Master en bioingénieur : Sciences agronomiques

Ce Master s’inscrit dans l’évolution actuelle du monde agricole et est axé sur la gestion durable des agro-écosystèmes. Il aborde les différents éléments clés des productions végétales et animales en y intégrant les exigences nouvellement posées par la société en matière de sécurité alimentaire, de qualité des produits, de risques environnementaux (limitation des émission de gaz à effets de serre, bilan de fertilisation, réduction des usages de pesticides et d’herbicides) de gestion des bio-agresseurs et des auxiliaires et de conservation de la biodiversité. Il fournit également des outils pour une gestion intégrée des espaces ruraux et des milieux naturels, en analysant l’impact des activités humaines sur les processus écologiques à diverses échelles.

Les enseignements du Master s’appuient sur des recherches de pointes effectuées par les différents services de l’Ecole Interfacultaire de Bioingénieurs en agro-écologie et agro-foresterie, lutte biologique contre les ravageurs, écologie des pollinisateurs et auxiliaires de culture, épidémiologie des bio-agresseurs (espèce envahissantes, ravageurs, pathogènes), écologie forestière, génétique et amélioration des plantes.


Cursus

De nombreux cours sont axés sur la compréhension et la gestion des écosystèmes cultivés et des espaces ruraux tempérés et tropicaux dans toutes leur composantes: phytotechnie, zootechnie, agro-écologie, systèmes agraires, lutte biologique, phytopathologie, pédologie, sylviculture, amélioration génétique des plantes, biotechnologie, phytopathologie. En outre, les sciences de l’ingénieur plus spécifiques au monde rural sont également abordées, ainsi que différents outils méthodologiques (statistiques, géomatique). Un stage d’immersion agricole est au programme et permet un contact unique avec les réalités agricoles d’aujourd’hui et l’intégration des connaissances théoriques aux problèmes émanant du terrain.

Les étudiants peuvent compléter leur programme parmi un large choix de cours à option, de manière à composer un ensemble cohérent et complémentaire au stage et au mémoire de fin d’études. A titre d’exemple, il est ainsi possible de composer un programme de cours en agro-écologie des régions tropicales couplé à un mémoire de fin d’étude réalisé dans le sud, autant qu’un programme qui allie un mémoire de fin d’étude sur l’écologie de pollinisateurs couplé à des cours pointus en entomologie, écologie chimique et éthologie.

--> Programme des cours

Les débouchés

Les bioingénieurs ayant opté pour l’orientation en sciences agronomique sont amenés à travailler dans des domaines très variés du secteur public, privé et du monde associatif. Organisations agricoles, organisations de conservation de la nature, ONG de coopération au développement, administration publique du domaine de la santé, de l’environnement et de l’agriculture (niveau régional, national, européen, et organisations internationales), bureaux d’études et de consultance, industries agro-alimentaires sont autant d’employeurs qui recrutent des bioingénieurs en sciences agronomiques. La recherche dans un laboratoire universitaire constitue aussi un débouché important pour les jeunes bioingénieurs.