infos

Que vive la guindaille!
Voilà 20 ans qu'Arnaud Decostre a une étrange obsession : collectionner tout ce qu'il trouve sur l'ULB et sa vie estudiantine : cartes postales, livres, journaux, médailles, chansonniers, pennes et autres trésors divers. Une collection originale qui s'agrandit de jour en jour et qui, désormais, permet à tous de découvrir l'histoire de l'Université sous un autre angle. En effet, Arnaud Decostre a créé un site Internet grâce auquel il partage ces précieux documents récoltés au fil de nombreuses recherches et présente des pièces parfois très rares, mais toujours témoins d'époques révolues. Ce site est également l'occasion pour d'autres collectionneurs ou anciens de se rencontrer et de partager des documents encore inédits. Qu'on se le dise: Arnaud Decostre est toujours à l'affut! Dès lors, si vous possédez de tels documents, n'hésitez pas à le contacter… Plus d'infos: www.quevivelaguindaille.be







Rédaction:
Sophie François (communication générale)
Nathalie Gobbe (communication recherche)

Développement et mise en page:
Cellule Web



 

À la une ...

José-Luis Wolfs et Philippe Bouillard, Prix Socrate de pédagogie

Créés en 2005, les prix de Socrate pédagogie sont décernés chaque année par le recteur et les étudiants à des membres du corps enseignant de l'Université qui se distinguent particulièrement par la qualité exceptionnelle de leur enseignement, par leur créativité et leur investissement dans le domaine didactique ainsi que par leur écoute de l'étudiant.

Cette année, le jury a choisi d'attribuer sa distinction, pour les sciences humaines, au professeur José-Luis Wolfs de la Faculté des Sciences psychologiques et de l'Éducation et, pour les sciences exactes, au professeur Philippe Bouillard de la Faculté des Sciences appliquées. Rappelons que ce dernier est également vice-recteur pour la politique académique et la promotion de la réussite.

Les deux lauréats se sont vu remettre officiellement leur prix par le recteur Philippe Vincke le 5 janvier dernier.


Enseignement

Un Master très international

Lancé en septembre 2005, le Master complémentaire conjoint en Microfinance - European Microfinance Programme (EMP) est aujourd'hui l'un des masters les plus internationaux proposés à l'ULB, avec des étudiants de 15 nationalités différentes dont plus de 60 % sont issus de pays du Sud.

Organisé conjointement par quatre universités européennes (l'Université libre de Bruxelles, l'Université de Mons-Hainaut, l'Université de Paris-Dauphine et la Wageningen Universiteit) et quatre ONG's (ADA, Cerise, PlaNet Finance Belgium et SOS Faim), le Master européen en Microfinance propose une formation de pointe, grâce à une approche professionnelle et multidisciplinaire, complétée par une expérience de terrain lors d'un stage dans un pays en développement.

Pour compléter la dimension internationale de ce Master, précisons qu'il est repris dans la liste des cours internationaux de la Commission universitaire pour le développement (CUD) pour la période 2008-2012, ce qui permet annuellement à 12 étudiants de pays en développement d'obtenir une bourse pour suivre ce programme en microfinance.

Plus d'infos: http://www.europeanmicrofinanceprogram.org




Recherche

Prospective Research for Brussels

Le programme Prospective Research for Brussels (PRFB) de la Région de Bruxelles-Capitale a pour objet le financement de projets menés par des chercheurs belges ou étrangers, avec une vision prospective dans des domaines jugés essentiels pour la Région.

Six projets de l'ULB ont été acceptés pour cette dernière édition du PRFB; ils émanent des Facultés des Sciences sociales et politiques - Solvay Brussels School of Economics and Management, Philosophie et Lettres, Sciences psychologiques et de l'Education et Sciences appliquées. Ce sont:
- "La figure de l'habitant et les nouveaux publics de la ville: analyse interdisciplinaire des formes d'urbanités bruxelloises", par Vincent Calay et Jean-Louis Genard;
- "Analyse des déterminants du bien-être des jeunes enfants habitant dans les zones de la Région de Bruxelles-Capitale ayant bénéficié des politiques de revitalisation des quartiers", par Gaelle Amerijckx et Perrine Humblet;
- "Analyse des risques liés à l'implantation d'immeubles de grande hauteur en Région bruxelloise (existants ou à construire)", par Yves Deschamps, Yves Rammer et Philippe Bouillard;
- "Archéologie du bâti en Région bruxelloise. Mise en oeuvre documentaire, analyse et éléments du programme", par Paulo Charruadas et Michel de Waha;
- "Promouvoir la "diversité" dans l'emploi en Région de Bruxelles-capitale", par Alexandre Tandé et Pierre Desmarez;
- "Analyse des déterminants du chômage urbain et politique de rééquilibrage entre l'offre et la demande de travail en Région de Bruxelles-capitale au travers de la création d'emplois centrés sur les besoins de la ville et les compétences actuelles des demandeurs d'emplois", par Marion Englert et Robert Plasman.

Ces projets de recherche démarreront en 2009: nous aurons l'occasion de vous les présenter dans une prochaine édition de l'[intra]lettre.



Maladie de Crohn: gène identifié

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire du tube digestif d'origine encore inconnue dont la prévalence est de 1/1000 habitants en Belgique, affectant essentiellement les jeunes entre 15 et 30 ans. Il s'agit d'une maladie des pays occidentaux industrialisés dont l'incidence a triplé en 30 ans! Sous la direction du professeur Denis Franchimont, maître de recherche FNRS, des chercheurs de l'ULB-Hôpital Erasme et de l'Université McGill (Canada) ont découvert un gène de susceptibilité de la maladie de Crohn. Cette découverte a été publiée dans la revue Nature Genetics du 21 décembre.

La maladie de Crohn résulte d'une erreur d'interprétation et d'appréciation du système immunitaire digestif vis-à-vis de la flore microbienne intestinale. Le gène que Denis Franchimont et son équipe ont démontré comme gène de susceptibilité de la maladie de Crohn code pour une protéine qui reconnaît les bactéries et peut déclencher une réponse immunitaire et la fièvre. Ce gène apparaît défectueux dans la maladie de Crohn si bien que la réponse immunitaire du système immunitaire digestif est insuffisante vis-à-vis d'une agression bactérienne de la flore microbienne intestinale. Il s'en suit une infiltration bactérienne des premières lignes de défense de la muqueuse intestinale que le système immunitaire digestif tente de repousser, ce qui génère une guerre responsable d'une inflammation, de toute la paroi intestinale, c'est la maladie de Crohn. De manière très intéressante, il s'agit du gène de la fièvre qui joue un rôle central dans la régulation de la fièvre. Cette découverte permet de mieux comprendre les mécanismes essentiels de la maladie en vue du développement de nouveaux traitements et un jour d'identifier les individus, hommes ou femmes, plus à risque de développer cette maladie.



Greffe du fémur à l'IMI

De plus en plus de greffes de tissus composites sont réalisées à travers le monde, comme en témoignent les transplantations de membres (principalement bras, main, doigt…) ou greffes de visage. Si les résultats fonctionnels sont souvent excellents, ils requièrent toutefois une expertise chirurgicale et multidisciplinaire de très haut niveau et surtout ils impliquent pour le receveur un traitement immunosuppresseur afin d'éviter toute réaction de rejet, ce qui affecte inévitablement la qualité de vie et la santé du patient. L'idéal serait donc de rendre le système immunitaire du receveur tolérant aux antigènes exprimés par le greffon.

Des chercheurs de l'ULB viennent de marquer une avancée dans ce secteur: les docteurs Zhanzhuo Li et Alain Le Moine de l'Institut d'immunologie médicale (IMI) de l'ULB ont réalisé en collaboration avec le docteur Frédéric Schuind de l'Hôpital Erasme un modèle expérimental de greffe de fémur vascularisé chez la souris. Dans ce modèle, une administration brève d'immunosuppresseurs au début de la greffe permet au receveur de développer une tolérance robuste et durable à l'égard du greffon.

Cette recherche publiée dans la revue American Journal of Transplantation de décembre démontre la faisabilité d'une greffe de cellules souches via un os vascularisé ainsi que la tolérance que celle-ci induit chez le receveur lors d'une greffe de tissu composite hautement immunogénique. Soutenue par la Fondation Melina Nakos et le programme First Elite de la Région wallonne, elle ouvre d'intéressantes perspectives cliniques: cette méthode pourrait représenter une alternative à l'injection intraveineuse de cellules souches.



Vitamine D: carences alarmantes

Indispensable au métabolisme du calcium lors de la croissance des os et de leur solidification, la vitamine D est présente de manière limitée dans notre alimentation (poissons gras, jaune d'œufs, beurre) mais l'organisme peut la fabriquer lui-même à partir de l'exposition à la lumière du soleil. Notons que les peaux foncées ont besoin d'une exposition plus élevée aux UV que les peaux claires pour fabriquer la même quantité de vitamine D.

Sous la direction de Rodrigo Moreno-Reyes du Service de Médecine nucléaire de l'ULB/Hôpital Erasme, des chercheurs ont mené une étude sur quelque 400 Bruxellois âgés de 40 à 60 ans, répartis en Belges autochtones, Marocains, Turcs et Congolais. Objectif: mesurer la concentration sérique en vitamine D et pointer d'éventuelles différences entre ethnies. Leur étude montre que la carence en vitamine D touche trois Bruxellois sur quatre. D'importantes différences apparaissent entre ethnies: les descendants marocains et turcs sont beaucoup plus nombreux à présenter une déficience sévère. L'étude montre aussi une perte osseuse accélérée chez les Marocains. Les Belges sont ceux qui connaissent l'augmentation la plus importante de vitamine D pendant l'été. En conclusion de l'étude, les chercheurs suggèrent qu'il faudrait envisager des suppléments en vitamine D dans les groupes à risque.



Santé de la mère et de l'enfant: premières données comparées

En dépit des progrès des dernières décennies, la santé de la mère et de l'enfant reste un sujet critique - et pas uniquement dans les pays en voie de développement. La maternité et la naissance continuent de poser des risques à la fois aux mères et aux bébés en Europe, et il y a d'importantes inégalités périnatales entre États de l'Union européenne. De nouvelles technologies ont permis à plus de couples de concevoir un enfant et à plus de prématurés de survivre mais elles ont aussi créé de nouveaux risques de santé.

Des données sur la santé périnatale sont aujourd'hui indispensables pour mieux cerner ces évolutions. Le projet européen "Peristat" a pour objectif de développer une série d'indicateurs de santé périnatale en Europe: leur rapport sur les "meilleures statistiques pour une meilleure santé des femmes enceintes et de leur bébé" est désormais accessible sur http://www.europeristat.com.

25 pays membres de l'Union européenne et la Norvège ont participé à cette étude qui met en évidence d'importantes différences entre pays européens. Mieux comprendre ces différences devrait permettre d'améliorer la santé périnatale. En Flandre et à Bruxelles, l'étude a été coordonnée par l'Université libre de Bruxelles - École de Santé publique (Sophie Alexander) et menée avec la collaboration de l'Institut scientifique de santé publique, l'ONE, le SPE (Studie Centrum voor Perinatale Epidemiologie), le Ministère de la Communauté flamande et le Groupement des gynécologues de langue française (GGOLFB).



Mobilité et sécurité à Bruxelles

Il suffit d'écouter le radioguidage le matin pour le constater: la mobilité à Bruxelles constitue un véritable problème. Alors qu'1/4 du budget régional est consacré à la mobilité, les moyens restent insuffisants.

Frédéric Dobruszkes, chercheur à l'ULB (IGEAT, Faculté des Sciences), et des collègues de la FUSL et de la VUB publient une étude sur ce thème. Ils y soulignent notamment la croissance continue du trafic routier, l'offre de transport public non-adaptée, la mise en œuvre des itinéraires cyclables retardée, la politique tarifaire des transports non-adaptée, la logistique et la distribution urbaines parents pauvres de la politique de mobilité bruxelloise, etc. Les chercheurs pointent 7 questions-problèmes et, en réponse, avancent plusieurs pistes politiques, parmi lesquelles la création d'un observatoire de la mobilité piloté par un comité scientifique interuniversitaire et interdisciplinaire; ils préconisent également de favoriser les localisations réduisant les besoins en déplacements automobiles ou encore de faire du RER un atout pour la mobilité à et au départ de Bruxelles.

Autre sujet d'étude: la sécurité à Bruxelles. Sybille Smeets, professeur assistant en Faculté de Droit/École des sciences criminologiques à l'ULB, et des collègues de la FUSL et de la VUB publient une étude à ce propos. Les chercheurs pointent différentes questions-problèmes, parmi lesquels l'absence d'évaluation de la sécurité à Bruxelles, les difficultés à envisager à la fois une politique de sécurité dans un cadre plus global (le bien-être), une politique véritablement bruxelloise ou encore la sécurité à l'échelle de la ville. Ils soulignent également le manque de moyens et la multiplication de fonctions floues et précaires. Les chercheurs avancent plusieurs pistes politiques: la nécessité d'une évaluation (un observatoire bruxellois de la sécurité et de la prévention de la criminalité est en projet); l'importance de dépasser la notion politique de sécurité au profit des politiques de la ville ou encore le financement d'une politique de sécurité spécifique à Bruxelles.

Mobilité et sécurité, deux thèmes parmi d'autres qui donneront lieu à des conférences-débats lors des états généraux de Bruxelles, le 12 janvier (19h45) à l'IHECS - rue de l'Etuve 58-60 à 1000 Bruxelles.

Plus d'infos: http://www.etatsgenerauxdebruxelles.be



Chercheurs: la relève

De nouveaux chargés de cours à titre définitif ont été nommés en cette rentrée académique. Nous terminons leur courte présentation avec cette fois Xavier Luffin et Isabelle Meuret, tous deux en Faculté de Philosophie et Lettres.
Découvrez le portrait plus étoffé de ces nouveaux chercheurs sur le web (http://www.ulb.ac.be/rech/chercheurs/index.html).

Sa thèse défendue en 2004, Xavier Luffin devient chargé de cours en Faculté de Philosophie et Lettres de l'ULB, puis en 2008, il est nommé à titre définitif. Sa recherche actuelle porte sur les créoles arabes: le kinubi mais aussi l'arabe de Bongor parlé au Tchad et l'arabe de Juba qu'on entend au sud du Soudan. "Je souhaite réaliser un corpus aussi large que possible de chaque dialecte. J'interviewe des hommes, des femmes, des jeunes ou des vieux, des personnes peu scolarisées ou avec un bagage culturel important, etc. Je leur demande de parler de l'histoire de leur communauté, de l'artisanat, des coutumes de mariage ou d'enterrement, de la religion, de l'histoire récente de leur pays, etc., tous des sujets qui amènent à de longues conversations. Ma motivation est bien sûr l'étude linguistique mais tous ces témoignages sont aussi des témoignages très intéressants pour des anthropologues: j'ai donc retranscrit et publié une partie de ces entretiens", précise Xavier Luffin. Autre facette de ses activités: Xavier Luffin traduit en français des ouvrages littéraires contemporains, notamment du soudanais Ahmad Al-Malik ou encore de l'égyptienne Nawal El Saadawi, docteur honoris causa de l'ULB. "Ce qui anime ma recherche et mon enseignement? L'idée de rencontre culturelle. Qu'il s'agisse par exemple de la rencontre entre l'Afrique et le monde arabe qu'illustre l'écrivain soudanais Ahmad Al Malik ou la rencontre entre Turquie musulmane et religion grecque orthodoxe, les rencontres sont souvent difficiles à vivre mais elles sont aussi riches, à la fois sur la plan humain et culturel", souligne Xavier Luffin.

De retour en Belgique après un séjour aux États-Unis, sa thèse défendue - elle sera publiée quelques années plus tard sous le titre Writing Size Zero et suivie d'une adaptation en français, L'anorexie créatrice -, Isabelle Meuret obtient en 2005 un poste en Faculté de Philosophie et Lettres de l'ULB et trois ans plus tard, elle est nommée chargée de cours à titre définitif. "Grâce à ce poste, je peux me consacrer à la fois à l'enseignement et à la recherche. Mes cours de Master - Language & Culture - me permettent d'aborder l'anglais sous l'angle de la littérature et de la culture. En recherche, on peut dire que je suis entrée dans ma second life: désormais j'étudie le journalisme littéraire", constate, enthousiaste, Isabelle Meuret. Sujet encore peu exploré en Europe - contrairement aux États-Unis -, le journalisme littéraire est en quelque sorte du journalisme qui se lit comme un roman: le récit traduit les émotions de l'auteur et ses impressions subjectives, tout en traitant de faits de société, et d'actualité. Appelée à encadrer des étudiants de la section "information et communication", Isabelle Meuret aborde ce nouveau domaine de recherche, ce qui la mène à évaluer la production issue de ce courant innovateur. "La recherche nourrit mon enseignement et il est pour moi essentiel d'établir des liens avec mes travaux scientifiques, et ce également afin de mieux encadrer les mémoires des étudiants. La recherche, c'est aussi mener des projets interdisciplinaires à travers le monde et participer à la réflexion d'une communauté scientifique partageant un même intérêt d'étude", explique-t-elle.



Prix Clerdent pour Pierre Vanderhaeghen

La Fondation Simone et Pierre Clerdent a pour but principal d'encourager en Communauté française un projet de recherche neurologique d'une durée de trois ans. Pour la première fois, le Prix de la Fondation Simone et Pierre Clerdent a été remis ce 17 décembre à Liège: il récompense Pierre Vanderhaeghen, chercheur FNRS à l'Institut de recherche interdisciplinaire en biologie humaine et moléculaire (IRIBHM) - Faculté de Médecine de l'Université libre de Bruxelles. D'un montant de 400.000 euros, ce prix permettra à Pierre Vanderhaeghen, qui a été unanimement choisi, d'étudier génétiquement le comportement cérébral en tentant d'opérer des réparations au départ de cellules souches.



Prix Zanco à Nelle Lambert et Daniel Neu

Le Fonds docteur Jean-Luc Zanco a pour objet d'attribuer un prix qui vise à récompenser un candidat spécialiste en psychiatrie qui s'est particulièrement distingué durant sa formation par ses connaissances cliniques, ses activités scientifiques, son comportement relationnel, ses capacités d'intégration. Le prix a pour but d'aider le médecin à démarrer dans la vie professionnelle. Ce 9 janvier, le prix Zanco sera décerné aux docteurs Nelle Lambert, actuellement chercheur au sein de l'Institut de recherche interdisciplinaire en biologie humaine et moléculaire (IRIBHM) - Faculté de Médecine, et Daniel Dehu, résident faisant fonction au Laboratoire du sommeil du CHU Brugmann.




Culture et vie sur les campus

Les artistes de l'ULB à l'honneur

ULB Culture et les représentants du personnel à la Commission culturelle de l'ULB vous proposent de découvrir ou de redécouvrir le talent de ses artistes "maison". L'Université compte en effet parmi ses étudiants et membres du personnel un bon nombre d'artistes plasticiens: peintres, sculpteurs, dessinateurs, photographes… dont beaucoup ont répondu, comme pour la précédente édition de cette expo "maison", à l'appel lancé à la communauté universitaire.

Les artistes à l'honneur sont: Marc Albert, Antoinette Bage, Serge Robert Boucher, Bernard Baines, Georges Bras, Georges Casimir, Jean-Louis Colot, Olivier Colot, Serge Declerck, Hannah De Corte, Marcelle De Graef, Suzanne De Kegel, Fabien Gabriel, Hadrien Hanse, Weronika Kasprzak, Stéphanie Kerckaert, José Klinkert, Vanessa Demeuldre, Gisèle De Meur, Isabelle Hanssen, François Harray, Chloé Houyoux, Domingo Huaman Penaloza, Anne Laurent, Chris Loïcq, Valérie Lonnoy, Claude Massart, Pascal Mathieu, Bénédicte Meekers, Serge Melkebeke, René Patesson, Berhouz Riahi, Ralitza Soultanova, Michèle Tastenoy, Catherine Vanderbemden, Jonas Van de Voorde, Dorota Walczak, Jennifer Wasnaire.

En pratique: "L'ULB s'expose - Les artistes de l'ULB à l'honneur". Du 15 janvier au 28 février à la salle Allende (campus du Solbosch, bât. F1). Entrée libre. Vernissage: le 15 janvier à 18h, en présence des artistes et animé par un quatuor à cordes de l'ULB à 18h45. Plus d'infos: http://www.ulb.ac.be/culture



'Allô? … la physique?', une expo qui fera du bruit!

Le Mois de l'Expérimentarium, rendez-vous annuel désormais incontournable du Centre de culture scientifique (CCS), débutera ce 15 janvier. Thème de cette édition 2009, intitulée "Allô? … la physique?": le son.

En effet, pour bien écouter, il faut d'abord entendre! La propagation du son, sa détection, son origine, et sa déviation feront ainsi l'objet de démonstrations simples et parfois audibles. Comment entend-on? Comment se repérer grâce au son? Les animaux entendent-ils comme nous? Autant de questions très naturelles auxquelles il ne sera pas fait la sourde oreille.

Au programme: des expériences, des manipulations, des animations didactiques, des ateliers… imaginés et réalisés par l'Expérimentarium de l'ULB. Ces expériences et ateliers, encadrés par des animateurs scientifiques, suscitent toujours étonnement et curiosité, parce que de grands principes scientifiques y sont dévoilés avec des moyens souvent très simples: des bouts de ficelles, quelques vis ou manivelles…

En pratique: du 15 janvier au 26 février au Centre de culture scientifique (ULB, campus de Parentville, rue de Villers 227 à 6010 Charleroi). Plus d'infos: http://www.ulb.ac.be/ccs/




Valeurs et engagement

Un fonds pour le don d'organes

Le "Fonds Carine Vyghen pour le don d'organes" a pour but de favoriser la prise de conscience du grand public au sujet du don d'organes, de tissus et de sang ou de moelle osseuse. Ce fonds a été créé en mémoire à Carine Vyghen, ancienne étudiante de l'ULB, échevine de la Ville de Bruxelles et députée bruxelloise, décédée le 28 décembre 2007 à l'âge de 49 ans, des suites d'une hémorragie méningée.

Les fondateurs de ce fonds - la famille et les amis de Carine Vyghen - ont rencontré diverses instances et intervenants de terrain, dont la Coordination transplantation de l'Hôpital Erasme et les Autorités de l'ULB, qui ont décidé de soutenir l'initiative. Parmi les projets qui devraient voir le jour, notons l'attribution d'un prix "Fonds Carine Vyghen pour le don d'organes" en collaboration avec l'ULB. Ce prix serait destiné à encourager un chercheur ou un médecin qui se consacrerait soit à la recherche en matière de transplantations, soit à la chirurgie de transplantation d'organes. Notons également que le professeur Jacques Brotchi est l'un des trois parrains du fonds.

Plus d'infos: fonds-carine.vyghen@scarlet.be







ULB - Département des relations extérieures - Service de communication