Ingénieur civil biomédical

"Le concepteur de nouvelles technologies médicales"

Compétences

Tant pour la biomécanique et l'instrumentation que pour l'informatique et l'imagerie biomédicale, l'avenir est aux associations d'équipes pluridisciplinaires. L'ingénieur civil biomédical a donc un rôle fondamental à jouer dans la synthèse des approches scientifiques et techniques des mondes de l'ingénieur et du médecin. Cette formation trouve ses justifications dans l'évolution constante des technologies médicales : conception de nouveaux implants et prothèses, capteurs, outils d'analyse et d'aide au diagnostic. Ces technologies bénéficient des retombées et innovations provenant de secteurs tels que la génétique, la biochimie, la micromécanique, la physique des matériaux, le traitement de signal, l'imagerie ou les technologies de l'information.


Formation

L'intégration de compétences multiples est primordiale au développement de produits et projets destinés aux sciences biomédicales. A cette fin, la formation bénéficie d'une étroite collaboration avec le corps enseignant de la Faculté de Médecine et avec les hôpitaux liés à l'ULB qui disposent d'un équipement technologique de pointe. La spécialisation vers le domaine biomédical débute en 3ème année de Bachelier. Les années de Master proposent deux options : la biomécanique et l'instrumentation ou l'informatique et l'imagerie biomédicale. En 2ème année de Master, la formation permet la réalisation d'un stage de longue durée en milieu hospitalier ou en entreprise à orientation biomédicale. Ce stage est un lieu d'échanges et de confrontations, plongeant le futur ingénieur civil biomédical dans l'environnement de ses futures activités professionnelles.