fermerclose
fermer la fenêtre
fermerclose
fermer la fenêtre

Les formations proposées par l'École interfacultaire de Bioingénieurs (EIB) couvrent un bachelier en sciences de l'ingénieur – orientation bioingénieur, trois masters bioingénieur (chimie et bioindustries, sciences agronomiques et sciences et technologies de l'environnement), un master interuniversitaire en agroécologie et un doctorat en sciences agronomiques et ingénierie biologique.

Au terme de sa formation, l’étudiant bioingénieur dispose de connaissances solides et diversifiées dans les domaines des sciences du vivant et de l’ingénierie. Il est capable d’adopter une démarche scientifique rigoureuse en vue de résoudre des problèmes interdisciplinaires complexes, de comprendre le monde et le faire évoluer. La polyvalence des bioingénieurs repose également sur l’acquisition, durant les études, de compétences transversales combinant savoir scientifique et technique, adaptabilité, autonomie, gestion d’équipe, esprit de synthèse, rigueur et capacité d’abstraction.

Bioingénieur: une formation, des centaines de métiers

Les débouchés des études de bioingénieurs sont très nombreux. Le Master en Chimie et bio-industries oriente les étudiants vers le monde de l’innovation, des biotechnologies, de l’industrie et de la production. Le Master en Sciences agronomiques dirige les étudiants vers des domaines très variés liés aux productions végétales et animales, dans les secteurs publics, privés et au sein du monde associatif, et ce tant en région tempérée qu’en région aride ou tropicale. Quant aux étudiants du Master en Sciences et technologies de l’environnement, ils sont fréquemment recrutés par des bureaux d’études et de consultance actifs dans le domaine de l’environnement (études d’impact, dépollution, éco-conseil).

La recherche menée à l'EIB couvre de très nombreux domaines de la bioingénierie. La recherche dans des laboratoires universitaires et industriels constitue également un débouché important pour les jeunes bioingénieurs.