Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Chaire Marcel Liebman: "Introduction à l'histoire sociale de la Palestine" avec Elias Sanbar

Vendredi le 27-02-2015

L'Institut Marcel Liebman et la Faculté des Sciences sociales et politiques de l'ULB organisent, du 2 au 5 mars, la Chaire Marcel Liebman attribuée cette année à Elias Sanbar, ambassadeur de Palestine à l'UNESCO. Elle aura pour thème "Introduction à l'histoire sociale de la Palestine".

Du 2 au 5 mars, Elias Sanbar donnera quatre leçons publiques sur l'histoire sociale de la Palestine (1948-2015). En regard de l'actualité et des passions que soulève le conflit israélo-palestinien, il restituera l'histoire d'une Palestine polychrome, terre de pluralité, des origines et des croyances.

La leçon inaugurale de la Chaire intitulée "1948-1967 - Exil et retour: Le mouvement national et la conquête de l'autonomie de décision", se tiend ce lundi 2 mars à 18h (campus du Solbosch - bâtiment K, amphithéâtre Henri La Fontaine) et sera suivie d'un drink.

Découvrez le programme des autres leçons données du 3 au 5 mars.

La Chaire Marcel Liebman a été créée en 1986 afin de pérenniser un enseignement de l'histoire du socialisme et des théories politiques, sociales et économiques dans la perspective critique qui fut celle de Marcel Liebman.

Un après-midi inédit à l'université. Un thème, plusieurs regards sur la différence

Vendredi le 27-02-2015

Les élèves de dernière année secondaire ont été conviés à l'ULB pour une demi-journée qui leur permettra de découvrir comment les matières sont enseignées à l'université. Cette activité se déroulera ce vendredi 27 février, de 13h à 16h30, sur le campus du Solbosch.

Sur un thème commun - la différence - les facultés qui participent à l'après-midi (Sciences, Médecine, Sciences de la Motricité, Pharmacie, École Polytechnique, Sciences sociales et politiques et Philosophie et Lettres), proposeront des ateliers originaux, illustrant la manière dont un même sujet peut être abordé selon différents points de vue et méthodologies.

Après un accueil par les autorités de l'ULB et un spectacle invitant à réfléchir au thème de la différence, les élèves pourront participer à deux ateliers animés par des professeurs et des chercheurs de l'ULB. Un moment de convivialité permettra également aux élèves de discuter avec des représentants de différentes facultés et de s'informer sur le contenu de nos formations.

Cet après-midi rencontre un grand succès auprès des élèves de rhétos. Les quelque 800 places disponibles pour ces ateliers sont réservées et les inscriptions sont donc clôturées.

Document attaché

Marc Henneaux reçoit le Prix Bogoliubov

Lundi le 23-02-2015

Le professeur Marc Henneaux - service de Physique mathématique des interactions fondamentales, Faculté des Sciences - vient de recevoir à Dubna (Russie) le Prix Bogoliubov, décerné par le Joint Institute for Nuclear Research, JINR.

Attribué par un jury international où siègent de nombreuses autorités scientifiques, ce Prix prestigieux récompense les travaux de Marc Henneaux sur la formulation théorique et mathématique des forces fondamentales de la nature, et en particulier la force de gravitation. Précisons que parmi les lauréats des années précédentes figurent notamment C.N. Yang (1996) et Y. Nambu (2001-2002), tous deux Prix Nobel de Physique, ainsi qu'Ilya Prigogine (ULB, Prix Nobel de Chimie).

Le prix est attribué simultanément à un scientifique russe et un scientifique étranger. Le lauréat russe 2014 est le Professeur Valery Rubakov de l'Institute for Nuclear Research de Moscou. Reconnu comme un des plus grands physiciens russes actuels, Valery Rubakov entretient aussi des relations scientifiques avec l'ULB et en particulier les service de Physique mathématique des interactions fondamentales et de Physique théorique, tous deux en Faculté des Sciences -.

L'attribution du Prix Bogoliubov à Marc Henneaux constitue une nouvelle reconnaissance internationale - le service compte notamment deux ERC Grants (Marc Henneaux et Geoffrey Compère) - de l'excellence de la physique théorique et mathématique à l'ULB initiée par T. De Donder, J. Géhéniau...


Conférence "Genre et excellence dans le monde académique"

Le jeudi 5 mars prochain, une conférence sur le genre et l'excellence dans le monde académique sera donnée dans la salle Dupréel (campus du Solbosch - bâtiment S).

Le monde académique en Europe sous-utilise une part importante de son potentiel intellectuel et de sa capacité de recherche, à savoir celle des femmes.
Des recherches récentes montrent que de nombreux mécanismes prévalant dans les pratiques de recrutement et de nomination des chercheurs sont désavantageux pour la carrière des femmes universitaires.

Ces mécanismes comprennent notamment le gatekeeping, la dominance masculine dans les réseaux universitaires et la définition de l'excellence scientifique. Les travaux de Christine Wennerås (Université de Göteborg), Marieke van den Brink (Université Radboud à Nijmegen), Farinaz Fassa (Université de Lausanne) et Alisson Woodward (Vrije Universiteit Brussel) contestent la neutralité des processus d'évaluation de l'excellence académique et de la méritocratie. Elles montrent que des biais sexistes existent aux différents stades de progression de la carrière académique.

Didier Viviers, recteur de l'ULB, ouvrira la conférence par un discours sur "les politiques de genre à l'ULB". Danièle Meulders (DULBEA) donnera le mot d'introduction. Pascale Viele, (Université de Louvain - CIRTES) et Nicole Dewandre, (Commission européenne et membre du CA de l'ULB) clôtureront, elles, la séance. Un drink s'ensuivra.

> En pratique:
Conférence "Genre et excellence dans le monde académique" dans le cadre du cycle "Femmes et Universités"
Le jeudi 5 mars de 9h à 13h - Salle Dupréel (campus du Solbosch - bâtiment S) - Inscription gratuite: Rachida.Buziarist@ulb.ac.be - Découvrez le programme complet.


Les cafards aussi ont du caractère

Des chercheurs de l'unité Ecologie sociale en Faculté de Sciences ont mis en évidence chez la blatte américaine, une de ces espèces plus couramment appelées cafard, l'existence de différentes personnalités chez les individus.

Comment les chercheurs sont-ils arrivés à cette conclusion? Après avoir constitué des groupes d'individus de même âge et de même sexe, chacun étant identifié à l'aide d'une puce sur le thorax, ces groupes ont été testés dans des expériences de choix d'abris. Les chercheurs ont par exemple noté que si certains individus sont peu téméraires, et s'installent dans le premier abri rencontré, d'autres blattes, plus exigeantes, ne se décident qu'après avoir visité les différents abris présents dans le dispositif. Publiés dans Proceedings B, ces résultats ont ainsi permis aux chercheurs d'identifier des traits de personnalités qui diffèrent entre chaque cafard.

Mais cette espèce qui vit en groupe, est aussi capable de réaliser des choix collectifs qui résultent du jeu complexe des personnalités de chaque individu et de la communication qui s'établit entre eux. Il en résulte à la fois une personnalité du groupe, qui n'est pas la moyenne de celles de ses membres, et qui est à l'origine de la capacité à résoudre des conflits au sein du groupe. Dès lors, comme dans le choix d'un restaurant par une bande de copains, il a été constaté que certains groupes de blattes parviennent aisément à une décision collective, tandis que d'autres, ayant des désaccords entre leurs membres, y arrivent avec difficulté. Pourtant, malgré ces différences de personnalités individuelles, à la fin de chaque expérience l'ensemble du groupe arrive a un consensus et finit toujours entassé dans le même abri.

L'équipe de l'ULB espère maintenant grâce à de nouvelles expériences, pouvoir mieux comprendre comment le réseau des communications et des personnalités contrôle la dynamique sociale.


Hommage, expo et conférences en l'honneur de Paul Hymans

A l'occasion du 150e anniversaire de sa naissance et dans le cadre des manifestations commémorant la Première Guerre mondiale, l'ULB organise avec le Centre Jean Gol une exposition consacrée à Paul Hymans. Intitulée "Paul Hymans. Vivre, c'est espérer", elle retracera ses combats pour la liberté, l'éducation et le progrès social, mettant ainsi en lumière leur profonde actualité.

L'exposition aura lieu dans l'ancienne salle du Conseil, (entrée par le bâtiment NB), du 25 mars au 30 juin 2015, de 10h à 17h. Une exposition virtuelle prolongera l'exposition à partir du 1er juillet 2015. (Vernissage le 24 mars à 18h)

À l'occasion de l'ouverture de l'exposition, l'ULB inaugurera l'Espace Paul Hymans dans le hall du bâtiment K, dans lequel se trouve l'auditoire Henri Lafontaine, réunissant ainsi deux grands défenseurs de la paix.

Notons également que le Collège Belgique programme trois conférences consacrées à Paul Hymans les 4 et 5 mars prochains:

> Le mercredi 4 mars 2015 à 17h, M. Joseph Tordoir, historien-archiviste du Centre Jean Gol, évoquera "Paul Hymans avant la première guerre mondiale : le parcours d'un leader", et à 18h le Pr. et Académicien Mr. Michel Dumoulin, fera un exposé sur "Paul Hymans et son temps: de la première guerre mondiale au crépuscule de l'Europe de Versailles."

> Le jeudi 5 mars 2015 à 17h, M. Marc D'Hoore, licencié en Histoire de l'ULB et directeur à la Bibliothèque royale de Belgique abordera le thème de "Paul Hymans : contribution(s) au libéralisme belge."

Paul Hymans en quelques mots: nommé le 2 août 1914, Ministre d'Etat par le Roi Albert, il fut l'un des rédacteurs de la réponse belge à l'ultimatum allemand. Ministre des Affaires Economiques en 1917, des Affaires Etrangères (1918-1920, 1924-1925,1927-1935), et de la Justice (1926-1927), il fut le premier Président de l'Assemblée de la Société des Nations en 1920 et le seul à être réélu à ce poste en 1932, au moment de la prise du pouvoir par Hitler.

Nommé professeur à l'Université de Bruxelles en 1906, il sera président du Conseil d'Administration de 1934 à sa mort en 1941. Sa dernière conférence publique, le 5 janvier 1940, fut, devant la menace totalitariste sur l'Europe, pour évoquer la Déclaration des Droits de l'Homme et clamer sa foi dans la liberté.


Biff, Back to the 90's

Le PointCulture ULB vous invite ce vendredi 27 février dès 18h au vernissage de l'expo « Biff, Back to the 90's » pour partager un moment mémorable d'émotion culturelle, d'humour et de convivialité.

« Biff, Back to the 90's » est une expo qui vous replacera dans "le contexte horrifique" des années 90 en présentant les affiches du Brussels international film Festival et notamment celles du célèbre peintre belge Edmond Jamoulle. C'est le moment de (re)découvrir quelques perles noires du cinéma un peu oubliées à la fin du XXème siècle. Une sélection de films fantastiques et horrifiques des années 90 sera disponible du 27 février au 30 avril au PointCulture. Consultez le programme en ligne.


Le bâtiment A du campus du Solbosch classé

Le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a pris un arrêté classant comme monument certaines parties du bâtiment A (campus du Solbosch, avenue Franklin Roosevelt 50) et comme site ses abords, en raison de leur intérêt historique, esthétique, artistique et scientifique.

Notons par exemple les façades, toitures et charpentes; le grand hall; l'ancienne salle du Conseil avec l'ensemble du mobilier et des tableaux; la bibliothèque des sciences humaines et son mobilier, ainsi que le tableau Prométhée de Jean Delville; les jardins situés aux abords des bâtiments, la statue de Théodore Verhaegen et le pilastre du Palais Granvelle, les quatre patios aménagés en jardins ainsi que les sculptures et fontaines et le square Jean Servais.

Le bâtiment A est l'un des bâtiments les plus marquants construits à Bruxelles après la Première guerre mondiale. Outre son intérêt historique, il témoigne de l'engouement pour les styles nationaux qui marqua la génération d'architectes œuvrant à la reconstruction du pays dévasté par la guerre.

L'intérieur est de style Art Déco et le plan est d'une grande modernité, alors que l'extérieur évoque l'architecture de nos régions au XVIIe siècle, la Renaissance flamande.

C'est donc un grand pas en avant dans la protection de ce patrimoine architectural et d'un des grands symboles de notre Université.

 

Nos dernières publications:

Dessy Clément
Englebert Jacques
Nuyts Arnaud
Bailey David J.
De Waele Jean-Michel
Escalona Fabien
Vieira Mathieu
Laboulais Isabelle
Guédron Martial
Neuwahl Nanette
Adam Stanislas
Louis Jean-Victor
Hammamoun Saïd
White Eric
Lannon Erwan
Brogniez Laurence
Jakobi Marianne
Loire Cédric
Mayer Marc
Py Bruno
Legrain Laurent
Inglehart Ronald
Norris Pippa

Clin d'oeil