Ça se passe au Biopark

Retrouvez ici les dernières actualités et événements organisés par le Biopark Charleroi Brussels South ou auxquels il est associé.


Prochainement // Juillet - Août - Septembre 2015 // Juin 2015 // Mai 2015 //Avril 2015 // Mars 2015 // Février 2015 // Janvier 2015


Archives


Prochainement
  • Séminaires du mois [Infos]pdf


Cell Therapy Congress

Le Biopark est partenaire média du Cell Therapy Manufacturing and Gene Therapy Congress, qui se déroulera à Bruxelles les 2 et 3 décembre 2015.


JUILLET - AOÛT - SEPTEMBRE

13/08 - Réservoirs du VIH : une combinaison puissante

Malgré des multithérapies efficaces et prolongées, le VIH parvient à se "cacher", sous forme latente, dans certaines cellules du patient infecté, attendant un moment propice pour ressurgir. L'élimination de ces "réservoirs viraux" est donc un challenge dans la lutte contre le SIDA.

Une des stratégies pour éliminer ces réservoirs consiste à forcer le virus à quitter son état latent, pour qu'il puisse être éliminé. L'équipe de Carine Van Lint du Laboratoire de Virologie moléculaire (Faculté des Sciences), associée aux laboratoires du Pr. Rohr (U. Strasbourg) et du Pr. Rouzioux (U. Paris-Descartes), publie aujourd'hui dans la revue scientifique PLOS Pathogens une étude concernant l'efficacité d'un traitement combinant deux produits, connus pour réactiver l'expression du VIH : des inducteurs de la voie cellulaire NF-kappaB, d'une part, avec des activateurs du facteur positif d'élongation de la transcription (P-TEFb), d'autre part.

En travaillant sur des cellules réservoirs provenant de patients chez qui le virus est indétectable dans le sang depuis au moins un an, les chercheurs ont démontré que la réactivation du VIH par cette combinaison est la "plus puissante observée à ce jour". Un résultat enthousiasmant, même si d'autres stratégies devront également être mises au point pour favoriser l'élimination complète du VIH, comme l'amélioration de la reconnaissance et de la destruction du virus par le système immunitaire de l'hôte.



JUNE

09/06 - Le filtre cérébral

Les vaisseaux sanguins cérébraux jouent un rôle de filtre: s'ils fournissent le cerveau en oxygène et en nutriments, ils bloquent aussi l'infiltration de cellules et de composés potentiellement toxiques. C'est la barrière hématoencélaphique qui assure cette double fonction et garantit l'homéostasie cérébrale.

Benoit Vanhollebeke (IBMM) étudie le couplage fonctionnel entre l'angiogénèse cérébrale et le développement de la barrière hématoencélaphique. Dès le stade d'embryon, seuls les vaisseaux sanguins en phase de maturation pourront envahir le cerveau. Les molécules qui gèrent ce processus sont méconnues et font l'objet de recherches intenses.

L'équipe de Benoit Vanhollebeke vient de révéler un facteur clé de ce processus. L'existence d'un complexe membranaire à la surface des vaisseaux cérébraux capable de fixer et d'interpréter de manière adéquate les signaux angiogéniques inducteurs dérivés du cerveau. Ce complexe assure un contrôle sévère sur les cellules candidates à l'invasion cérébrale.

Publiées dans le journal eLife, ces recherches annoncent d'importantes perspectives dans le traitement des maladies neurologiques à composantes vasculaires (épilepsie, accident vasculaire cérébral...).



MAI

Seminaires du mois

Seminaires du mois:

  • 07/05, 12.00 am: " PrimeFlow RNA assays : Enter a new dimension of RNA expression analysis at single-cell level "

  • 11/05, 13.00 pm: " Easy article figures and data integrity using FigureJ "

  • 26/05, 12.00 am: " Molecular mechanisms of tumor necrosis factor-induced necrosis (necroptosis) "

  • [Info]pdf


28/05 - Bourse ERC pour Etienne Pays

Directeur du Laboratoire de Parasitologie moléculaire (Faculté des Sciences), Etienne Pays vient d'obtenir une ERC (European Research Council) Advanced Grant pour continuer ses travaux sur le trypanosome, un parasite responsable de la maladie du sommeil.

En 1998, le chercheur et son équipe découvrent le gène permettant à certains trypanosomes d'échapper aux défenses immunitaires du corps humain ; en 2010, ils découvrent qu'une mutation de l'apolipoprotéine-L1 permet à certaines populations d'Afrique de l'Ouest de résister à ces trypanosomes mais que cet avantage évolutif s'accompagne d'un risque plus élevé d'insuffisance rénale.

Aujourd'hui, Etienne Pays souhaite mettre au défi les capacités évolutives du parasite, en le soumettant à des doses contrôlées et de plus en plus grandes d'apoL1 mutée : "Si le trypanosome a su, au fil de l'évolution, trouver un moyen de contourner les défenses immunitaires naturelles de l'homme, il y a de fortes chances qu'il y arrive de nouveau", explique le chercheur, "Nous espérons donc qu'il parviendra, dans ces conditions d'évolution dirigée, à synthétiser une nouvelle protéine permettant d'échapper à l'apoL1 mutée". Une protéine qui pourrait ensuite ouvrir la voie à de nouveaux traitements de l'insuffisance rénale.



22/05 - Mort cellulaire et NAD

Continuellement dans l'organisme, des cellules meurent de manière programmée. Certaines par "apoptose", un processus naturel relativement discret car il n'affecte pas la fonction des cellules avoisinantes et ne suscite pas de réponse inflammatoire. D'autres par "nécroptose", un processus de mort cellulaire identifié notamment dans les infections virales : les cellules libèrent alors des molécules pro-inflammatoires qui attirent les cellules sanguines et provoquent une réponse immune protectrice.

Dans une étude publiée récemment dans Cell Death and Differentiation, Nicolas Preyat (Laboratoire d'Immunobiologie, IBMM), Oberdan Leo (IMI) et leurs collaborateurs démontrent que le nicotinamide dinucléotide (NAD) favoriserait la nécroptose, aux dépens de l'apoptose. Cette observation éclaire les mécanismes qui régulent le choix du processus de mort cellulaire, encore mal connus aujourd'hui, et permet d'imaginer de nouvelles approches thérapeutiques dans le cadre de la lutte contre les cancers : en favorisant l'accumulation de NAD intracellulaire, il serait en effet envisageable de favoriser la mort des cellules tumorales par nécroptose, déclenchant ainsi une réponse immune anti-tumorale.



AVRIL

Séminaires du mois

Séminaires du mois:

  • 03/04, 12.00 am: " Towards the assembly of a synthetic bacterial cell"

  • 03/04, 13.30 pm: " Publishing: an editor's perspective"

  • [Info]pdf


24/04 - Bone Therapeutics inaugure ses nouveaux locaux à Gosselies

Bone Therapeutics inaugure aujourd'hui son nouveau siège, implanté dans le Biopark de Gosselies, en présence de Paul Magnette, Ministre-Président de la Wallonie, et de Jean-Claude Marcourt, Vice-président du gouvernement wallon.

L'ancienne spin-off de l'ULB, spécialisée dans l'étude et la mise au point de nouveaux traitements pour la réparation et la prévention des fractures osseuses, compte progressivement y transférer l'intégralité de ses activités opérationnelles. Les départements administratifs et de R&D s'y installeront dans les prochains jours, puis les activités de production suivront à partir de mi-2016.

Le nouveau bâtiment de 3000m², partagé avec la société Promethera BioSciences, s'inscrit dans le cadre d'un projet plus vaste, celui de la création de la Plateforme Wallonne de Thérapie Cellulaire (PWTC). La gestion de la plateforme sera assurée par trois sociétés de services : SISE (Société d'Infrastructures, de Services et d'Énergies), SCTS (Skeletal Cell Therapy Support) et HCTS (Hepatic Cell Therapy Support).

Cette inauguration intervient quelques semaines après l'entrée fructueuse de Bone Therapeutics sur les marchés boursiers



13/04 - Bone Therapeutics crée sa filiale aux USA

Bone Therapeutics annonce avoir créé sa filiale américaine, Bone Therapeutics USA Inc., à Boston dans le pôle de biotechnologie de Kendall Square. Les dix plus grandes sociétés biopharmaceutiques mondiales ont une présence dans le Massachusetts, ce qui en fait une localisation idéale en termes d’innovation scientifique et technologique pour une première implantation Outre-Atlantique. L’établissement du siège américain est la première étape dans la réalisation de son programme d’essais cliniques aux États-Unis. L'entreprise renforce également ainsi sa dimension internationale dans les produits innovants de thérapie cellulaire osseuse.


MARS

Séminaires du mois

Séminaires du mois:

  • 06/03, 11 am: "Retinoic acid signaling: from its evolutionary origin to its functional diversification "

  • 10/3, 12 pm: "Messenger RNA in cancer immunotherapy: TriMix delivering an antitumor message"

  • 17/3, 12 pm: "title to be definied"

  • 24/3, 12 pm: "Long-range genomic interactions in erythroid cells"

  • 31/3, 12 pm: "Techniques de séquençage à haut débit pour l'identification des modifications de l'ARN"

  • [Info]pdf



10/03 - Delphi Genetics augmente son capital

Delphi Genetics annonce une augmentation de capital de plus d'1 millions d'€. Cette somme servira à soutenir les développements des services de production d'ADN et de protéines en conditions GMP ("Good Manufacturing Practices"), particulièrement à petites et moyennes échelles.

Ces fonds proviennent de Sambrinvest, Invest4 DelphiG2 (François Blondel & Philippe Janssens de Varebeke), Michel Milinkovitch, des fondateurs de l'entreprises et de Theodorus.


03/03 - Avaxia, nouveau partenaire de Delphi Genetics

Delphi Genetics et la société américaine Avaxia ont signé un accord de partenariat. Basée à Lexington (Massachussetts USA), Avaxia est spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques visant à traiter les maladies inflammatoires intestinales telles que la maladie de Crohn. Grâce à sa technologie propriétaire (Staby®) de production à haut-rendement de protéines et d’ADN, Delphi Genetics va permettre à Avaxia de passer à la vitesse supérieure et d’accéder aux phases II et III de son étude clinique.

Ce partenariat a été conclu dans le cadre du programme UP (Universal Partnerships Program Grant), lancé par le Massachusetts Life Sciences Center (MLSC – Boston, USA) et mené avec la collaboration de BioWin, le pôle de compétitivité Santé de Wallonie.

FEVRIER

Séminaires du mois

Séminaires du mois:

  • 10/2, 12 pm: "T cell polyfunctionality - an important immune correlate for T cell efficacy"

  • 24/2, 12 pm: "Single cell expression profiling – new insights into biology"

  • [Info]pdf



12/02 - Le FSE renouvelle sa confiance à l'équipe du Biopark Formation

Les gouvernements de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles viennent d'approuver les projets co-financés dans le cadre du FSE - Fonds social européen - 2014-2020, proposés après une présélection par un jury d'experts indépendants.

Le Biopark Formation, acteur-clef de la formation continue de l'ULB sur son campus de Charleroi, figure parmi les lauréat. Il proposera aux travailleurs, des formations de pointe et aux demandeurs d'emploi, des parcours de formation destinés à une insertion professionnelle rapide, orientés vers l'immunologie, l'imagerie, la culture cellulaire, etc. - axes prometteurs du secteur biomédical et biotechnologique. Ces activités se mettront en place en partenariat étroit avec les acteurs académiques, institutionnels et industriels du Biopark. Le campus développe en effet un écosystème liant étroitement R&D, innovation, développement industriel et formation pour soutenir le redéploiement économique de la région.

JANVIER

Séminaires du mois

Séminaires du mois:

  • Matinées de Microbiologie Moléculaire, 27-28 janvier 2015 [Infos].pdf


20/01 - L'iTech Incubator s'associe au MIT

L'i-Tech Incubator s'associe au Massachusetts Institute of Technology (MIT) pour le challenge "Innovators Under 35", qui récompense les jeunes chercheurs dont les recherches de pointe ont ou auront un impact sur le monde. Il s'agit d'une initiative du MIT Technology Review, le plus vieux magazine technologique au monde.
Plus d'infos sur les conditions de participation.

19/01 - Bone Therapeutics se lance en bourse

Bone Therapeutics annonce son entrée sur les marchés Euronext Brussels and Euronext Paris. L'entreprise, basée sur le site du Biopark, espère ainsi lever de nouveau fonds pour, entre autres, accélérer les essais de ses candidats médicaments, le PREOB et l'ALLOB, et lancer des tests cliniques aux Etats-Unis.

Par ailleurs, Bone Therapeutics annonce également des résultats prometteurs pour l'ALLOB, son produit destiné à traité les maladies osseuses. La consolidation complète des fractures a été observée chez 3 des 4 patients suivis en phase I/IIA, nécessaire pour déterminer l'efficacité et la sécurité du traitement.

Lire le communiqué de pressepdf sur la lancée en bourse (FR).

Lire le communiqué de pressepdf sur le test de l'ALLOB (FR).