26ème Conseil de Physique

Le 26ème Conseil de Physique, organisé par les Instituts Solvay, se tiendra du 9 au 11 octobre 2014 à Bruxelles. Il aura pour thème « Astrophysique et Cosmologie » et réunira les plus grands spécialistes mondiaux dans ces domaines.

A l'issue de ce Conseil, les Instituts Solvay organisent une conférence de vulgarisation. Trois orateurs exceptionnels, dont François Englert, prendront la parole et répondront aux questions du public. Ces exposés seront suivis par un débat animé par un panel de scientifiques ayant participé au Conseil de Physique.

Entrée gratuite - Inscription obligatoire : www.solvayinstitutes.be

Contact : Madame Dominique Bogaerts –dominique.bogaerts@ulb.ac.be

La rentrée des sciences

Le Département de Diffusion des Sciences de l'ULB vous sélectionne et vous propose des activités scientifiques tout au long de l'année. A découvrir dans le magazine "la Rentrée des Sciences".


Workshop Sexe, Genre et Mobilité académique

Dans le cadre de la mise en place d'un réseau de personnes de contact "genre" au sein de l'Université, l'ULB organise le workshop Sexe, Genre et mobilité académique le vendredi 10 octobre 2014 de 9h30 à 12h30.

Au programme de cet atelier:

> Une introduction par Danièle Meulders, Conseillère du Président et du Recteur de l'ULB pour la politique des genres et Monique Tavernier, Personne de contact "Genre" pour l'ULB.

> Deux exposés: le premier de Gaële Goastellec (Université de Lausanne) sur le thème Sexe, genre et mobilité et le deuxième d'Annie Cornet (ULG) sur L'expatriation pour les femmes dans une carrière universitaire.

> Un débat modéré par Danièle Meulders.

Ces activités seront suivies d'un lunch-sandwiches à 12h30. Le workshop est ouvert à tous et la participation est gratuite, sur simple inscription par email à catherine.tits@ulb.ac.be ou au 02/650.2444. Il aura lieu sur le campus du Solbosch, Bâtiment K, Salle K.3.401.

> En savoir plus sur la politique du genre à l'ULB

Avec le soutien du Ministre de la recherche de la Fédération Wallonie-Bruxelles.


Nuit de l'Obscurité

Organisée chaque année dans toute la Belgique, la Nuit de l'Obscurité se tiendra le 11 octobre prochain. Cet évènement a pour but de sensibiliser le public au gaspillage énergétique qui a lieu chaque nuit et aux impacts environnementaux sur la faune et la flore. C'est aussi l'occasion de lever le nez vers les étoiles !

Pour cette 6ème édition bruxelloise, le site du Rouge-Cloître vous propose de 18h30 à minuit des activités festives, ludiques et didactiques invitant à goûter aux charmes d'une nuit 100% nuit. Au programme, observations astronomiques, conférences, balades contées, exposition, concerts ... de quoi ravir petits et grands, amateurs et initiés. Une manifestation familiale, gratuite et ouverte à tous!

Adresse:
Site du Rouge-Cloître, Rue du Rouge-Cloître, 4 à 1160 Auderghem
(accès via : 2 petits Diables et Adeps)


Colloque international «Biologie et devenir technologique de l'homme»

En 1974 s'organisait à Paris un Colloque intitulé «Biologie et devenir de l'homme». Il avait pour thème central l'analyse des «nouveaux pouvoirs de la science et des nouveaux devoirs de l'homme» dans le domaine des procréations médicalement assistées, de l'agriculture, de la démographie et des questions environnementales.

Les pouvoirs potentiels des technosciences biomédicales sont nombreux et ils ouvrent des voies multiples au questionnement éthique. Le colloque international « Biologie et devenir technologique de l'homme » qui se tiendra les 9 et 10 octobre 2014 à Bruxelles s'inscrit dans la continuité des questions et des anticipations soulevées en 1974. Il posera un regard philosophique sur le devenir des technosciences biomédicales au cours des quarante dernières années et s'intéressera aux recherches menées notamment en biologie du développement, en biologie synthétique, en neuroscience et en postgénomique.

Plus d'infos sur: http://crib.ulb.ac.be./


L'ULB et Paris VI renouvellent leur partenariat privilégié

Le 4 septembre dernier, l'ULB a accueilli une importante délégation de l'Université Pierre et Marie Curie - Paris VI composée de Jean Chambaz, Président, et des vice-présidents recherche et innovation, formation initiale et continue et relations internationales.

À cette occasion, plusieurs réunions de travail ont eu lieu, en présence du recteur, des vice-recteurs recherche, enseignement et relations internationales, des doyens de la Faculté des Sciences, de la Faculté de Médecine et de l'Ecole polytechnique de Bruxelles. Les discussions ont principalement portés sur le développement des nouvelles collaborations interdisciplinaires, les accords d'échanges, la mise en place de masters conjoints, la recherche de financements conjoints...

Le partenariat privilégié qui lie nos deux institutions a également été renouvelé.


Colloïdes et ADN pour créer des matériaux complexes

Pour construire des matériaux ayant des propriétés particulières à l'échelle nano ou micrométrique, de nouvelles approches doivent être envisagées. C'est le cas, notamment, de la construction par auto-assemblage de colloïdes fonctionnalisés par de l'ADN : des brins d'ADN complémentaires sont fixées sur des particules en suspension dans un liquide. En variant la température, les ADN complémentaires s'hybrident entre eux et les particules précipitent en un agrégat.

Les chercheurs tentent aujourd'hui de comprendre comment utiliser cette technique pour créer des agrégats avec des structures cristallines souhaitées. Cette technique aurait de nombreuses applications technologiques, notamment en optique, où la structure des cristaux influence la propagation de la lumière. Mais actuellement, l'auto-assemblage de matériaux colloïdaux n'est possible que pour des structures avec valence élevée, c'est-à-dire ayant le maximum de liaisons entre une particule et ses voisines.

Dans un article théorique publié dans Physical Review Letters, une équipe internationale, comprenant le Service de Physique des Systémes Complexes et Mécanique Statistique (Faculté des Sciences), démontre qu'il serait également possible de créer ces agrégats avec une valence limitée. Les chercheurs pourraient donc contrôler le nombre de valences qu'ils souhaitent utiliser pour une application précise, en exploitant la mobilité de l'ADN. Cette approche devrait faciliter la conception de nouveaux matériaux colloïdaux.

 

Clin d'oeil

A vos agendas !

  • Les activités de l'Expérimentarium de Physique