Le Département Géosciences, Environnement et Société (DGES) a été fondé en octobre 2015, suite au rapprochement de trois entités de la Faculté des Sciences: le Département de Géographie, le Département des Sciences de la Terre et de l'Environnement, et l'Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire. Le DGES vise à fédérer les recherches, enseignements et missions de service à la collectivité menés au sein de la Faculté à propos des processus environnementaux et sociétaux qui contribuent à façonner notre planète en tant que système Terre - Monde. Le DGES couvre donc un vaste domaine du savoir, qui s'étend de l'étude des météorites pour mieux comprendre l'origine du système solaire à l'analyse des convoitises qui s'exercent aujourd'hui sur les quartiers populaires des grandes agglomérations européennes; de la modélisation de l'écoulement des glaces polaires à la scénarisation de la transition vers une société bas-carbone; de la mesure des risques environnementaux associés au cycles de métaux comme le zinc à la mise en évidence des logiques de développement du tourisme en Inde et en Afrique subsaharienne.

Si les thématiques de recherche sont variées, si les matières couvertes par les enseignements sont très diversifiées, les équipes du DGES ont en commun une même préoccupation pour les phénomènes qui résultent de l'imbrication croissante entre sociétés humaines et environnement depuis deux siècles. Dans ce contexte inédit, où l'humanité est devenue une force majeure des changements environnementaux et climatiques, de nouvelles questions émergent: comment évaluer correctement l’impact de nos actions sur l’environnement, à quel rythme le niveau des mers va-t-il se relever dans les prochaines décennies, quelle est la sensibilité des grands cycles bio-géochimiques aux activités humaines, par quels moyens est-il possible d'assurer l'équité dans l'accès à des ressources qui se raréfient, quels sont les dispositifs qui permettent de faire face aux changements climatiques, …? Par le dialogue et la mise en commun de connaissances et de compétences issues des sciences sociales et des sciences naturelles, les membres du DGES tentent d'apporter des réponses étayées à ces questions cruciales.