Virologie moléculaire

Comment développer des méthodes de prévention et de traitement pour des maladies telles que le SIDA (HIV) ou les leucémies (HTLV, BLV) ?

SIDA et leucémie

Le laboratoire de Virologie moléculaire étudie la régulation transcriptionnelle de trois rétrovirus, HIV-1 (Human Immunodeficiency Virus type 1), HTLV-1 (Human T-cell leukemia virus I) et BLV (Bovine Leukemia Virus), avec un intéret particulier pour le rôle joué par la structure de la chromatine et par les modifications des protéines histone et non-histone.

L'infection par ces rétrovirus se caractérise par une latence virale dans la grande majorité des cellules infectées et dans le cas du HTLV-1 et du BLV, par l'absence de virémie. Cette latence est probablement due à la répression transcriptionnelle de l'expression virale in vivo, mais les mécanismes moléculaires responsables de cette répression ne sont pas encore entièrement élucidés. Ces trois rétrovirus produisent chacun une protéine, respectivement appelée Tat, TaxHTLV-1 ou TaxBLV, impliquée dans l'expression génique dirigée par le LTR (Long Terminal Repeat).

Notre laboratoire étudie le rôle joué par les modifications épigénétiques (acétylation et méthylation des histones, méthylation de l'ADN) dans la latence/réactivation du HIV-1, du HTLV-1 et du BLV. Ces modifications épigénétiques pourraient constituer un des mécanismes qui permettent à ces virus d'échapper à la réponse immunitaire et, dans le cas du HTLV-1 et du BLV, conduisent au développement de tumeurs.