Les ingénieurs architectes réinventent le UB4

Lundi l 24-09-2018

Ce vendredi, neuf étudiants de BA2 ingénieur architecte ont visité l'accueil du secrétariat et le local des Alumni dans le cadre de leur cours de projet d'architecture. "Le but de l'exercice est de proposer des possibilités et d'ouvrir la discussion. Il s'agit vraiment d'un concours d'idées", explique Rika Devos, professeur d'histoire de l'architecture et coordinatrice du projet.

Après avoir pris des mesures et des photos des lieux, les étudiants se sont plongés dans les plans pour imaginer un nouvel espace, plus convivial et porteur de l'identité de l'École. "C'est vraiment intéressant de se rendre sur place et de prendre en compte les besoins réels des personnes pour améliorer leur confort et leurs conditions de travail", estime Pavel, qui s'intéresse déjà aux faux-plafonds. "On pourrait leur donner la forme de fonctions", lance-t-il, songeur.

Si les étudiants sont enthousiastes, le projet représente pour eux un sacré défi. "Il s'agit de les confronter au réel et à sa complexité, tout en restant efficace, car l'exercice ne dure que deux semaines", indique Rika Devos. Résultats attendus le 5 octobre.

Jean-Pierre Hermand et Alain Dubus nous ont quittés

Lundi l 10-09-2018

C'est avec une très grande tristesse que l'École polytechnique de Bruxelles a appris la semaine passée le décès de deux de ses professeurs : Jean-Pierre Hermand, directeur du Laboratoire d'hydroacoustique, et Alain Dubus, chef du service de Métrologie Nucléaire.

Diplômé ingénieur civil de l'ULB en 1981 et docteur en sciences appliquées de l'ULB en 1994, Jean-Pierre Hermand a commencé sa carrière scientifique au SACLANT Undersea Research Centre de La Spezia, en Italie où il a mené des recherches liées à l'exploration acoustique du monde sous-marin. En 1991, financé par l'US Office of Naval Research et ensuite au sein de la Division de recherche environnementale du SACLANTCEN, il a dirigé les recherches pour la télédétection acoustique et les méthodes d'inversion géo-acoustique destinées à la caractérisation des sédiments marins. Jean-Pierre Hermand a été chef de mission d'un grand nombre de campagnes expérimentales pluridisciplinaires en mer et a assumé des charges d'enseignement à l'université de Nuoro en Sardaigne et Ca' Foscari de Venise. De retour à l'ULB, Jean-Pierre Hermand a créé le Laboratoire d'hydroacoustique environnementale. Depuis 2001, il coordonnait des activités de recherche intégrées sur les observatoires acoustiques de l'environnement, la tomographie acoustique océanique et l'assimilation conjointe de données océanographiques, notamment dans le cadre du réseau d'excellence européen ESONET et en collaboration avec des institutions internationales dont le Stennis Space Research Centre. Il a beaucoup œuvré au niveau international et plus spécifiquement en Amérique latine où il a initié il y a 6 ans un symposium devenu phare dans la région, "RIO Acoustics", rassemblant dernièrement plus de 120 participants de dix pays d'Amérique latine. En septembre 2009, Jean-Pierre Hermand était reçu Fellow de l'IEEE, le statut le plus éminent auquel peuvent aspirer les membres de l'Institute of Electrical and Electronics Engineers. En 2018, il siégeait toujours à son conseil d'administration et était aussi depuis 2007, Fellow de l'Acoustical Society of America, et nommé en 2018 à son "Committee on International Liaison".

Nous présentons au nom de l'École nos plus sincères condoléances à son épouse, à sa famille et et à ses proches. Un dernier hommage lui sera rendu le 14 septembre 2018 à l'église Saint-Clément, 50 rue du Loutrier, à Watermael-Boitsfort (1170 Bruxelles).

L'IEEE tient également à lui rendre hommage à travers une publication.

_______________________________________________________

Après ses secondaires à l'Athénée Robert Catteau, Alain Dubus est entré en 1978 à l'ULB où il a brillamment obtenu son diplôme d'Ingénieur Civil Physicien en 1983. C'est en qualité d'aspirant FNRS qu'il a ensuite réalisé et défendu, en 1987, une thèse de doctorat en Sciences Appliquées, sous la direction du professeur Jacques Devooght. Il avait obtenu entretemps un diplôme d'études spécialisées en sciences nucléaires. Alain Dubus a choisi de poursuivre sa carrière à l'ULB en gravissant les échelons de la carrière au FNRS. Nommé Chargé de Recherches, puis Chercheur Qualifié, il a ensuite combiné ce mandat dès le milieu des années 90 avec ses premières charges de cours, en reprenant les enseignements en physique des semi-conducteurs et en physique de l'état solide du Professeur Bruno Batz, parti à la retraite. Rapatrié quelques années plus tard en tant que Chargé de Cours temps plein au sein de l'Ecole polytechnique de Bruxelles, il y a été promu Professeur. Cheville ouvrière de la diversification des enseignements en sciences et techniques nucléaires vers la radioprotection et la radiophysique médicale, il se chargeait de la coordination de la formation en radiophysique médicale, dans le cadre d'une collaboration avec l'École de Santé Publique. De 2005 jusqu'à sa mort, il dirigeait également le Service de Métrologie Nucléaire. Président de la filière ingénieur civil physicien de 2008 à 2012, il assurait ces dernières années la présidence du jury des Mémoires des étudiants ingénieurs physiciens. Il a également été membre du Conseil Scientifique de l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire.

Très apprécié des étudiants pour ses contacts privilégiés avec eux et son humour décalé, il était à l'écoute de nombre d'entre eux pour les conseiller dans leurs choix d'études et dans leurs situations de vie parfois compliquées. Avec son départ prématuré, l'Ecole polytechnique perd un des piliers de sa formation d'ingénieur civil physicien, mais aussi et surtout un collègue apprécié pour son extrême gentillesse.

Les personnes désirant adresser un message de condoléances à sa famille peuvent utiliser l'adresse e-mail : alainanderlecht@gmail.com (sujet : condoléances).

Le LISA reconnu pour sa contribution à l'IBC

Mercredi l 05-09-2018

C'est une excellente nouvelle que vient d'apprendre le service LISA, à quelques jours du grand salon IBC. Son article, intitulé "MPEG-I coding performance in immersive VR/AR applications", a en effet été retenu parmi plus de 500 contributions pour intégrer la publication imprimée « Best of IBC », produite par l'Institution of Engineering & Technology.

Un accomplissement de plus pour le service qui a tout récemment célébré l'intégration de son logiciel de synthèse de vues, RVS (Reference View Synthesizer), dans le standard MPEG-I. "A partir de maintenant, des grosses entreprises comme Intel, Nokia, Technicolor, etc. vont pouvoir développer des modules supplémentaires, notamment de compression, les breveter et en tirer des revenus", se félicite Gauthier Lafruit, professeur en réalité virtuelle et traitement d'images.

Patrimoines de fonte, fer et acier

Lundi l 03-09-2018

Edité par Bernard Espion et Michel Provost, chercheurs au service BATir (Ecole polytechnique de Bruxelles), Romain Wibaut et Ine Wouters, le livre « Patrimoines de fonte, fer et acier : architectures et ouvrages d'art », vient de paraître. Résultat de plusieurs journées d'étude tenues entre 2015 et 2017, il rassemble les contributions d'une soixantaine d'ingénieurs, architectes, historiens, professeurs et artisans sur l'utilisation des métaux ferreux dans la construction à travers les époques. « C'est un livre multidisciplinaire qui couvre la période préindustrielle – on parle notamment des renforcements en fer dans les constructions gothiques- jusqu'aux années 1975, quand la sidérurgie traditionnelle à chaud commence à décliner en Europe », explique Bernard Espion.

Richement illustré, le livre offre un panorama très complet de la production de ces matériaux et de leur utilisation dans les structures en Belgique. « On l'ignore souvent, mais le Palais de Justice de Joseph Poelaert cache d'imposantes poutres métalliques pour soutenir les frontons et la coupole. Cette application était extrêmement novatrice pour l'époque. Quelques années plus tard seulement apparaissaient les premiers gratte-ciel », révèle le professeur. La Belgique est en effet pionnière dans de nombreuses techniques, comme la soudure à l'arc électrique, développée à l'ULB dans les années 1920, ou la construction à câbles prétendus, véritable innovation de l'Expo 58.

Des méthodes qui auraient pourtant pu tomber dans l'oubli, faute de recherche. « Ce travail nous a permis de reconstituer un savoir très utile à la conservation et à la rénovation du patrimoine, des ouvrages d'art et des bâtiments de grande hauteur. D'un point de vue pédagogique, c'est également très intéressant, car comprendre comment les structures sont le produit de leur époque nous permet d'enseigner de façon plus approfondie », conclut Bernard Espion.

Le Master en Data Science et Big Data démarre à la rentrée !

Lundi l 03-09-2018

Il y a deux ans, l'École polytechnique de Bruxelles, la SBS-EM et la Faculté des Sciences se réunissaient autour d'un projet commun : l'élaboration d'un Master de spécialisation en sciences des données. "C'est un secteur très porteur, car les entreprises doivent traiter un nombre de plus en plus grand de données. Il faut donc pouvoir automatiser les procédés d'extraction et d'interprétation des informations, ce qui nécessite de nouvelles technologies et infrastructures", explique Hugues Bersini, professeur à l'EPB.

Dès la rentrée 2018, l'ULB proposera donc ce nouveau master en un an aux porteurs d'un Master en Science mathématique, Informatique, Statistique, Économie, Ingénieur civil ou Ingénieur de Gestion. Au programme, trois cours de base : infrastructure (notamment le stockage des données), machine learning (extraction d'informations à partir de données) et statistiques. "Il y aura également une grande composante pratique puisque le Centre de calcul va nous permettre d'expérimenter les outils de Big Data, comme Cassandra ou ElasticSearch", ajoute Hugues Bersini.

Grâce à cette formation, entièrement donnée en anglais, les étudiants auront la possibilité de travailler à l'international dans des domaines aussi variés que les objets connectés, la génomique et le séquençage de l'ADN, les équipements industriels ou les prédictions en temps réel dans le secteur de la finance et de l'économie.

Informations et contact : https://www.ulb.ac.be/programme/MS-BGDA/index.html

Mission réussie pour les quatre étudiants partis à Kinshasa avec la Codepo

Lundi l 03-09-2018

Ils viennent de regagner la Belgique, après un mois de dur labeur dans le cadre d'un projet Codepo (Cellule de Coopération au développement de l'Ecole polytechnique de Bruxelles). Alexandre, Antonin, David et Tom, étudiants de master, ont vécu une expérience unique à Kinshasa, en République démocratique du Congo. Partis début juillet, leur objectif était d'installer des boîtiers intelligents dans les centres hospitaliers afin de compléter le système CERHIS destiné au suivi informatisé des patients. Une mission couronnée de succès, puisque pas moins de cinq boîtiers ont été installés dans les hôpitaux des quartiers populaires de la capitale.

Pourtant, le pari n'était pas gagné d'avance. « Les conditions de travail n'étaient pas faciles: il n'y avait pas de wifi, les trajets en transport étaient très longs et les matériaux se faisaient rares, même si nous en avions apporté une valise entière », indique Alexandre. Malgré les difficultés, les étudiants ingénieurs ont pu installer leurs deux premiers prototypes et en construire trois nouveaux sur place. Ils ont également formé les ingénieurs congolais au nouveau matériel.

Logés dans un lycée pour filles, les étudiants ont également profité de leur séjour pour sympathiser avec une quinzaine d'enfants de 2 à 14 ans, résidant sur place. « Des passionnés de foot ! Au début, ils avaient un peu peur de nous, mais à la fin, ils venaient carrément nous chercher pour jouer avec nous », se rappelle Tom.

La mission leur a laissé de beaux souvenirs, mais pas seulement. « Outre l'aspect technique, nous avons surtout appris à mieux communiquer entre nous et avec les autres. Les ingénieurs congolais étaient étonnants de débrouillardise et de créativité. C'était génial de pouvoir travailler à leurs côtés », assure Alexandre avant d'ajouter : « ce voyage nous a ouvert les yeux sur plein de choses. C'était une véritable leçon de vie. »

Quand Matrix rencontre LISA

Jeudi l 02-08-2018

Vous rappelez-vous de cette scène culte de Matrix où Néo évite les balles tandis que la caméra tourne autour de lui ? Elle a en fait été réalisée grâce à une série d'appareils photos disposés tout autour de l'acteur et dont les images ont été combinées par fondu enchaîné. Cet effet, appelé le « Bullet time », l'équipe 3D du service Lisa peut désormais le reproduire et l'étudier grâce à l'acquisition d'un système de capture de quinze caméras avec enregistrement synchronisé.

Soutenu financièrement par Innoviris, le projet de recherche 3DLicorneA devrait permettre, à terme, d'enrichir l'expérience visuelle du spectateur en multipliant les points de vue. « Par exemple, lors d'un match de foot, des dizaines/centaines de caméras placées au bord du terrain pourraient donner la possibilité aux téléspectateurs de choisir le meilleur angle de vue sur une phase de jeu, notamment sur un but », explique ainsi Gauthier Lafruit, professeur en réalité virtuelle et traitement d'images.

Le LISA s'intéresse en effet à l'acquisition 3D sous toutes ses formes, afin de réaliser des rendus de réalité virtuelle extrêmement fidèles. L'Hôtel de Ville de Bruxelles a ainsi été scanné par laser pour obtenir un nuage de points de très haute qualité permettant une visualisation 3D et même la création d'un hologramme visible à l'œil nu. Le laboratoire a également photographié des lieux en 360° pour des expériences d'immersion visuelle.

Mais avant d'être commercialisées, ces technologies doivent tout d'abord répondre à des standards... que les experts doivent encore déterminer. « Le comité de standardisation MPEG, qui a permis le déploiement mondial de la télé numérique par le passé, se penche actuellement sur les technologies immersives de réalité virtuelle sous le nom de MPEG-I (le 'I' d' 'Immersif'). Un demi-millier d'experts se réunissent ainsi quatre fois par an aux quatre coins du monde pour définir le standard du futur », explique Gauthier Lafruit.

L'équipe 3D du LISA n'est pas en reste puisqu'elle participe activement aux activités du groupe. Elle a même obtenu, grâce au soutien de l'ULB et la présentation du dossier par nos collègues de l'université de Gand, que la réunion MPEG-I de janvier 2020 se tienne à Bruxelles. Un privilège pour la Belgique, qui n'avait pas accueilli un tel événement depuis 1993.

Les robots capables de déterminer l'ordre des tâches

Vendredi l 20-07-2018

La capacité à correctement séquencer des tâches est une compétence nécessaire pour que les robots puissent accomplir des missions complexes, comme aider les secouristes à sauver les survivants d'une catastrophe naturelle ou l'exploration de milieux hostiles à l'homme, par exemple. Actuellement, ce sont les ingénieurs qui programment la séquence d'actions des robots. Mais cela pourrait bientôt changer...

Mauro Birattari et Lorenzo Garattoni, chercheurs au laboratoire IRIDIA viennent en effet de montrer que les robots peuvent, collectivement, déterminer l'ordre des actions à mener. Leur étude est publiée dans la revue scientifique Science Robotics.

Actuellement, les robots sont capables de communiquer et de se coordonner entre eux pour prendre des décisions et réaliser des actions simples, comme déplacer un objet ou choisir un chemin parmi deux options. Pour cette recherche, Mauro Birattari et Lorenzo Garattoni ont poussé la complexité un cran plus loin : ils ont créé un essaim de robots capable de réaliser une suite de trois actions dans l'espace, sans connaitre au préalable l'ordre d'exécution correct. Les chercheurs observent alors que les robots s'organisent pour trouver la bonne séquence de tâches. La résolution de l'énigme n'est pas possible pour un individu seul : elle n'émerge que suite aux interactions entre individus du groupe.

Ensemble, les robots sont capables de séquencer collectivement des actions dont l'ordre d'exécution est a prioriinconnu. Cette recherche ouvre la voie à de nombreuses applications potentielles, nécessitant un groupe de robots « intelligents », c'est-à-dire capables de résoudre des problèmes de manière autonome.

Des boîtiers intelligents pour améliorer le suivi des patients congolais

Mardi l 03-07-2018

Ils s'appellent Alexandre, Antonin, David et Tom et étudient l'informatique, l'électromécanique ou le biomédical. Dans quelques jours, ces étudiants de 1e Master s'envoleront pour la République démocratique du Congo. Un pays qu'ils n'ont jamais visité, mais pour lequel ils travaillent depuis maintenant dix mois, dans le cadre d'un projet CODEPO (Cellule de Coopération de l'École polytechnique de Bruxelles). Sur place, ils testeront et installeront leurs prototypes de boîtiers intelligents, qui permettront de compléter un projet lancé en 2012 par un premier groupe d'étudiants ingénieurs.

Un travail de longue haleine

"Lors de la première année, il s'agissait de mettre en place une base de données pour assurer le suivi des patients dans les centres hospitaliers de Kinshasa. Les dossiers en version papier étaient en effet difficiles à conserver et à mettre à jour, ce qui ne facilitait pas la vie des médecins et mettait en danger celle des patients", explique Maxime Pétré, assistant à l'EPB et encadrant du projet avec Orianne Bastin.

Le projet n'a ensuite cessé de s'améliorer : d'abord grâce à l'encodage de données à l'aide sur tablettes tactiles, puis au stockage des tablettes dans une armoire sécurisée permettant le rechargement et la synchronisation des données et enfin grâce à l'installation de batteries et de panneaux solaires pour assurer au système une alimentation continue en électricité. "A présent, l'enjeu est de réduire le prix du dispositif pour équiper tous les centres de santé et généraliser le système", indique Tom.

Identifier les besoins pour s'adapter

C'est dans ce contexte que l'équipe a imaginé un boîtier intelligent, capable de mesurer la qualité du réseau électrique et internet et de détecter le niveau d'ensoleillement. "Grâce à ces données, la société congolaise Maisordi et l'Agence Européenne pour le Développement et la Santé (AEDES), qui poursuivent le projet, vont pouvoir identifier précisément les besoins énergétiques de chaque centre et calculer le budget exact pour les équiper du système", explique Alexandre.

Ce dispositif marque donc la dernière étape d'un projet ambitieux mené par les étudiants de l'École polytechnique de Bruxelles depuis six ans. Aujourd'hui, au Congo, pas moins de trois centres hospitaliers accueillant plus de 20.000 patients par an bénéficient du système de suivi médical informatisé. Le gouvernement congolais, qui soutient le projet, souhaite à présent équiper 12 hôpitaux et 24 centres de santé. Au mois d'octobre, le système sera d'ores et déjà implanté dans l'hôpital provincial du Nord-Kivu et dans deux centres de santé de la province du Kwilu.

Examen spécial d'admission en Polytech - 2018

Mercredi l 27-06-2018

!! Attention, clôture des inscriptions pour la 1ère session ce mercredi 27 juin 2018 !!

Vous pouvez vous inscrire à l'Examen spécial d'admission en suivant ce lien: https://monulb.ulb.be/fr/web/monulb/sign-up

Pour en savoir plus sur cet examen:
http://www.ulb.ac.be/facs/polytech/examen-admission.html

Attention, l'inscription à l'examen d'admission doit être complétée par le futur étudiant lui-même.
Il doit, en outre, indiquer ses propres coordonnées (adresses email, n° de téléphone, N° National,...) et pas celles des parents.
Ce sont ces données qui seront utilisées lors de la procédure d'inscription à l'ULB et en cas de problème le jour de l'examen.

18 nouveaux ordinateurs pour le service LISA

Jeudi l 14-06-2018

Le service LISA (Laboratories of Image, Signal processing and Acoustics) vient de se voir attribuer 45.000 € du Fonds d'Encouragement à l'Enseignement (FEE). Une somme qui va lui permettre d'équiper sa salle informatique de 18 nouveaux ordinateurs, dotés d'une carte graphique GeForce GTX 1070. "On a répondu à l'appel FEE avec un dossier étoffé, sans trop y croire et ça a marché", s'étonne encore Gauthier Lafruit, professeur du service.

Au total, pas moins d'une centaine d'étudiants en Master Biomédical et Informatique, ainsi qu'en Bachelier Architecture pourront profiter des nouvelles machines dans le cadre de leurs cours de traitement d'images, de statistiques, de 3D, de réalité virtuelle et de programmation. "Les programmes que nous utilisons nécessitent une grande puissance de calcul. Or, les ordinateurs précédents commençaient sérieusement à s'essouffler", note le professeur. Ce nouvel équipement permettra donc aux étudiants d'aborder leurs TP, et - pour les étudiants de dernière année - leur mémoire, dans les meilleures conditions dès la rentrée 2018.

Un ERC Starting Grant de plus à l'École!

Mercredi l 30-05-2018

Chercheur au service OPERA (Optique, Photonique, Électromagnétisme, Radiocommunications et Acoustique), François Leo a reçu en septembre dernier un Starting Grant du Conseil européen de la recherche (ERC). Son projet vise à simplifier et démocratiser la conception de règles graduées optiques, très coûteuses actuellement.

Précision atomique
Mesurer la distance de la Terre à la Lune avec un degré de précision de l'ordre de l'atome?
C'est possible grâce à des règles graduées optiques, recensant de manière très précise de nombreuses fréquences du spectre de la lumière. La production de telles règles se réalise actuellement par plusieurs étapes de production, nécessitant différents équipements onéreux et volumineux que seuls des laboratoires spécialisés peuvent acquérir.

Simplifier et démocratiser
Le projet de François Leo, soutenu par un Starting Grant du Conseil européen de la recherche (ERC), a pour but de simplifier et démocratiser ce processus de production.
Le chercheur espère pouvoir développer des règles optiques en une seule et unique étape, ce qui permettrait dès lors de miniaturiser les dispositifs et de démocratiser l'accès
aux règles optiques. Il se basera sur la formation spontanée de motifs dans la nature: sous certaines conditions, de nouvelles fréquences apparaissent spontanément et peuvent
être utilisées pour former une règle optique.

Un Nobel de Physique
Développées au début du siècle, les règles optiques ont eu un impact considérable sur bon nombre de domaines de la science. Leurs inventeurs ont été récompensés par le
prix Nobel de Physique en 2005. Utilisées dans une grande variété de domaines, les règles optiques recensent de nombreuses fréquences du spectre lumineux avec une
précision de l'ordre de 1018. Elles permettent dès lors de mesurer les distances et le temps de manière extrêmement précise: une fonctionnalité utile notamment pour les GPS ou les horloges. Elles sont également utilisées en spectrométrie, afin d'identifier un gaz, par exemple. Prix prestigieux décerné par le Conseil européen de la recherche à des chercheurs
reconnus comme leaders dans leur discipline, l'ERC Grant vise à encourager la prise de risque et l'interdisciplinarité dans
la recherche et soutient des recherches de qualité reconnues comme pionnières.

francois.leo@ulb.ac.be

Physique quantique - La valorisation d'un projet fondamental !

Mercredi l 23-05-2018

Trois brevets issus des travaux de l'équipe du Pr Nicolas Cerf, fondateur et directeur du Service QuIC, viennent d'être transférés à la société suisse ID Quantique, leader européen de la cryptographie quantique. Le Pr Nicolas Cerf nous précise la spécialité de son laboratoire... «Le QuIC a développé une expertise théorique en sciences de l'information quantique. L'idée directrice est que la physique quantique garantit le secret de l'information en utilisant des systèmes microscopiques comme le photon pour encoder chaque bit de données (0 ou 1) et créer des processus de traitement de l'information sans équivalent classique. Dans ce domaine, le QuIC a su élaborer de nouveaux protocoles de cryptographie quantique et garantir leur sécurité. Ces recherches ont notamment abouti à l'élaboration d'un générateur quantique de nombres aléatoires à haut débit.»

Une surprise fondamentale
Nicolas Cerf avait-il imaginé que ces résultats puissent être exploités sur le marché?
«Depuis 2008, nous sommes accompagnés par le Transfer Technology Office de l'ULB pour protéger la propriété intellectuelle de nos résultats», précise-t-il.
«Un financement régional "Spin-Off in Brussels" a permis de mener ceux-ci, une fois brevetés, vers le marché, ce à quoi je ne m'attendais certainement pas en me spécialisant dans ce domaine très fondamental! Le projet a été porté par deux diplômés docteurs du service QuIC, Louis-Philippe Lamoureux et Julien Niset, ainsi que par Renaud Larsen (consultant en sécurité informatique).»

Objectif: sécurité
En quoi ces brevets intéressent-ils la société acquéreuse? «ID Quantique a souhaité acquérir ces brevets relatifs à la génération et la distribution de nombres aléatoires certifiés par la physique quantique pour renforcer sa gamme de produits. Ceux-ci pourront être exploités dans des solutions de sécurité pour les infrastructures de télécommunications et les réseaux informatiques», conclut le Pr Nicolas Cerf.

L'EPB signe un partenariat avec Thales Belgique

Lundi l 14-05-2018

Lancé il y a deux ans par Yves Roggeman, Olivier Markowitch (professeurs à la Faculté des Sciences) et Jean-Michel Dricot (professeur à l'Ecole polytechnique de Bruxelles), le master interuniversitaire en cybersécurité vient de franchir une nouvelle étape, grâce à la signature d'un partenariat académique de trois ans avec Thales Belgique. "Durant leur master, les étudiants doivent effectuer un stage en entreprise. Nous avions donc des contacts avec plusieurs sociétés et très vite, le groupe Thales s'est montré intéressé par une collaboration, tant pour la recherche que pour l'enseignement", explique Olivier Markowitch. C'est que l'entreprise, française, possède une certaine expérience en la matière : elle a en effet noué de nombreux partenariats avec des universités françaises.

"C'est une situation win-win. Grâce à cette convention, les étudiants pourront bénéficier de deux jours de formation au Cyberlab de Thales Belgique, un centre d'entraînement qui permet de tester la résistance d'un réseau aux cyberattaques. De son côté, la société espère séduire les futurs diplômés en cybersécurité, très recherchés sur le marché de l'emploi", précise Jean-Michel Dricot. D'ici 2020, notre pays nécessitera en effet pas moins de 2000 experts en cybersécurité.

Le master, unique en Belgique et organisé par l'ULB en collaboration avec l'Unamur, l'UCL, l'Ecole Royale Militaire, la HE2B et la HELB, continue donc d'étoffer son offre d'activités pour ses 70 étudiants, venus de l'ULB, mais aussi d'autres établissements supérieurs en Belgique et à l'étranger.

Bilal Ghomraoui reçoit le prix du mémoire le plus innovant

Lundi l 23-04-2018

Bilal Ghomraoui, titulaire d'un master en électromécanique de l'EPB, vient de remporter le prix du mémoire le plus innovant de la CREG (Commission de régulation de l'électricité et du gaz) pour son travail intitulé "Load flexibility benefits for the distribution network : technical and economical analysis of a Brussels case study". Accompagné par son promoteur Jean-Claude Maun, il s'est récemment rendu au siège du régulateur pour recevoir son prix, un chèque de 2 500 euros et la possibilité d'effectuer un stage à la CREG.

"L'idée de mon mémoire, c'était de nous projeter dans 10-15 ans ; lorsqu'il y aura plus de voitures électriques, et un plus grand besoin en électricité, explique le jeune diplômé, spécialisé en énergie. Si chacun rentre du travail en voiture électrique et la met à charger en fin de journée, cela va créer un pic de consommation, difficile à supporter pour le réseau électrique. Il va donc falloir remplacer plus souvent les câbles et transformateurs, ce qui va engendrer des coûts qui se répercuteront sur la facture des consommateurs."

Pour résoudre le problème, Bilal a imaginé un algorithme qui permettrait d'optimiser la consommation d'électricité en l'échelonnant durant les périodes de plus faible consommation : toutes les voitures électriques seraient ainsi reliées à un système de gestion central qui se chargerait d'enclencher, à distance, la recharge de chaque véhicule. "L'objectif serait par exemple d'avoir tout le parc automobile rechargé à 80% le matin, quand les gens doivent partir au travail."

Le principe, déjà expérimenté et appliqué pour la climatisation au Moyen-Orient, pourrait donc apporter une solution au problème croissant de surconsommation électrique en Europe. "Mais au-delà de ce dispositif et si l'on veut réduire les émissions de CO2, il faudra apprendre à gérer l'électricité différemment au niveau collectif", conclut l'ingénieur.

Nouveautés de la rentrée 2018

Vendredi l 20-04-2018

A la rentrée 2018, les étudiants de BA1 seront choyés. L'EPB leur a préparé un départ en douceur ainsi qu'un projet pratique qui voyagera jusqu'au Cambodge.

  • Un mois d'accueil : le Polytech Fresh Start

Le Polytech Fresh Start, ce sont quatre semaines pour se lancer dans la grande aventure Polytech. A la rentrée, les étudiants seront accueillis personnellement par l'équipe de l'EPB et le BEP pour les aider dans leurs démarches administratives. Ils se lanceront ensuite dans leurs premiers cours et séances d'exercice, qui incluront de la méthodologie. Prise de note, gestion du temps, préparation d'exercices, compréhension des énoncés et auto-évaluation n'auront ainsi plus de secret pour eux. Tout au long du mois, le cours de Sciences fondamentales et problèmes d'ingénieur leur permettra également de revoir les grands principes scientifiques et de les mettre en pratique dans la résolution de problèmes appliqués d'ingénierie. Enfin, et parce que la vie universitaire ne se limite pas aux études, plusieurs événements, dont un pique-nique et un parrainage social, viendront ponctuer le Polytech Fresh Start.

  • Projet d'année : The Pepper Challenge

Cette année, pour la première fois, la Codepo s'associe au projet de BA1. Les étudiants auront pour mission de concevoir et réaliser, par équipe, des séchoirs de poivre à destination de Kampot, une région du Cambodge. Objectif : participer au développement économique de la région en permettant aux habitants de tirer parti de cette ressource naturelle prisée des gastronomes. Pour les étudiants, ce projet représente l'occasion unique de développer des compétences pratiques indispensables aux métiers de l'ingénieur, telles que la compréhension et le respect d'un cahier des charges, la bonne communication ou l'organisation du travail en équipe, le tout dans un contexte de collaboration Nord-Sud. A la fin de l'année, les étudiants ayant réalisé les meilleurs projets s'envoleront vers Phnom Penh, au Cambodge. Les étudiants y construiront leurs prototypes de séchage en collaboration avec les étudiants ingénieurs de l'Institut de Technologie du Cambodge. Ils iront ensuite les installer et les tester dans des coopératives de la région de Kampot.

Spring Polytech Blocus

Vendredi l 13-04-2018

Après un blocus assisté à Noël très réussi, le BEP et le BAPP ont remis le couvert pour les vacances de printemps. "On propose une véritable alternative à la bibliothèque, où il devient difficile de trouver une place pour étudier. Ici, tout est organisé pour aider les étudiants et répondre à leurs questions", explique Daniel Farkas, trésorier du BEP, qui assurait le ravitaillement. "C'est un blocus par et pour Polytech, l'objectif est de donner un cadre aux étudiants et de créer une émulation", ajoute Aline De Greef, Coach Polytech.

A cette occasion, tout le 6e étage du bâtiment U était ouvert aux étudiants, sans limite d'inscriptions. "Le blocus est toutefois orienté BA1 avec une idée de remédiation", précise la Coach. Au programme : séances de méthodologie, questions-réponses, examens blancs avec feedback détaillé, révision de la théorie et exercices, le tout dans une ambiance studieuse, mais chaleureuse. Et la formule a séduit puisqu'elle a rassemblé pas moins d'une centaine d'étudiants. "On a reçu des retours très positifs, les étudiants étaient contents d'être accompagnés dans leur blocus", assure ainsi Daniel.

Soutenez le projet d'édification de notre nouveau bâtiment !

Mardi l 03-04-2018

Dans le cadre du développement d'un pôle d'excellence en Sciences et Technologies sur le campus de la Plaine, le Conseil d'administration de l'ULB a approuvé la construction d'un bâtiment accueillant les laboratoires d'ingénierie électromécanique et de sciences et technologies de l'information et des communications (EM-STIC).

Comme nos aînés qui ont rassemblé les fonds pour construire le bâtiment des constructions civiles, contribuez au succès de ce projet par vos dons et promesses de don qui permettront

Plus d'informations...

Jennifer Watchi, lauréate ULB du concours MT180

Jeudi l 29-03-2018

Trois minutes, top chrono ! Il n'en fallait pas plus à Jennifer Watchi, doctorante au service BEAMS, pour convaincre le jury ulbiste du concours "Ma thèse en 180 secondes". Elle s'est ainsi qualifiée avec trois autres candidats pour la finale belge qui se tiendra le 24 mai prochain au Bâtiment K.

La lauréate étudie l'isolation active sous la direction de Christophe Colette. "On ne s'en rend pas compte, mais la Terre est constamment en mouvement. Or, pour les technologies qui nécessitent une grande précision, cela peut poser de réels problèmes. Il faut donc trouver des méthodes pour stabiliser les instruments", explique-t-elle. Et les applications sont nombreuses. Au CERN, les aimants qui orientent les faisceaux de particules doivent par exemple éviter de bouger pour garder une trajectoire fixe. Autre exemple : sans structures isolantes qui compensent les mouvements du sol, le LIGO serait incapable de détecter les ondes gravitationnelles émises lors de la fusion entre deux trous noirs ou deux étoiles à neutrons.

Un sujet passionnant que Jennifer Watchi aime partager avec le public. "Grâce à ma fonction d'assistante à l'EPB et à des présentations lors de conférences, j'ai appris à m'exprimer avec plus de confiance et de pédagogie. Je pense que c'est ce qui a pu faire la différence pour MT180", estime la chercheuse, qui vient dans un même temps de publier son tout premier article.

Polytech Game - Félicitations à tous les participants !

Vendredi l 23-03-2018

Samedi 3 mars, pas moins de 130 élèves de 5e et 6e secondaire ont relevé le défi Polytech Game. Pour la troisième édition de cette compétition par équipe, les participants ont réalisé un projet d'ingénierie illustrant quatre principes physiques élémentaires, issus de leur programme de cours : le pendule, le bras de levier, la conservation de l'énergie et le magnétisme. Si l'après-midi s'est révélée riche en rebondissements, elle a néanmoins donné naissance à des projets très réussis, comme en témoignent ces photos.

Félicitations à tous les participants et plus particulièrement aux membres de l'équipe gagnante qui sont chacun repartis avec un drone :

· Alice Weyers (Collège St-Piette de Jette)

· Amelia Moore (Collège St-Michel)

· Benoît Dubus (Collège St-Pierre de Jette)

· Bruno Ploumhans (Collège St-Michel)

· Eliot Niedercorn (Athénée Royal Jean Absil)

· Julien Thales (Collège St-Augustin)

Ceux-ci ont effet su séduire le jury composé de différents professeurs et assistants de l'Ecole Polytechnique de Bruxelles.

L'expérience vous tente ? Rendez vous sur la page Facebook de Polytech Game pour ne pas rater les inscriptions de d'édition 2019 !

Des nouvelles de nos étudiants à l'X - Ecole polytechnique - Université Paris-Saclay

Lundi l 19-03-2018

En juin 2016, l'Ecole signait un accord de double diplôme avec l'Ecole Polytechnique de Paris, l'X. Selon cet accord, nos étudiants doivent présenter et réussir le concours d'entrée international pour y être admis.

En 2016, Donovan Maréchal passait avec brio les épreuves et devenait, dès février 2017, notre ambassadeur auprès de l'X. Il vient d'être rejoint par Clara Deslypere et Quentin Desmeth qui ont porté haut et fort nos couleurs à l'automne dernier.
L'Ecole est particulièrement fière de compter parmi ses étudiants des éléments brillants qui la représentent dans cette institution prestigieuse.

Pierre Gérard nous parle de Géothermie à l'antenne de Vivacité.

Lundi l 12-03-2018

Un nouveau master "Big Data" dès la rentrée 2018

Mercredi l 07-02-2018

Un nouveau master de spécialisation en science des données fera son apparition à l'ULB dès la prochaine année académique.

Dans de nombreux domaines, les praticiens doivent désormais traiter des bases de données massive ("Big Data"). Ce master a pour but de former aux méthodes et outils technologiques permettant d'analyser ces données afin de répondre à des questions sociétales importantes.

Ce master est une préparation naturelle aux métiers de "data scientist", "data manager", "analytics manager" ou simplement "statisticien" ou "informaticien" qui sont de plus en plus recherchés par les entreprises.

Pour intégrer ce master de spécialisation, il est impératif de posséder un diplôme de master dans lequel ont été acquises des compétences en informatique et/ou en statistique. Le programme est entièrement enseigné en anglais et permet donc une ouverture au marché de l'emploi international.

> Informations pratiques:

Pour plus d'informations, consultez la fiche détaillée de ce nouveau master sur le site de l'ULB.


actulb-ms-bgda.pdf

Panorama - Nouvelle plateforme interfacultaire

Mercredi l 17-01-2018

PANORAMA est le fruit de collaborations de longue date entre le service LISA (Laboratories of Image, Signal processing and Acoustics), le CReA-Patrimoine (Centre de Recherches en Archéologie et Patrimoine) et AIICE (Laboratoire d'informatique pour l'image et la Conception en Architecture).

Cette plateforme vise à la mise en commun des ressources autour de la numérisation, l'exploitation et la valorisation de données 3D appliquées à l'architecture et à l'archéologie. Elle réunit toutes les compétences scientifiques de la chaîne opératoire de l'imagerie 3D.

En amont, elle travaille sur l'ensemble des problématiques théoriques et techniques du traitement et de l'ingénierie de l'image et des représentations spatiales.

En aval, elle exploite la valeur ajoutée de l'imagerie 3D à l'étude et la valorisation du patrimoine.

Pr O. Debeir, Pr G. Lafruit / panorama.ulb.ac.be

PROJET EUROPÉEN BATIR-SMC - Doctorats conjoints

Vendredi l 12-01-2018

L'unité BATir-SMC est partenaire depuis 2013 d'un réseau Erasmus Mundus Joint Doctorate permettant de financer des thèses de doctorat conjointes en simulation numérique avec 7 institutions européennes (UPC, TUMunich, TU Eindohoven, IST Lisbon, Uni Pavia, Swansea University, EC Nantes).
Un nouveau projet de recherche de 4 ans a été obtenu par ce consortium lors de l'appel européen ITN-EJD (European Joint Doctorates), "Industrial decision-making on complex production technologies surpported by simulation-based engineering". Il pérennisera les collaborations entre les partenaires par le fiancement de 14 thèses de doctorat aux thématiques contstruites en lien direct et étroit avec les partenaires industriels du réseau.

BATir-SMC sera impliqué dans trois projets de thèse, relatifs aux compmosites à renforts tissés (TU Eindhoven et Sonaca), au comportement hygroscopique du papier (TU Eindhoven et Océ) et aux structures obtenues par impression 3D (Uni Pavia et 3NTR).

Pr T.J. Massart.

Projet INHEX - Objectif ACOC

Vendredi l 12-01-2018

Le service ATM (Aéro-Thermo-Mechanics - Ecole polytechnique de Bruxelles) est impliqué dans le projet InHEX financé par La Wallonie dans le cadre du pôle de compétitivité SkyWin. Le partenaire principal est Safran Aero Boosters (Liège).

L'objectif du projet InHEX est la conception et le test d'échangeurs de chaleur de nouvelle technologie fabriqués par Additive Manufacturing. Ceux-ci font partie du système d'huile des turbofans les plus modernes installés sur les avions civils. Appelés ACOC (Air Coolant Oil Cooler), ils refroidissent l'huile des paliers du moteur grâce à l'écoulement d'air entrant dans le moteur.
D'autres bancs dédiés à l'étude du système d'huile des moteurs aéronautiques ont déjà été développés dans le service ATM avec Safran Aero Boosters, Safran Helicopter Engines et Safran Aircraft Engines. Un banc d'essais pour prototypes à petite échelle (env. 1/10) d'échangeurs ACOC a été conçu par le service ATM et est opérationnel.

La phase suivante est la conception d'un banc d'essais pour des échangeurs de taille réelle.

Pr P. Hendrick.

4MAT - Des études en STOCC

Vendredi l 12-01-2018

Le service 4MAT (Ecole polytechnique de Bruxelles) participe au projet STOCC, dans le cadre du Centre d'excellence en efficacité énergétique, prochainement établi à Charleroi (financement FEDER).
Le stockage thermochimique utilisant des matériaux composites hygroscopiques est prometteur pour récupérer la chaleur à basse température et la restituer au gré des besoins du marché.

L'application visée dans ce projet collaboratif est la production d'eau chaude sanitaire. Le rôle du service 4MAT est de participer à la caractérisation chimique/structurale des matériaux obtenus, de réaliser le bilan économique et environnemental de l'application, ainsi que d'étudier la question de l'approvisionnement en matières premières que soulève un tel système. Ce travail se fera en collaboration avec l'UMons, l'UCL, le Certech, le CRIC, et le CSTC.

Pierre D'Ans, pdans@ulb.ac.be

Philippe Bouillard : FELLOW ICE

Vendredi l 12-01-2018

Philippe Bouillard, Professeur à l'EPB, a été admis au rang de Fellow de la société savante britannique ICE (Institution for Civil Engineers) en reconnaissance de sa contribuation au domaine du génie civil. Il a également été nommé Editeur de le la revue internationale "Journal of Civil Engineering", éditée par le même société.

Il devient ainsi le premier éditeur non britannique de l'une de leurs revues.

XVIIe STUDENT'S GLASS AWARD - 1er prix décerné à Fabio Godts, diplômé de Bruface

Lundi l 06-11-2017

Le jeudi 12 octobre 2017, à l'occasion du XVIIIe Congrès des Transformateurs de Verre Plat « Les bienfaits de la lumière du jour » et devant un parterre d'une septantaine d'invités, sur le site de la Maison du Port d'Anvers (Havenhuis), le XVIIe Student's Glass Award a été proclamé par Messieurs Olivier Douxchamps et Guy de Clippele, Président et Directeur Général de la Fédération de l'Industrie du Verre.

XVIIe Student's Glass Award

Fabio Godts, Premier Lauréat

Le premier prix du XVIIe Student's Glass Award est décerné à Monsieur Fabio Godts, jeune Ingénieur civil Architecte fraîchement diplômé de la Faculté ''Bruface | Brussels Faculty of Engineering'' des Université Libre de Bruxelles et Vrije Universiteit Brussel, pour son travail de fin d'étude Willy Van Der Meeren's experiments with Variel.

La rénovation modulaire de logements estudiantins imaginée par Fabio Godts fait la part belle au confort et à la performance énergétique. Il en restore certains et, en les ouvrant à la lumière du soleil, il en transforme d'autres : bibliothèque, espace d'exposition, et cætera. Fabio Godts invite à venir prendre un verre au centre de l'espace, sous un gigantesque dôme de verre, étincelant la journée et voûte céleste la nuit.

Offert par la Fédération de l'Industrie du Verre, le premier prix consiste en un trophée de verre créé par Benoît Regniers, Formateur au Centre de compétence du secteur verrier Cefoverre, deux licences de l'application Vitralys®, l'outil de calcul sectoriel belge de référence des épaisseurs de vitrages conformément à la nouvelle norme NBN S23-002-2 Vitrerie – Partie 2 : Calcul des épaisseurs de verre, et un chèque de 500€.

Nouvel horaire d'ouverture de secrétariat de l'EPB

Lundi l 30-10-2017

Le secrétariat de l'EPB (UB4) vous accueillera à partir du 6 novembre 2017 les lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h30 à 12h30 et le mardi de 13h30 à 16h.

Printemps des Sciences très ... appliquées

Mardi l 01-08-2017

Depuis février, les activités destinées à susciter des vocations d'Ingénieur(e) chez les élèves du secondaire se sont succédé à un rythme endiablé, sous la coordination de la cellule Inforpolytech. Lors des traditionnels salons étudiants, les drones du projet BA1 2015-2016 ont convoyé le message que les études d'Ingénieur, si elles nécessitent certes des capacités d'abstraction, constituent un extraordinaire terrain d'entraînement à la résolution de problèmes bien concrets!

Dans les murs de l'ULB, les professeurs, assistants et étudiants de l'École ont rencontré les élèves lors:

  • d'un après-midi inédit à l'université, sur le thème «Liberté(s)», décliné tant pour l'architecture que pour la chimie, la physique et l'automatique;

  • du Printemps des Sciences, où nos étudiants ont dévoilé leurs projets d'année lors de l'Exposition des Sciences, pendantque nos professeurs et assistants encadraient des Ateliers Jeunes Ingénieurs aux thèmes les plus variés («Archimède,pourquoi ça fl otte»; «L'électricité, pouvons-nous vous éclairer?»; «Faisons toute la lumière sur la diffraction»; etc.);

  • de la semaine des cours ouverts puis de la journée portes ouvertes, qui s'est déroulée cette année en deux éditions: l'une à destination des élèves suivant les cours de préparation à l'examen d'entrée (Prépamath), l'autre ouverte à un large public,soit l'occasion pour chaque fi lière de se présenter à travers des expériences, maquettes ou démonstrations;

  • du Polytech Game, où les élèves de 5e et 6e ont relevé avec enthousiasme, pragmatisme et créativité les défi s que leur proposaient nos étudiants;

  • de Yes She Can, où ateliers et conférence ont démontré (si besoin était!) que le métier et les études d'Ingénieur ont de quoi séduire tant les garçons que les filles.

Bref, une année 2017 sous le signe du concret. Et tout ceci avec l'aide, bien concrète, des Alumni !

Bâtiment E - Qui dit mieux ?

Mardi l 01-08-2017

Le compteur du Fundraising en faveur du Bâtiment E, notre nouvel écrin à la Plaine, ne cesse d'augmenter. Nous atteignons désormais au 31/12/2016 la somme de 400.278,50 €, dont 341.121,50 € récoltés pendant la seule année 2016!

Ajoutez à ces résultats une promesse de don de 100.000 € supplémentaire pour un auditoire/laboratoire au nom de Jacques Devooght, ainsi que le défi lancé par la promotion 1986 de récolter 100.000 € pour un auditoire/laboratoire à son nom.

Et si vous leur emboîtiez le pas ?


Fundraising.polytechniquebruxelles.be Numéro de compte propre au fundraising: IBAN BE79 2100 4294 0033, BIC GEBABEBB, avec la communication «Don pour le bâtiment EM-STIC pour le compte interne 5D00H000005».
Tout don supérieur à 40 € donne droit à une déduction fiscale et ce, à chaque exercice fi scal pour les
promesses de don sur plusieurs années.

B-Scholarship - L'heure de faire peau neuve !

Vendredi l 28-07-2017

En 2011, le tout premier étudiant boursier B-Scholarship effectuait son stage au Lawrence Berkeley National Laboratory en Californie. Depuis lors, 25 bourses ont été attribuées à des étudiants de l'EPB et de l'EIB, vers des destinations aussi variées que la Guadeloupe, l'Australie, Madagascar, le Royaume-Uni, le Vietnam...

Les échanges internationaux sont bénéfi ques non seulement pour le développement des étudiants qui en bénéfi cient mais également pour le rayonnement de l'École à l'étranger. En bref, B-Scholarship, qu'est-ce que c'est? En 2011, neuf jeunes Alumni fondent la BSSE (Bourse de Soutien de Stage à l'Étranger). Ils avaient, au cours de leurs études, eu l'opportunité d'effectuer un stage à l'étranger ou un échange avec une université. Forts de cette expérience internationale, ils ont créé la BSSE dans le but de soutenir fi nancièrement les étudiants désireux d'en faire autant. Désormais rebaptisée B-Scholarship, l'organisation a depuis élargi son champ d'action et se compose aujourd'hui de deux types de bourses: B-Abroad et B-Start.

De BA2 à MA2
B-Abroad est attribuée aux étudiants voulant effectuer un stage à l'étranger entre leur MA1 et leur MA2 dans le cadre de leur cursus académique. La sélection des lauréats se fait par l'ensemble des donateurs de la bourse sur base d'un dossier de candidature contenant un C. V., une lettre de motivation, une description du stage et un budget justifi ant le besoin d'une bourse. À ce jour, 23 bourses B-Abroad ont été attribuées.
B-Start est une bourse inaugurée en 2016 qui permet à des étudiants ayant réussi leur BA2 ou BA3 d'effectuer un stage dans une start-up en Belgique. L'objectif est ici de faire découvrir à de jeunes étudiants le monde du travail à travers l'entrepreneuriat. Durant l'été, les étudiants passent entre 6 et 8 semaines dans des start-ups qui peuvent être aussi embryonnaires qu'une spin-off universitaire ou plus matures dans leur développement.

44 donateurs, et vous?
B-Scholarship est une organisation dynamique. L'aventure avait commencé en se focalisant sur les stages à l'étranger. Depuis, elle s'est élargie aux stages dans des start-up. De nouvelles initiatives pourraient se mettre en place dans le futur. La bourse compte aujourd'hui 44 donateurs venant de toutes sections et de promotions remontant jusqu'à 1983! Tous les ans nous accueillons de nouveaux donateurs, parmi lesquels d'anciens lauréats. Ceci permet à un nombre croissant d'étudiants de découvrir le monde du travail. Nous avons également comme but de renforcer le réseau des anciens EPB/EIB. Nous travaillons pour cela aujourd'hui en étroite collaboration avec le réseau des Alumni des deux écoles.
Si, vous aussi, vous avez envie de faire partie de l'aventure, rejoignez-nous!

www.facebook.com/bscholarship
LinkedIn: B-Scholarship

Imaginez un monde SANS A O et B

Lundi l 12-06-2017

L'ULB soutient activement la Croix-Rouge dans sa campagne Missing Type visant à sensibiliser chacun d'entre nous à l'importance du don de sang.

Dans notre monde, certaines lettres sont plus importantes que d'autres...Comme celles des groupes sanguins ! IMAGINEZ un monde SANS A O et B, que deviendrait la vie des patients et des blessés en attente d'une transfusion ? Chaque jour, des hommes, des femmes et des enfants ont besoin de sang pour survivre après un accident ou une opération. Seul 3% des belges donnent leur sang, alors que 70% en auront un jour besoin !

Pensez-y : votre groupe sanguin peut sauver des vies ! Donnez votre sang !

> Plus d'informations sur la campagne Missing Type : www.donneurdesang.be/missingtype
> Trouver une collecte : http://www.donneurdesang.be/

HERA Awards 2017 - Lionel Delchambre mis à l'honneur !

Lundi l 08-05-2017

Lionel Delchambre a été nominé pour le prix Sustainable Architecture avec « Développement d'un ensemble d'indicateurs pour mesurer la durabilité des villes. Identification et mise à l'épreuve d'une méthodologie. »

http://hera.foundationfuturegenerations.org/fr/portal/initiatives/developpement-dun-ensemble-dindicateurs-pour-mesurer-la-durabilite-des-villes

Ingénieurs sans Frontières : IngeSol 2017 pour les Ingénieurs Solidaires

Mardi l 24-01-2017

Comme chaque année, Ingénieurs Sans Frontières organise un week-end de formation destiné aux étudiants et diplômés ingénieurs. Avec des activités variées et une constante référence à la technique, ces trois jours sont une occasion unique de faire ses premiers pas dans le monde de la solidarité internationale.

Découvrir le programme

Informations pratiques
Quand ? du vendredi 3 mars (fin de journée) jusqu'au dimanche 5 mars (après-midi).
Où ? À l'Auberge de Jeunesse «Jacques Brel» (Rue de la Sablonnière 30, 1000 Bruxelles).
Tarif: 30 euros pour les étudiants et 60 euros pour les travailleurs (incluant le logement et le repas).
Cliquez ici pour plus d'info

N'attendez plus, le nombre de places est limité !

S'inscrire

Merci de diffuser l'information!!



Chaussée de la Hulpe, 185
1170 Bruxelles - Belgique

Contact - Site web - Facebook - Twitter

Prix Ingénieurs sans Frontières-Philippe Carlier 2016

Jeudi l 22-12-2016

Prix Ingénieurs sans Frontières-Philippe Carlier 2016

Il y a plus de 30 ans, certains de nos ingénieurs se réunissaient autour de la FABI, la Fédération Royale d'Associations Belges d'Ingénieurs Civils et d'Ingénieurs Agronomes, pour créer un Groupe de Travail « Ingénieurs et/ou techniciens sans frontières ».

Depuis, Ingénieurs Sans Frontières (ISF) déploie toute son énergie, avec un objectif : améliorer les conditions de vie des populations du Sud grâce à des technologies dont les populations locales peuvent s'approprier.

ISF travaille, en partenariat avec les populations d'Afrique francophone subsaharienne, sur des projets innovants prônant leurs accès aux services essentiels en matière d'assainissement, d'énergie et d'accès à l'eau.

Avec cette démarche, ISF apporte des solutions concrètes, durables et probantes, qui s'enracinent et foisonnent dès que des résultats concluants sont démontrés, tout en prenant compte des considérations politiques, sociales, environnementales et économiques.

Forte des compétences de ses experts, pour la plupart des ingénieurs bénévoles et volontaires, son travail ne ressemble à aucun autre : collaboration, sur le terrain mais surtout depuis la Belgique, avec des ingénieurs et des collègues du Sud, passionnés et passionnants !

De même, ISF conscientise ses étudiants et ses ingénieurs en Belgique pour les rendre des ingénieurs plus responsables de leurs impacts sociétaux.

Dans cette optique, le 2 décembre 2016, ISF a décerné le Prix Ingénieurs Sans Frontières-Philippe Carlier 2016, récompensant un TFE réalisé dans les domaines chers à ISF, à savoir le développement durable, la coopération au développement, ....

Cette année, pour sa 10ième édition consécutive, ISF a profité de la Journée de l'Ingénieur de l'ULB pour remettre son Prix.

ISF est soutenue depuis toujours par ses 7 associations d'écoles d'ingénieurs fondatrices : A.I.Lg, A.I.Ms, A.I.Louvain, A.I.Gx, A.I.M., A.I.A.Lv et l'EPBA.

Isf remercie ses sponsors : la FABI (La Fédération Royale d'Associations Belges d'Ingénieurs Civils et d'Ingénieurs Agronomes), l'AIM (l'Association des Ingénieurs de Montefiore), l'AIMs (l'Association des Ingénieurs de la Faculté Polytechnique de Mons), l'AIALv (l'Association des Ingénieurs Agricoles de Louvain) et l'EPBA (Alumni de l'Ecole Polytechnique de Bruxelles).

Le lauréat est : Alexandre DONNER (ULB)
Promoteur : Prof. Benoît HAUT
« Characterization of the Drying Kinetics of Pineapple Slices and Improvement of a Drying Process in Uganda »

« Ce mémoire a été réalisé en partenariat avec l'asbl The Refugee Next Door© (RND©). Tout d'abord, une analyse ainsi qu'un modèle du séchage d'ananas sont présentés dans la première partie du mémoire.

Différentes conditions expérimentales ont été utilisées pour analyser la cinétique de séchage des tranches d'ananas. Des tranches d'une épaisseur de 4, 6 et 8 mm ont été séchées à 65°C en utilisant des débits d'air de 8, 13, 17 et 18 Nm3/h.

Ces expériences ont été réalisées dans un séchoir tunnel en laboratoire. L'influence de la vitesse de l'air et de l'épaisseur des tranches sur la cinétique de séchage des ananas a été étudiée pour discuter de l'importance des transports de matière interne et externe durant l'opération de séchage.

Les résultats de ces expériences ont montré que les transferts de chaleur et de matière à l'intérieur ainsi qu'à la surface de la tranche d'ananas avec l'air doivent être considérés au début du séchage.

Après un certain temps, les transferts internes deviennent prédominants et les transports externes peuvent être négligés pour décrire la cinétique de séchage.

Basé sur les résultats expérimentaux et un modèle mathématique, des coefficients effectifs de diffusion ont pu être calculés.
Ces coefficients ont des valeurs qui varient entre 2,34 10-10 m2/s et 5,57 10-10 m2/s.

La seconde partie du mémoire présente les améliorations mises en place en Ouganda pour rendre le procédé de séchage plus efficace. La construction d'un nouveau centre de production ainsi que celle de séchoirs tunnels solaires ventilés ont été supervisées.

Des améliorations pratiques ont été mises en place afin d'assurer une plus longue durée de vie des séchoirs.

Dans la dernière partie du mémoire, les résultats des expériences effectuées sur le séchoir tunnel solaire en Ouganda sont présentés.

Ces résultats sont discutés afin de valider les conditions de fonctionnement qui garantissent un séchage efficace. L'humidité relative de l'air au sein du séchoir restait bien en dessous de 100% durant l'opération de séchage et celle-ci était inférieure à 100% durant la nuit.

Cette observation permet de dire que la condensation n'a pas pris place au sein du séchoir lors des expériences réalisées. Les températures qui ont été atteintes dans le séchoir sont restées inférieures à celles calculées théoriquement.

Cependant, la température au sein du séchoir a atteint des valeurs suffisamment élevées pendant une période assez longue pour assumer que les conditions d'un séchage efficace ont été remplies. Une estimation du rendement du séchoir solaire a été calculée et celle-ci est en moyenne de 9%.»

Article du Daily Sciences

Accréditation CTI de tous les masters ingénieur civil

Lundi l 03-10-2016

La Commission des Titres d'Ingénieur (CTI) a rendu son verdict : au terme d'une évaluation ayant eu lieu pendant l'année 2015/16, la totalité des masters ingénieurs civils de l'EPB sont à nouveau accrédités pour une période de 3 ans. Ces accréditations sont le fruit du travail constant de l'École pour améliorer la qualité de son enseignement.

Tournée vers l'international, l'École confirme sa capacité à délivrer des titres d'ingénieur reconnus en France. En outre, l'accréditation CTI s'accompagne du Label EUR-ACE : ce label européen facilite la mobilité des étudiants au sein des écoles d'ingénieurs et garantit aux futurs employeurs la qualité de l'enseignement dispensé.

Le projet multidisciplinaire de l'École Polytechnique de Bruxelles reçoit le Prix Socrate

Lundi l 11-07-2016

Créés en 2005, les Prix de pédagogie Socrate sont décernés chaque année par le recteur et les étudiants de l'ULB à des membres du corps enseignant qui se distinguent particulièrement par la qualité de leur enseignement, leur créativité et leur investissement dans le domaine didactique ainsi que par leur écoute de l'étudiant.

Cette année, le jury a choisi d'attribuer sa distinction à Christophe Leys (Faculté des Sciences psychologiques et de l'éducation) et au projet multidisciplinaire de l'École Polytechnique de Bruxelles.

L'apprentissage par projet est mis en oeuvre tout au long du programme d'études à l'École Polytechnique de Bruxelles (EPB) dès 2004: ils permettent aux étudiants de développer des compétences de plus en plus professionnelles, autant techniques que sociales ou de gestion. Parmi ceux-ci, il y en a un qui est particulièrement apprécié des étudiants: le projet multidisciplinaire bachelier/master.
Les étudiants estiment que, ce projet les "pousse à développer les compétences de type 'soft skills' nécessaires dans le monde professionnel" qui les attend à la sortie des études. Certains vont jusqu'à estimer que le projet, de par ses aspects pratiques et sociaux, les a directement aidés à réussir leur première année.

Nadine Postiaux est la personne responsable de l'apprentissage par projet au sein de l'EPB. Cette année, le projet a été réalisé avec le concours de Michel Kinnaert (titulaire du projet pour les BA1), Frédéric Robert (titulaire du projet chef équipe), Patrick Hendrick (titulaire projet drone), Alain Delchambre, Benjamin Mertens, Orianne Bastin, Bilal Ourtiba, Joëlle Vincké (équipe projet drone), Laurent Catoire (équipe projet multi-années - aspects techniques), Patrick Simon (équipe projet multi-années - formation gestion de projet) et Marc Haelterman (jury BA1).

Les Prix Socrate seront remis lors des séances académiques de remise des diplômes le 1er juillet pour l'EPB et le 14 octobre pour la Faculté des Sciences psychologiques et de l'éducation.

Plus d'information sur les Prix Socrate:
www.ulb.be/enseignements/prixsocrate

Photos de la Proclamation / Commencement Ceremony 2016

Jeudi l 07-07-2016

La voiture du futur à l'ULB ?

Mercredi l 15-06-2016

Considérés comme l'avenir du transport routier en Europe, les véhicules à hydrogène sont encore peu disponibles sur le marché. Pourtant, une d'entre elle vient d'arriver à l'ULB, au sein du service Aéro-Thermo-Mécanique (Ecole Polytechnique de Bruxelles).

Le Professeur Patrick Hendrick nous en explique le fonctionnement dans cette vidéo.

Propositions de sujets pour les MFE de 2016-2017

Mercredi l 08-06-2016

Bonjour,

Les propositions de sujets de MFE 2016-2017 sont disponibles :
(http://www.ulb.ac.be/facs/polytech/Sujets-MFE.html).

Le formulaire pour communiquer le titre provisoire est à compléter avant le 25 juillet au plus tard.

Admission to the Executive Master in Management of Major Construction Projects is now open

Lundi l 06-06-2016

If you are a high potential middle manager in the construction sector, this executive master in management of major construction projects is for you!

The design, execution and operation of major construction projects are more and more complex: technical innovation, international contract context, new financial packages in an ever competitive sector. This is why ADEB-VBA, ULB and VUB have decided to launch for the 7th time a part-time continuous development programme designed to cope with the mutations of the construction sector.

Who should attend: high potential middle manager holding a master degree with a significant experience in construction and willing to develop their skills and competences to move forward to more responsibilities.

The programme is trilingual (French, Dutch and English). Many successful stories to share!

Please check the website: http://www.masterconstructionmanagement.be/Home.html

La CODEPO remporte le Prix de la coopération académique Nord-Sud

Mercredi l 01-06-2016

Le 19 avril dernier, le vice-recteur aux relations internationales, Serge Jaumain, a remis le Prix 2016 de la coopération académique Nord-Sud à la Cellule de coopération au développement de l'École polytechnique de Bruxelles (CODEPO), composée de 7 personnes: Hervé Baudine, Cédric Boey, Frédéric Debaste, Benoit Haut, Laurent Lonys, Antoine Nonclercq et Laurent Spreutels.

Ce prix remis tous les deux ans est destiné à récompenser un académique ou une équipe de recherche de l'ULB, qui, par la qualité de ses travaux scientifiques et son action dans le domaine de la coopération au développement, a contribué à renforcer la visibilité de l'ULB en tant qu'acteur pour le développement.

Le jury a souhaité distinguer le travail d'équipe réalisé par la CODEPO depuis 10 ans ainsi que l'investissement de cette cellule dans de nombreux projets portés par d'autres académiques (Faculté de Médecine, Faculté de Pharmacie, l'École polytechnique de Bruxelles et l'École interfacultaire des bioingénieurs). À travers ses actions, la CODEPO contribue tout à la fois à la sensibilisation des étudiants à la coopération au développement et aux projets de coopération de l'ULB.

Fondée en 2006, la CODEPO a pour objectif principal de proposer aux étudiants de master de l'École polytechnique de Bruxelles et de l'École interfacultaire des bioingénieurs un premier investissement dans un projet de coopération au développement. Ses missions ont trait essentiellement à la pédagogie, à la recherche scientifique et technique et à l'éducation au développement. Entre 15 et 20 étudiants partent chaque année dans le cadre d'un stage ou de leur mémoire dans un pays du sud. Les domaines dans lesquelles la CODEPO est active sont très variés: cela va de la conservation des aliments, la valorisation de la biodiversité, le biomédical, l'environnement, aux énergies renouvelables pour ne citer que ceux-là.

Le prix consiste en une bourse de doctorat pour un jeune chercheur du Sud qui effectuera sa thèse, en partie dans son université d'origine, en partie à l'ULB. Le projet choisi par la CODEPO concerneune thèse de doctorat sur la valorisation de la biodiversité du Cambodge par le développement de la maîtrise technologique d'opérations de séchage de produits naturels riches en composés bioactifs en vue de leur commercialisation. La thèse sera réalisée en co-direction avec l'Institut de technologie du Cambodge, partenaire de l'ULB.

Polytech présente "Game of Drones" : la vidéo !

Jeudi l 26-05-2016

https://youtu.be/RV-bhcC39DY

Pour la 10e édition de la fête des projets de BA1 de l'École polytechnique de Bruxelles, les étudiants de 1ère année (BA1), encadrés par leurs aînés de 4e (MA1), se sont lancés cette année dans la conception et la fabrication de drones capables de réaliser, en propulsion tout-électrique (zéro émission et niveau de bruit réduit), un vol vertical puis un vol stationnaire pendant 15'' et enfin le retour au sol. Le drone doit, en outre, être capable de transporter une charge utile de quelques dizaines de grammes.

Voir la vidéo.

Cet exercice s'inscrit dans le cadre d'une vaste réforme pédagogique "apprentissage par projets" entreprise par l'École polytechnique il y a quelques années. Pour clôturer en beauté cette expérience et soutenir le dynamisme qu'elle engendre, l'École organise un concours le 22 avril qui rassemblera les 30 équipes participantes sur le campus du Ceria. Au terme de celui-ci, des prix seront décernés aux meilleurs prototypes.

Benjamin Mertens, un des responsables de l'encadrement des projets et assistant à l'ULB, insiste sur ce caractère multidisciplinaire de l'édition 2016. "Elle offre aux étudiants une première approche de toute une série de compétences qu'ils vont devoir développer durant leurs études: mécanique, électronique, électricité, automatique, informatique, un peu de résistance des matériaux... Le but est de construire un engin volant capable de monter, maintenu par des guides, jusqu'à une hauteur de 1 à 2,5 mètres, de l'y stabiliser durant 15 secondes, puis de redescendre sans accident. Les étudiants ont dû réaliser une modélisation complète afin de prévenir les problèmes. Par ailleurs, la batterie se vidant extrêmement vite, ils ont dû trouver le juste compromis entre la taille, et donc le poids de celle-ci, et son autonomie. Il a en outre été demandé aux étudiants d'analyser les réglementations en Wallonie et en Région Bruxelles-Capitale afin de pouvoir utiliser ce drone en environnement intérieur et extérieur".

Plus d'information:
Nadine Postiaux, conseillère pédagogique du bureau d'appui pédagogique à l'École polytechnique de Bruxelles - Nadine.Postiaux@ulb.ac.be

Victoire de nos étudiants BA3 bioingénieurs au concours Ecotrophelia

Mardi l 03-05-2016

Développer de nouveaux produits alimentaires éco-innovant, c'est le challenge que propose chaque année le concours Ecotrophelia organisé par la FEVIA, la fédération de l'industrie alimentaire.
Cette année, dans le cadre de leur projet d'année, 2 groupes d'étudiants du bachelier bioingénieurs ont relevé le défi.

Le premier groupe a présenté au jury, composé de chefs d'entreprises et d'acteurs clés du secteurs, des croquettes de légumes oubliés.

Le second groupe a utilisé du pain invendu pour réaliser des cornets de glace au spéculoos, baptisé specornoos .

Sur 19 produits en lice, le jury a décidé de décerner le premier prix à Lisa, Louise, Nikou, Albin, Martin et Victor pour leur cornet specornoos.
Nos étudiants représenteront donc la Belgique au concours européen qui se déroulera à Paris début octobre.

Accord de double diplôme entre l'École polytechnique de Bruxelles et et "l'X"

Jeudi l 28-04-2016

L'École polytechnique, fréquemment appelée Polytechnique et surnommée "l'X", est une des plus prestigieuses écoles d'ingénieurs françaises. À l'origine située à Paris, elle est installée depuis 1976 sur le campus de Palaiseau, cœur du cluster technologique Paris-Saclay.

Le 20 avril 2016, le directeur général de "l'X", Yves Demay, a été accueilli à Bruxelles par le recteur Didier Viviers pour la signature d'un accord de double diplôme avec l'École polytechnique de Bruxelles (EPB).

Cet accord vise à soutenir la coopération universitaire et à renforcer la mobilité étudiante. Il va notamment permettre à des étudiants en ingénierie à l'EPB de passer le concours international d'entrée de l'École polytechnique. Ils étudieront deux ans et demi à "l'X" avant de finir leur formation à l'EPB. Avec ce parcours, les étudiants sélectionnés obtiendront à la fois un diplôme de master en ingénieur civil de l'École polytechnique de Bruxelles et le diplôme d'ingénieur de l'École polytechnique.

L'accord va aussi permettre aux élèves polytechniciens de France qui effectueront leur spécialisation de fin d'études à l'École polytechnique de Bruxelles, éventuellement précédée d'un stage de recherche sur place, d'obtenir ce même double diplôme.

Les échanges étudiants non diplômants seront également facilités, et les partenariats de recherche encouragés.

Un turbo réacteur à l'École polytechnique !

Mercredi l 27-04-2016

L'École polytechnique de Bruxelles salue l'arrivée d'un moteur d'avion qui lui est prêté par la SNECMA (Société nationale d'étude et de construction de moteurs d'aviation).

L'objectif de ce prêt est pédagogique et vise à permettre aux étudiants d'étudier ce moteur utilisé sur les avions de transport de passagers comme les vieux 737.

Ce prêt, unique au sein des universités francophones belges, est d'autant plus appréciable que ce moteur, toujours utilisé dans certains avions de fret, a une valeur commerciale importante.

18th of May : Conference by Phil Zimmermann (Doctor Honoris Causa of the ULB) : "encryption, privacy, and avoiding a surveillance state"

Mardi l 26-04-2016

Phil Zimmermann is the creator of Pretty Good Privacy (PGP), the most widely used encryption software in the world, and is one of the best-known security analyst around. Phil is based in Geneva, where he heads the company Silent Circle - the secure communications company he co-founded in 2012.

In May 18th, 2016 Phil is traveling to Brussels to be granted the title of Doctor Honoris Causa of our University. On this special occasion, he will deliver a talk about his views and insights on encryption, privacy, and avoiding a surveillance state. The conference will take place in room UD2.218A (Solbosch Campus) at 18:30 and will be followed by a drink.

This debate is now running since the early beginnings of the digital age. On the one side, governments are warning again about the dark side of encryption, claiming that it allows criminals to plot in secret because police and intelligence agencies can no longer listen to their communications. On the other side are the civil liberties campaigners and even the United Nations which argues that access to encryption is essential to protect basic human rights. Added to this is the well-known fact that any backdoor available to the government will soon or later be exploited by dictators, hackers, and unlawful organisations.

Phil Zimmermann's pioneering work in cryptography has won him numerous technical and humanitarian accolades. In 2008, for example, PC World named him one of the "top 50 tech visionaries" of the last 50 years. In 2012, the Internet Society inducted him into its Internet Hall of Fame. And in 2014, he was inducted into the Cyber Security Hall of Fame and was named by Foreign Policy Magazine as one of that year's leading global thinkers. His work on the groundbreaking Blackphone led to Silent Circle being named one of the "Most Innovative Companies of 2014."

Free registration at

https://dhc2016.eventbrite.fr

Did you know ? In 2016, the ULB, along with 5 other academic partners, will launch a unique Master in CyberSecurity. More info at: https://www.masterincybersecurity.eu.

Polytech présente "Game of Drones" ce vendredi 22 avril

Vendredi l 22-04-2016

Pour la 10e édition de la fête des projets de BA1 de l'École polytechnique de Bruxelles, les étudiants de 1ère année (BA1), encadrés par leurs aînés de 4e (MA1), se sont lancés cette année dans la conception et la fabrication de drones capables de réaliser, en propulsion tout-électrique (zéro émission et niveau de bruit réduit), un vol vertical puis un vol stationnaire pendant 15'' et enfin le retour au sol. Le drone doit, en outre, être capable de transporter une charge utile de quelques dizaines de grammes.

Cet exercice s'inscrit dans le cadre d'une vaste réforme pédagogique "apprentissage par projets" entreprise par l'École polytechnique il y a quelques années. Pour clôturer en beauté cette expérience et soutenir le dynamisme qu'elle engendre, l'École organise un concours le vendredi 22 avril à 16h30 qui rassemblera les 30 équipes participantes sur le square G - campus du Solbosch. Au terme de celui-ci, des prix seront décernés aux meilleurs prototypes.

Benjamin Mertens, un des responsables de l'encadrement des projets et assistant à l'ULB, insiste sur ce caractère multidisciplinaire de l'édition 2016. "Elle offre aux étudiants une première approche de toute une série de compétences qu'ils vont devoir développer durant leurs études: mécanique, électronique, électricité, automatique, informatique, un peu de résistance des matériaux... Le but est de construire un engin volant capable de monter, maintenu par des guides, jusqu'à une hauteur de 1 à 2,5 mètres, de l'y stabiliser durant 15 secondes, puis de redescendre sans accident. Les étudiants ont dû réaliser une modélisation complète afin de prévenir les problèmes. Par ailleurs, la batterie se vidant extrêmement vite, ils ont dû trouver le juste compromis entre la taille, et donc le poids de celle-ci, et son autonomie. Il a en outre été demandé aux étudiants d'analyser les réglementations en Wallonie et en Région Bruxelles-Capitale afin de pouvoir utiliser ce drone en environnement intérieur et extérieur".

Plus d'information:
Nadine Postiaux, conseillère pédagogique du bureau d'appui pédagogique à l'École polytechnique de Bruxelles - Nadine.Postiaux@ulb.ac.be

Edoardo Benvento Prize 2015 special mention to Armande Hellebois (ULB)

Lundi l 14-03-2016

ULB BATir is very proud to announce that Ms. Armande Hellebois received a special mention for her PhD thesis entitled 'Theoretical and experimental studies on early reinforced concrete structures. Contribution to the analysis of the bearing capacity of the Hennebique system' (2013, supervised by Prof. B. Espion) from the Associazione Edoardo Benvenuto for the research on the Science and Art of Building in their historical development. The international jury composed by Prof. Stefano Bennati (Università di Pisa), Dr.-Ing. Karl-Eugen Kurrer (Ernst & Sohn Stahlbau, Berlin) and Prof. Patricia Radelet-de Grave (Université catholique de Louvain) awarded the Edoardo Benvento Prize 2015 to Mr. Christian Kayser (TU München) and gave special mentions to Ms. Armande Hellebois (ULB) and Ms. Roberta Fonti (Università di Napoli Federico II) PhD dissertations.

http://www.associazionebenvenuto.org/

Pour son numéro spécial consacré aux générations futures, Nature invite Céline Kermisch (ICME 2000, Maître de conf.) à réfléchir à ce concept.

Lundi l 14-03-2016

C'est dans une perspective éthique que Céline revisite le concept de générations futures fréquemment mobilisé dans le cadre de la recherche et de la mise en œuvre de politiques publiques. Ses travaux consacrés aux enjeux éthiques associés à la gestion des déchets radioactifs ont fait apparaître que ce concept, souvent considéré comme acquis, n'a pas beaucoup de sens tel quel et qu'il est indispensable d'opérer des distinctions temporelles pour rendre compte de manière plus pertinente des impacts de nos choix actuels sur les générations à venir.

http://www.nature.com/news/can-today-s-decisions-really-be-future-proofed-1.19420

Pour une analyse complète :

Kermisch C., "Specifying the concept of future generations for addressing issues related to high-level radioactive waste", Science and engineering ethics, DOI 10.1007/s11948-015-9741-2."

Innovations that inspire' : le projet TRIAXES primé!

Lundi l 14-03-2016

L'AACSB (association américaine des business schools) a organisé, pour son 100ème anniversaire, un concours international 'Innovations that Inspire'. Le concours a suscité 300 projets soumis par 200 Business Schools du monde entier. Le projet TRIAXES a été sélectionné comme l'une des trente innovations qui inspirent. Il a été mis à l'honneur lors de la réunion des doyens de l'association à laquelle participaient 800 dirigeants de Business Schools.

Le projet TRIAXES permet à des équipes de trois étudiants, issus de l'Ecole Polytechnique de Bruxelles, de la Solvay Brussels School of Economics and Management et de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre de parcourir, ensemble, le processus complet du développement d'un produit industriel : depuis le plan d'affaires d'un projet de création d'entreprise technologique jusqu'à la réalisation d'un objet tridimensionnel préfigurant une production en série. TRIAXES, c'est aussi une formidable expérience humaine : travailler en équipe pluridisciplinaire est particulièrement enthousiasmant tant pour les étudiants que pour les enseignants qui les encadrent.

TRIAXES-1.jpgTRIAXES-2.jpg

Journée Portes Ouvertes de l'Ecole polytechnique de Bruxelles

Lundi l 14-03-2016

Campagne d'évaluation des enseignements par les étudiants

Lundi l 14-03-2016

Ce mardi 16 février débute la campagne d'évaluation des enseignements par les étudiants (du 16 février au 8 mars).
Y participer, c'est contribuer activement à améliorer la qualité de vos cours. On compte sur vous!
http://evalens.ulb.ac.be

Gauthier ROIG primé par la CREG pour son Mémoire de fin d'études

Lundi l 14-03-2016

Conformément à ses objectifs stratégiques, la CREG (Commission de la Régulation de l'Electricité et du Gaz) collabore avec le monde universitaire belge en participant à des colloques et à des activités scientifiques. Afin de renforcer cette collaboration, elle a eu l'idée de décerner un prix du mémoire le plus innovant consacré à l'énergie. Elle souhaite ainsi soutenir et favoriser le développement du secteur énergétique. Chaque lauréat se voit offrir un chèque de 2 500 euros et la possibilité d'effectuer un stage à la CREG.

Aujourd'hui, le lauréat 2015 pour la communauté française est Gauthier Roig de l'Ecole polytechnique de Bruxelles (Université Libre de Bruxelles) pour son mémoire intitulé "Probabilistic Study of the Blackout Risks in the Electrical Transmission Grid".


A propos de la CREG
:
La CREG est le régulateur fédéral du marché de l'électricité et du gaz naturel en Belgique. Outre sa mission de conseil auprès des autorités publiques, la CREG est notamment chargée de surveiller la transparence et la concurrence sur les marchés de l'électricité et du gaz naturel. Par ailleurs, la CREG veille à ce que la situation des marchés vise l'intérêt général et cadre avec la politique énergétique globale, en tenant toujours compte des intérêts essentiels des consommateurs.

www.creg.be

Géothermie - Une cartographie bruxelloise

Lundi l 14-03-2016

Le Laboratoire de GéoMécanique du service BATir sera le coordinateur d'un projet FEDER de la région Bruxelles-Capitale visant la valorisation du potentiel géothermique de Bruxelles. Le projet BruGeoThermap s'étale sur 6 ans (2015-2020) et rassemble différents acteurs du domaine de la géothermie à Bruxelles: l'ULB (Laboratoire de GéoMécanique), la VUB (Hydraulic Engineering Department), le Service Géologique de Belgique, Bruxelles-Environnement (IBGE) et le Centre Scientifique et Technique de la Construction (CSTC).

Il a pour objectif de réaliser une cartographie du potentiel géothermique de la région bruxelloise, ce qui permettra tant aux citoyens, qu'aux professionnels de la filière d'estimer l'énergie pouvant être extraite du sous-sol en fonction de la profondeur du forage, ainsi que les éventuelles restrictions environnementales d'application.

Service BATir, Laboratoire de GéoMécanique,
Pr Pierre Gerard, piergera@ulb.ac.be.

Soins de santé - Spin-off Noho

Lundi l 14-03-2016

La société Noho (start-up née du projet DDS) se spécialise dans les solutions innovantes pour apporter plus de bienêtre aux victimes de maladies chroniques.

Constituée le 29 septembre, elle engrange les succès. Une extension du programme Innoviris lui permettra de mettre au point un premier produit utilisable par un patient: un bandage bardé de capteurs, une application mobile et un système expert permettant aux personnes souffrant de lymphoedème de le drainer soi-même sans intervention d'un tiers.
Noho a été sélectionnée par Trends-Tendances comme l'une des start-ups les plus prometteuses de Belgique. L'incubateur du groupe KBC, Startit @ KBC, lui a reconnu les mêmes qualités pour la région bruxelloise.
Cette sélection lui a permis d'attirer l'attention d'un venture capitalist important en Flandre. Noho est dans une phase de levée de fonds. un compte de souscription pour tout investisseur individuel est ouvert.

www.noho.care
@noho_care

"Solidarité avec les réfugiés": l'ULB lance une campagne de financement participatif avec Kiss Kiss Bank Bank

Lundi l 14-03-2016

L'ULB lance une campagne de financement participatif via Kiss Kiss Bank Bank, afin d'appuyer solidairement la création de 10 chaires d'accueil et de recherche pour des réfugiés.

La vague de réfugiés en provenance du Proche et du Moyen Orient nécessite de la part de toutes les institutions d'Europe, et notamment des universités, un effort particulier afin de manifester un accueil digne des valeurs éthiques que prétendent défendre les pays de l'Union européenne.

L'accueil s'inscrit également dans la défense des valeurs humanistes qui sont chères à l'Université libre de Bruxelles. C'est pourquoi l'Université a décidé d'ouvrir 10 chaires (post-doc) pour des chercheurs réfugiés.D'un an renouvelables, celles-ci permettront à des chercheurs et enseignants ayant obtenu le statut de réfugié dans un pays de l'UE, de poursuivre leur recherche à l'ULB.

Pour mener ce projet à bien, l'ULB a déjà mobilisé 520 000 euros sur ses fonds propres. Une chaire coûte 40 000 euros par an, ce qui équivaut à un investissement de 800 000 euros pour 10 chaires de 2 ans. La campagne de financement Kiss Kiss Bank Bank, prénommée "Solidarité avec les réfugiés" a ainsi pour objectif de mobiliser toutes les bonnes volontés afin de financer tout ou partie du complément.

Le recteur Didier Viviers a souhaité que ces chaires portent le nom deKhaled al-As'ad, en hommage à l'archéologue de 82 ans, décapité à Palmyre par Daesh, pour avoir participé à des colloques scientifiques internationaux et collaboré avec des collègues étrangers. « Sa mémoire, souligne le recteur, constitue une évocation tragique mais emblématique de la valeur de la solidarité académique internationale. »

Outre l'aide matérielle et professionnelle que ces chaires apporteront, c'est aussi un signal fort de solidarité et d'humanisme que l'ULB souhaite envoyer à l'ensemble de la communauté universitaire. « Aux « dérèglements du monde », poursuit le recteur Viviers, nous devons répondre par plus de tolérance mais aussi plus d'empathie envers toutes celles et tous ceux qui se tournent vers nous. C'est à partir de cet intérêt pour l'autre que nous pourrons bâtir un véritable engagement. »

Philippe Bouillard appointed Editorial Advisory Panel Member of ICE journal

Lundi l 14-03-2016

Philippe Bouillard has been recently appointed Editorial Advisory Panel Member of ICE (Institution of Civil Engineers UK) journal Civil Engineering.

Let's party between PhD candidates!

Vendredi l 06-11-2015

Do you want to participate in social activities and networking events for all of the PhD candidates in Belgium? Do you want to share your wonderful discoveries and your desperate days?

Then PhD Hub has something for you!

PhDHub is the new Belgian PhD network composed of young PhD candidates and researchers (some of them already involved in Objectif Recherche/ Focus Research and Doctorat.be) motivated to give a social side to your thesis!

Our first event, the PhD party hold on June the 27th 2014, brought together for the first time over a hundred young researchers coming from all of the Belgian Universities (more than 15 different nationalities were represented) around a drink (or two).

After many positive feedbacks and enthusiasm, we propose you this year something bigger, longer, louder, greater: the PhD party 2.0!!

WHERE? La Tricoterie, Rue Théodore Verhaegen 158, 1060 Brussels, the November 27 WHEN? Friday, November 27 9:00 PM - 5:00 AM BY WHO? PhDHub FOR WHO? Any PhD or young researchers who love to party HOW MUCH? Only 10 euros with a free drink!

Register on:

https://www.picatic.com/event14444970395203835

https://www.facebook.com/events/92440854763945

Le Doyen de l'Ecole polytechnique élu Président de l'Association T.I.M.E.

Lundi l 26-10-2015

Le 16 octobre dernier à Sendai au Japon, notre Doyen Gérard Degrez a été élu Président de l'Association T.I.M.E. où il succède au Pr Giovanni Azzone, Recteur du Politecnico di Milano, pour un mandat de 2 ans.

Pour rappel, l'Association T.I.M.E., dont la première charte a été signée en 1989, est un réseau d'écoles d'ingénieurs, européennes à l'origine, destiné à promouvoir les conventions de double diplôme en son sein. Ce réseau s'est élargi depuis 2003 à d'autres institutions hors Europe, en particulier au Japon, en Chine, en Australie et au Brésil, et il compte aujourd'hui 53 membres.

Historiquement, Gérard Degrez est le premier Président représentant l'ULB à la tête du réseau T.I.M.E. où il interviendra entre autres pour la sélection des projets ou la gestion du budget avec l'aide du Trésorier.

L'Association T.I.M.E. joue un rôle appréciable dans l'internationalisation de l'École, puisqu'en une bonne vingtaine d'années, ce sont plus de 100 de nos étudiants qui ont bénéficié d'un double diplôme d'ingénieur civil dans l'une des institutions membres.

Stages : Et de 100 !

Lundi l 24-08-2015

Pour la première fois, l'EPB passe cet été le seuil de 100 stagiaires en master. 108 étudiants de MA1 réalisent en effet entre juillet et octobre un stage de longue durée en entreprise ou en centre de recherche (en Belgique ou à l'étranger), qui comptera pour leur cursus de MA2. Ce stage n'étant pas obligatoire, il est remarquable que 75% des étudiants qui en ont la possibilité choisissent cette option.

Bon stage à tous!

Examen spécial d'admission

Mercredi l 24-06-2015

Pour connaître les sessions de l'examen spécial d'admission, les modalités d'inscription, les manières de s'y préparer et le réussir, les matières à étudier, les questions des examens des années précédentes et plus encore .... Rendez-vous sur la page suivante.

http://www.ulb.ac.be/facs/polytech/examen-admission.html

Benjamin De Leener décroche le prix du meilleur mémoire de maîtrise à Montréal

Mardi l 09-06-2015

Benjamin De Leener, après avoir réalisé son bachelier et son premier master biomédical à l'École, a entrepris un double diplôme avec l'École Polytechnique de Montréal (EPM). C'est là qu'il décroche le prix du meilleur mémoire de maîtrise (équivalent de notre master) pour son travail intitulé «Segmentation automatique de la moelle épinière sur des images de résonance magnétique par propagation de modèles déformables».

Benjamin De Leener est actuellement doctorant à l'École Polytechnique de Montréal, dans le laboratoire NeuroPoly, où il développe un logiciel open-source de traitement et d'analyse d'images IRM de la moelle épinière utilisé pour le diagnostic et le pronostic de maladies neurodégénératives telles que la sclérose en plaques et la maladie d'Alzheimer.

ESR positions available within the Marie Sklodowska-Curie ITN-EJD pogramme

Mercredi l 15-04-2015

Four European Universities (Politecnico di Milano-Italy, Technische Universitaet Darmstadt-Germany, Centrale Supélec-France and Université Libre de Bruxelles-Belgium), offer 15 positions for a three-year PhD programme in Combustion for Low Emission Applications of Natural gas (CLEAN-Gas).
The project aims at developing new experimental and numerical tools to improve natural gas combustion in innovative burners. It is a unique opportunity to enhance your research skills within a motivating and inspiring environment.
Gross annual salary plus benefits amount to about € 45000.

Please follow the links for applications and further details:
http://ec.europa.eu/euraxess/index.cfm/jobs

www.clean-gas.polimi.it

Nouvelles de notre Spin-off : AMIA Systems en croissance

Jeudi l 15-01-2015

Cette spin-off a pour objectif d'aider les industries manufacturières à optimiser
 leur agencement d'usine en boostant les flux de production et à être plus réactives face aux changements du marché. AMIA Systems commercialise le logiciel SIMOGGA (Simultaneous MultiObjective Grouping Generic Algorithm). Cet outil se base sur une approche collaborative qui réunit tous les acteurs concernés par une réorganisation d'atelier de production. Avec près de 600.000 € injectés par les FFF (Fondateurs et amis) et Theodorus 3, les besoins de la spin-off sont couverts pour 2 ans. 
Une première version SaaS (sorte d'ERP du bâtiment) devrait bientôt être commercialisée.

AMIA Systems: Dr Emmanuelle Vin, emmanvin@ulb.ac.be

site web : http://www.amia-systems.com/

Projet PROBA

Jeudi l 15-01-2015

Intégrer davantage de production distribuée à l'infrastructure existante du réseau demande, vu la variabilité des modes de production, de recourir à des approches probabilistes pour tenir compte de ces incertitudes. En collaboration
avec Elia, l'EPB analyse le risque associé à l'Active Network Management (ANM): les congestions induites par
des combinaisons déséquilibrées de productions et de consommations locales sont éliminées en rabotant la production que certaines unités exportent dans le réseau de transport («curtailment»). Quel est l'impact du raccordement
d'une nouvelle unité au réseau sur les performances de l'ANM et le curtailment d'autres unités? Quelle capacité de connexion est acceptable dans une boucle du réseau? Etc. Autant de questions qui nécessitent le développement d'algorithmes de simulation efficaces.

Projet PROBA; équipe EPB: F. Faghihi, P.E. Labeau, J.C. Maun; contact Elia: V. de Wilde

Nos bioingénieurs au petit lait

Jeudi l 15-01-2015

Comme l'an passé, des étudiants bioingénieurs ont participé au projet Ecotrophelia: l'un des groupes termine en 2e position nationale. Le but de ce concours, organisé par la FEVIA, est de développer 
un produit alimentaire éco-innovant. Les projets issus de groupes d'étudiants de l'enseignement supérieur de tout le pays sont évalués par un panel de spécialistes et de chefs d'entreprises agro-alimentaires belges.

Cette année, deux groupes de nos bioingénieurs ont participé. Un premier
a développé, en collaboration avec des étudiants de la SBS-EM, Natyboost, une boisson fruitée énergétique locale et
bonne pour la santé.
Le second a présenté Opti'lait, une boisson à base de lactosérum à mélanger à des billes de chocolat.
Opti'lait s'est classée deuxième ex aequo au concours national, derrière une bière au café.

Paiement du minerval

Mardi l 16-12-2014

Cher (e) étudiant(e),

Le décret du 7 novembre 2013 dit « décret-paysage » impose à l'étudiant(e) de payer le solde des droits d'inscription (normaux ou majorés le cas échéant) pour le 4 janvier au plus tard. Nous vous conseillons toutefois vivement de ne pas attendre la date limite pour satisfaire à cette obligation, l'Université – et donc le service des inscriptions – étant fermée du 24 décembre 2014 au 4 janvier 2015 inclus.

Nous attirons votre attention sur le fait que, si le solde des droits d'inscription n'est pas versé pour le 4 janvier 2015 :

- vous n'aurez pas accès aux notes des examens que vous auriez éventuellement présentés lors de la session de janvier, ou ne serez pas, le cas échéant, délibéré(e);

- vous n'aurez plus accès à aucune activité d'apprentissage ni d'évaluation pour l'année académique 2014-2015;

- aucun crédit ne sera dès lors acquis pour cette année académique et l'année sera donc comptabilisée comme un échec dans votre cursus ;

- le solde des droits d'inscription reste dû à l'Université et aucune inscription ne sera possible l'année suivante, dans quelqu'établissement d'enseignement supérieur que ce soit, sans que cette dette n'ait été préalablement apurée.

Nous vous suggérons également de rester attentif(ve) aux courriels qui pourraient vous être adressés, dans les jours qui viennent, par le Service des inscriptions.

Bien à vous,

L'Ecole polytechnique a signé sa 1ère convention de doubles diplômes avec le Japon

Lundi l 15-09-2014

L'Ecole polytechnique de Bruxelles était déjà un partenaire de plusieurs conventions de doubles diplômes (voir *). Après la convention signée en 2013 avec la Beihang University (Pékin), une nouvelle convention vient d'être signée avec la Keio University (Japon) qui est, comme l'ULB, membre de l'Association TIME.

Dans le cadre de cette convention, un étudiant de l'EPB peut, après son MA1 effectuer son MA2 (étendu à 2 années académiques) au Japon. A l'issue de ce programme, il obtient deux diplômes : celui d'ingénieur civil de l'ULB et celui de Master de Keio (voir **). Un programme similaire est établi pour les étudiants venant du Japon.

Pour rappel, l'association T.I.M.E. (qui fêtera son 25ème anniversaire en 2014) compte actuellement 53 membres principalement en Europe, mais également au Brésil, au Japon, en Chine et en Australie (voir ***). Depuis la création de cette association (dont l'ULB est un des membres fondateurs) plus de 150 étudiants ont bénéficié de programmes de doubles diplômes dans le cadre de conventions de l'Ecole polytechnique de Bruxelles (100 "out" et 50 "in").

* http://www.ulb.ac.be/polytech/faculte/etudes/echanges/doublesdiplomes.html
** http://www.ulb.ac.be/polytech/faculte/etudes/echanges/time-KEIO-out.html
*** https://www.time-association.org/

Fête des projets BA1 : Jérôme d'Ambrosio - Pilote de course à la manoeuvre

Jeudi l 04-09-2014

Le 18 juin dernier, le groupe gagnant de la fête des projets, édition 2012-2013, s'est initié à la pratique du kart au City Kart de Forest en compagnie du parrain Jérôme d'Ambrosio. Ce projet était consacré à la construction d'un véhicule propulsé à l'énergie mécanique (rappel en images: http://youtu.be/gQLK5j71sY0). Le groupe de Vadim Baele, étudiant de 4e et chef d'équipe, s'était illustré en construisant un prototype très performant et avait remporté le 1e prix: une initiation au kart avec Jérôme d'Ambrosio! Quelques obligations professionnelles et un événement personnel dans la vie de celui-ci ont retardé la concrétisation du prix, mais la promesse est tenue! Nos étudiants ont passé une soirée mémorable, accompagnés d'enseignants. Un tout grand merci à Jérôme d'Ambrosio pour ce beau moment! L'année prochaine, les étudiants de 1e se lanceront dans la production de biocarburant. 1e prix: partir à la cueillette du colza en compagnie d'Émilie Hoyos?

Déjeuner Conférence DELTA - Les tempêtes solaires : danger pour les réseaux életriques

Jeudi l 04-09-2014

«Les tempêtes solaires: danger pour les réseaux électriques?» Par Frédéric Clette, astrophysicien solaire, chef de travaux à l'Observatoire Royal de Belgique, et Robert Poncelet, professeur émérite de l'ULB, directeur honoraire du service de génie électrique.

Frédéric Clette décrira les phénomènes dominants de l'activité solaire. Ceux-ci produisent des variations souvent très brutales des émissions de rayonnement et de particules qui atteignent la terre. Le Pr Poncelet montrera les effets de cette activité solaire sur les lignes à haute tension et en particulier les dangers qui en résultent pour les transformateurs de puissance. Faut-il craindre un risque de «black-out»? Peut-on y remédier?

Dès 12h15, U.A.E. (Maison des Anciens de l'ULB), boulevard du Triomphe, 1050 Bruxelles (accès 4).

Prix Frank Rosenblatt - Le Professeur Marco Dorigo récompensé

Jeudi l 04-09-2014

Le Pr Marco Dorigo a été récompensé du Prix Frank Rosenblatt par l'IEEE pour sa contribution aux fondements de l'intelligence en essaim.

Erasmus Mundus EASED - Cap sur la Corée et le Japon

Jeudi l 04-09-2014

Après l'Erasmus Mundus BEAM, qui a vu deux doctorants d'OPERA partir au Tokyo Tech (Mathieu Lessines et Thibault Deleu), l'École est impliquée dans le nouvel Erasmus Mundus EASED, centré sur les thématiques de l'énergie. Coordonné par l'École Centrale de Paris et initié à l'ULB par le Pr Esteban Zimanyi, cet Erasmus Mundus permet l'échange de doctorants, de post-doctorants et de professeurs entre notre université et de nombreuses équipes en Corée et au Japon. Ces liens renforcent les accords existants avec les universités Waseda (partenaire privilégié), Keio (convention de double diplôme TIME) et Tokyo Tech. Ils se concrétisent par l'accueil pour 6 mois au sein de BEAMS d'Hiroki Matsuoka, doctorant au System Integration Lab de l'Université d'Okayama. Ce dernier travaille sur les thèmes de «soft robotics» pour les applications biomédicales, en collaboration avec Jean-Charles Larrieu, qui séjournera lui à Okayama d'octobre 2014 à avril 2015.

Prof. Pierre Lambert

www.fnrs.be - www.ecp.fr

Enseignement secondaire - Clipedia, le plaisir des sciences

Jeudi l 04-09-2014

L'École renforce ses liens avec l'enseignement secondaire avec la création d'un site web d'apprentissage des sciences destiné aux jeunes de 12 à 18 ans. Baptisé Clipedia, il est né d'une adaptation de la méthode d'enseignement de Marc Haelterman, professeur de physique de 1e année et pionnier de l'e-learning à l'EPB. Sur base d'une version audiovisuelle de son cours, il applique la méthode dite de la «classe inversée» en proposant à ses étudiants de découvrir la matière par soi-même de façon à pouvoir consacrer ses séances de cours à la mise en pratique de la théorie. En créant Clipedia, Marc Haelterman rend cette méthode pédagogique novatrice accessible aux professeurs du secondaire désireux de diversifier leurs enseignements.

www.clipedia.be

Le Projet Annâdya de l'ULB reçoit la visite de l'Ambassadeur de l'Union Européenne au Cambodge

Lundi l 28-07-2014

Annâdya, le projet de développement mis en œuvre par le Laboratoire d'Anthropologie des Mondes Contemporains (LAMC) a reçu la visite de la Délégation de l'UE au Cambodge ces 9 et 10 Juillet 2014. L'ambassadeur, M. Jean-Francois Cautain, accompagné de Mme Sokunthea By, gestionnaire du projet à la Délégation, plusieurs attachés et la presse nationale ont pu apprécier les résultats obtenus dans certains des 64 villages et des 4000 familles soutenues par Annâdya au Ratanakiri.

Parmi les nombreux bénéficiaires, M. Kham Thong, du village de Prak, a présenté les techniques de production biologique et de transformation des aliments auxquelles le projet l'a formé. Grâce au Système d'Intensification Rizicole (SRI) et aux petites unités d'élevage d'insectes comestibles et aquacoles qu'il a mises en place, la nutrition et la sécurité alimentaire de sa famille s'est améliorée de manière durable.

Tout récemment, M. Thong a aussi construit un séchoir solaire sur le modèle conçu par l'équipe d'ingénieurs du Laboratoire TIPs dirigé par Benoît Haut (Polytechnique-ULB), pour transformer les fruits, pousses de bambou et diverses plantes comestibles qu'il produit.

Plus d'infos et de photos sur la page FB de la Délégation de l'UE au Cambodge.

L'ULB, en partenariat avec Gembloux Gx ABT/ULg, l'ONG cambodgienne CEDAC et l'Université d'agriculture de Hanoï (HUA), s'est vu décerner par EuropeAid (UE) un fonds pour la réalisation d'un projet d'amélioration de la sécurité alimentaire dans deux provinces frontalières du Laos et du Cambodge. Ce projet, dont le budget s'élève à environ 3 400 000 euros, a pris cours le 1e février 2012 pour une durée de 3 ans. Il s'articule autour de 3 axes principaux : l'amélioration de la production et de la productivité agricole ; l'amélioration de la nutrition des bénéficiaires et enfin le développement durable d'institutions communautaires de base. + d'infos sur le site du LAMC

L'École polytechnique obtient le label EURACE pour ses masters ingénieur civil

Jeudi l 26-06-2014

L'École polytechnique de Bruxelles s'est vu attribuer le label EURACE pour ses Masters ingénieur civil.

EUR-ACE est un label de qualité européen qui existe depuis 2007 et est géré par l'association ENAEE (European Network for Accreditation of Engineering Education), qui rassemble différentes agences d'accréditation des formations d'ingénieurs.

Les cursus d'ingénieurs labellisés EUR-ACE appartiennent ainsi aux écoles qui satisfont au plus haut niveau d'exigence.

Ce label atteste la conformité aux standards européens pour l'accréditation des masters en ingénierie. Les diplômés sont donc assurés d'obtenir un diplôme et les compétences correspondant aux standards académiques et professionnels européens. Ce label doit également favoriser la mobilité des élèves-ingénieurs en cours de cursus, en facilitant leur intégration au sein d'autres programmes "masters" labellisés EUR-ACE.

Actuellement1 310 formations d'ingénieurs possèdent l'accréditation EUR-ACE, auxquelles se rajoutent les 8 masters ingénieurs civils organisés à l'ULB.

Prix en recherche sur l'aluminium à un ingénieur de l'ULB

Lundi l 20-01-2014

Matthieu Detavernier, en stage à l'École de technologie supérieure au Québec dans le cadre de son master d'ingénieur civil électromécanicien à l'Ecole polytechnique de Bruxelles, s'est vu attribué le Prix de la Chaire industrielle sur la métallurgie de la transformation de l'aluminium.
Ce prix lui a été décerné lors de la Journée des étudiants du REGAL, le réseau de recherche sur l'aluminium.

Ses travaux Comparaison de l'effet de la microlubrification lors du tournage des alliages d'aluminium AA2024-T351 et AA7075-T6, ont été menés à l'ÉTS avec la collaboration de Jules Kouam chercheur et du Prof. Victor Songmene, et la collaboration du Prof. Patrick Hendrick de l'Université Libre de Bruxelles.

Sabrina Orban reçoit le Prix Ingénieurs Sans Frontières-Philippe Carlier 2013

Jeudi l 19-12-2013

Prix Ingénieurs Sans Fronières-Philippe Carlier 2013
Des Ingénieurs et des technologies pour une coopération Nord-Sud

L'ONG Ingénieurs Sans Frontières est fière de décerner son prix à une étudiante de l'Ecole polytechnqiue de l'ULB ayant réalisé son mémoire de fin d'études en collaboration avec l'Université de Ouagadougou au Burkina Faso en mettant en oeuvre une ingénierie du développement répondant aux enjeux technologiques, économiques, environnementaux et socioculturels des populations du Sud.

Ce mémoire a été proposé et encadré par la Cellule de coopération de l'Ecole polytechnique de Bruxelles (CODEPO) .

Communiqué de presse.

Cérémonie de remise des Prix Nobel

Mardi l 10-12-2013

Ce mardi 10 décembre est un jour faste pour l'Université : François Englert, professeur émérite de l'ULB, a reçu le Prix Nobel de Physique des mains du Roi Carl XVI Gustaf de Suède.

Suivez le déroulement de la cérémonie via le site de la Fondation Nobel ou via Youtube.

Réseaux : Marchés financiers et risque systémique

Mardi l 10-12-2013

La crise financière a mis en évidence le besoin d'identifier l'impact de la structure du réseau qui lie les banques entre elles sur le risque systémique des marchés financiers. Un consortium de chercheurs provenant de la science des réseaux, de l'informatique, de l'ingénierie et de la finance, explore ainsi l'effet des différents types de réseau sur la stabilité des systèmes financiers et la propagation de faillites. Leurs résultats montrent qu'aucune architecture n'est toujours optimale. Le choix de la meilleure structure dépend des conditions du marché, tout d'abord le niveau de liquidité, mais aussi l'état des réserves en capital des banques. Cette recherche devrait inciter les régulateurs et banquiers centraux à se faire une représentation plus nette du type de réseau et des conditions du marché auxquels ils sont confrontés avant d'émettre des recommandations ou décisions régulatrices telles que le sauvetage de banques devenues trop systémiques que pour être laissées a la faillite.

réf : «Default Cascades in Complex Networks: Topology and Systemic Risk», Tarik Roukny1,2, Hugues Bersini1, Hugues Pirotte2, Guido Caldarelli3 & Stefano Battiston4.
L'article dans Nature: http://tinyurl.com/p7d9yxd.

1IRIDIA, École polytechnique de Bruxelles, ULB
2Centre Émile Bernheim, Solvay Brussels School of Economics and Management, ULB
3IMT, Lucca, Italy
4Chair of System Design, ETH Zurich, Switzerland

Matériaux : SoTherCo - chauffage central de demain

Mardi l 10-12-2013

Cette année débute le projet de recherche SoTherCo, financé par l'Union Européenne (FP7), dans lequel l'ULB est impliquée. Il s'agit de mettre au point un système de stockage de la chaleur tirée de capteurs solaires thermiques, tels que déjà utilisés pour la production d'eau chaude sanitaire. Le système s'appuie sur une cuve contenant un sel sur support capable d'adsorber ou de désorber de l'eau. En été, la chaleur des capteurs permet d'emmagasiner l'énergie en désorbant l'eau. En hiver, le chauffage est obtenu en remettant en contact la vapeur d'eau et le sel. Dans ce projet, le service 4MAT est en charge de l'étude environnementale (Analyse du Cycle de Vie: ACV) ainsi que de l'évaluation de la durée de vie du système, au moyen de tests de corrosion. De plus, les matériaux nouveaux en jeu requièrent d'identifier des procédures d'analyses chimico-structurale adaptées, ce qui se fait, pour une partie, au sein de 4MAT.

Partenaires: Bureau d'Etudes Solaires s.a., Regulus spol sro (CZ), UMONS, ULg, Austrian Institute of Technology GmbH (A), Université de Versailles (F), CEA (F). Promoteur du projet: Gilbert Descy (Bureau d'Etudes Solaires s.a.; IRMECA, ULB). Responsable du volet ULB: Pr Marc Degrez. Chercheur: Pierre D'Ans.

Polytech: signature d'une convention de doubles diplômes avec la Chine

Mercredi l 13-11-2013

L'École polytechnique de Bruxelles (EPB) était déjà un partenaire de 10 conventions de doubles diplômes. Une convention vient d'être signée avec la Beihang University qui est, comme l'ULB, membre de l'Association TIME. La Beihang University est localisée à Pékin. Elle abrite également l'École centrale de Pékin dont les enseignements sont organisés avec le Groupe des Écoles centrales françaises.

Dans le cadre de cette convention, un étudiant de l'EPB peut, après son MA1 effectuer son MA2 (étendu à 2 années académiques) à Pékin. À l'issue de ce programme, il obtient deux diplômes: celui d'ingénieur civil de l'ULB et celui de Master of Engineering de la Beihang University. Un programme similaire est établi pour les étudiants venant de Pékin.

Pour rappel, l'association T.I.M.E. compte actuellement 53 membres principalement en Europe, mais également au Brésil, au Japon, en Chine et en Australie. Depuis la création de cette association (dont l'ULB est un des membres fondateurs), plus de 150 étudiants ont bénéficié de programmes de doubles diplômes dans le cadre de conventions de l'École polytechnique de Bruxelles (100 "out" et 50 "in").

Eco-Shell Marathon - Polytech brille à Rotterdam !

Mercredi l 25-09-2013

Depuis maintenant 4 ans, chaque année, une équipe pluridisciplinaire issue des services ATM et BEAMS Energy gère un groupe d'étudiants de MA1 dans un exercice bien d'actualité: rendre un véhicule le plus économe en énergie possible. Au cours des années académiques 2009-2010 jusque 2011-2012, un véhicule prototype électrique a été élaboré et amélioré d'année en année, gagnant au passage quelques titres dans la compétition locale: le Belgian Eco-Marathon. Cette course à l'économie d'énergie implique différents types de véhicules fonctionnant avec diverses sources d'énergie: essence, diesel, gaz, hydrogène, électricité, etc.

Cette année académique 2012-2013, le projet a fait un bond en avant, passant du niveau national au niveau européen, en participant à l'Eco-Shell Marathon à Rotterdam... et avec brio! Six étudiants en charge de l'avancement du projet sont parvenus à sublimer le véhicule existant lui permettant d'atteindre une consommation record de 2.825 km par litre d'essence équivalent (contre 1.500 km/l auparavant). Cette belle performance permet à l'équipe BEAMS/ATM d'intégrer le classement directement à la 15e place sur les 27 véhicules électriques en lice parmi des équipes déjà bien aguerries à la compétition européenne.

Gilles Jacobs, gjacobs@ulb.ac.be

Vendredi l 23-03-2018
Plus de 300 élèves aux Ateliers Jeunes Ingénieurs

Electricité, gravitation, poussée d'Archimède, diffraction : tel était le programme des Ateliers Jeunes Ingénieurs (AJI) de cette année. Et ces grands principes de la physique ont attiré les plus jeunes puisque pas moins de 300 élèves issus de neuf écoles s'y sont essayés. Encadrés par des chercheurs et professeurs de l'EPB, les enfants de la 1e à la 4e secondaire ont notamment créé leur propre circuit électrique, trouvé le centre de gravitation d'une figure en papier ou encore testé différentes formes de bateaux en aluminium pour trouver celle qui offre la meilleure flottaison. Les élèves de 6e ont quant à eux pu observer la diffraction de la lumière à travers différents objets.
Objectif : appliquer les principes de physique appris en cours afin de mieux les appréhender.

Mais au-delà de l'expérimentation, les élèves ont pu se projeter dans le métier de l'ingénieur et concevoir des solutions à des problèmes pratiques. L'occasion peut-être, pour l'EPB, de créer des vocations.

Mardi l 01-08-2017
Microfluidique - Des gouttes qui s'éclatent !

Les expériences les plus simples donnent parfois lieu aux comportements les plus complexes, qui peuvent à leur tour inspirer les nouvelles technologies. C'est le cas lorsqu'une goutte de mélange eau-alcool est déposée à la surface d'une couche d'huile de tournesol. Après un étalement rapide, on observe une fragmentation spontanée de la goutte en une multitude (jusqu'à plusieurs millions) de microgouttelettes, sous l'action de l'évaporation et des effets de la tension superfi cielle. Ce phénomène spectaculaire, prometteur dans le cadre de la microfl uidique (utilisation des gouttelettes en tant que réacteurs chimiques), a été étudié dans le cadre du PAI Micro-MAST par une équipe de l'ESPCI (Prs E. Reyssat et J. Bico) en collaboration avec le Service TIPs (Pr P. Colinet). En plus d'un article récent dans Phys. Rev. Letters, dont elle a fait la couverture (notre photo), cette étude a aussi fait l'objet d'un «Focus in Physics».

Vidéo: https://physics.aps.org/articles/v10/19

Lundi l 22-05-2017
GEOTHERMIE - Projet FEDER Brugeo

Dans le cadre du projet Brugeo coordonné par BATir, deux forages profonds (130 m et 155 m) ont été réalisés dans le Bois de la Cambre en janvier. Équipés de piézomètres, ils permettent le suivi du niveau d'eau dans les aquifères situés respectivement au sein de la couche de sable du Landénien
et des roches du Cambrien. Des tests de réponse thermique améliorés seront réalisés afi n de déterminer le potentiel géothermique des horizons géologiques traversés. Des forages
aussi profonds sont rares à Bruxelles. C'est donc une réelle opportunité pour les géotechniciens d'affi ner leur connaissance de la géologie, de l'hydrogéologie et de la géothermie du sous-sol bruxellois. Ces forages ont été réalisés et équipés avec la collaboration de Bruxelles-Environnement, du Service Géologique de Belgique, de la VUB et du Centre Scientifi que et Technique de la Construction (CSTC).

P. Gerard et B. François – http://geothermie.brussels

Lundi l 22-05-2017
TELECOM - Monitoring de foules en temps réel

Lors des festivités Plaisirs d'hiver qui ont eu lieu à Bruxelles ce mois de décembre 2016, le Wireless
Communications Group a installé un prototype de système de monitoring de foules. En analysant les signaux Wifi émis par les smartphones des nombreux visiteurs, ce système est capable de fournir, en temps réel, une cartographie des flux des personnes dans le périmètre de l'événement.

À terme, ce type de système autorisera une gestion des foules plus sécurisée en permettant d'anticiper, durant les événements, d'éventuels mouvements d'envergure potentiellement dangereux. Ce projet a été réalisé en collaboration avec Brussels Major Events (BME), organisateur des grands événements publics à Bruxelles, comme Bruxelles-Les-Bains, Brussels Summer Festival (BSF), le Festival de l'Environnement, etc.

Pr Fr. Horlin, Ph. De Doncker

Lundi l 22-05-2017
Energie - Micro-cogénération

ULB-ATM a démarré un projet de recherche wallon (DGO4; en collaboration avec Euro Heat Pipes, Cenaero et Hydrogenics) visant à augmenter le rendement global (au-delà de 90%) des unités de micro-cogénération de chaleur et d'électricité pour maisons sur base d'une pile à combustible de
type PEM. Cette PEMFC est alimentée en hydrogène gazeux dit vert, venant de l'électrolyse de l'eau sur base d'électricité produite par une énergie renouvelable (de type PV par ex.). Ces PEMFC utilisées en mode de cogénération fournissent entre 1 et 10 kWe et la même quantité en chaleur, une solution idéale pour habitations basse énergie ou NZEB (Near Zero Energy Buildings). Objectifs: optimiser la
récupération de la chaleur générée grâce à des échangeurs de chaleur diphasiques de type caloducs, et optimiser la température de peau de ces piles à hydrogène.

Pr P. Hendrick

 

Nos bioingénieurs au petit lait

Comme l'an passé, des étudiants bioingénieurs ont participé au projet Ecotrophelia: l'un des groupes termine en 2e position nationale. Le but de ce concours, organisé par la FEVIA, est de développer 
un produit alimentaire éco-innovant. Les projets issus de groupes d'étudiants de l'enseignement supérieur de tout le pays sont évalués par un panel de spécialistes et de chefs d'entreprises agro-alimentaires belges.

Cette année, deux groupes de nos bioingénieurs ont participé. Un premier
a développé, en collaboration avec des étudiants de la SBS-EM, Natyboost, une boisson fruitée énergétique locale et
bonne pour la santé.
Le second a présenté Opti'lait, une boisson à base de lactosérum à mélanger à des billes de chocolat.
Opti'lait s'est classée deuxième ex aequo au concours national, derrière une bière au café développée par des étudiants de Louvain.