Association Internationale de Papyrologues

 

International Association of Papyrologists

 

Accueil - Homepage

 

 

RECOMMANDATIONS - RECOMMENDATIONS

(adoptées par l'Assemblée Générale réunie à Ann Arbor en 1968 - adopted by the General Assembly gathered in Ann Arbor in 1968)

 

"Tout en rappelant qu'une référence papyrologique (du type P. Oxy. XVIII 2191, 1) devrait toujours comporter l'indication du tome lorsqu'elle apparaît pour la première fois dans un ouvrage, I'Assemblée Générale de l'A.I.P., réunie à Ann Arbor le 17 août 1968, recommande:

a) que les éditeurs adoptent dans les publications de textes en plusieurs volumes une numérotation continue de volume en volume;

b) qu'ils évitent l'utilisation concomitante de numérotations différentes pour le même papyrus, comme la numérotation continue de volume en volume (qui seule est souhaitable) avec la numérotation à l'intérieur du volume (P. Heid. N.F. 3) ou suivant le numéro d'inventaire (P. Erlangen), etc.;

c) qu'ils ne publient pas plusieurs documents sous un même numéro;

d) que des documents différents apparaissant sur un même papyrus (par exemple, au recto et au verso) aient chacun un numéro différent dans la publication;

e) que, dans la mesure du possible, dans un document en plusieurs colonnes ou en plusieurs fragments, la numérotation des lignes soit continue.

Ces recommandations sont conformes aux usages les plus répandus. Leur observance allégera considérablement nos références et nos index, et évitera des erreurs et des confusions. On a fait remarquer que, pour l'automatisation de l'information en papyrologie, de telles règles permettront un usage plus rationnel et beaucoup moins coûteux des moyens mis à notre disposition" [cf. Chronique d'Égypte 43 (1968) No. 85, p. 212].


"La commission restreinte formée au sein du Comité International de Papyrologie suggère que les index des publications papyrologiques présentent les verbes suivant la méthode de nos deux dictionnaires de base, le Wörterbuch et le Liddell-Scott-Jones, c'est-à-dire à la première personne du singulier de l'indicatif, et non à l'infinitif: phileo et non philein, oida et non eidenai. Cette normalisation simplifiera certaines recherches et facilitera ultérieurement la constitution d'un dictionnaire automatique" [cf. Chronique d'Égypte 43 (1968) No. 86, p. 457].

 

Retour en haut de la page - Back to the top of the page