Liens utiles...

Ecole doctorale

Conditions d’admission au doctorat et à la formation doctorale

Ont accès au doctorat, conformément au Décret en vigueur, les candidats porteurs de l’un des titres suivants :

  • un grade académique de Master en 120 ECTS au moins, délivré par une université de la Communauté française de Belgique ;

  • un grade académique similaire délivré par un établissement d’enseignement supérieur, en Belgique ou à l’étranger, en ce compris un diplôme de licence obtenu dans l’enseignement universitaire de la Communauté française de Belgique avant la mise en place de la Réforme de Bologne ;

  • un grade académique étranger reconnu équivalent à ceux mentionnés précédemment par la Communauté française de Belgique ;

  • un autre diplôme de deuxième cycle, en Belgique ou à l’étranger, valorisé pour au moins 300 ECTS par la Commission facultaire des doctorats ;

  • un diplôme délivré hors Communauté française de Belgique qui, dans le système d’origine, donne directement accès aux formations doctorales ou au doctorat. La preuve formelle et authentique de cette capacité à poursuivre des études doctorales dans le système d’origine devra être jointe au dossier d’admission.

Pour être admis au doctorat, le candidat doit préalablement :

  • remplir les conditions d’accès mentionnées ci-dessus ;

  • disposer de l’accord d’un promoteur qui accepte de diriger effectivement et personnellement la préparation de la thèse,

  • fournir à la Commission des doctorats de sa faculté un projet de recherche comportant un titre provisoire, une présentation du projet soulignant ses aspects originaux par rapport à l’état de l’art, et un plan de travail ;

  • soumettre à la Commission facultaire des doctorats une proposition de composition de comité d’accompagnement, définie de commun accord avec le promoteur.

La Commission facultaire des doctorats vérifie que les conditions d’admission sont remplies.

  • Elle statue sur l’admission au doctorat sur la base du parcours antérieur du candidat, de son projet de thèse et de ses aptitudes au travail personnel et à la recherche scientifique. Les titres donnant accès au doctorat doivent avoir été obtenus avec au moins 14/20 de moyenne générale (grade de Distinction).

  • Elle nomme le promoteur, un co-promoteur éventuel, définit la composition du comité d’accompagnement et en désigne le président.

  • La Commission facultaire des doctorats peut, dans des cas exceptionnels, imposer au candidat non porteur d’un Master en 120 ECTS au moins délivré par une université de la Communauté française de Belgique, des conditions complémentaires, lesquelles peuvent consister en un ou plusieurs enseignements supplémentaires et ne peuvent dépasser 60 ECTS, compte tenu de l’ensemble des crédits déjà valorisés lors de l’admission. Ces enseignements font partie du programme du doctorat.Une fois admis par la Commission facultaire des doctorats, le candidat s’inscrit simultanément à la formation doctorale et au doctorat, sauf s’il est déjà porteur d’un Certificat de formation à la recherche.

Modalités de fonctionnement de la commission d’admission au doctorat de l’ESP

  • La commission d’admission est désignée annuellement par le Jury de l’ESP lors de la délibération de juin. Elle est constituée de 15 membres désignés par le Grand Jury dont la Présidente Mme la Professeure C. Bouland et le secrétaire M. le Professeur Ph. Donnen.

  • Outre sa compétence en matière d’acceptation du projet de thèse et de composition du comité d’accompagnement, le jury de l’ESP délègue à la commission d’admission sa compétence en matière de composition des jurys spécifiques.

Modalités de gestion et suivi des candidats

  • Le projet du candidat doit être dans le domaine de la santé publique et le Promoteur doit être un enseignant rattaché à l’Ecole de Santé Publique.

  • Le projet de thèse est présenté en Commission d’admission lorsqu’il est suffisamment abouti et que le Promoteur propose un comité d’accompagnement. Pour les projets reçus sans Promoteur, la Commission d’admission désigne un lecteur pour un premier avis.

  • Le comité d’accompagnement se réunit annuellement. Lors de cette réunion, le candidat présente un bref rapport de l’état d’avancement de ses travaux. Le Président du comité d’accompagnement transmet une synthèse de la réunion à la commission d’admission ainsi qu’un avis sur la réinscription. Le Président du comité d’accompagnement signale également dans ce rapport toute modification de la composition du comité.

Dispositions complémentaires au règlement cadre fixant les principes généraux applicables aux travaux ainsi qu’à l’épreuve conduisant au grade académique de docteur obtenu après la soutenance d’une thèse.

  • La formation doctorale comprend des activités pour un total de 60 crédits et se fera dans le domaine de la thèse. Eventuellement 15 crédits supplémentaires seront imposés au candidat pour compléter sa formation en santé publique. La réussite de cette formation est validée par le comité d’accompagnement de thèse et la commission d’admission au doctorat avant la défense privée. Les crédits octroyés pour les diverses activités de la formation doctorale sont repris dans le tableau ci-joint: formation doctorale.pdfpdf

  • Tous les candidats doivent présenter une épreuve intermédiaire durant la première ou la deuxième année de doctorat. Avec l’accord du comité d’accompagnement, cette épreuve intermédiaire peut être organisée durant la troisième année pour les assistants et les bénéficiaires d’un mandat de recherche à temps partiel et durant la quatrième année pour les doctorants ne bénéficiant pas d’un mandat de recherche. A l’ESP, cette épreuve consiste en la présentation d’un séminaire public portant sur les résultats du travail de doctorat.

  • Deux ou trois articles acceptés pour publication, du domaine de la thèse et en premier auteur sont indispensables à l’accord pour le dépôt du document de thèse (2 articles s’ils sont publiés dans une revue classée dans les 50% meilleures revues du domaine – 3 articles dans une revue non classée dans les 50% meilleures mais indexée suivant la liste définie par chaque CR).

  • La défense privée consiste en un exposé du candidat d’une durée maximum de 60 minutes, suivi d’une séance de questions posées par les membres du jury.

  • La défense publique consiste en une présentation du travail d’une durée maximum de 45 minutes suivie de questions formulées par les membres du jury et le public. Il sera demandé au candidat de prouver ses qualités pédagogiques en présentant un exposé accessible à un large public.

  • A l’issue de cette soutenance le jury délibère et se prononce sur l’ensemble du travail – thèse, soutenance privée et soutenance publique – et sur l’octroi ou non du grade académique de docteur. Ce grade est conféré sans mention. Le résultat de la délibération est immédiatement proclamé et affiché durant les 15 jours qui suivent la proclamation.

  • Une thèse annexe n’est pas exigée.

Documents utiles

Contact

Catherine BUZIAUX

Ecole de Santé publique

tel 02 555 4088, fax 02 555 4049,

Campus Erasme

ULB CP590, route de Lennik 808, 1070 Bruxelles