Identifier : www.ulb.ac.be/ceese/SMIS/JMR/41.htm
Metadata_Language: en, fr
Object_Type: web site
Title: TENs for transport
Title fr: RTE dans le domaine dans les transports
Description: With little time to lose, the European Union is working to have an integrated transport network ready as early as possible in the new millenium. A network which will: create a more vigorous, competitive economy capable of generating many more new jobs embody the concept of sustainable mobility which seeks to improve the environment and preserve tomorrow's natural resources without sacrificing today's economic growth guarantee higher personal safety and a decline in traffic congestion and pollution offer travellers and goods a wider choice of transport means and deliver them to their destinations more quickly establish better connections between regions on the periphery of the Union and those at its centre include links with partner countries in central and eastern Europe moving towards membership of the Union These are the objectives of a network design which the European Commission has estimated will cost around ECU 220 billion by 2000, and nearly twice that by 2010. The design identifies the transport projects which will establish the network. All of these have been approved by the Member States concerned and several are already underway. But many more are still at the planning stage. The schemes fit together The Commission's design proposal requires: 70,000 kms of railways, including 22,000 kms of new and upgraded track for High Speed Trains; 15,000 kms of new roads, nearly half in regions on the outskirts of the Union, to complete a 58,000 km network already largely built; combined transport corridors and terminals; 267 airports of common interest and networks of inland waterways and sea ports. The European Council meeting at Essen in December 1994 endorsed 14 transport projects of common interest as priorities. Since they need final approval by the other legislative institutions, the projects in the Commission's design could eventually be altered by the Council of Ministers and the European Parliament. All must be positively assessed for their impact on the environment before they can go ahead. The schemes are designed to fit together in a special way. They will give Europe an operating network of high speed trains, much more efficient air traffic control systems, airports and ports which connect well with the territories they serve, motorways in regions which have few or none at all and some new and redeveloped inland waterways.
Description fr: L'Union européenne se bat contre la montre pour qu'un réseau de transport intégré voit le jour dès que possible au début du siècle prochain. Le but de ce réseau est de : créer une économie plus vigoureuse et plus compétitive capable de générer bien davantage d'empois concrétiser le concept de mobilité durable en vue d'améliorer l'état de l'environnement et de préserver les ressources naturelles de demain sans sacrifier la croissance économique d'aujourd'hui garantir une plus grande sécurité des personnes et un réduction des encombrements et de la pollution dus à la circulation offrir, pour les personnes et les marchandises, un choix plus vaste de moyens de transport et des possibilités de déplacement plus rapide améliorer les connexions entre les régions périphériques et les régions centrales de l'Union établir des liaisons avec les pays partenaires de l'Europe centrale et orientale susceptibles d'adhérer à l'Union. Tels sont les objectifs d'un schéma de réseau dont le coût atteindra, selon les estimations de la Commission européenne, 220 milliards d'écus environ en 2000 et presque le double en 2010. Ce schéma définit en matière de transports les projets qui vont structurer le réseau. Tous ces projets ont été approuvés par les Etats membres concernés et plusieurs d'entre eux sont déjà en cours de réalisation; un bon nombre, cependant, n'en sont qu'au stade de la planification. Des projets qui se complètent Le schéma de réseau proposé par la Commission comprend : 70 000 km de voies ferrées, dont 22 000 km de voies neuves et modernisées pour le passage des trains à grande vitesse; 15 000 km de routes neuves, dont presque la moitié seront situées dans les régions périphériques de l'Union, pour compléter un réseau de 58 000 km déjà en grande partie achevé; des couloirs et des terminaux pour le transport combiné; 267 aéroports d'intérêt commun et des réseaux de voies navigables et de ports maritimes. Le Conseil européen réuni à Essen en décembre 1994 a approuvé en tant que projets prioritaires 14 projets de transport d'intérêt commun. Etant soumis à l'approbation finale des autres institutions dotées de pouvoirs législatifs, les projets composant le schéma de la Commission peuvent être modifiés par le Conseil des ministres et le Parlement européen. Tous doivent, en outre, passer avec succès le stade de l'évaluation de l'impact sur l'environnement pour pouvoir suivre leur cours. Les projets sont conçus pour se compléter selon des modalités particulières. Grâce à eux, l'Europe disposera d'un réseau de trains à grande vitesse; de systèmes beaucoup plus efficaces de contrôle du trafic aérien; d'aéroports et de ports correctement reliés auxterritoires qu'ils desservent; d'autoroutes dans des régions qui en sont partiellement ou complètement dépourvues; et de voies navigables nouvelles ou modernisées.
Language: es, de, en, fr,it
URL: http://europa.eu.int/pol/ten/en/transp.htm
URL fr: http://europa.eu.int/pol/ten/fr/transp.htm
Parent fr: European Union
Metadata_Contact: Jean-Michel Rottiers