Le doctorat: innovation au service de la société

L’innovation au service de la société, par la recherche, est l’une des missions fondamentales de l’ULB. Les laboratoires impliqués dans l’Ecole Interfacultaire de Bioingénieurs comptent plus de 200 chercheurs dynamiques. Ces chercheurs sont actifs dans de nombreux domaines de pointe de la bioingénierie, comme l’écologie des milieux aquatiques, le génie des (bio)procédés, le génie de l’environnement, la lutte biologique et l’épidémiologie, la recherche contre le cancer, la bioinformatique, … Les chercheurs de ces laboratoires s’attaquent ainsi aux grands défis du monde de demain, dans des domaines aussi variés que la réduction des gaz à effet de serre, les énergies renouvelables, la préservation de l’environnement, la lutte contre les bio-agresseurs, le traitement des eaux, la médecine, …

Ces laboratoires fournissent un environnement favorable à l’accueil des nouveaux chercheurs. De nombreux jeunes diplômés démarrent ainsi leur carrière professionnelle par une thèse de doctorat.

Une thèse de doctorat est un travail de recherche de 3 ou 4 ans, au terme duquel le diplôme de Docteur en sciences ou en sciences de l’ingénieur est délivré. Durant ce travail, en étant souvent intégré dans une équipe pluridisciplinaire, le jeune chercheur aura l’occasion d’acquérir un grand nombre de nouvelles compétences : rigueur, autonomie, travail d’équipe, … Il aura comme mission de produire des avancées significatives dans un domaine particulier.

Il existe de nombreuses possibilités pour réaliser une thèse de doctorat. Des bourses de financement peuvent être obtenues auprès d’organismes comme le Fonds National de la Recherche Scientifique. Chaque année, de nombreux professeurs proposent des sujets de thèse aux étudiants de dernière année. Finalement, il est possible de combiner une thèse de doctorat avec un poste d’assistant, où une partie importante du temps est consacrée à l’encadrement des étudiants lors de laboratoires ou séances d’exercices. Une thèse de doctorat constitue non seulement une première expérience professionnelle, mais aussi une formation avancée à la recherche scientifique qui ouvre à de nouveaux débouchés.

Informations sur la recherche à l’Ecole Interfacultaire de Bioingénieurs Laboratoires EIB



Emilie Kleiren (Bioingénieur 2007, a effectué une thèse de doctorat dans le domaine de la recherche contre la maladie d’Alzheimer, travaille actuellement chez Strand Associates Consulting)

«Après mes études, j’ai décidé d’entreprendre une thèse de doctorat. Au delà de l'aspect scientifique et technique, cette première expérience professionnelle m’a permis d’acquérir de nouvelles compétences transversales, telles que la gestion de projets, de personnes et de budget, ainsi que la communication en anglais. Ces qualités sont aujourd’hui très appréciées dans mon métier de consultante pour le secteur pharmaceutique, preuve que le milieu de la recherche et du privé ne sont pas incompatibles.»

Informations sur le doctorat à l'Ecole interfacultaire de Bioingénieurs


Président de la Commission des doctorats de l'EIB

Charles DE CANNIERE

Faculté des Sciences

tel 02 650 4897, fax 02 650 3538,

Campus de la Plaine

ULB CP264/02, boulevard du Triomphe, 1050 Bruxelles