Workshop international : Une guerre oubliée ? Les colonies d'Afrique centrale dans la Première Guerre mondiale

La mobilisation des colonies a été un élément essentiel de la Première Guerre Mondiale et de son caractère global. Comme champs de bataille et/ou comme pourvoyeurs de ressources pour les économies de guerre métropolitaines, les territoires colonisés, au premier rang desquels l'Afrique, ont joué un rôle clé dans ce qui fut aussi (et peut-être surtout) une guerre d'empires.

Si les historiens des colonies françaises et britanniques s'intéressent depuis plusieurs années à l'utilisation de troupes africaines sur les fronts européens et plus généralement à la participation des sujets coloniaux à l'effort de guerre en Afrique même, ces questions sont presque invisibles dans l'historiographie du Congo – comme dans celle de la Belgique d'ailleurs.

À la lumière des avancées de la recherche sur les autres empires coloniaux, et tout particulièrement sur les colonies africaines, l'objectif du présent workshop est de réfléchir aux enjeux, au déroulement et aux conséquences de la Première Guerre mondiale dans une Afrique centrale alors au cœur des rivalités impériales et largement dominée par le Congo belge.

Les présentations de ces 2 journées interrogeront ainsi les manières dont le conflit et les mobilisations auxquelles il a donné lieu ont affecté à la fois cette région et ses populations ainsi que les contours matériels et idéologiques du projet colonial belge.

> Consultez le programme complet sur le dépliant en document attaché

Informations pratiques : Le mardi 16 décembre à l'ULB [Campus du Solbosch – Bâtiment A – Salle AY2.114] et le mercredi 17 décembre à l'Université Saint-Louis [Salle P61 - 43 Boulevard du Jardin Botanique à 1000 Bruxelles] - Entrée libre – Participation gratuite mais inscription souhaitée par email à amandine.lauro@ulb.ac.be.

Organisation : ULB et Université Saint-Louis avec le soutien de la Faculté de Philosophie et Lettres

Document attaché

Le Prix BiLA 2014 décerné à un de nos Alumnis

La Bibliothèque des littératures d'Aventures – Centre S. A. Steeman de Chaufontaine, autrement dit la BiLA, récompense annuellement un mémoire consacré à la paralittérature et aux littératures dites populaires, ainsi qu'aux médias avec lesquelles elles peuvent être en relation (BD, télévision, cinéma, jeux vidéo, etc.).

Le mémoire primé cette année s'intitule "Etude de deux formes d'ironie dans Les Mémoires du Diable de Frédéric Soulié" par Nicolas Leblanc, Maître en Langues et littératures Française et romanes – Promotion 2014. Il propose une nouvelle analyse de l'œuvre phare du romancier français en exploitant les pistes ouvertes par les recherches portant sur les diverses formes d'ironie en littérature. Le travail démontre que l'ironie n'est pas incompatible avec le succès économique et les recettes de la littérature "feuilletonesque". Plus largement, il interroge les mécanismes et les fonctions de deux types d'ironie (l'ironie esthétique et l'ironie situationnelle) dans un des romans français les plus célèbres des années 1830. Le mémoire a été salué par le jury pour son originalité, sa contribution à la remise en valeur d'un auteur oublié et la maîtrise du contexte historique littéraire de l'œuvre ainsi que des concepts étudiés.

Lors de deux des trois éditions précédentes, ce sont déjà deux étudiants de notre faculté, Luca Di Gregorio et Katia Michel, qui avaient remporté ce prix.

Toutes nos félicitations à Nicolas Leblanc !

[Photo : Nicolas Leblanc entouré de Stéphanie Balthazart et Dick Tomasovic de la BiLA, Laurent Burton et Anne Thans, échevins de la Commune de Chaufontaine - ©BiLA]

Expo: Science et archéologie dans la Grotte de Han

A l'occasion de l'année de l'archéologie en Région Wallonne, la filière d'histoire de l'art et d'archéologie de la Faculté de Philosophie et Lettres et ULB Culture présentent une exposition autour des objets issus des fouilles dans la grotte de Han-sur-Lesse.

Cette exposition permettra de mieux connaitre les différentes disciplines techniques et scientifiques qui aident les archéologues à interpréter les résultats des fouilles, et montrera comment les sciences exactes contribuent à la compréhension des objets.

Les fouilles subaquatiques de Han-sur-Lesse ont permis d'exhumer des objets, datant pour l'essentiel du Néolithique et de l'âge du bronze final: objets de métal (bronze), armes, outils et parures, céramiques fragmentées, haches en jadéite, bois rituels, matériel osseux (humain et animaux), objets en bois de cerf,etc.

L'exposition présentera des entretiens exclusifs filmés de scientifiques et de spécialistes des différents métiers qui participent à l'interprétation des sites de fouille et à la compréhension des objets, ainsi que le film de Philippe Axell (Le mystère de la Lesse souterraine, 1993) sur les fouilles subaquatiques à Han-sur-Lesse.

> Informations pratiques:
Dates: du 14 novembre au 20 décembre 2014 - Vernissage le 13 novembre 2014 à 18h - Fermé le 20 novembre 2014
Heures d'ouverture: Lu-Ma 12hLieu: ULB - Salle Allende - Campus du Solbosch (bât F1) - 22-24, avenue Paul Héger -1050 Bruxelles
Visites guidées et informations : CReA-Patrimoine - crea@ulb.ac.be - 02.650.28.66 - http://crea.ulb.ac.be

Commissaire de l'exposition: Pr. Eugène Warmenbol, Faculté de Philosophie et Lettres-Histoire de l'art et archéologie.
Avec la participation du CreA-Patrimoine et du Centre des Technologies au service de l'Enseignement (CTE) - l'ULB et du Service Public de Wallonie (SPW) et avec le concours de la S.A. des Grottes de Han et de Rochefort.

Chaire Théodore Verhaegen 2014-2015

La Chaire Théodore Verhaegen fut créée, à l'occasiondu 150e anniversaire de la fondation du Grand Orient de Belgique, en 1983, dans le but de mieux faire connaître la franc-maçonnerie. Cette chaire d'études maçonniques organise chaque année des conférences prestigieuses proposant à la communauté universitaire et au grand public des communications scientifiques, dans une perspective résolument internationale. Elle aborde ainsi la franc-maçonnerie dans ses aspects historiques, sociologiques, anthropologiques, artistiques et philosophiques.

Le Professeur d'histoire contemporaine Sylvain Wagnon de l'Université de Montpellier II, titulaire de la Chaire Verhaegen 2014-2015, proposera six leçons en novembre et décembre autour du thème : « De Condorcet à Decroly, la franc-maçonnerie, l'éducation et l'enseignement(XIXe-XXe siècle) ». Ces leçons seront données dans le cadre du cours Histoire de la franc-maçonnerie du Pr. Jean-Philippe Schreiber.

La première leçon, intitulée « La franc-maçonnerie et la protection de l'enfance au XIXe siècle, entre libéralisme et question sociale » aura lieu le 5 novembre prochain.

Pour connaître les sujets et l'agenda des leçons suivantes, n'hésitez pas à consulter les pages de notre site facultaire dédiées à la Chaire Verhaegen

Informations pratiques : Toutes les leçons se dérouleront le mercredi de 18h à 19h30, au CIERL [17, avenue Franklin D. Roosevelt à 1050 Bruxelles] – Contact : Carmen Louis [Tel. : 02 650 3578]


Soutenance de thèse

L'épreuve publique pour l'obtention du grade académique de Docteur en Histoire, art et archéologie de Mazyar Khoojinian aura lieu le vendredi 19 décembre 2014, de 14h30 à 16h30, en la salle AY.2.107 [50, avenue F.D. Roosevelt – 1050 Bruxelles].

Monsieur Khoojinian présentera et défendra publiquement une dissertation originale intitulée : « L'immigration, une main-d'œuvre d'appoint temporaire ? Marché du travail, politiques étatiques et trajectoires des travailleurs turcs recrutés pour l'industrie charbonnière belge (1956-1980) ».

La soutenance sera présidée par Monsieur Jean-Pierre Devroey, ancien Doyen de la Faculté de Philosophie et Lettres.

Attention : L'accès de la salle ne sera plus autorisé après 14h30 !

Document attaché


Bruxelles en images

Pour célébrer les 25 ans de la Région de Bruxelles-Capitale, la CINEMATEK a compilé plus de trois heures de films consacrés à Bruxelles. Depuis les premières images immortalisées par les frères Lumière jusqu'aux reportages d'actualité plus récents...

Bruxelles ville en images prend son envol en 1897 avec les toutes premières images de la ville filmées par Alexandre Promio pour le compte des frères Lumière. Par la suite, plus d'une vingtaine de films rarement montrés racontent l'histoire d'une ville en prise avec la rapidité du 20e siècle. Événements dramatiques et faits-divers étonnants alternent avec des moments comiques ou poétiques. La musique de Guy Van Nueten fait revivre les images muettes du passé.

Pour éclairer le public, le DVD est accompagné d'un livret d'une centaine de pages qui contextualise parfaitement l'ensemble. Les textes de Peter Van Goethem, chercheur et doctorant en Arts et Sciences de l'art au sein de notre Faculté et de la VUB, et de Roel Jacobs, conseiller en histoire auprès de Visitbrussels, nous guident à travers le temps et l'espace. Le tout est présenté en français, néerlandais et anglais.

Pour en savoir plus sur le contenu de ce DVD, n'hésitez pas à visionner un extrait sur youtube ou consulter le site de la CINEMATEK.


Les enjeux actuels de l'enseignement au regard du mouvement

La Ligue fut en 1864 la première initiative d'envergure du mouvement laïque en Belgique, et demeure cent cinquante ans plus tard un pilier de celui-ci. Elle a à l'origine été créée pour œuvrer à la laïcisation d'un pays dominé par le poids de l'Eglise catholique, en particulier dans le domaine de l'enseignement.

Depuis, toute en défendant son caractère pluraliste, elle a promu l'enseignement gratuit, obligatoire et laïque, des méthodes et des projets pédagogiques innovants, l'éducation des filles puis la mixité scolaire, et enfin l'éducation populaire — aujourd'hui l'éducation permanente.

> Débat animé par Jean-Philippe Schreiber (professeur à l'ULB), avec la participation de:

- Benoît Van Der Meerschen, directeur-général adjoint du Centre d'Action laïque

- Anne Morelli, professeur à l'Université libre de Bruxelles

- Patrick Hullebroeck, directeur de la Ligue de l'Enseignement et de l'Education permanente

- Guy Vlaeminck, ancien président de la Ligue de l'Enseignement et de l'Education permanente

En pratique : le mercredi 17 décembre 2014, à 20 h, au CIERL [17, avenue Roosevelt à 1050 Bruxelles] - Renseignements : Carmen louis [02 650 35 78 – Email : carmen.louis@ulb.ac.be].

Organisation du CIERL (Faculté de Philosophie et Lettres -ULB)


« BO/ANZAÏ, le Mook qui pousse dans les deux sens »

« BO/ANZAÏ, le Mook qui pousse dans les deux sens », voilà la posture et la promesse de la revue créée par les étudiants en journalisme en collaboration avec les étudiants en langues et littératures romanes au terme de l'année académique 2013-2014.

Ce Mook* est le produit de deux visions qui se veulent en résonance : les récits au long cours ont ainsi pour échos des écrits littéraires qui se veulent plus « décalés ».

Pour le premier (et unique) numéro, ce double regard s'est posé sur le « fantôme », une thématique abordée à travers différents sujets d'actualité (les fantômes du passé ; croyance au fantôme dans la société ; les membres fantômes ; etc.). Avec, toujours, un ancrage dans la réalité et un zeste de créativité.

*Mook : Nom masculin. Terme d'origine japonaise, contraction de magazine (m) et book (ook). Un mook est une revue, généralement trimestrielle, assez épaisse (la tendance est au minimum de 150 pages) et qui se vend en librairie, grandes surfaces culturelles et kiosques de gare.