Le Service des Sciences de l'Education

Bref historique : C’est au lendemain de la première guerre mondiale que l’Université libre de Bruxelles crée la « Section de pédagogie » (1919), devenue ensuite « Ecole de pédagogie » (1926) et au sein de laquelle s’illustrèrent des professeurs comme le médecin éducateur Ovide Decroly. Cette Ecole dépendait pour partie de la Faculté de médecine et pour partie de la Faculté de Philosophie et Lettres. Elle devint ensuite « Ecole des Sciences de l’Education » (1948), « Ecole des Sciences psychologiques et pédagogiques» (1959), « Faculté des Sciences psychologiques et pédagogiques » (1970) et enfin « Faculté des Sciences psychologiques et de l’éducation » (1994). En 2009-2010, l’Université libre de Bruxelles célèbre à la fois son 175e anniversaire, le 90e anniversaire de l’Ecole de Pédagogie et le 40e anniversaire de la Faculté des Sciences psychologiques et de l’éducation. L’actuel « Service des sciences de l’éducation » est donc l’héritier de cette section de pédagogie créée en 1919 et il conserve une partie de ses missions d’origine : développer une approche qui se veut « scientifique » des phénomènes et processus éducatifs, en particulier en contexte scolaire, et une réflexion sur les implications de ses recherches, notamment en matière de formation des enseignants. Toutefois, beaucoup de choses ont changé en 90 ans ! Il s’agissait au départ de développer une discipline, comportant un ancrage à la fois médical, psychologique et philosophique, traitant d’éducation et de pédagogie. Notons aussi que la création de cette section coïncide (avec un décalage de quelques années lié à la première guerre mondiale), à l’instauration de la scolarité obligatoire en Belgique et qu’il était dès lors attendu de cette discipline nouvelle le développement de recherches susceptibles de bénéficier au système éducatif qui se développait. Aujourd’hui les sciences de l’éducation sont devenues beaucoup plus plurielles dans leurs référents disciplinaires et paradigmatiques et elles sont confrontées à d’autres défis sociaux et culturels liés à l’évolution de la société et de l’éducation. Signalons également qu’au sein de l’Université libre de Bruxelles, le « Service des sciences de l’éducation » n’est pas le seul lieu où se développent des recherches en éducation. Citons, à titre indicatif, certaines recherches réalisées en sciences sociales, économiques ou politiques, ainsi que le développement, dans plusieurs facultés, de centres de recherche en « didactiques des disciplines ». Ces derniers collaborent le plus souvent avec le « Service des sciences de l’éducation », notamment en matière de formation des enseignants (dans le cadre de la « Section inter-facultaire de l’agrégation ») et de recherche.

Missions et orientations actuelles :

Le Service des sciences de l’éducation poursuit une triple mission de recherche, d’enseignement et de service à la communauté. En matière de recherche, les thèmes actuellement privilégiés sont notamment les suivants :

  • l’étude de la forme spécifique que prennent les enseignements et les savoirs à l’école, en référence en particulier au concept de « forme scolaire » des apprentissages ;

  • la compréhension des processus d’enseignement-apprentissage mis en œuvre aux différents niveaux de scolarité (de l’enseignement maternel à l’université), à partir notamment des concepts de « compétence », « rapport au savoir », « conceptions épistémologiques », « réflexivité », « secondarisation des apprentissages» ;

  • l’analyse des « pratiques enseignantes » et de leurs liens avec les mécanismes de production des inégalités face à l’école ;

  • les facteurs, en particulier sociaux et culturels, liés à la réussite ou à l’échec scolaire ;

  • l’étude et la conception de « dispositifs didactiques », visant en particulier à favoriser le développement et la mobilisation des compétences chez les élèves, la différenciation des modalités d’apprentissages en classe, la conduite de la classe, l’accompagnement des étudiants (en particulier dans l’enseignement supérieur) ;

  • l’évaluation des apprentissages ;

  • l’étude des conceptions épistémologiques des professeurs et des élèves à propos de l’activité scientifique et des facteurs, notamment culturels ou convictionnels, qui les influencent ;

  • l’analyse des modes de gestion de la diversité culturelle et des convictions au sein des systèmes éducatifs ;

  • la formation des enseignants ;

  • l’analyse des politiques éducatives et de leurs effets sur les pratiques enseignantes et les apprentissages.

En matière d’enseignement, le Service des Sciences de l’Education organise des études de deuxième et troisième cycles en sciences de l’éducation. Les études de second cycle (master en sciences de l’éducation) sont accessibles aux étudiants issus du premier cycle en sciences psychologiques et de l’éducation et aux étudiants titulaires d’un diplôme d’institueur(trice) maternel(le), d’institueur(trice) primaire, de régent(e), d’éducateur(trice) spécialisé(e), de gradué(e) en psychologie ou logopédie, d’assistant(e) social(e), moyennant la réussite d’une année préparatoire. Il offre également plusieurs enseignements en premier cycle en sciences de l’éducation et dans le cadre du programme de l’agrégation (toutes facultés).

En matière de services à la communauté, le Service des sciences de l’éducation assure de multiples expertises auprès des responsables éducatifs et développe différentes actions de formation continue destinées aux instituteurs, professeurs, chefs d’établissements, inspecteurs et conseillers pédagogiques.

Coordonnées :
Service des Sciences de l'Education
Campus du Solbosch, CP186
Bât. UB3 local : 151
Avenue F.D. Roosevelt, 50
1050 Bruxelles
Tél +32-2-650.54.62 -
Permanence
Email : nterendi@ulb.ac.be