n° 20 04/12/2008

Sommaire

> À la une ...
> Enseignement
> Recherche
> International
> Culture et vie sur les campus
> Valeurs et engagement


Le coin presse

- Les communiqués
- Contacts presse


S'informer au quotidien?

- Esprit libre, le magazine de l'ULB
- La Une du site Web de l'ULB

L'agenda de l'ULB

- Culture
- Sport
- Congrès et Colloques
- Autres événements


Vous recherchez un ancien article ? Tapez un mot clé :

 

À la une ...

Docteurs Honoris Causa des Facultés, Écoles et Instituts

e 9 décembre, les Facultés et Instituts de l'Université libre de Bruxelles remettront les insignes de Docteur Honoris Causa à plusieurs personnalités. [suite]

Enseignement

175 ans d'études des religions à l'ULB
Bien que le premier cours d'histoire des religions n'ait été officiellement inscrit au programme qu'à partir de 1884, l'étude du fait religieux est à l'ordre du jour de l'ULB depuis ses origines. Le CIERL propose de revenir sur l'évolution de ces 175 années d'études des religions lors d'un colloque de deux jours ces 4 et 5 décembre. [suite]

Des étudiants de l'École polytechnique primés en France
Une équipe de cinq étudiants de l'École Polytechnique de l'ULB a remporté la 3e édition du Challenge "Construction durable", organisé ces 19 et 20 novembre à Villeneuve d'Ascq par la Société Norpac. [suite]


Recherche

Publication dans Nature: facteur Rhésus, fonction rénale et fertilité mâle
Des chercheurs de l'IBMM-Faculté des Sciences démontrent qu'un facteur Rhésus contrôle la fonction rénale et la fertilité mâle. Leur recherche est parue dans la revue Nature du 20 novembre. [suite]

Mecatech: nouveaux projets labellisés
De nouveaux projets de recherche viennent d'être labellisés au sein du pôle de compétitivité wallon en génie mécanique Mecatech. Parmi ceux-ci, SOLAURTAK auquel participent des chercheurs de la Faculté des Sciences et de la Faculté des Sciences appliquées de l'ULB. [suite]

BioWin: nouveaux projets R&D
Le pôle de compétitivité wallon de la santé BioWin étoffe son portefeuille de projets de recherche. Parmi les projets labellisés, JOIN T-AIC, BioFiNa et WALBIOSTENT auxquels participent des chercheurs de l'ULB. [suite]

Nouvelles ARC: 'Matrix-Analytic Models' et 'Récepteurs GPCRs'
Nous terminons notre présentation des ARC, Actions de Recherche Concertée, qui ont démarré au 1er octobre, avec les projets "The effect of Infinity on Matrix-Analytic Models" et "Analyse de l'interaction d'hormones polypeptidiques et glycoprotéiques avec leur récepteurs".[suite]

Chercheurs: la relève
De nouveaux chargés de cours à titre définitif ont été nommés en cette rentrée académique. Parmi ceux-ci, Bernard Knaepen, Faculté des Sciences; Pierre Lannoy, Faculté des Sciences sociales et politiques / Solvay Brussels School of Economics and Management; Denis Laoureux, Faculté de Philosophie et lettres.[suite]


International

Nouveau partenariat privilégié pour l'ULB: l'Université d'Oxford
The University of Oxford, la plus ancienne université anglaise, est aujourd'hui considérée comme l'une des meilleures universités du monde. C'est avec cette prestigieuse institution que l'ULB vient de conclure un "partenariat privilégié". [suite]

L'ULB accueille le recteur de l'AUF
Le 28 novembre dernier, le recteur de l'Université, Philippe Vincke, recevait Bernard Cerquiglini, recteur de l'Agence universitaire de la Francophonie et ancien professeur de l'ULB. [suite]

Un partenaire privilégié à l'honneur!
Le professeur Dai Bingram de l'Université Fudan à Shanghai, titulaire d'une chaire internationale du BRIC de l'ULB en 2006, vient de se voir récompenser par le Prix Jean Monnet 2008 pour son action de promotion des études européennes en Chine. [suite]


Culture et vie sur les campus

'Narcisse' d'après Ovide à la salle Delvaux
"Narcisse", une création théâtrale tirée de l'œuvre d'Ovide, s'installe pour une dizaine de jours à la salle Delvaux. Trois des neuf représentations sont suivies des interventions de professeurs de la Faculté des Sciences psychologiques et de l'éducation. [suite]


Valeurs et engagement

Occupation du hall des sports de l'Université par des sans-papiers
Réuni en séance extraordinaire le mardi 25 novembre dernier, le Conseil d'administration de l'ULB a décidé de tolérer à titre provisoire l'occupation de hall des sports par les sans-papiers. [suite]

Fraternité 2008: Résister et agir!
Résister et agir! Tel est le thème de la cinquième édition de "Fraternité! Les rencontres de la laïcité, de l'égalité et de la mixité", organisée ce 17 décembre au Centre culturel Jacques Franck, sous le haut patronage de l'ULB. [suite]


La lettre rss

Le coup d'oeil

Fraternité: Les rencontres de la laïcité, de l'égalité et de la mixité. Thème 2008: Résister et agir! Le 17 décembre au Centre culturel Jacques Franck [Cliquer sur l'image pour l'agrandir]



En quelques lignes

In memoriam: Paul Bertelson
Paul Bertelson, professeur émérite à l'Université libre de Bruxelles, est décédé ce mercredi 26 novembre. Fondateur du Laboratoire de psychologie expérimentale à Bruxelles, il fut aussi un des cinq membres du comité qui créa la European Society for Cognitive Psychology. Prix Scientifique Ernest-John Solvay pour les sciences humaines décerné par le FNRS pour la période 1991-1995, il resta un chercheur actif et dynamique jusqu'aux dernières années de sa vie. Figure historique de la psychologie cognitive expérimentale, Paul Bertelson reste dans la mémoire de ses collègues, étudiants et amis comme un grand scientifique et une personnalité exceptionnelle.






Colloques et conférences

Écrire l'histoire de l'Europe
Depuis le 26 novembre, la section Histoire et cultures d'Europe de l'Institut d'études européennes (ULB) propose une série de conférences sur le thème "Writing the History of Europe". Ce cycle a été lancé par Desmond Dinan, Jean Monnet Professor (George Mason University), avec une conférence intitulée "Writing EU History". MM. René Leboutte (Université du Luxembourg), Fatih Tokatli (Bilkent University, Ankara) et Wolfram Kaiser (University of Portsmouth) donneront les prochaines séances respectivement les 4,9 et 16 décembre. En pratique: de 10h30 à 12h30 à la salle Kant (39-41 Av. Roosevelt - 1050 Bruxelles). Plus d'infos: kbertram@ulb.ac.be - plagrou@ulb.ac.be

Le futur de la médecine sexuelle
Du 7 au 11 décembre 2008, Les professeurs Eric Wespes et Claude Schulman du Service d'urologie de l'Hôpital Erasme co-organisent et président le 13e Congrès des sociétés internationale et européenne de médecine sexuelle de l'ISSM (International Society for Sexual Medecine) et de l'ESSM (European Society for Sexual Medicine). Près de 3.000 personnes en provenance du monde entier participeront à cet événement où seront abordés, au cours de différentes sessions, les différents aspects actuels et les nouveaux horizons de la médecine sexuelle : traitement du SIDA, endocrinologie, oncologie, médecine cardiovasculaire et les neurosciences.En pratique : du dimanche 7 au jeudi 11 décembre 2008 au Palais des expositions (place de Belgique 1 - 1020 Bruxelles). Plus d'infos

Care: "Penser les vieillesses" autrement
Dans le cadre du deuxième séminaire du cycle "Penser les vieillesses", qui aura lieu le mardi 9 décembre, la sociologue Nathalie Zaccai-Reyners (ULB) portera un regard sociologique sur le care, l'ensemble des activités de prise en charge de soins aux personnes, à travers le livre "Slow Man" de J.M. Coetzee. Pour la quatrième année de ce cycle qui se décline sur cinq séances, le Groupe de recherche "Âges, temps de vie, vieillissements" et le Centre de diffusion de la culture sanitaire proposent une diversité d'approches et de thématiques, afin de démontrer que le vieillissement n'est pas "un" et qu'il mérite plus qu'une médiatisation simpliste. Au programme: des regards croisés, du sociologue à l'anthropologue, en passant par le politiste, le psychologue ou le philosophe… En pratique: le 9 décembre à 16h à salle Henri Janne (campus du Solbosch, bât. S. niv. 15). Plus d'infos

"Où va l'Amérique latine?"
… telle est la question centrale de la journée d'étude organisée ce 9 décembre par le Sedif, l'ONG d'éducation au développement spécialisée sur l'Amérique latine et les Caraïbes, qui se charge de promouvoir, au sein de l'ULB, une réflexion sur les enjeux économiques, politiques, sociaux et culturels de cette région. Véritable priorité pour l'Amérique latine, l'intégration régionale pose de nombreuses questions; notamment en ce qui concerne les relations avec l'Europe. Ce cycle de débats permettra à différents intervenants d'y répondre et de mettre en lumière les synergies et contradictions entre ces nouvelles initiatives d'intégration et le partenariat stratégique avec l'Union européenne. En pratique: le mardi 9 décembre dès 9h45 à la Salle Baugniet (campus du Solbosch - bât. S - av. Jeanne 44 à 1050 Bruxelles). PAF : 5€, gratuit pour étudiants/chômeurs/pensionnés. Infos et programme: http://www.sedif.org - Réservation souhaitée à l'adresse sedif@admin.ulb.ac.be

La mixité urbaine à l'épreuve de l'immigration
Le 11 décembre, le Centre régional du libre examen et le CFS (Cohésion sociale) organisent la première séance du cycle de matinées de réflexions et d'échanges sur le thème "De l'immigration à la citoyenneté : Parcours au masculin". Au cours de cette rencontre, différents intervenants, dont Anne Morelli (historienne, ULB) et Mathieu Van Criekingen (chercheur au Laboratoire de géographie humaine de l'ULB), aborderont "la mixité urbaine à l'épreuve de l'immigration". Cette rencontre s'inscrit dans la foulée des colloques conférences et publications menés par le Centre du Libre Examen depuis 2003 sur le thème "De l'immigration à la citoyenneté: parcours au féminin". En pratique: le jeudi 11 décembre de 9 à 13h à l'Université populaire de Bruxelles (rue de la victoire 26 - 1060 Bruxelles). PAF: 5 EUR (comprend sandwich et boissons). Infos et inscriptions : 02 535 06 79 - fsidibe@centrelibrex.be - vlacroix@centrelibrex.be

L'Europe, laboratoire de la mondialisation du droit
L'année dernière, l'ULB signait une convention avec le Collège de France visant à créer à Bruxelles une chaire d'accueil de professeurs du Collège, en association avec les autres universités de la Communauté française de Belgique. La Chaire bruxelloise du Collège de France entame cette année sa deuxième saison avec le cours du professeur Mireille Delmas-Marty intitulé "L'Europe, laboratoire de la mondialisation du droit". Titulaire depuis 2002 de la chaire "Études juridiques comparatives et internationalisation du droit" au sein du Collège de France, elle donnera au Palais des Académies de Bruxelles une série de quatre conférences. La leçon inaugurale se tiendra le 16 décembre prochain (à 16h) et portera sur "Le grand désordre juridique du monde". La deuxième leçon, intitulée "Repenser l'humanisme juridique" aura lieu le lendemain (à 14h). La juriste française reviendra en mai 2009 donner ses deux derniers cours: "Renouveler le formalisme juridique" (le 28 à 11h) et "Inventer la gouvernance avec et par-delà les États" (le 28 à 14h). Plus d'infos sur le site de l'Académie






Culture et loisirs

Radio Campus fait la fête...
Radio Campus fait la fête... Le 6 décembre, Radio Campus organise sa désormais traditionnelle soirée de fin d'année. L'occasion pour les auditeurs, les nouveaux conquis ou autres curieux, de fêter cet acteur culturel incontournable dans le paysage culturel bruxellois. Au programme, pas moins de 12 ambiances éclectiques emplies de découvertes musicales. Au bar, consommations équitables et bio: des cocktails exotiques (dont la création campusienne: le rhum/banane/gingembre), du punch maison, de vrais rhums de là-bas, des bières belges artisanales et de caractère, de fabuleux jus de fruits et de l'eau gratuite.

…et change de look!
Cet événement festif permettra également de célébrer sa nouvelle fréquence (92.1), qui lui donne enfin l'opportunité d'émettre sur toute la capitale, et de dévoiler sa nouvelle image, mais toujours atypique et ancrée dans une identité propre. Désormais ce seront des petites fourmis aux antennes de plus en plus aiguisées, afin de rester au plus proche de ce qui nous touche et nous concerne, qui représenteront la radio de la Communauté de l'Université libre de Bruxelles. En pratique: Le samedi 6 décembre 2008 à 21h30 au Pathé Palace (boulevard Anspach 85 - 1000 Bruxelles). Gratuit jusqu'à 22h30, puis 5 EUR par personne.

Charleroi: Jeu des dictionnaires
Le jeudi 11 décembre, les équipes de l'ULB accueillent au Point Centre à Charleroi (Aéropole) les acolytes du "Jeu des dictionnaires" et de "La semaine infernale". Véronique Thyberghien, Virginie Svenson, Raoul Reyers, Frédéric Jannin, Juan d'Oultremont seront là dès 18h pour échanger plaisanteries et mots d'esprit, avec pour invité le chocolatier Jean Galler. Les émissions enregistrées seront diffusées en radio sur La Première le samedi 13 décembre à 9h (La semaine infernale) et du lundi 15 au jeudi 18 décembre à 17h15 (Le Jeu des dictionnaires). Prix des places: 6 euros, en prévente auprès de Maxime Wery, IBMM (02 650 97 57 ou maxime.wery@ulb.ac.be). Les bénéfices de cette soirée seront versés au FNRS.






Pour la bonne cause

À la rencontre du Cercle Amnesty ULB au F1
"Les droits humains, ils me protègent, je les protège". Alors qu'on fête les 60 ans de la Déclaration universelle des droits de l'Homme, Amnesty international lance une campagne de sensibilisation sur le respect et la défense de ces droits. À cette occasion, le Cercle Amnesty de l'ULB est présent jusqu'au 9 décembre sur le Campus du Solbosch (bât F1) pour vendre des bougies et du chocolat au profit de l'ONG. Profitez-en pour soutenir l'association et devenir, vous aussi, défenseurs des droits humains. En pratique: jusqu'au 9 décembre de 12 à 14h au bâtiment F1 (Campus du Solbosch - av. Héger - 1000 Bruxelles).






À lire, à voir, à écouter

Jacques de Lalaing, par Catherine Leclercq: un livre, un site Web
Catherine Leclercq, maître de conférences à l'ULB (Faculté de Philosophie et lettres, Histoire de l'Art), a publié à l'Académie royale de Belgique, en juin 2007, un ouvrage sur le peintre et sculpteur belge Jacques de Lalaing. En plus du livre, un site Internet a été créé afin de proposer davantage d'informations aux lecteurs et autres amateurs de l'artiste. On y trouve, entre autre, ses carnets intimes dans lesquels il raconte son quotidien, fait part des appréciations pertinentes sur les gens qu'il rencontrait, ou dévoile ses inimités avec Cézanne, Ensor, Rodin et Monet. Véritable innovation dans le domaine de l'Histoire de l'Art, ce site a valu à son concepteur, la société Organica, de remporter, le 27 novembre, le prix Caïus. Organisé par Prométhéa ASBL, ce concours met à l'honneur le mécénat culturel et les entreprises qui se distinguent par leur créativité, leur dynamisme, leur persévérance et leur contribution au développement culturel et patrimonial en Belgique. Catherine Leclercq, Jacques de Lalaing, "Artiste et Homme du monde (1858-1917)", Académie royale de Belgique, Bruxelles, 2007. Site web: www.jacquesdelalaing.be







Rédaction:
Sophie François (communication générale)
Nathalie Gobbe (communication recherche)

Développement et mise en page:
Cellule Web



 

À la une ...

Docteurs Honoris Causa des Facultés, Écoles et Instituts

Tel qu'annoncé dans la précédente Lettre de l'ULB, les Facultés, Écoles et Instituts de l'Université libre de Bruxelles remettront les insignes de Docteur Honoris Causa à des plusieurs personnalités, lors d'une séance solennelle qui se tiendra le 9 décembre prochain à 17h à l'auditoire P-E Janson (avenue F.D. Rooselvelt 48 à 1050 Bruxelles).

C'est ainsi que seront honorés:
- par la Faculté de Philosophie et lettres: Jean Bauberot, directeur d'études émérite - École pratique des hautes études - Groupe Sociétés, religions, laïcité (Paris, France)
- par la Faculté de Droit: Leila Saadé, professeur - Université libanaise - École doctorale de droit et des sciences politiques, administratives et économiques (Beyrouth, Liban)
- Faculté des Sciences: Michel G. Mayor, professeur - Université de Genève - Département d'Astronomie (Suisse)
- Faculté de Médecine: Pierre Chambon, professeur émérite - Collège de France (Paris) et Faculté de Médecine de l'Université Louis Pasteur (Strasbourg, France)
- Faculté des Sciences appliquées: Ian A. Walmsley, professeur - Oxford University - Department of Atomic and Laser Physics (Royaume-Uni) et Insitute of Optics University of Rochester (New York, USA)
- Faculté des Sciences sociales et politiques/Solvay Brussels Schools of Economics and Management: Jonathan Morduch, professeur - New York University - Wagner Graduate School of Public Service and Department of Economics (USA)
- Faculté des Sciences psychologiques et de l'éducation: Catherine Chabert, professeur -Université Paris Descartes - Institut de psychologie (France)
- École de Santé publique: Michael Marmot, professeur - University College of London - Department of Epidemiology and Public Health (Royaume-Uni)
- Institut d'études européennes: Vivien Ann Schmidt, professeur - Boston University - Department of International Relations (USA)

À noter que certaines des personnalités honorées profiteront de leur présence à Bruxelles et à l'ULB pour tenir l'une ou l'autre conférence. Ainsi par exemple, Jean Beaubérot interviendra dans le cadre du colloque organisé par le CIERL à l'occasion des 175 ans d'études des religions à l'ULB (voir ci-dessous).

Plus d'infos sur les DHC et les conférences qu'ils donneront dans le communiqué de presse


Enseignement

175 ans d'études des religions à l'ULB

Bien que le premier cours d'histoire des religions n'ait été officiellement inscrit au programme qu'à partir de 1884, l'étude du fait religieux est à l'ordre du jour de l'ULB depuis ses origines. L'originalité de la démarche - aborder le phénomène religieux de manière neutre dans le cadre d'une Université où la méthode scientifique repose sur le principe du libre examen - est appréciée à l'étranger pour sa distance critique. D'aucuns considèrent l'ULB comme une pionnière en la matière.

Toutefois, si des figures majeures de l'étude des religions à l'ULB furent internationalement reconnues, ainsi par exemple Eugène Goblet d'Alviella, des pans entiers restent méconnus. C'est pourquoi le Centre interdisciplinaire d'étude des religions et de la laïcité de l'ULB (CIERL) propose de retracer 175 ans d'étude des religions à l'ULB lors d'un colloque international de deux jours, ces 4 et 5 décembre.

L'objectif de ce colloque est de reconstituer l'histoire de l'étude des religions à l'ULB depuis ses origines, en l'insérant dans la progressive institutionnalisation des sciences religieuses et l'évolution des théories en la matière: la critique biblique et l'orientalisme, la mythologie comparée, l'anthropologie religieuse évolutionniste, le diffusionisme, l'école historique, le comparatisme génétique, la sociologie de l'expérience religieuse et du sacré, le structuralisme, le comparatisme herméneutique…

En pratique: "175 ans d'étude des religions à l'Université libre de Bruxelles", les 4 et 5 décembre à la salle Dupréel (campus du Solbosch, bât. S, niv. 2, avenue Jeanne 44 à 1050 Bruxelles).
Plus d'infos: http://www.ulb.ac.be/philo/cierl/colloquesVII.html



Des étudiants de l'École polytechnique primés en France

Une équipe de cinq étudiants de l'École Polytechnique de l'ULB a remporté la 3e édition du Challenge "Construction durable", organisé ces 19 et 20 novembre à Villeneuve d'Ascq par la Société Norpac (filiale de construction Bouygues). Opposés aux représentants de onze grandes écoles d'ingénieurs françaises et belges, ces cinq étudiants ont proposé le meilleur projet de construction d'un nouveau bâtiment à énergie positive pour les Archives départementales du Nord. Le caractère novateur de ce projet et la maîtrise de son implantation dans un site urbain particulièrement dense ont été soulignés par le jury. L'équipe était composée de trois étudiants de MA1 Ingénieur civil architecte (Aristide Athanassiadis, Sébastien Loreau, André Stéphan) et de deux étudiants de MA1 Ingénieur civil constructions (Malik Dauber, Cédric Detavernier).

Le 2e prix est allé à l'équipe de l'École centrale de Paris et le 3e à celle issue de l'École des mines de Douai. Parmi les autres participants figuraient l'École nationale des ponts et chaussées, Centrale Lille, Polytech Lille, l'Ulg et l'UCL.




Recherche

Publication dans Nature: facteur Rhésus, fonction rénale et fertilité mâle

Des chercheurs de l'ULB étudient depuis plusieurs années les facteurs Rhésus. La fonction de ces facteurs Rhésus est demeurée totalement inconnue jusqu'à ce que des chercheurs de l'IBMM-Faculté des Sciences (Anna Maria Marini, chercheur qualifié du FNRS) établissent un lien de parenté entre les facteurs Rhésus et les transporteurs d'ammonium de la levure. En 2000, cette équipe propose que les facteurs Rhésus jouent un rôle dans le transport d'ammonium chez les mammifères, une voie alors inconnue chez ces derniers. Cette hypothèse constituera le centre de la thèse de doctorat réalisée par Sophie Biver au sein de l'Institut de biologie et de médecine moléculaires, en étroite interaction avec Anna Maria Marini.

Les résultats de leur recherche ont été publiés ce 20 novembre dans la prestigieuse revue Nature. L'idée de base est simple: il s'agissait de générer des souris dépourvues du gène RHCG (un des gènes exprimés dans le rein) afin de déterminer si, comme proposé, ces souris présenteraient des anomalies liées à un défaut de transport d'ammonium, et notamment à un défaut d'excrétion d'ammonium dans l'urine. Les souris obtenues, invalidées pour le gène en question et donc dépourvues de toute protéine RHCG, sont apparues viables mais leur urine est appauvrie en ammonium, surtout si leur alimentation est acide, ce qui a notamment pour conséquence un pH sanguin trop acide et une perte de poids significative. Cette découverte - qui valide l'hypothèse de départ - remet en question le concept enseigné depuis les années 1940. Ces souris présentent les caractéristiques de pathologies rénales humaines génétiques connues sous le nom d'acidoses tubulaires rénales distales et dont les déterminants ne sont pas complètement connus. En outre, les chercheurs ont observé que les souris invalidées mâles engendraient des portées de taille réduite. Ces observations ont des implications en médecine humaine. Elles suggèrent que chez l'homme, des mutations touchant le gène codant la protéine RHCG pourraient être à la base de certaines formes de pathologies rénales et/ou d'une perte de fertilité masculine.



Mecatech: nouveaux projets labellisés

Récemment labellisé par le pôle de compétitivité en génie mécanique Mécatech, le projet de recherche SOLAUTARK vise à développer de nouveaux échangeurs thermiques pour les absorbeurs solaires. Plus précisément, le projet vise l'étude et le développement d'un système de chauffage thermosolaire qui rende une habitation autonome vis-à-vis des autres sources d'énergie, notamment les énergies fossiles. L'idée est d'utiliser un stockage chimique inter-saisonnier, permettant de restituer en hiver la chaleur accumulée en été. Les produits chimiques envisagés pour ce stockage sont des sels inoffensifs, capables d'absorber ou de libérer de la chaleur lorsqu'ils se déshydratent ou s'hydratent, respectivement. Deux équipes de l'ULB participent à ce projet: le service Matière et matériaux (Marc Degrez) de la Faculté des Sciences appliquées et le laboratoire de Chimie physique non-linéaire de la Faculté des Sciences (Yannick De Decker).

Dans un premier temps, les chercheurs développeront des supports poreux pour les sels et des techniques d'absorption de ces sels dans lesdits supports. Dans un deuxième temps, ils développeront des modèles mathématiques permettant d'optimiser la vitesse de transfert d'eau et de chaleur entre le sel, son support et les réservoirs extérieurs. La recherche envisagera également l'analyse environnementale des nouveaux produits et matériaux afin de garantir leur durabilité même en fin de vie.



BioWin: nouveaux projets R&D

BioWin, le pôle de compétitivité wallon de la santé, a vu récemment de nouveaux projets de recherche labellisés, parmi lesquels JOIN T-AIC, BioFINa et WALBIOSTENT.

JOIN T-AIC porte sur le développement de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement des mono-arthrites inflammatoires, combinant nouveaux anti-TNF et matrices visco-élastiques. Il associe notamment les expertises du Laboratoire de pharmacie galénique et biopharmacie (Institut de Pharmacie de l'ULB, Karim Amighi) et du Service de rhumatologie (Valérie Gangji).

Le projet BioFiNa a pour but lui de développer des formulations pharmaceutiques inhalées nouvelles et avantageuses destinées au traitement des infections respiratoires récurrentes (notamment la mucoviscidose). Le Laboratoire de pharmacie galénique et biopharmacie est également partenaire de cette recherche.

Enfin, troisième projet labellisé, WALBIOSTENT porte sur l'étude de l'interaction entre le stent, la paroi artérielle et le flux sanguin en relation avec l'athérosclérose. Il compte parmi ses partenaires académiques, le Laboratoire de médecine expérimentale (Faculté de Médecine de l'ULB - CHU Charleroi, Vésale).



Nouvelles ARC: 'Matrix-Analytic Models' et 'Récepteurs GPCRs'

Nous terminons notre présentation des ARC, Actions de Recherche Concertée, qui ont démarré au 1er octobre, avec les projets "The effect of Infinity on Matrix-Analytic Models" et "Analyse de l'interaction d'hormones polypeptidiques et glycoprotéiques avec leur récepteurs".

Matrix-Analytic Models

L'étude de modèles mathématiques dits processus markoviens trouve des applications dans de multiples domaines tels que la biologie, l'économie, les télécommunications… Le projet ARC "The effect of Infinity on Matrix-Analytic Models" s'inscrit dans ce cadre. Il s'appuie sur l'expertise du Laboratoire de méthodes algorithmiques en probabilité de la Faculté des Sciences (Guy Latouche, Marie-Ange Remiche), en étroite collaboration avec l'Université de Melbourne. Depuis plusieurs années, ces chercheurs s'intéressent à des systèmes à deux dimensions où la première représente, pour citer un exemple, le nombre de messages à transmettre dans un réseau tandis que la seconde représente la capacité disponible. Ils réalisent une étude théorique approfondie de ces systèmes sur base de laquelle sont mises au point des méthodes de résolution numérique. Pour que les algorithmes de calcul soient efficaces, la seconde composante ne peut pas prendre de trop grandes valeurs. Dans le cas contraire, une démarche souvent suivie consiste à remplacer "très grande" par "infini" afin de recourir à d'autres méthodes en espérant ainsi obtenir une bonne approximation. En réalité, les chercheurs ouvrent alors la porte à des comportements fondamentalement différents qu'ils veulent ici étudier en profondeur.

Récepteurs GPCRs

Les "récepteurs couplés aux protéines G" (GPCRs) sont l'une des cibles les plus étudiées pour le développement de médicaments. Ils transmettent à la cellule les signaux (hormones ou neurotransmetteurs) reçus à la surface, en activant un messager intracellulaire connu sous le nom de "protéine G". Plusieurs hormones reconnaissant des GPCRs et régulant des fonctions physiologiques importantes (métabolisme, reproduction, croissance, digestion, glycémie, etc.) sont des peptides ou des glycoprotéines. Ils sont coûteux, rapidement dégradés et nécessitent habituellement une administration intraveineuse: augmenter notre connaissance sur la structure et l'activation de leurs récepteurs facilitera la conception d'agonistes et antagonistes non peptidiques avec des profils thérapeutiques intéressants. Les équipes de Magali Waelbroeck (Laboratoire de chimie biologique et de la nutrition - LCBN) et Sabine Costagliola (Institut de recherche interdisciplinaire en biologie humaine et moléculaire - IRIBHM) de la Faculté de Médecine vont dans le cadre d'une Action de Recherche Concertée (ARC) intitulée "Analyse de l'interaction d'hormones polypeptidiques et glycoprotéiques avec leur récepteurs" partager leurs expertises et techniques complémentaires de façon à coordonner leurs efforts pour promouvoir la compréhension de la reconnaissance des récepteurs aux hormones glycoprotéiques et les récepteurs de peptides gastrointestinaux.



Chercheurs: la relève

De nouveaux chargés de cours à titre définitif ont été nommés en cette rentrée académique. Parmi ceux-ci, Bernard Knaepen, Faculté des Sciences; Pierre Lannoy, Faculté des Sciences sociales et politiques / Solvay Brussels School of Economics and Management; Denis Laoureux, Faculté de Philosophie et lettres. Découvrez le portrait plus étoffé de ces nouveaux chercheurs sur le web.

Chargé de cours au sein de la Faculté des Sciences, Bernard Knaepen inscrit sa recherche actuelle dans le secteur de la mécanique des fluides: il étudie en particulier l'écoulement des fluides lorsque ceux-ci sont turbulents et animés de mouvements complexes. Si sa recherche peut être qualifiée de fondamentale, les applications n'en sont pas pour autant absentes. Ainsi, en sidérurgie, pour fabriquer une plaque d'acier, on part d'une vasque d'acier liquide qu'on va solidifier progressivement, en veillant à contrôler toute impureté ou imperfection. On contrôle cet écoulement grâce à des champs magnétiques qui vont guider le mouvement de l'acier liquide. C'est là clairement une illustration des améliorations que peut apporter l'étude de la magnétohydrodynamique. "Être chercheur, c'est satisfaire sa curiosité, essayer de comprendre le monde qui nous entoure, mettre en avant son intuition physique, tenter de relier un problème posé avec quelque chose de palpable pour mieux le cerner. Etre enseignant? C'est un vrai challenge: vous devez réussir à expliquer simplement des théories souvent complexes", avoue-t-il.

Pierre Lannoy a rejoint la Faculté des Sciences sociales et politiques / Solvay Brussels School of Economics and Management comme chargé de cours. Son principal sujet de recherche s'inscrit dans le prolongement de sa thèse de doctorat: il étudie la mobilité quotidienne sous toutes les facettes. "J'essaie de considérer les comportements de mobilité comme une activité sociale en elle-même plutôt que de voir la mobilité comme un temps vide, entre une activité A et une activité B. Pour moi, il se passe quelque chose dans les temps de déplacement et ce qui se passe répond à des logiques spécifiques que j'essaie de décoder", explique-t-il. La mobilité est bien évidemment prétexte à de multiples recherches: mobilité et violence dans les transports, temps de transports en commun, mobilité et embouteillages en ville, droit à la mobilité pour tous y compris les personnes à mobilité réduite, etc. "La recherche fondamentale me passionne même si, vu mon thème de recherche principal, je travaille régulièrement à la demande des pouvoirs publics", souligne-t-t-il.

Une partie de la recherche actuelle de Denis Laoureux, nouvellement nommé chargé de cours au sein de la Faculté de Philosophie et lettres, porte sur la fin de siècle en Belgique qui constitue un âge d'or pour notre pays alors à la pointe de l'avant-garde dans les arts décoratifs, l'architecture, la peinture, la sculpture… Le chercheur s'intéresse également à une autre période de l'art belge: celle de l'immédiat après guerre avec le groupe Cobra et l'abstraction en Belgique. Il insiste: "La recherche fondamentale en histoire de l'art s'exprime à travers des publications, des colloques scientifiques ou encore des réunions de groupes de contact FNRS. Mais la recherche peut aussi être appliquée: une exposition est une manière de mettre une pensée en espace, et un ouvrage de vulgariser, un moyen pour partager nos connaissances avec le grand public. Pour moi, ce va-et-vient entre recherche fondamentale et recherche appliquée est essentiel".




International

Nouveau partenariat privilégié pour l'ULB: l'Université d'Oxford

The University of Oxford, la plus ancienne université anglaise, est aujourd'hui considérée comme l'une des meilleures universités du monde. 47 Prix Nobels mais aussi 25 premiers ministres anglais sont passés par cette institution qui compte aujourd'hui un peu plus de 20 000 étudiants répartis dans 39 collèges. C'est avec cette prestigieuse institution que l'ULB vient de conclure un "partenariat privilégié".

Ce lundi 1er décembre, le recteur de l'ULB, le professeur Philippe Vincke, et le vice-chancelor de la University of Oxford, Dr John Hood, ont en effet ratifié à Oxford un accord historique entre leurs institutions. L'ULB devient ainsi la première université belge à conclure ce type de partenariat avec la prestigieuse institution anglaise. Oxford s'ajoute ainsi au petit groupe très sélect des partenaires privilégiés de l'ULB qui compte déjà six autres institutions mondialement renommées: la University of California-Berkeley, l'Université Pierre et Marie Curie (Paris VI), le Collège de France, l'Université de Montréal, The University of British Columbia (Vancouver) et l'Université Fudan (Shanghai).

Après la signature le 28 octobre dernier d'un partenariat privilégié avec l'Université Pierre et Marie Curie (Paris VI) généralement considérée comme la meilleure université française, l'accord avec Oxford illustre la nouvelle stratégie internationale de l'ULB mise en place par l'équipe du recteur Philippe Vincke. L'institution bruxelloise entend en effet renforcer sa présence en Europe et dans le monde par une politique internationale particulièrement dynamique, centrée sur un nombre limité de partenariats solides afin de développer ses activités de recherche dans les meilleurs réseaux internationaux tout en veillant à une intégration des échanges dans un véritable projet pédagogique.

Comme la plupart des grandes universités européennes, l'ULB a signé des conventions avec plus de 300 institutions à travers le monde, mais le concept de "partenariat privilégié" est une manière de distinguer un petit nombre d'entre elles avec lesquelles les liens dans le domaine de la recherche et de l'enseignement sont particulièrement étroits. Loin d'une stratégie du "top down", la signature de l'accord avec Oxford montre que les autorités de l'ULB ont en quelque sorte choisi de "suivre leurs chercheurs" en examinant les institutions avec lesquelles ils ont développé le plus de contacts. De ce point de vue, the University of Oxford se distingue très nettement puisqu'au cours des huit dernières années, elle a accueilli plus de 50 post-doctorants de l'ULB.

Ce nouvel accord facilitera le développement de nouveaux projets en commun et l'intensification des échanges de doctorants, post-doctorants, chercheurs et professeurs. Il permettra par ailleurs une collaboration étroite entre les autorités des deux institutions.



L'ULB accueille le recteur de l'AUF

Le 28 novembre dernier, le recteur de l'ULB, Philippe Vincke, recevait Bernard Cerquiglini, recteur de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF), dont le siège est établi sur le campus de l'Université de Montréal et qui comprend 692 établissements d'enseignement supérieur et de recherche qui ont choisi le français comme langue d'enseignement. Ce faisant, le recteur Philippe Vincke s'inscrivait dans une tradition de liens étroits et anciens de notre Alma Mater avec l'AUF, aux niveaux tant des instances de l'organisation que de ses actions et réseaux de doyens. C'était aussi l'occasion pour le linguiste B. Cerquiglini de revenir à l'ULB où il avait enseigné.

L'AUF décline ses programmes selon 6 grands axes: la langue; l'état de droit et la démocratie; l'environnement; le renforcement de l'excellence universitaire; l'innovation par les TICE; l'appropriation des outils technologiques par l'enseignement supérieur; et la recherche. Le site web de l'AUF et de son Bureau régional à Bruxelles pour l'Europe de l'Ouest et le Maghreb, dirigé par Bernard Leduc (ancien doyen de la Faculté de Sciences appliquées de l'ULB) donne toutes les informations utiles sur les bourses de mobilité pour étudiants, doctorants, postdoc, sur les stages, ainsi que sur les institutions membres et les événements académiques et culturels.

Plus d'infos: http://auf.org/regions/europe-ouest-maghreb



Un partenaire privilégié à l'honneur!

Le professeur Dai Bingram de l'Université Fudan à Shanghai, titulaire d'une chaire internationale du BRIC de l'ULB en 2006, vient de se voir récompenser par le Prix Jean Monnet 2008 pour son action de promotion des études européennes en Chine. Coordinateur du Centre d'excellence et de la chaire Jean Monnet dans son université, il est aussi le premier à avoir publié une traduction chinoise des traités de l'UE. L'ULB et tout particulièrement l'Institut d'études européennes qui collabore étroitement avec l'Université Fudan et le prof. Dai Bingram depuis plusieurs années se réjouissent de cette reconnaissance bien méritée.




Culture et vie sur les campus

'Narcisse' d'après Ovide à la salle Delvaux

"Narcisse", une création théâtrale d'Andrés Cifuentes tirée de Les Métamorphoses du poète latin Ovide, s'insalle du 1er au 12 décembre à la salle Delvaux sur le campus du Solbosch.

Pour cette pièce, l'histoire, qui se situe originellement dans une forêt semblable à un paradis, a été transposée dans une maison abandonnée de nos jours, représentation concrète d'un coin de l'âme de Narcisse. Dans cette maison fantasmagorique, Narcisse habite, il y reçoit la visite d'Echo et leurs histoires tournent à la tragédie, conséquence de la destinée de Narcisse. Sur le plateau, quatre acteurs: trois hommes interprètent le rôle de Narcisse et une femme le rôle d'Echo. La question qui est ici posée sur Narcisse n'est pas la vanité, mais bien: comment un jeune homme meurt de l'impossibilité d'accomplir l'amour qu'il éprouve pour lui-même? Que se passe-t-il quand Narcisse décide de ne plus être, de ne plus exister, et pourquoi le décide-t-il? Dans "Narcisse", l'interrogation est portée sur ce qui amène cet adolescent à être amoureux, à devenir l'esclave de son image et sur les conséquences qui découlent de cet amour.

Trois représentations sont suivies d'interventions de professeurs de la Faculté des Sciences psychologiques et de l'éducation. La première a eu lieu le 2 décembre et était animée par Alex Lefebvre; les deux suivantes auront lieu les 9 et 10 décembre et seront animées respectivement par Ariane Bazan et Philippe Fouchet.

En pratique: les 1, 2, 3, 5, 8, 9, 10, 11 et 12 décembre à 20h30 à la salle Delvaux (campus du Solbosch, bât. F1). Infos et réservations: 0474 345 299 ou huranyo@yahoo.es




Valeurs et engagement

Occupation du hall des sports de l'Université par des sans-papiers

Pour des raisons humanitaires évidentes, le conseil d'administration de l'ULB a décidé, lors d'une séance exceptionnelle qui s'est tenue le 25 novembre dernier, de tolérer à titre provisoire l'occupation de son hall des sports par les sans-papiers qui l'occupent depuis le 18 novembre dernier.

L'Université réitère son soutien à la cause des sans-papiers et en appelle au gouvernement pour concrétiser rapidement les engagements pris en la matière. L'ULB s'attachera également à sensibiliser ses partenaires de l'enseignement supérieur.

Rappelant cependant l'urgence à rétablir des conditions normales d'enseignement, le conseil d'administration charge le comité d'accompagnement des sans papiers de trouver, en partenariat avec les représentants des sans-papiers, toutes mesures adéquates visant à limiter les atteintes à l'enseignement et à la recherche et à envisager les alternatives possibles pour héberger décemment les personnes présentes.



Fraternité 2008: Résister et agir!

Comment séparer les conceptions religieuses et le domaine scientifique? Comment dialoguer tout en faisant respecter les programmes d'enseignement? Comment soutenir pratiquement celles et ceux qui cherchent à vivre leur vie librement dans la liberté de leur conscience, de leur cœur et de leur corps? Comment permettre aux thérapeutes d'exercer sans pression obscurantiste d'aucune sorte? Comment parvenir à définir la place et les limites des cultes et des philosophies dans un État réformé? Telles sont les questions qui seront au centre des débats et discussions de la cinquième édition de "Fraternité! Les rencontres de la laïcité, de l'égalité et de la mixité", placée cette année sous le thème de "Résister et agir!".

Ces questions, essentielles au cœur d'une Europe traversée par les mêmes interrogations, seront abordées notamment par les interventions de Marco Pannella (député européen, "La laïcité à l’épreuve des institutions européennes"), Henri Pena-Ruiz (professeur et essayiste, "La laïcité contre les tribus"), Guy Haarscher (philosophe, professeur à l'ULB, "Contre le créationnisme dans l’enseignement et les sciences"), Jamila Si M'Hammed (docteur en médecine, spécialisée en psychiatrie, "Pour la liberté de soins") et Chemsi Chéref-Khan (président de l'Institut d'humanisme musulman, "Pour définir la place des cultes et des philosophies dans un État laïque").

Pour rappel, les rencontres "Fraternité" sont organisées, sous le haut patronage de l'ULB, par le Comité belge Ni Putes Ni Soumises, le Réseau d'action pour la promotion d'un État laïque (RAPPEL) et le Centre communautaire laïque juif (CCLJ).

En pratique: le 17 décembre à 20h au Centre culturel Jacques Franck (94 chaussée de Waterloo à 1060 Bruxelles). Réservations: 02 543 02 70 ou info@cclj.be. PAF: 5 EUR - 3 EUR (étudiants/sans emploi). Plus d'infos







ULB - Département des relations extérieures - Service de communication