Les études et les débouchés à l'ULB

Une échelle de notation ECTS, dans quel but ?

L'Arrêté du Gouvernement de la Communauté française déterminant les modèles des diplômes et des suppléments aux diplômes délivrés par les établissements d'enseignement supérieur et les jurys d'enseignement supérieur de la Communauté française de Belgique dispose :
Le supplément au diplôme vise à fournir des données indépendantes et suffisantes pour améliorer la "transparence" internationale et la reconnaissance académique et professionnelle équitable des qualifications (diplômes, acquis universitaires, certificats, brevets, etc).

L'Arrêté impose notamment que le supplément au diplôme comporte des informations sur le contenu des études et sur les résultats obtenus par l'étudiant. Ces informations portent sur le système de notation en vigueur en Belgique francophone.

Conformément aux articles 139 et 140 du décret du 7 novembre 2013 définissant le paysage de l’enseignement supérieur et l’organisation des études, l’évaluation finale d’une unité d’enseignement s’exprime sous forme d’une note, comprise entre 0 et 20, le seuil de réussite étant 10/20. Si ce seuil n’est pas atteint, le jury peut souverainement proclamer la réussite d’une unité d’enseignement, de l’ensemble des unités suivies durant une année académique ou d’un cycle d’études.