page d'accueil   début   page suivante   page précédente  

recherche  


Page d'Accueil
Présentation de l'Institut
Un peu d'histoire
But social
Conseil d'Administration
Cours
   
Conférences
Agenda d'octobre et novembre 2017
Les Amis de l'Institut
Publications de l'Institut
Contacts


Un peu d'Histoire



L’institut des Hautes Études de Belgique naquit, conjointement avec l’Université Nouvelle, de la première contestation véritable que connut, en son sein, l’Université Libre de Bruxelles, à la fin du 19e siècle. Dès 1884, l’U.L.B. connut une longue période de crise, les progressistes mettant en cause le fonctionnement de la démocratie au sein de l’Université. En 1894, un incident vint précipiter les choses : l’affaire Reclus. Reclus joua, sans le vouloir, le rôle de détonateur à la phase ultime de cette longue crise. Élisée Reclus, géographe français de grande réputation, s’était vu décerner en 1893 le titre d’agrégé de l’U.L.B. ; il avait été invité à dispenser, dès 1894, un enseignement de “ géographie comparée ” à l’Université. Toutefois, alarmé par les écrits anarchistes de Reclus, le conseil d’administration de l’U.L.B., en sa séance du 30 décembre 1893, vota l’ajournement sine die du cours. Cette mesure provoqua des protestations et des incidents violents, dont les conséquences furent : d’abord, une scission au sein de l’Université qui aboutit à la création de l’Université Nouvelle et de l’Institut des Hautes Études où Reclus trouva sa place ; ensuite, la révision, souhaitée depuis longtemps, des statuts de l’U.L.B. et une nouvelle définition du libre examen.

Pour être reconnue comme université à part entière, l’Université Nouvelle se devait d’avoir quatre Facultés et donc de doubler les Facultés légales existantes. Mais dans l’esprit de ses fondateurs, parmi lesquels se retrouvent quelques-uns des noms les plus prestigieux au sein des disciplines scientifiques les plus diverses, un enseignement vraiment universitaire se devait d’être largement encyclopédique, d’aller au-delà des matières traditionnelles ; il convenait, aussi, qu’il puisse s’adresser au grand public. C’est dans cette optique que fut créé l’Institut des Hautes Études. Dès sa création, l’enseignement dispensé par l’Institut fut à vocation para- et supra-universitaire ; cette vocation ne s’est jamais tarie.

Après 1918, les deux Universités se réconcilièrent. L’Université Nouvelle fut dissoute. Mais sa création la plus originale et la plus importante, l’Institut des Hautes Études de Belgique, fut maintenue, l’Université Libre de Bruxelles s’engageant à lui fournir les moyens de se maintenir et de se développer.

L’I.H.E.B. a été constitué en association sans but lucratif, jouissant de la personnalité civile, par acte de Me Hauchamps en date du 29 décembre 1922.

L’admission aux cours, conférences et colloques est libre et gratuite.


But social



L’Institut a pour but d’organiser :


des conférences de niveau universitaire ;


des colloques internationaux, journées d'étude, tables rondes, séminaires, débats, etc. ;


des cours ne faisant pas partie des programmes universitaires.



Conseil d'Administration



Président :M. Luc Lemaire


Vice-Présidente :Mme Valérie André


Secrétaire générale :Mme Nathalie VAECK