In memoriam Tony REEKMANS

1923-2004

 

Photo 150 dpi

Photographie aimablement fournie par - Photography kindly provided by: W. CLARYSSE

 

Discours prononcé durant l'Assemblée Générale de l'AIP réunie à Ann Arbor le 4 août 2007

Speech delivered during the General Assembly of the AIP gathered in Ann Arbor on August 4th, 2007

par - by: Willy CLARYSSE

(traduit et lu par - translated and read by: Alain MARTIN)

 

Tony Reekmans est né à Louvain, le 19 avril 1923. Il a accompli dans l'Université de sa ville natale des études de philologie classique et d'histoire ancienne. Sa dissertation doctorale, défendue en 1950, sous la direction de Willy Peremans, était consacrée à l'inflation dans le monnayage de cuivre ptolémaïque, entre 221 et 169 av. J.-C. Titulaire, de 1950 à 1954, d'un mandat de chercheur auprès du Fonds National belge de la Recherche Scientifique, Tony Reekmans a complété sa formation à Nottingham et à Oxford. Il séjourna pendant deux ans, comme membre belge, à l'École française d'Athènes; à cette occasion, il acquit une expérience du terrain archéologique en fouillant en Arcadie; de ce séjour date aussi sa maîtrise parfaite du grec moderne.

La carrière académique de Tony Reekmans s'est déroulée entièrement à la Katholieke Universiteit Leuven, où il a assumé, à partir de 1955, une lourde charge d'enseignement, couvrant les domaines de la langue et de la littérature latines, de l'histoire de l'économie, de la paléographie grecque et du grec moderne. Mais son coeur penchait du côté de la papyrologie, et sa production scientifique dans cette discipline, longue de plus d'un demi-siècle, est jalonnée de livres et d'articles du plus haut niveau. Sa dernière contribution, consacrée à la révision d'un texte des archives de Zénon, pour lesquelles il a toujours manifesté un vif intérêt, est parvenue à la rédaction de la Chronique d'Égypte une semaine à peine avant son décès, survenu le 30 septembre 2004.

Tony Reekmans se tenait à l'écart des réunions et des congrès, mais accomplissait avec un sens extrême du devoir les tâches qui lui étaient confiées. C'était un esprit brillant, doté d'un jugement incisif; en vrai gentleman, il veillait cependant à ne jamais blesser ou rabaisser son interlocuteur.

Puisse l'exemple de ce savant inspirer encore de nombreuses générations de papyrologues.

 

Nécrologies - Obituaries