Que deviennent nos anciens étudiants ?

Soulignons deux conclusions d'enquêtes auprès de nos anciens étudiants :

  • a) quasi aucun de nos diplômés n'est demandeur d'emploi

  • b) les secteurs les plus divers demandent des mathématiciens


Les débouchés principaux dans les cinq années qui suivent la fin des études de deuxième cycle sont dans l'ordre:

    • un engagement par des institutions financières ou d'autres firmes privées

    • la recherche et l'enseignement dans des universités belges et étrangères

    • l'enseignement secondaire et supérieur non universitaire


Voici un tableaupdf résumant les résultats d'une enquête effectuée en 2013 sur les professions actuelles des anciens étudiants du département de mathématique de l'ULB, diplômés entre 1997 et 2012 en mathématique, statistique ou actuariat.


Travail dans une compagnie privée

Les mathématiques enseignées à l'université trouvent des applications dans de nombreux secteurs professionnels. En Belgique, ce sont surtout les banques et compagnies d'assurance qui font appel aux diplômés en mathématique, mais la part de l'industrie pharmaceutique (usage de bio-statistique) augmente.

Domaines liés à l'économie (banques, assurances,...), aux sciences expérimentales (pharmacie, santé publique,...) et ingénierie (télécommunications,...)

Ces secteurs sont entrés dans une période de grand développement et de profonde mutation. La statistique, les probabilités et la recherche opérationnelle jouent un rôle important dans les problèmes d'étude et de prise de décision au sein des entreprises, privées et publiques.

Informatique

Diverses firmes d'informatique offrent des emplois à des mathématiciens autant qu'à des informaticiens. L'essentiel ici est l'adaptabilité, la rigueur, la formation scientifique générale.

Enseignement ou chercheur universitaire

Il est frappant de constater qu'un tiers de nos jeunes diplômés occupent des postes de recherche (tant en Belgique qu'à l'étranger). Ces postes, rémunérés par des salaires ou des bourses, requièrent une formation de pointe. Ils impliquent la réalisation d'une thèse de doctorat. Notre département réunit un certain nombre de groupes de recherche fort actifs et dont la production scientifique est reconnue à l'échelle internationale. Quelques anciens de l'ULB figurent parmi les mathématiciens contemporains les plus éminents.

Professeur dans l'enseignement secondaire

Il y a trente ans, c'était peut-être le débouché principal des mathématiciens, mais il ne représente plus que 15% ! Même si de nombreux postes sont disponibles dans l'enseignement, les autres carrières attirent 85% des étudiants.