Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Rencontre entre les étudiants de l'UEJB et du comité BDS

Jeudi le 05-03-2015

Ce mercredi 4 mars, le comité de Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS) organisait, sur le campus du Solbosch, une manifestation politique, dans le cadre de la semaine Israeli Apartheid Week qui se tient sur plusieurs campus universitaires à travers le monde.

Au lendemain de ces événements, suite aux accusations émises par l'Union des étudiants juifs de Belgique (UEJB), le Recteur de l'ULB a tenu à entendre les étudiants des deux parties et à leur proposer de dépasser leur opposition en pratiquant le principe du libre examen cher à l'Université.

Suite à cette entrevue, l'ULB, l'UEJB et le comité BDS souhaitent communiquer de manière commune sur les éléments suivants:

  • les propos tenus par les manifestants de BDS à l'égard de membres de l'UEJB ou d'étudiants qui assistaient à la manifestation, assimilant a priori, à tout le moins, un cameraman à un étudiant de l'UEJB, ont été maladroits et dommageables ;
  • la vidéo montée et diffusée par l'UEJB, de par sa forme, ne reflète pas correctement la chronologie des faits et ne donne qu'une image partielle de la réalité telle qu'elle ressort de la relation des faits.

Même si l'UEJB reste fermement opposée à la campagne de BDS, les étudiants de BDS et de l'UEJB s'engagent, à l'avenir, à se respecter mutuellement, reconnaissant à chacun le droit de porter ses idées sans importer de conflit communautaire et sans stigmatiser les points de vues contradictoires, et le droit à s'exprimer en conformité avec les valeurs défendues par l'ULB.

De plus, l'ULB s'engage, à la demande des étudiants, à travailler de concert avec eux à la création d'une plateforme de débats sur la question israélo-palestinienne qui permette d'entendre des points de vue contradictoires et dépassionnés.

Les autorités universitaires et les étudiants de l'UEJB et de BDS tiennent à rappeler vivement que toute attitude à caractère raciste ou antisémite est en complète contradiction avec leurs valeurs, que chacun de ces cercles doit être perçu à la lumière de ses actions propres et non pas en fonction de contextes extérieurs ou de lectures imposées par des acteurs extérieurs à notre Université.

Décès de Mathieu Hilgers

Jeudi le 05-03-2015

L'Université libre de Bruxelles et la Faculté des Sciences sociales et politiques de l'ULB ont la grande tristesse d'annoncer le décès inopiné de leur collègue et ami Mathieu Hilgers.

Docteur en Sciences sociales (Anthropologie) de l'Université catholique de Louvain, il était Professeur d'Anthropologie à l'Université libre de Bruxelles.

La Faculté des Sciences sociales et politiques perd un enseignant brillant et internationalement reconnu, très apprécié de ses étudiants et de ses collègues.

Tous les membres de la communauté universitaire présentent leurs condoléances les plus sincères à la famille et aux proches de Mathieu Hilgers.

Réparation du cerveau: première mondiale

Jeudi le 05-03-2015

Une équipe de chercheurs de l'IRIBHM et ULB Neuroscience Institute, Faculté de Médecine menée par Pierre Vanderhaeghen, Kimmo Michelsen, et Sandra Acost, en collaboration avec l'Université de Poitiers ouvre de nouvelles perspectives pour la réparation du cortex cérébral endommagé par remplacement cellulaire. Ce travail est publié dans la prestigieuse revue Neuron.

Les mêmes chercheurs de l'ULB avaient précédemment découvert comment générer au laboratoire des cellules de cortex cérébral à partir de cellules souches embryonnaires. Mais la question restait largement ouverte de l'applicabilité de ces découvertes à des thérapies de maladies cérébrales par remplacement cellulaire. C'est ce que l'équipe a maintenant directement testé expérimentalement chez la souris, avec succès: les neurones transplantés s'intègrent de façon efficace dans le cerveau après la lésion, mais surtout peuvent se connecter avec celui-ci de façon fonctionnelle, puisque certains répondent même à des stimuli visuels, comme ceux du cortex initialement lésé.

Si de nombreuses recherches seront nécessaires avant une application clinique éventuelle chez l'homme, cette première mondiale ouvre d'ores et déjà de nouvelles voies d'approche de réparation du cerveau endommagé, notamment après accidents vasculaires ou traumatismes cérébraux.

Coopération: Annâdya au Cambodge et au Laos

Lundi le 02-03-2015

Arrivé à son terme fin janvier, le projet européen Annâdya – le bonheur de manger à sa faim en sanskrit - était coordonné par le LAMC - Pierre Petit, Faculté des Sciences sociales et politiques -, en partenariat avec l'ONG CEDAC au Cambodge et par l'Université Nationale d'Agriculture du Vietnam et Gembloux Agro-Bio Tech au Laos.

« Le projet avait pour ambition d'optimiser la sécurité alimentaire des minorités ethniques en favorisant l'utilisation de technologies appropriées, qui permettent d'augmenter la diversité et la productivité agricole de l'agriculture familiale », explique Annick Schubert, chercheuse du LAMC, responsable de l'implémentation sur le terrain.

Après 3 années d'actions, le bilan est très positif, précise l'évaluation externe du projet. « Au Cambodge, 5500 familles, soit 76% de la population totale des 64 villages appuyés, ont pu réduire leur période soudure de 3 mois, tout en améliorant leur équilibre alimentaire. Au-delà de la production agricole, la facilitation de l'accès à l'eau, particulièrement problématique dans cette région en saison sèche, a permis des meilleures conditions d'hygiène et de santé. Enfin, la mise en place de groupes de micro-finance dans les villages a facilité l'accès au crédit tout en renforçant l'organisation et la cohésion communautaire », souligne Annick Schubert.

Le LAMC a aussi réalisé plusieurs recherches, en soutien aux activités de terrain. Parmi celles-ci, une étude anthropologique sur l'alimentation des populations du Ratanakiri. « Nous nous sommes intéressés à la chaine alimentaire complète, depuis l'acquisition de nourriture jusqu'au repas dans l'assiette », précise Manon Istasse, collaboratrice scientifique du LAMC chargée de cette étude. « En étudiant les populations de 4 villages – deux proches d'une ville, deux isolés -, nous avons notamment constaté que les terres dédiées à l'agriculture diminuent au profit de plantations d'hévéa (caoutchouc); la mécanisation et l'intensification de l'agriculture sont présentes - les tracteurs remplacent peu à peu les buffles dans les rizières-; les populations locales dépendent de plus en plus des marchés que ce soit pour vendre leurs productions de noix de cajou, soja, manioc ou légumes ou pour acheter de quoi se nourrir, en particulier de la viande. Toutes ces données vont aider les ONG locales à apporter des réponses plus adaptées aux besoins alimentaires ».

Transdisciplinaire, le projet Annädya s'est aussi appuyé sur l'Ecole Polytechnique de Bruxelles – TIPs, Benoît Haut – en mettant en place deux de ses technologies: des séchoirs solaires alimentaires et une unité-pilote d'extraction d'huile essentielle.

Chaire Marcel Liebman: "Introduction à l'histoire sociale de la Palestine" avec Elias Sanbar

Vendredi le 27-02-2015

L'Institut Marcel Liebman et la Faculté des Sciences sociales et politiques de l'ULB organisent, du 2 au 5 mars, la Chaire Marcel Liebman attribuée cette année à Elias Sanbar, ambassadeur de Palestine à l'UNESCO. Elle aura pour thème "Introduction à l'histoire sociale de la Palestine".

Du 2 au 5 mars, Elias Sanbar donnera quatre leçons publiques sur l'histoire sociale de la Palestine (1948-2015). En regard de l'actualité et des passions que soulève le conflit israélo-palestinien, il restituera l'histoire d'une Palestine polychrome, terre de pluralité, des origines et des croyances.

La leçon inaugurale de la Chaire intitulée "1948-1967 - Exil et retour: Le mouvement national et la conquête de l'autonomie de décision", se tiend ce lundi 2 mars à 18h (campus du Solbosch - bâtiment K, amphithéâtre Henri La Fontaine) et sera suivie d'un drink.

Découvrez le programme des autres leçons données du 3 au 5 mars.

La Chaire Marcel Liebman a été créée en 1986 afin de pérenniser un enseignement de l'histoire du socialisme et des théories politiques, sociales et économiques dans la perspective critique qui fut celle de Marcel Liebman.


Matériaux optoélectroniques

Les matériaux optoélectroniques organiques attirent une attention particulière pour le développement de dispositifs multifonctionnels bon marché, comme les phototransistors et les mémoires optiques.

Des chercheurs de l'Université de Strasbourg, en collaboration avec l'Université Humboldt de Berlin (Allemagne), l'Université de Stanford (USA) et l'Université libre de Bruxelles – Yves Geerts, Laboratoire de Chimie des Polymères, Faculté des Sciences - ont démontré que des transistors à effet de champ à commande optique de haute performance peuvent être élaborés en mélangeant des molécules photochromiques avec de petites molécules semi-conductrices organiques.

De tels dispositifs multifonctionnels organiques sont considérés comme des éléments clés pour les circuits logiques du futur. Parus dans la revue Nature Communications, ces résultats prometteurs ouvrent la voie au développement de dispositifs électroniques à commande optique de haute performance avec des applications potentielles pour les mémoires et les circuits logiques, et plus généralement en optoélectronique et en détection optique.


Télévie: dans les laboratoires de l'ULB

La Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) est la plus fréquence des leucémies atteignant l'adulte à partir de l'âge de 40 ans. Malgré le développement de nouveaux traitements, cette maladie reste aujourd'hui toujours incurable et les rechutes conduisent le plus souvent au décès du patient.

Grâce au soutien du Télévie, le Laboratoire de Thérapie cellulaire clinique – Faculté de Médecine a entrepris d'étudier la résistance au traitement par séquençage du génome entier du patient. En collaboration avec l'Université d'Oxford, Laurence Lagneaux et ses collègues espèrent mettre en évidence des mutations qui sont présentes dans l'ADN ou l'ARN du patient et qui sont liées à la résistance au traitement. Ces recherches devraient permettre de mieux comprendre la maladie, de prédire la résistance au traitement et ainsi d'éviter au patient des chimiothérapies toxiques lourdes et inutiles.

Envie de soutenir le Télévie ? Vous pouvez faire un don sur le compte BE57 0001 3048 7935, avec la communication « Soutien au Télévie-ULB »


Chaire internationale d'Histoire de la Seconde Guerre mondiale: "Les fantômes de l'Histoire dans le conflit ukrainien"

Dans le cadre de la Chaire internationale d'Histoire de la Seconde Guerre mondiale, financée depuis 2012 par le Fonds Jean-Charles Velge, la Faculté de Philosophie et Lettres accueillera, du 9 au 12 mars prochain, Andrij Portnov, professeur à l'Université Humboldt à Berlin.

Dans un contexte national et régional tendu, la venue à Bruxelles de M. Portnov sera l'occasion de faire le point sur les fantômes de l'Histoire qui hantent la société ukrainienne et sur les rapports entre l'Ukraine et ses voisins. Pourquoi les références aux années 1940 sont-elles omniprésentes dans le conflit actuel ? Les manifestants de la Place Maidan sont-ils les héritiers "fascistes" de Stepan Bandera ? L'Histoire se rappellerait-elle au souvenir des uns et des autres sous la forme d'une vengeance ?

M. Portnov tentera d'apporter des réponses à ces questions obsédantes pour les différentes parties en conflit.

La leçon inaugurale de la Chaire aura pour thème "Les fantômes de la Seconde Guerre mondiale. Comment l'Histoire est mobilisée dans le conflit actuel en Ukraine". Elle sera donnée en anglais, le lundi 9 mars, de 18h30 à 20h, à l'amphithéâtre Henri Lafontaine (campus du Solbosch - bâtiment K).

Trois autres leçons seront également données les 10, 11 et 12 mars.
Découvrez le programme complet.


Journée de la coopération: lancement de l'ONG "ULB-Coopération"

Chaque année, la Journée de la coopération souligne le travail de l'ensemble des chercheurs de l'ULB engagés dans ce domaine et met à l'honneur nos étudiants et chercheurs du Sud. Elle permet aussi de présenter aux membres de la communauté universitaire (académiques, scientifiques, PATGS et étudiants) les nombreuses possibilités d'activités qui existent dans ce domaine ainsi que les financements. Cette Journée de la coopération 2015 sera également l'occasion de lancer ULB-Coopération, l'ONG de l'ULB qui rassemble plusieurs ONG.

Deux "tables rondes" seront organisées. La première table ronde (10h à 12h - salle Henri Janne) portera sur les doctorants du Sud, la seconde (12h à 14h - salle Dupréel et Erasme) aura pour thème les métiers de la coopération.
À 16h30, un débat sur "Les partenariats ONG - Universités un plus pour la coopération" sera animé par Serge Jaumain, vice-recteur au Relations internationales. La journée sera également ponctuée d'autres activités (petit déjeuner, repas du Sud dans les restaurants universitaires, remise du Prix de l'Africa quizz, présentation de posters des activités en cours, etc.).

> En pratique:
Le 11 mars, dès 7h30 avec un petit déjeuner solidaire (Hall Dupréel)
Consultez l'agenda complet de la journée sur les pages "International" du site de l'ULB.
Entrée Libre

La Journée se déroule dans le cadre général de Campus Plein Sud, projet de sensibilisation et d'éducation au développement initié en octobre 2002 par la plupart des universités francophones de Belgique et plusieurs ONG actives en leur sein.


Marc Henneaux reçoit le Prix Bogoliubov

Le professeur Marc Henneaux - service de Physique mathématique des interactions fondamentales, Faculté des Sciences - vient de recevoir à Dubna (Russie) le Prix Bogoliubov, décerné par le Joint Institute for Nuclear Research, JINR.

Attribué par un jury international où siègent de nombreuses autorités scientifiques, ce Prix prestigieux récompense les travaux de Marc Henneaux sur la formulation théorique et mathématique des forces fondamentales de la nature, et en particulier la force de gravitation. Précisons que parmi les lauréats des années précédentes figurent notamment C.N. Yang (1996) et Y. Nambu (2001-2002), tous deux Prix Nobel de Physique, ainsi qu'Ilya Prigogine (ULB, Prix Nobel de Chimie).

Le prix est attribué simultanément à un scientifique russe et un scientifique étranger. Le lauréat russe 2014 est le Professeur Valery Rubakov de l'Institute for Nuclear Research de Moscou. Reconnu comme un des plus grands physiciens russes actuels, Valery Rubakov entretient aussi des relations scientifiques avec l'ULB et en particulier les service de Physique mathématique des interactions fondamentales et de Physique théorique, tous deux en Faculté des Sciences -.

L'attribution du Prix Bogoliubov à Marc Henneaux constitue une nouvelle reconnaissance internationale - le service compte notamment deux ERC Grants (Marc Henneaux et Geoffrey Compère) - de l'excellence de la physique théorique et mathématique à l'ULB initiée par T. De Donder, J. Géhéniau...

 

Nos dernières publications:

Dessy Clément
Englebert Jacques
Nuyts Arnaud
Bailey David J.
De Waele Jean-Michel
Escalona Fabien
Vieira Mathieu
Laboulais Isabelle
Guédron Martial
Neuwahl Nanette
Adam Stanislas
Louis Jean-Victor
Hammamoun Saïd
White Eric
Lannon Erwan
Brogniez Laurence
Jakobi Marianne
Loire Cédric
Mayer Marc
Py Bruno
Legrain Laurent
Inglehart Ronald
Norris Pippa

Clin d'oeil