La mobilité dans le cadre d'un Doctorat

Si vous souhaitez partir en mobilité dans la cadre de votre doctorat, sachez qu'il y a à l'ULB des financements adaptés spécifiquement à votre situation. Veuillez trouver plus d'information ici. Celle-ci doit être la première piste à explorer.


Parmi les nombreuses possibilités de mobilité qui s'offrent à vous dans le cadre d'un doctorat, vous pouvez, si vous le souhaitez et moyennant certaines démarches, combiner un de vos séjours en Europe avec le système Erasmus+. Vous pourrez ainsi compléter les financements dont vous disposez (pour autant qu'ils ne proviennent pas de l'Union européenne) par une bourse Erasmus+.

Dans le cadre d'Erasmus+:

  • séjour d'études: vous devrez suivre des cours, passer des examens et rapporter les points correspondants. Les crédits seront explicitement intégrés dans votre formation doctorale.
    Inconvénient : vous devrez partir exclusivement dans le cadre d'un des accords de l'ULB qui prévoirait le séjour de doctorants. Pour savoir si des accords Erasmus ont été signés dans votre filière, filtrez le tableau des destinations sur le "cycle" pour n'afficher que les accords ouverts aux doctorants (lettre "D"). Si après avoir également filtré le tableau sur votre filière il n'y aucun résultat, c'est qu'il n'y a aucune possibilité de bénéficier d'un financement de ce type.

Particularités propres au doctorat

Les règles et procédures habituelles sont de rigueur (dates limites, documents à remettre, etc.). Référez-vous aux pages consacrées Erasmus+ (cours) pour des informations sur les montants des bourses et autres particularités

Etant donné la complexité de votre niveau d'études, et le nombre de scénarios coexistants, certaines différences sont à souligner:

  • Le financement ne peut avoir lieu qu'au sein d'une seule année académique uniquement (donc pas de séjour de mars à mars par exemple).

  • à noter en cas de co-tutelle de thèse : la règlementation Erasmus interdit que le bénéficiaire du séjour paye un minerval dans l'institution d'accueil et stipule qu'il doit être en ordre d'inscription dans son établissement d'origine. Veillez à planifier votre départ en fonction de ces règles.
    Pour plus d'informations sur les système des co-tutelles de thèse, nous vous recommandons de vous renseigner auprès du Département Recherche.

Si vous êtes déjà parti en Erasmus dans votre parcours

La règlementation Erasmuspdf prévoit que dans sa vie un même étudiant ne peut bénéficier que de 12 mois de mobilité maximum par cycle. Si votre séjour Erasmus précédent a eu lieu en bachelier ou master, aucun problème, mais veillez à ne pas cumuler plus de 12 mois de mobilité lors de votre doctorat, si par exemple vous faites plusieurs séjours de 5 ou 6 mois.