Et si vous souteniez l’ULB ?

Les testaments

La préparation du testament joue un rôle fondamental.
La rédaction d'un testament vous permet de vous assurer que votre patrimoine sera partagé selon vos souhaits après votre décès. Elle permet aussi d'éviter à vos proches d'éventuelles situations déplaisantes. Grâce à votre testament, ils sauront quelles étaient vos dernières volontés et comment les respecter.

1. Faites la liste de ce que vous possédez:

  • les biens immeubles;

  • les biens meubles (comptes bancaires, carnet d'épargne, titres, actions, contenu du coffre à la banque, voiture, bijoux, objets d'art ou autres biens de valeur);

  • les polices d'assurance: votre assurance-vie ;

  • vos dettes éventuelles;

2. Qui voulez-vous favoriser par votre testament:

La rédaction d'un testament vous permet de choisir vos héritiers. N'oubliez pas de mentionner le nom complet des personnes concernées ainsi que leur adresse, leur date et lieu de naissance. Si vous désignez une ONG, une asbl, une fondation ou une institution dans votre testament, faites mention de la dénomination complète, de l'adresse et du numéro d'entreprise (ou n° de TVA) de cette association.

3. Que voulez-vous léguer?

Après avoir dressé une liste de votre patrimoine, de vos dettes et des associations et/ou personnes que vous souhaitez coucher dans votre testament, vous pouvez déterminer la part qui doit revenir à chacun.

Celui qui désire établir un testament devra en outre veiller au respect de formes particulières.

La loi ne connaît que trois sortes de testaments:

Un testament peut contenir plusieurs sortes de dispositions:

  • Des legs universels: laisser tous ses biens à une ou plusieurs personnes ou institutions déterminées. Par exemple :"Je laisse tous mes biens à Madame X..."

  • Des legs à titre universel: laisser une quotité de sa succession à une personne déterminée. Par exemple: "Je laisse 25% de mes biens à l'œuvre ..."

  • Des legs particuliers: laisser un ou plusieurs biens à telle personne. Par exemple: "Je laisse 5.000 Euros à ..."

Le testament peut aussi contenir des dispositions qui ne sont pas patrimoniales: par exemple, désigner un tuteur, léguer son corps, établir un "testament de vie", ...

Pour être valable, le testament doit encore remplir plusieurs conditions de fond:

  • le testateur doit pouvoir être capable d'exprimer sa volonté.

  • le testament doit être clair

De plus, pour que, lors de l'ouverture de la succession, le legs puisse être exécuté, il faut réunir d'autres conditions:

Limites aux testaments:

Un testateur n'est pas toujours libre d'établir un testament en laissant tous ses biens à une personne de son choix. Il existe des héritiers privilégiés qui ont de toute façon droit à une partie des biens de la succession : ils auront au moins leur part réservataire et le testament ne pourra porter que sur la partie des biens dont le testateur pourra disposer, la quotité disponible.

En outre, chacun peut établir une déclaration en vue de régler ses vieux jours, parfois appelée "testament de vie", et relative à l'euthanasie, aux dons d'organes, ou à la désignation de son futur administrateur provisoire.

Retrouvez toutes ces informations et bien d'autres sur le site des notaires de Belgique.