Rapport 2008-2009 de la Doyenne et du Vice-doyen

Ce rapport, présenté au Conseil facultaire du 31 mars 2009, rappelle les principaux événements qui ont marqué la vie facultaire depuis avril 2008.

Nous avons célébré en octobre les membres de la Faculté qui l'ont quittée au terme de leur carrière; il s'agit de nos collègues, Henri Alexandre, Marcel Arnould, Marc Baus, Marc Colet, Louis De Vos, Francis Hermans, Guy Houvenaghel, René Lefever, Jean Lejoly, Paul Mandel, Maximilien Mergeay, Josiane Roscam, Claude Szpirer, Ariane Toussaint, Anne-Marie Van Acker, Paul Van Binst, Gaston Wilquet, membres du corps académique, ainsi que de Mmes Amaryllis Heris, Suzanne Van Assel et MM. Marc Ducenne, Christian Kumps, membres du PATGS.

Encadrement

La répartition des cadres académique, scientifique et PATGS entre les facultés et instituts de l’Université devient de plus en plus problématique. En effet, l’augmentation continuelle du nombre d’étudiants en sciences humaines crée un besoin d’encadrement qu’il faut satisfaire prioritairement, au détriment des autres facultés ou instituts.

Cette année, la Faculté a libéré 7,51 ETPs dans le corps académique et en a demandé 5 pour l’ouverture de postes avec vacance externe et 2 pour le rapatriement de mandataires définitifs du FNRS. Seuls les cinq premiers postes ont été attribués et seront répartis de la manière suivante : un poste en mathématique (statistique), deux postes en biologie moléculaire, un poste en géographie (urbaine) et un poste au DSTE (modélisation). Par ailleurs, suite à la démission de nos collègues Olivier Féménias et Félix Schlenck, la Faculté a pu conserver leurs postes puisqu’ils nous ont quitté moins de trois avant leur nomination. Le poste d’Olivier Féménias devra néanmoins être pris en considération dans la constitution du plan stratégique (voir infra) afin de décider à quel département il doit être attribué.

Dans le but de préparer la demande de la Faculté pour le « pot commun » assistants, le bureau facultaire a récolté, comme l’année dernière, des informations détaillées concernant les charges d’enseignement des départements et il a effectué un travail d’analyse fouillée des données fournies. Ceci nous a permis d’effectuer les arbitrages appropriés entre les besoins d’encadrement des départements et de motiver de manière précise la demande de 9 ETPs alors que la Faculté n’en libérait que 8,5. Cette analyse s’est avérée efficace puisque ce sont bien 9 postes d’assistant qui ont été attribués à la Faculté. Il faut cependant remarquer que cette analyse a permis de constater que la situation de l’encadrement par le corps scientifique reste tendue et il apparaît donc fondamental de poursuivre le chantier d’analyse des charges d’enseignement.

La situation concernant le cadre PATGS de la Faculté des sciences est particulièrement critique puisque qu’il est le plus important au regard de celui des autres facultés et que la tendance est de donner un poids important au nombre pondéré d’étudiants subsidiables pour l’affectation de tous les cadres, donc aussi du PATGS. Ainsi, sur les 3,5 ETPs libérés par la Faculté de Sciences, seuls 2,5 lui ont été retournés. La perte de cadre PATGS devrait continuer dans les années à venir et il semble donc nécessaire d’entamer une réflexion de fond à propos de la répartition des agents PATGS dans les départements.

L’année 2009 étant la dernière du plan stratégique établi en 2005, le Recteur et les Doyens tentent d’établir une procédure pour répartir les trois cadres académique, scientifique et PATGS entre les facultés et instituts. Cette procédure devrait mener, pour chaque faculté ou institut, à la définition d’un cadre cible pour chacun des corps à l’horizon de l’année 2014. De plus, chaque faculté ou institut devra construire un plan stratégique pour atteindre le cadre cible établi pour les trois corps en prenant en compte les départs à la pension qui se produiront entre 2010 et 2014. La mise au point de cette procédure dure depuis plus d’un an et paraît particulièrement délicate vu l’hétérogénéité des facultés en termes de nombre d’étudiants et de type d’activités. Un point crucial concerne le poids attribué à l’enseignement et à la recherche dans le processus de décision. Une autre difficulté concerne le PATGS : la procédure de répartition devrait prendre en compte les besoins spécifiques des facultés à laboratoire en matière de personnel technique.

Puisque ce nouveau plan stratégique devra être constitué pour la rentrée 2009, les Départements se sont déjà mis l’œuvre, des commissions stratégiques départementales préparent le terrain et une journée consacrée à la présentation des plans des départements est programmée pour le 2 avril. Ces plans seront ensuite consolidés pour établir le plan facultaire.

Enseignement

La mise en place des programmes de second cycle s’est poursuivie cette année et, pour la première fois, nous proclamerons des diplômes de Master pour les 14 programmes que nous proposons.

En analysant les programmes de Master, on constate une explosion du nombre de cours offerts par la Faculté, créant une surcharge évidente des corps académique et scientifique. Puisqu’on ne peut espérer une augmentation des cadres, il faudra que la Faculté analyse la question pour réduire l’offre d’enseignement. Par ailleurs, une réduction de l’offre d’enseignement devrait permettre de dégager des forces pour améliorer l’aide à la réussite, en BA1 particulièrement. Finalement, nous nous trouvons dans une situation idéale pour réaliser une révision majeure des programmes puisque, l’année prochaine, il faudra effectuer aussi une nouvelle titularisation à cinq ans de tous les cours délivrés à l’Université.

Pour encourager la mobilité des étudiants, il avait été décidé que tous les étudiants devraient compter au moins 15 ECTS acquis à l'extérieur de l'ULB. Cette contrainte a été prise en compte dans les programmes et des accords avec toutes les universités de la Communauté française Wallonie – Bruxelles ainsi qu’avec des universités proches comme la VUB ont été signés afin de rendre cette mobilité possible. Néanmoins, des difficultés de compatibilité d’horaires sont apparues et un groupe de travail a été constitué afin d’étudier le problème et proposer des solutions.

Plusieurs collègues de la VUB ont récemment contacté des membres de la Faculté afin d’étudier la possibilité d’organiser des Masters communs trilingues (français, néerlandais, anglais) ou totalement en anglais afin d’unir nos forces dans le but d’attirer des étudiants étrangers. Ces discussions se poursuivent et il semble que ce type de Master pourrait se construire dans différentes disciplines, en biologie des organismes, en physique et en informatique notamment. Ce dernier Master serait, de surcroît, co-organisé par les Facultés de sciences appliquées.

La nouvelle procédure de prise d'avis pédagogique informatisée a été testée cette année. La prise d'avis du 1er quadrimestre a été globalement concluante, tant au niveau du déroulement de la procédure qu'à celui du taux de participation des étudiants. Lors de la prise d'avis du début du 2e quadrimestre, le taux de participation a été nettement moins bon et plusieurs problèmes ont été signalés par les enseignants concernés. La commission ad hoc analysera prochainement les difficultés afin de proposer des améliorations concrètes à la procédure actuelle.

Rayonnement scientifique

La vitalité de la Faculté sur le plan scientifique est attestée par tous les indicateurs habituels. Par exemple,

  • quatre projets auxquels participent des équipes de recherche de la Faculté ont été financés pour un montant de 2,5 millions d’euros dans le cadre du programme bisannuel des Actions de Recherche Concertées,

  • au cours de l’année 2008, nos membres ont obtenu des crédits de recherche pour presque de 19,8 millions d’euros, soit presque 30% du montant total pour l’Université,

  • un projet dans le cadre du programme « Brains Back to Brussels » de la région bruxelloise et dont le but est d’attirer des scientifiques de haut vol dans la région a été attribué à M. Pierre Regnier, Professeur à l’Université d’Utrecht, pour une durée de trois ans.

L'excellence dont nos collègues font preuve s'inscrit dans la durée et plusieurs d'entre eux ont vu leur activité reconnue par des prix et distinctions scientifiques remarquables; on doit ainsi mettre en exergue que

  • M. Eric Bellefroid a obtenu le prix Solvay 2008 décerné par la Fondation Médicale Reine Elisabeth,

  • M. Jean-Louis Deneubourg a été nommé titulaire d’une Chaire Francqui au titre belge,

  • M. Olivier Féménias a été élu lauréat du prix « Adolphe Wetrems - Sciences naturelles 2008» de l’Académie Royale de Belgique

  • M. Dimitri Leemans a reçu le prix du concours annuel de la Classe des Sciences de l‘Académie Royale de Belgique,

  • M. Norbert Kruse a été élu au poste de Président de l'International Field Emission Society (IFES) pour un mandat de six ans.

  • M. David Perez-Morga a été lauréat du concours ordinaire de la 4e section de l’Académie Royale de Médecine de Belgique.

Corps académique

La Faculté a procédé à l'engagement de sept nouveaux membres du corps académique : Mme Sigrid Flahaut à l’Ecole interfacultaire des bioingénieurs, MM. Gilles Geeraerts et Tom Lenaerts au Département d’informatique, Mme Nausicaa Noret au Département de biologie des organismes, M. Denis Bonheur au Département de mathématique et MM. Daniil Kosov et Kael Hanson au Département de physique.

A tous, nous adressons nos plus sincères souhaits de bienvenue et nous sommes sûrs qu'ils contribueront avec dynamisme au développement de la Faculté.

Deux nouveaux Chercheurs qualifiés ont été nommés au FNRS; il s'agit de MM. Denis Fournier au Département de biologie des organismes et Gregory Kozyreff au Département de physique. Toujours au FNRS, Mme et MM. Marie Baucher-Martens (DBO), Denis Lafontaine (DBM), Stefan Langerman (Informatique), Dimitri Pourbaix et M. Tytgat (Physique) ont été promus Maître de recherches et MM. Glenn Barnich, Thomas Erneux et Serge Massar (Physique) ont été promus Directeur de recherches.

Nos collègues Yves Geerts et François Reniers ont été promus au titre de professeur ordinaire, Cécile Moucheron et MM. Jean-François Raskin, Yves Roisin, Michele Sferrazza et Edwin Zaccai ont été promus au titre de professeur et M. Bernard Knaepen a été nommé chargé de cours à titre définif. Enfin, Mme Laura Lopez-Honorez et M. Nicolas Dassonville ont obtenu un mandat post-doctoral de trois ans.

A toutes et à tous, nous adressons nos plus sincères félicitations.

Crédits facultaires

Le crédit facultaire pour 2009, qui se monte à 591.065 Euros, a légèrement diminué par rapport aux années précédentes. Il faut noter que l'ULB s'est inscrite dans un processus de redistribution des crédits facultaires. Après une période de « phasing out » de sept ans, ceux-ci seront attribués au prorata du nombre pondéré d’étudiants subsidiables (NPES). Ainsi, en 2011, le crédit de la Faculté sera réduit d’environ un tiers ce qui nécessitera bien évidemment une révision de sa répartition.

De la somme de 591.065 Euros reçue cette année, 43.962 Euros ont été attribués au titre de crédits extraordinaires de recherche. La Faculté a également distribué 160.051 Euros comme crédit « matériel élèves » et 210.302 Euros comme « crédit chercheurs », ce qui représente 275 Euros par chercheur.

Les groupes de recherche de la Faculté ont également obtenu des financements pour un montant de 157.695 Euros pour soutenir des projets d'innovation pédagogique et 219.743 Euros dans le cadre des FER.

Gestion facultaire et centrale

L’expérience d’utilisation du logiciel SCIENTIA pour concevoir les horaires et attribuer les réservations de locaux d’enseignement progresse et devrait être généralisée à toutes les facultés l’année prochaine. L’expérience pilote de la Faculté des sciences étant plus que réussie, les autres facultés et instituts sont invités à suivre le mouvement. On peut espérer que cela permettra une meilleure utilisation des locaux dans l’Université.

Par ailleurs, une nouvelle procédure pour la confection des horaires et leur transmission dans les départements a été mise au point et un formulaire en ligne devrait être bientôt disponible afin d’introduire des demandes de modification d’horaire ou de local.

Une grande révolution informatique se met progressivement en place dans l’université via l’installation d’un système de gestion intégrée. Le premier volet de ce projet, dénommé Smiley, concerne les études et étudiants. A la rentrée 2009, nous verrons apparaître les premières nouveautés dont un portail Web destiné aux étudiants de BA1.

Infrastructures

L'Université mène depuis l'année dernière une réflexion à propos de l'aménagement et la rénovation de ses locaux. Dans ce cadre, un groupe de travail, dont Daniele Carati fait partie, a été désigné dans le but de proposer un plan de rénovation et de construction pour les campus du Solbosh et de la Plaine en adéquation avec les fonds disponibles à cet effet.

Le projet de construire un bâtiment à la Plaine pour regrouper les équipes de chercheurs des Facultés de sciences et sciences appliquées autour du thème des technologies de l’information est confirmé. Ce bâtiment devrait également accueillir le groupe d’électromécanique de la Faculté de sciences appliquées de façon à amorcer la création d’un campus ou d’un pôle des sciences et technologies.

L’équipe de Pierre Meerts et le laboratoire d’enseignement de Monder El Jaziri sont à présent installés dans le bâtiment BC à la Plaine.

Dans un avenir proche, le Département de géographie déménagera dans le bâtiment D au Solbosh puisqu’il est actuellement établi sur une des parcelles vendues de la Plaine. Cette relocalisation lui permettra de se rapprocher de l’IGEAT avec lequel il collabore étroitement.

Le déménagement des équipes situées dans la Villa Capouillet, plus que fortement dégradée, est à l’étude. Ces équipes reviendront à la Plaine dans le bâtiment NO.

Finalement, grâce à des fonds attribués dans le cadre des FEE, une nouvelle coupole astronomique au Bâtiment D du Solbosh a été installée et devrait être opérationnelle d’ici quelques mois.

Conclusions

Plusieurs collègues consacrent une part importante de leur temps au service de la collectivité. Cette année, M. François Reniers assume la charge de vice-recteur pour la recherche et le développement. M. Thierry Massart est conseiller du Président et du Recteur pour l'informatique. Mme Cécile Moucheron et M. Yves Roggeman sont tous deux conseillers du Recteur, l’une pour les relations avec l'enseignement secondaire et l'enseignement supérieur et l’autre pour les relations avec l’enseignement supérieur seulement. Yves Geerts est conseiller du Recteur pour la recherche en sciences exactes et Marc Henneaux est conseiller du Recteur pour la recherche. Enfin, notre collègue Daniele Carati continue son mandat pour suivre le dossier de rénovation des campus du Solbosh et de la Plaine.

Nous tenons à exprimer notre reconnaissance à toutes celles et ceux qui nous ont aidés à remplir notre tâche. Parmi eux, nous tenons à rendre hommage au dévouement et au soutien de M. Guy Latouche dont le mandat de Vice-doyen s’est achevé en septembre 2008.

C'est avec plaisir, également, que nous évoquons les collègues avec qui nous sommes amenés à collaborer et qui donnent leur temps au service de la Faculté. Les Présidents de département occupent évidemment une position privilégiée, eux qui ne sont jamais si éloignés du Décanat qu'un coup de téléphone ou un courriel ne puisse rapidement les atteindre.

Nous ne pourrions oublier les membres du Bureau facultaire qui nous aident chaque semaine, en toute confiance, à prendre des décisions qui ne sont pas toujours faciles.

Il nous faut, pour conclure, remercier l'AScBr, toujours soucieuse de maintenir le contact avec la Faculté et dont les membres soutiennent avec une bonne humeur constante les activités festives de la Faculté.

Enfin, nous tenons à adresser tous nos remerciements aux membres du secrétariat facultaire pour la qualité de leur travail et l’atmosphère chaleureuse qui y règne. Nos remerciements s’adressent tout particulièrement à la responsable de l’administration facultaire, Mme Marie-Christine Lenain qui nous a secondé avec efficacité et dévouement tout au long de cette année.