page d'accueil   sommaire  page suivante   page précédente  

recherche  


Chimie

Qu'y a-t-il donc là-dedans?

Mahieu V., Wilmet B.

Le cours de chimie est un lieu privilégié où il est possible de jeter un pont entre la vie quotidienne et les connaissances scientifiques. Ce fascicule documentaire réunit de nombreuses applications courantes de la chimie. Parmi les sujets traités : les produits de soins (dentifrices, déodorants et antiperspirants, écrans solaires), les verres photochromiques, le Coca-Cola, l’airbag, la télécarte, et les produits apparaissant sous le code "e" sur les emballages de produits alimentaires (colorants, agents conservateurs, antioxydants, émulsifiants, stabilisants, etc.)

ULB-CeDoP - 1998 - n° 9, 33 pages
Epuisé


La chimie dans la maison

Mahieu V., Wilmet B.

Le succès rencontré par La chimie dans la cuisine a incité les auteurs à réaliser ce deuxième fascicule portant cette fois sur l’environnement dans la maison. Ici encore, les manipulations proposées sont simples et divertissantes, le mode opératoire est détaillé et le matériel d’usage très courant dans les écoles. Chaque expérience fait de nouveau l’objet de deux fiches : l’une est destinée à l’élève, l’autre au professeur.
Ce recueil de manipulations peut déjà être utilisé avec des classes de 4ème année.


ULB-CeDoP - 1995 - n° 8, 37 pages
1,85 € (+ port 1,50 €)


La chimie dans la cuisine

Mahieu V., Wilmet B.

Ce fascicule de manipulations consacrées à la chimie dans la cuisine répond au souhait de proposer des manipulations simples, au mode opératoire détaillé, réalisables avec le matériel présent dans les établissements d’enseignement secondaire.
Le document peut être exploité dans les classes de 5ème et de 6ème année. Chaque manipulation comporte une fiche destinée à l’élève et une fiche destinée au professeur.


ULB-CeDoP - 1995 - n° 7, 39 pages
1,85 € (+ port 1,50 €)


Cours de chimie (4ème) selon la méthode d'apprentissage des sciences expérimentales par l'autonomie

De Vos M.

Ce cours de chimie réalisé par Michelle De Vos, professeur dans l’enseignement secondaire, est destiné aux classes de 4ème année (option sciences fortes). Il s’inspire de la méthode d’apprentissage des sciences développée par M.-L. Zimmermann du Laboratoire de Didactique et d’Épistémologie des Sciences de Genève. Cette méthode active d’enseignement s’articule autour de trois grandes phases : la phase d’investigation procède par questionnement des élèves et suscite une recherche à partir d’expériences ou de documents, la phase de mise en commun voit la confrontation et la critique des conclusions auxquelles est arrivé chaque groupe d’élèves, la phase de réinvestissement des connaissances acquises est contrôlée lors de tests.
Le document est directement exploitable en classe : un espace a été prévu pour les réponses, ce qui permet à l’élève de compléter son cours au fil des leçons et des expériences (14).


ULB-CeDoP - 1995 - n° 6, 87 pages
Epuisé


La chimie des produits cosmétiques

Mahieu V., Moucheron C.

Dans la lignée des précédents fascicules de chimie, ce dossier aborde le thème des produits cosmétiques sous l'angle documentaire, mais également par le biais d'expériences simples qui peuvent être réalisées dans les établissements d'enseignement secondaire. Les 5 premiers chapitres passent en revue les produits capillaires, les préparations cosmétiques, les poudres, les produits de soin pour la peau et les dentifrices. Le 6e chapitre reprend quant à lui un ensemble de formules.

ULB-CeDoP - 2003 - n° 81, 30 pages
1,75 € (+ port 1 €)

fichier pdf


L'esprit critique, une notion transdisciplinaire

J.-M. Nobre-Correia, Ch. Randour, J. Olbregts

L’on sait depuis Montaigne qu’il vaut mieux une tête bien faite qu’une tête bien pleine. Ceci signifie entre autres que les enseignants doivent – et ce dès le secondaire – aiguiser chez les jeunes esprits un outil de première importance : le sens critique. Comment, en effet, faire le tri des informations surabondantes et parfois contradictoires que déversent chaque jour nos radios et nos télévisions ? Comment résister au matraquage publicitaire ? Comment faire la part des choses dans des discours politiques parfois manipulateurs ?

L’objectif de ce cahier est de montrer qu’un enseignant peut parfaitement, quelle que soit la discipline qu’il enseigne, faire passer auprès de ses élèves le message qu’il faut toujours user de son sens critique, qu’il faut toujours prendre un peu de recul avant d’admettre telle ou telle idée comme postulat de départ… en bref, qu’il faut toujours être vigilant et se poser des questions.

Dans « Les entraves à la liberté d’informer », José-Manuel Nobre-Correia se demande si la presse, souvent considérée comme le quatrième pouvoir, est réellement toujours libre. Il examine les raisons qui peuvent pousser un journaliste ou un magazine à manipuler l’information. Cette réflexion peut être utilisée par le professeur de morale, le professeur de français, ou encore le professeur de langue, qui pourra par exemple s’en inspirer pour choisir des articles de presse en vue d’une étude comparative autour d’un événement particulier.

Dans « Des nombres et des graphiques pour nous tromper », Chantal Randour se sert d’une campagne de propagande nazie pour démontrer à quel point on peut mentir chiffres en main. Là encore, le matériel est exploitable dans plusieurs disciplines : morale, histoire, mathématique…

Enfin, dans « La science : l’art de savoir et d’être, sans dogmatismes », Jean Olbregts évoque deux dogmes pesant sur la science. Le second est interne à la science même, cette science que l’on dit parfois « exacte » et que l’on pourrait croire à l’abri de ce type de dérive, mais qui a elle aussi ses vérités intouchables, imposées aux étudiants sans que ceux-ci aient la possibilité de les contester.

Tout ceci démontre, si besoin en était, l’importance d’apprendre aux jeunes à réfléchir par eux-mêmes pour s’affranchir des conditionnements et des manipulations, afin qu’ils puissent devenir des citoyens libres et responsables.

ULB-CedoP - 2003 - n° 82, 29 pages
1,50 € (+ port 0,50 €)

fichier pdf


Accessibilité, égalité, mixité

Marage P., Meulders D., Mosconi N.

Accessibilité des études scientifiques aux filles, égalité des hommes et des femmes dans la carrière académique, mixité de l'école et des savoirs... la "Journée des préfets et directeurs" organisée le 14 mai 2003 à l'ULB se plaçait clairement sous le signe de la problématique masculin-féminin.
Pierre Marage, Doyen de la Faculté des sciences, y a présenté un aperçu de l'étude Newtonia, consacrée à la question: pourquoi y a-t-il si peu d'étudiantes dans les filières scientifiques?
Danièle Meulders, Présidente de l'Institut des sciences du travail, a pour sa part résumé l'ouvrage Alma Mater, Homo Sapiens? récemment publié par le DULBEA sur le thème de l'inégalité de traitement entre hommes et femmes dans l'enseignement et la recherche universitaires.
Enfin, Nicole Mosconi, professeur à l'Université Paris-X-Nanterre, a abordé la délicate question de la mixité dans les classes, de la maternelle jusqu'à l'université, et des effets sociologiques parfois pervers de cette mixité.

ULB-CeDoP - 2003 - n°83, 44 pages
2,30 € (+ port 1,40 €)

fichier pdf


Les drogues et le cerveau

DE VOS L., MOLINGHEN Y.

Une adaptation française des dossiers "Mind over matter" élaborés aux Etats-Unis par le National Institute on Drug Abuse.
La nicotine, le cannabis, les drogues dures (opiacées et stimulants) et les stéroïdes sont examinés tout à tour du point de vue de leur fonctionnement biochimique et de leurs effets sur le cerveau et le corps humain.

ULB-CeDoP - 2003 - n° 84, 21 pages
1,35 € (+ port 1 €)

fichier pdf