Critères d’admission de la Commission d'admission en 1ère année de 1er cycle des étudiants ressortissants de pays hors Union européenne.

Attention : critères année académique 2017-2018 mentionnés sous réserve de modification.

1. Critères de nature académique.

  • Le candidat devra impérativement avoir obtenu 12/20 au diplôme de fin d’études secondaires, dans les matières directement en rapport avec la demande d’admission, à savoir :

    • Droit : 1ère et 2ème langue ; si la langue française ne fait pas partie du programme de fin d’études du candidat, celui-ci devra réussir impérativement l’examen de maîtrise de la langue française de niveau B2 (cadre de référence européenpdf)

    • Lettres, Traduction et Communication : 1ère et 2ème langue ; si le français ne fait pas partie du programme de fin d’études du candidat, celui-ci devra réussir impérativement l’examen de maîtrise de la langue française de niveau B2 (cadre de référence européenpdf)

    • Psychologie et sciences de l’éducation : 2ème langue, mathématique, sciences (physique, chimie et/ou biologie selon les matières au programme du diplôme de fin d’études secondaires) ;

    • Sciences : 2ème langue, mathématique, sciences (physique, chimie et/ou biologie selon les matières au programme du diplôme de fin d’études secondaires) ;

    • Sciences économiques et de gestion : 2ème langue, mathématique, sciences (physique, chimie et/ou biologie selon les matières au programme du diplôme de fin d’études secondaires) ;

    • Sciences de la santé (médecine, sciences dentaires, médecine vétérinaire, kinésithérapie, sciences biomédicales, pharmacie, sciences de la motricité) : 2ème langue, mathématique, sciences (physique, chimie et/ou biologie selon les matières au programme du diplôme de fin d’études secondaires) ;

    • Architecture : 2ème langue, mathématique, sciences (physique, chimie et/ou biologie selon les matières au programme du diplôme de fin d’études secondaires) ;

    • Sciences sociales et politiques : mathématique, 1ère et 2ème langue ;

    • Sciences de l’ingénieur : la réussite de l’examen spécial d’admission

  • S’agissant du critère relatif au laps de temps écoulé entre l’obtention du diplôme de fin d’études secondaires et la demande d’admission :

    • Le candidat ayant obtenu son diplôme de fin d’études secondaires au cours des deux dernières années (actuellement 2015-2016 ou 2016-2017) sera admis moyennant le respect des autres critères notamment les moyennes exigées. Les années d’études entreprises depuis l’obtention du diplôme de fin d’études secondaires devront en tout cas avoir été réussies.

    • Le dossier du candidat ayant obtenu son diplôme de fin d’études secondaires plus de deux ans avant sa demande (actuellement avant 2015) sera soumis à l’appréciation souveraine de la commission. Les années d’études entreprises depuis son obtention devront en tout cas avoir été réussies.

    • Le candidat en cours d’obtention du diplôme de fin d’études secondaires pourra être admis sous réserve d’obtention de celui-ci avec les moyennes susvisées.

  • Des cas particuliers pour lesquels il est impossible d’obtenir tous les renseignements ou conditions visés ci-dessus pourront également être soumis à l’appréciation souveraine du jury.

Le candidat devra apporter la preuve qu’il a bien déposé une demande d’équivalence auprès du service des équivalences de la Fédération Wallonie-Bruxelles en fournissant la preuve de l’exécution du paiement des frais administratifs à l’aide d’un document officiel émanant de son organisme bancaire. Toutes les informations concernant le Service des équivalences de l’enseignement obligatoire devront être clairement identifiables :

  • Si le dossier du candidat a déjà fait l’objet d’une analyse auprès du service concerné, il fournira une attestation de dépôt de demande d’équivalence.

  • A défaut, tout autre document officiel provenant du Service des équivalences, mentionnant que votre dossier est en cours de traitement, qu’il soit en ordre ou pas. Le candidat peut notamment fournir une copie du suivi en ligne de l'état d'avancement de leur dossier

Attention : l’article 54 du Règlement général des études prévoit que la maîtrise de la langue française est requise.

2. Acompte sur inscription

Il est demandé aux candidats qui ne sont pas légalement domiciliés en Belgique, ni assimilés à un étudiant belge de s’acquitter de la somme de 200 € au titre de frais administratifs sur le compte 363-1162423-15 intitulé « FRAIS ADM. HORS UE » (code IBAN : BE83 363116242315 - CODE BIC : BBRU BE BB) en mentionnant en référence :

  • « Frais administratif BA1 HUE »

  • les nom et prénom du candidat

  • l’année d’études demandée

Ce paiement constitue une condition préalable à l’examen du dossier par la Commission spéciale d’admission BA1.

Attention : les frais de transferts internationaux sont à charge du candidat.

Le candidat apportera la preuve de ce paiement (indispensable à la soumission de son dossier). Les preuves acceptées sont les suivantes :

  • Avis de débit : OUI

  • Extrait de compte : OUI

  • Relevé de compte : OUI

  • Talon de virement postal d’un bureau de poste belge : OUI

  • Attestation de la banque reprenant toutes les informations relatives au virement : OUI

  • Ordre de transfert : NON

  • Mandat postal : NON

  • Chèque : NON

  • Preuve de paiement par internet : NON

  • Ticket virement (« self banking ») : NON

  • Argent liquide : NON

  • Récépissé d’une demande de virement : NON

Dans la mesure où ces frais administratifs ne sont pas remboursables en cas de refus d’admission ou dans l’hypothèse où le candidat ne finaliserait pas son inscription pour l’année académique visée, les intéressés sont invités à vérifier scrupuleusement s’ils remplissent les critères énoncés ci-dessus.

Une seule demande d’admission peut être introduite par année académique. Seuls les candidats s’étant vu octroyer une équivalence partielle qui ne leur donne pas accès aux études pour lesquelles le dossier d’admission a été introduit ou ayant échoué à l’examen d’entrée en polytechnique pourront voir leur dossier réexaminé par la Commission en vue d’une éventuelle réorientation.