L'Ecole polytechnique a signé sa 1ère convention de doubles diplômes avec le Japon

L'Ecole polytechnique de Bruxelles était déjà un partenaire de plusieurs conventions de doubles diplômes (voir *). Après la convention signée en 2013 avec la Beihang University (Pékin), une nouvelle convention vient d'être signée avec la Keio University (Japon) qui est, comme l'ULB, membre de l'Association TIME.

Dans le cadre de cette convention, un étudiant de l'EPB peut, après son MA1 effectuer son MA2 (étendu à 2 années académiques) au Japon. A l'issue de ce programme, il obtient deux diplômes : celui d'ingénieur civil de l'ULB et celui de Master de Keio (voir **). Un programme similaire est établi pour les étudiants venant du Japon.

Pour rappel, l'association T.I.M.E. (qui fêtera son 25ème anniversaire en 2014) compte actuellement 53 membres principalement en Europe, mais également au Brésil, au Japon, en Chine et en Australie (voir ***). Depuis la création de cette association (dont l'ULB est un des membres fondateurs) plus de 150 étudiants ont bénéficié de programmes de doubles diplômes dans le cadre de conventions de l'Ecole polytechnique de Bruxelles (100 "out" et 50 "in").

* http://www.ulb.ac.be/polytech/faculte/etudes/echanges/doublesdiplomes.html
** http://www.ulb.ac.be/polytech/faculte/etudes/echanges/time-KEIO-out.html
*** https://www.time-association.org/

Fête des projets BA1 : Jérôme d'Ambrosio - Pilote de course à la manoeuvre

Le 18 juin dernier, le groupe gagnant de la fête des projets, édition 2012-2013, s'est initié à la pratique du kart au City Kart de Forest en compagnie du parrain Jérôme d'Ambrosio. Ce projet était consacré à la construction d'un véhicule propulsé à l'énergie mécanique (rappel en images: http://youtu.be/gQLK5j71sY0). Le groupe de Vadim Baele, étudiant de 4e et chef d'équipe, s'était illustré en construisant un prototype très performant et avait remporté le 1e prix: une initiation au kart avec Jérôme d'Ambrosio! Quelques obligations professionnelles et un événement personnel dans la vie de celui-ci ont retardé la concrétisation du prix, mais la promesse est tenue! Nos étudiants ont passé une soirée mémorable, accompagnés d'enseignants. Un tout grand merci à Jérôme d'Ambrosio pour ce beau moment! L'année prochaine, les étudiants de 1e se lanceront dans la production de biocarburant. 1e prix: partir à la cueillette du colza en compagnie d'Émilie Hoyos?

Déjeuner Conférence DELTA - Les tempêtes solaires : danger pour les réseaux életriques

«Les tempêtes solaires: danger pour les réseaux électriques?» Par Frédéric Clette, astrophysicien solaire, chef de travaux à l'Observatoire Royal de Belgique, et Robert Poncelet, professeur émérite de l'ULB, directeur honoraire du service de génie électrique.

Frédéric Clette décrira les phénomènes dominants de l'activité solaire. Ceux-ci produisent des variations souvent très brutales des émissions de rayonnement et de particules qui atteignent la terre. Le Pr Poncelet montrera les effets de cette activité solaire sur les lignes à haute tension et en particulier les dangers qui en résultent pour les transformateurs de puissance. Faut-il craindre un risque de «black-out»? Peut-on y remédier?

Dès 12h15, U.A.E. (Maison des Anciens de l'ULB), boulevard du Triomphe, 1050 Bruxelles (accès 4).

Prix Frank Rosenblatt - Le Professeur Marco Dorigo récompensé

Le Pr Marco Dorigo a été récompensé du Prix Frank Rosenblatt par l'IEEE pour sa contribution aux fondements de l'intelligence en essaim.

Erasmus Mundus EASED - Cap sur la Corée et le Japon

Après l'Erasmus Mundus BEAM, qui a vu deux doctorants d'OPERA partir au Tokyo Tech (Mathieu Lessines et Thibault Deleu), l'École est impliquée dans le nouvel Erasmus Mundus EASED, centré sur les thématiques de l'énergie. Coordonné par l'École Centrale de Paris et initié à l'ULB par le Pr Esteban Zimanyi, cet Erasmus Mundus permet l'échange de doctorants, de post-doctorants et de professeurs entre notre université et de nombreuses équipes en Corée et au Japon. Ces liens renforcent les accords existants avec les universités Waseda (partenaire privilégié), Keio (convention de double diplôme TIME) et Tokyo Tech. Ils se concrétisent par l'accueil pour 6 mois au sein de BEAMS d'Hiroki Matsuoka, doctorant au System Integration Lab de l'Université d'Okayama. Ce dernier travaille sur les thèmes de «soft robotics» pour les applications biomédicales, en collaboration avec Jean-Charles Larrieu, qui séjournera lui à Okayama d'octobre 2014 à avril 2015.

Prof. Pierre Lambert

www.fnrs.be - www.ecp.fr

Enseignement secondaire - Clipedia, le plaisir des sciences

L'École renforce ses liens avec l'enseignement secondaire avec la création d'un site web d'apprentissage des sciences destiné aux jeunes de 12 à 18 ans. Baptisé Clipedia, il est né d'une adaptation de la méthode d'enseignement de Marc Haelterman, professeur de physique de 1e année et pionnier de l'e-learning à l'EPB. Sur base d'une version audiovisuelle de son cours, il applique la méthode dite de la «classe inversée» en proposant à ses étudiants de découvrir la matière par soi-même de façon à pouvoir consacrer ses séances de cours à la mise en pratique de la théorie. En créant Clipedia, Marc Haelterman rend cette méthode pédagogique novatrice accessible aux professeurs du secondaire désireux de diversifier leurs enseignements.

www.clipedia.be

Le Projet Annâdya de l'ULB reçoit la visite de l'Ambassadeur de l'Union Européenne au Cambodge

Annâdya, le projet de développement mis en œuvre par le Laboratoire d'Anthropologie des Mondes Contemporains (LAMC) a reçu la visite de la Délégation de l'UE au Cambodge ces 9 et 10 Juillet 2014. L'ambassadeur, M. Jean-Francois Cautain, accompagné de Mme Sokunthea By, gestionnaire du projet à la Délégation, plusieurs attachés et la presse nationale ont pu apprécier les résultats obtenus dans certains des 64 villages et des 4000 familles soutenues par Annâdya au Ratanakiri.

Parmi les nombreux bénéficiaires, M. Kham Thong, du village de Prak, a présenté les techniques de production biologique et de transformation des aliments auxquelles le projet l'a formé. Grâce au Système d'Intensification Rizicole (SRI) et aux petites unités d'élevage d'insectes comestibles et aquacoles qu'il a mises en place, la nutrition et la sécurité alimentaire de sa famille s'est améliorée de manière durable.

Tout récemment, M. Thong a aussi construit un séchoir solaire sur le modèle conçu par l'équipe d'ingénieurs du Laboratoire TIPs dirigé par Benoît Haut (Polytechnique-ULB), pour transformer les fruits, pousses de bambou et diverses plantes comestibles qu'il produit.

Plus d'infos et de photos sur la page FB de la Délégation de l'UE au Cambodge.

L'ULB, en partenariat avec Gembloux Gx ABT/ULg, l'ONG cambodgienne CEDAC et l'Université d'agriculture de Hanoï (HUA), s'est vu décerner par EuropeAid (UE) un fonds pour la réalisation d'un projet d'amélioration de la sécurité alimentaire dans deux provinces frontalières du Laos et du Cambodge. Ce projet, dont le budget s'élève à environ 3 400 000 euros, a pris cours le 1e février 2012 pour une durée de 3 ans. Il s'articule autour de 3 axes principaux : l'amélioration de la production et de la productivité agricole ; l'amélioration de la nutrition des bénéficiaires et enfin le développement durable d'institutions communautaires de base. + d'infos sur le site du LAMC

L'École polytechnique obtient le label EURACE pour ses masters ingénieur civil

L'École polytechnique de Bruxelles s'est vu attribuer le label EURACE pour ses Masters ingénieur civil.

EUR-ACE est un label de qualité européen qui existe depuis 2007 et est géré par l'association ENAEE (European Network for Accreditation of Engineering Education), qui rassemble différentes agences d'accréditation des formations d'ingénieurs.

Les cursus d'ingénieurs labellisés EUR-ACE appartiennent ainsi aux écoles qui satisfont au plus haut niveau d'exigence.

Ce label atteste la conformité aux standards européens pour l'accréditation des masters en ingénierie. Les diplômés sont donc assurés d'obtenir un diplôme et les compétences correspondant aux standards académiques et professionnels européens. Ce label doit également favoriser la mobilité des élèves-ingénieurs en cours de cursus, en facilitant leur intégration au sein d'autres programmes "masters" labellisés EUR-ACE.

Actuellement1 310 formations d'ingénieurs possèdent l'accréditation EUR-ACE, auxquelles se rajoutent les 8 masters ingénieurs civils organisés à l'ULB.

Prix en recherche sur l'aluminium à un ingénieur de l'ULB

Matthieu Detavernier, en stage à l'École de technologie supérieure au Québec dans le cadre de son master d'ingénieur civil électromécanicien à l'Ecole polytechnique de Bruxelles, s'est vu attribué le Prix de la Chaire industrielle sur la métallurgie de la transformation de l'aluminium.
Ce prix lui a été décerné lors de la Journée des étudiants du REGAL, le réseau de recherche sur l'aluminium.

Ses travaux Comparaison de l'effet de la microlubrification lors du tournage des alliages d'aluminium AA2024-T351 et AA7075-T6, ont été menés à l'ÉTS avec la collaboration de Jules Kouam chercheur et du Prof. Victor Songmene, et la collaboration du Prof. Patrick Hendrick de l'Université Libre de Bruxelles.

Sabrina Orban reçoit le Prix Ingénieurs Sans Frontières-Philippe Carlier 2013

Prix Ingénieurs Sans Fronières-Philippe Carlier 2013
Des Ingénieurs et des technologies pour une coopération Nord-Sud

L'ONG Ingénieurs Sans Frontières est fière de décerner son prix à une étudiante de l'Ecole polytechnqiue de l'ULB ayant réalisé son mémoire de fin d'études en collaboration avec l'Université de Ouagadougou au Burkina Faso en mettant en oeuvre une ingénierie du développement répondant aux enjeux technologiques, économiques, environnementaux et socioculturels des populations du Sud.

Ce mémoire a été proposé et encadré par la Cellule de coopération de l'Ecole polytechnique de Bruxelles (CODEPO) .

Communiqué de presse.

Cérémonie de remise des Prix Nobel

Ce mardi 10 décembre est un jour faste pour l'Université : François Englert, professeur émérite de l'ULB, a reçu le Prix Nobel de Physique des mains du Roi Carl XVI Gustaf de Suède.

Suivez le déroulement de la cérémonie via le site de la Fondation Nobel ou via Youtube.

Réseaux : Marchés financiers et risque systémique

La crise financière a mis en évidence le besoin d'identifier l'impact de la structure du réseau qui lie les banques entre elles sur le risque systémique des marchés financiers. Un consortium de chercheurs provenant de la science des réseaux, de l'informatique, de l'ingénierie et de la finance, explore ainsi l'effet des différents types de réseau sur la stabilité des systèmes financiers et la propagation de faillites. Leurs résultats montrent qu'aucune architecture n'est toujours optimale. Le choix de la meilleure structure dépend des conditions du marché, tout d'abord le niveau de liquidité, mais aussi l'état des réserves en capital des banques. Cette recherche devrait inciter les régulateurs et banquiers centraux à se faire une représentation plus nette du type de réseau et des conditions du marché auxquels ils sont confrontés avant d'émettre des recommandations ou décisions régulatrices telles que le sauvetage de banques devenues trop systémiques que pour être laissées a la faillite.

réf : «Default Cascades in Complex Networks: Topology and Systemic Risk», Tarik Roukny1,2, Hugues Bersini1, Hugues Pirotte2, Guido Caldarelli3 & Stefano Battiston4.
L'article dans Nature: http://tinyurl.com/p7d9yxd.

1IRIDIA, École polytechnique de Bruxelles, ULB
2Centre Émile Bernheim, Solvay Brussels School of Economics and Management, ULB
3IMT, Lucca, Italy
4Chair of System Design, ETH Zurich, Switzerland

Matériaux : SoTherCo - chauffage central de demain

Cette année débute le projet de recherche SoTherCo, financé par l'Union Européenne (FP7), dans lequel l'ULB est impliquée. Il s'agit de mettre au point un système de stockage de la chaleur tirée de capteurs solaires thermiques, tels que déjà utilisés pour la production d'eau chaude sanitaire. Le système s'appuie sur une cuve contenant un sel sur support capable d'adsorber ou de désorber de l'eau. En été, la chaleur des capteurs permet d'emmagasiner l'énergie en désorbant l'eau. En hiver, le chauffage est obtenu en remettant en contact la vapeur d'eau et le sel. Dans ce projet, le service 4MAT est en charge de l'étude environnementale (Analyse du Cycle de Vie: ACV) ainsi que de l'évaluation de la durée de vie du système, au moyen de tests de corrosion. De plus, les matériaux nouveaux en jeu requièrent d'identifier des procédures d'analyses chimico-structurale adaptées, ce qui se fait, pour une partie, au sein de 4MAT.

Partenaires: Bureau d'Etudes Solaires s.a., Regulus spol sro (CZ), UMONS, ULg, Austrian Institute of Technology GmbH (A), Université de Versailles (F), CEA (F). Promoteur du projet: Gilbert Descy (Bureau d'Etudes Solaires s.a.; IRMECA, ULB). Responsable du volet ULB: Pr Marc Degrez. Chercheur: Pierre D'Ans.

Polytech: signature d'une convention de doubles diplômes avec la Chine

L'École polytechnique de Bruxelles (EPB) était déjà un partenaire de 10 conventions de doubles diplômes. Une convention vient d'être signée avec la Beihang University qui est, comme l'ULB, membre de l'Association TIME. La Beihang University est localisée à Pékin. Elle abrite également l'École centrale de Pékin dont les enseignements sont organisés avec le Groupe des Écoles centrales françaises.

Dans le cadre de cette convention, un étudiant de l'EPB peut, après son MA1 effectuer son MA2 (étendu à 2 années académiques) à Pékin. À l'issue de ce programme, il obtient deux diplômes: celui d'ingénieur civil de l'ULB et celui de Master of Engineering de la Beihang University. Un programme similaire est établi pour les étudiants venant de Pékin.

Pour rappel, l'association T.I.M.E. compte actuellement 53 membres principalement en Europe, mais également au Brésil, au Japon, en Chine et en Australie. Depuis la création de cette association (dont l'ULB est un des membres fondateurs), plus de 150 étudiants ont bénéficié de programmes de doubles diplômes dans le cadre de conventions de l'École polytechnique de Bruxelles (100 "out" et 50 "in").

Eco-Shell Marathon - Polytech brille à Rotterdam !

Depuis maintenant 4 ans, chaque année, une équipe pluridisciplinaire issue des services ATM et BEAMS Energy gère un groupe d'étudiants de MA1 dans un exercice bien d'actualité: rendre un véhicule le plus économe en énergie possible. Au cours des années académiques 2009-2010 jusque 2011-2012, un véhicule prototype électrique a été élaboré et amélioré d'année en année, gagnant au passage quelques titres dans la compétition locale: le Belgian Eco-Marathon. Cette course à l'économie d'énergie implique différents types de véhicules fonctionnant avec diverses sources d'énergie: essence, diesel, gaz, hydrogène, électricité, etc.

Cette année académique 2012-2013, le projet a fait un bond en avant, passant du niveau national au niveau européen, en participant à l'Eco-Shell Marathon à Rotterdam... et avec brio! Six étudiants en charge de l'avancement du projet sont parvenus à sublimer le véhicule existant lui permettant d'atteindre une consommation record de 2.825 km par litre d'essence équivalent (contre 1.500 km/l auparavant). Cette belle performance permet à l'équipe BEAMS/ATM d'intégrer le classement directement à la 15e place sur les 27 véhicules électriques en lice parmi des équipes déjà bien aguerries à la compétition européenne.

Gilles Jacobs, gjacobs@ulb.ac.be


Optique quantique - QuIC : amplification paradoxale

La physique quantique impose une limite fondamentale sur les répéteurs optiques, amplificateurs qui sont par exemple utilisés dans les réseaux fibrés de télécommunication. L'amplification de la lumière est intrinsèquement limitée par le bruit quantique: les fluctuations du vide du champ électromagnétique sont responsables d'une dégradation du rapport signal sur bruit d'au minimum 3 dB. Plus précisément, le facteur de bruit (le rapport signal/bruit à l'entrée divisé par le rapport signal/bruit à la sortie) ne peut être inférieur à 2 pour un haut gain d'amplification, même dans des conditions idéales de température absolue nulle. Toutefois, on sait depuis peu que cette limite quantique peut être franchie grâce à un amplificateur probabiliste, qui fonctionne en théorie sans rajouter de bruit mais avec une faible probabilité de succès. Des chercheurs du Centre for Quantum Information and Communication (QuIC) ont montré, en collaboration avec des collègues italiens et tchèques, que de tels amplificateurs optiques probabilistes se comportaient de façon paradoxale, inexplicable en électromagnétisme classique.

Article: http://link.aps.org/doi/10.1103/PhysRevA.89.062311

Pr Nicolas Cerf, ncerf@ulb.ac.be


Matériaux - 4MAT et CAHNI : voler plus haut !

Dans le cadre des Programmes d'Excellence de la Wallonie (les «PAI wallons»), les services 4MAT (Stéphane Godet, École polytechnique de Bruxelles) et CHANI (François Reniers, Faculté des Sciences) participent au projet FLYCOAT pour une durée de 5 ans. Regroupant des équipes des universités francophones, ce projet vise à développer un revêtement innovant à base de résines bio-sourcées pour applications aéronautiques (ailes d'avion...). Des éléments renforçant et/ou conducteurs seront adjoints afin d'améliorer la tenue mécanique par rapport au cladding d'aluminium utilisé de nos jours. Le service 4MAT se focalisera sur la caractérisation microstructurale des dépôts ainsi que sur la caractérisation et la modélisation micromécanique de l'adhésion des couches sur le substrat d'aluminium. Le service CHANI développera une couche d'accrochage sur base des techniques de dépôt par plasma atmosphérique. Ces services interagissent également dans le cadre du PAI «Physical Chemistry of Plasma-Surface Interactions».

Pr Stéphane Godet, sgodet@ulb.ac.be


Optique - Supercontinuums et senseurs

Lorsqu'une impulsion optique courte et intense se propage dans un milieu non linéaire, son spectre peut considérablement s'élargir et former ce que l'on appelle un «supercontinuum». Les sources de supercontinuum, caractérisées par un spectre continu, très large et très intense, ont des applications importantes dans le domaine des senseurs, en métrologie, pour la réalisation de nouvelles sources optiques pour les systèmes de télécommunication basés sur le multiplexage dense en longueur d'onde ou pour l'imagerie en biologie. Notre équipe OPERA-Photonique, en collaboration avec le Laboratoire d'Information Quantique de la Faculté des Sciences et avec le Photonics Research Group de l'Université de Gand, vient de démontrer la génération de supercontinuums dans l'infrarouge proche dans des puces en silicium. Grâce au confinement de la lumière dans les guides optiques utilisés, les effets non linéaires sont importants, même à très faible puissance: une impulsion d'une centaine de femtosecondes voit son spectre s'étendre sur plus de 500 nm après propagation sur quelques millimètres. Ces résultats, présentés notamment à la conférence CLEO en juin dernier, promettent des applications pour des senseurs optiques ultra-compacts intégrés sur puce.

«Supercontinuum generation in hydrogenated amorphous silicon waveguides at telecommunication wavelengths», J. Safioui, F. Leo, B. Kuyken, S.-P. Gorza, S. K. Selvaraja, R. Baets, Ph. Emplit, G. Roelkens, and S. Massar, Optics Express Vol. 22, Iss. 3, pp. 3089–3097 (2014).

Pr Simon-Pierre Gorza, sgorza@ulb.ac.be


Mécanique quantique : OPERA-Photonique - la fonction d'onde en test

En mécanique quantique, la nature de la fonction d'onde fait l'objet d'intenses débats depuis les origines de la théorie: représente-t-elle une propriété réelle d'un système donné, ou n'est-elle que le reflet de notre connaissance incomplète de ce système? Des résultats théoriques récents montrent que ce débat peut être tranché expérimentalement. En effet, si la fonction d'onde n'était pas une propriété réelle de chaque système quantique individuel, alors certaines prédictions de la mécanique quantique devraient être en contradiction avec l'expérience. Des chercheurs du service OPERA-Photonique (Ecole polytechnique) et du Laboratoire d'Information Quantique (Faculté des Sciences) ont réalisé la première expérience d'optique quantique qui teste ces prédictions. Leurs résultats sont en accord avec les prédictions de la mécanique quantique, et démontrent (sous certaines hypothèses détaillées dans l'article) la réalité de la fonction d'onde.

L'article: http://tinyurl.com/ogadp84


Chimie : le CWIS à bord d'Orion

Le projet CWIS (Chemical Waves in Soret Effects), que nous présentions dans le G Square #7, a pour objectif l'étude et la visualisation des ondes chimiques induites par thermodiffusion dans les mélanges liquides. Il fait partie de la campagne de lancement REXUS 16. L'expérience, constituée d'un interféromètre de Fizeau permettant d'enregistrer les variations d'indice de réfraction dues aux ondes chimiques, sera embarquée dans une sonde Orion qui sera propulsée à 100 km d'altitude au-dessus de Kiruna en Suède en mars 2014. L'équipe CWIS, formée de chercheurs de l'École et de l'Université Frederico II de Naples, a obtenu pour ce projet le prix «Young Researcher Award for Photonics in Aerospace» à la conférence 5th European Optical Society Topical Meeting on Optical Micorsystems 2013.

L'encadrement scientifique du projet est assuré à l'École polytechnique de Bruxelles par Stefan Van Vaerenbergh et Quentin Galand du service de Chimie Physique.