Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

ERC Advanced Grant en économie

Chercheur au sein d'ECARES, Faculté Solvay Brussels School of Economics and Management, Patrick Legros décroche un prestigieux ERC Advanced Grant.

La théorie de l'organisation industrielle nous a permis de mieux comprendre la façon dont les entreprises interagissent et l'influence des structures de marché sur le comportement des entreprises, les prix et les caractéristiques des produits. Toutefois, la majorité des travaux partent du présupposé qu'une entreprise peut être identifiée avec un décideur unique dont le but est de maximiser le profit, de minimiser les coûts de production. Cette vision de l'entreprise est devenue une contrainte. Elle empêche l'organisation industrielle d'expliquer certaines nouvelles régularités empiriques, telles que les différences de productivité entre entreprises à priori identiques, ou l'analyse de situations néfastes pour les consommateurs qui semblent directement liées à des dysfonctionnements dans l'organisation et la gouvernance des entreprises.

Chercheur au sein d'ECARES, à la Faculté Solvay Brussels School of Economics and Management, Patrick Legros vient de recevoir un Advanced Grant du Conseil européen de la recherche (ERC) pour développer une nouvelle théorie de l'organisation industrielle, basée sur une vision plus riche de l'entreprise dans laquelle les conflits d'intérêts entre actionnaires, travailleurs, dirigeants et consommateurs définissent les limites entre entreprises et marchés ainsi que leurs performances.

Après Estelle Cantillon et Bram De Rock, Patrick Legros décroche un 3e ERC Grant – et le premier advanced – au sein du centre ECARES.

Limite quantique des télécommunications

Des chercheurs du Centre for Quantum Information and Communication répondent à une question-clef : quelle est la limite théorique intrinsèque des flux de données dans les fibres optiques ?

Largement répandues dans les réseaux de télécommunication, les fibres optiques utilisent des impulsions de lumière pour transmettre les 0 et les 1 qui forment les bits, constituant tous les contenus circulant sur Internet : courriels, images, musique, vidéos...

Une question taraude les scientifiques : quelle est la limite théorique intrinsèque de ces flux de données optiques ? Nicolas Cerf et Raul Garcia-Patron, Centre for Quantum Information and Communication, Ecole polytechnique de Bruxelles viennent d'apporter une réponse dans la revue Nature Photonics, en s'appuyant sur la théorie de l'information quantique.

En tenant compte des particules – les photons – qui composent la lumière, les chercheurs ont pu délimiter précisément le nombre de bits que peuvent porter un nombre moyen de photons fixé. « Le bruit quantique lié à la nature corpusculaire de la lumière peut se concevoir comme le clapotis des gouttes d'un jet d'eau qui frapperait la membrane d'un tambour. Nous avons pu déterminer en quoi ce bruit quantique limite la capacité des canaux bosoniques gaussiens. L'élément décisif est la preuve que l'entropie produite par ces canaux est minimale si on y injecte l'état quantique du vide bosonique » commente Nicolas Cerf. Les lignes de communication optique, comme les fibres optiques sont modélisées par ces canaux bosoniques gaussiens (les photons sont des bosons); la portée de ce résultat théorique est donc très large...

Faculté de Pharmacie: l'apprentissage par projet fait son entrée en MA1

Au cours des quarante dernières années, le rôle du pharmacien a évolué en passant de préparateur et fournisseur de produits pharmaceutiques à celui de prestataire de services et d'informations, et en définitive de soins aux patients. Cette évolution a amené les enseignants de la Faculté de Pharmacie à adapter la formation afin de préparer au mieux les étudiants à leur future profession.

Ainsi, une officine pédagogique destinée aux étudiants de dernière année (MA2) est opérationnelle depuis 2012. Dès cette rentrée, la Faculté de Pharmacie de l'ULB franchit un pas supplémentaire en initiant un programme d'apprentissage par projet destiné cette fois aux étudiants de première année de master (MA1).

Via un exercice basé sur un cas clinique, les étudiants apprendront à développer des compétences telles que la gestion d'équipe, la gestion de projet et de l'information, l'autonomie, la créativité et le sens critique. Le thème décliné tout au long de cette année portera sur l'analyse et la délivrance d'une ordonnance.

Au cours du projet, les groupes d'étudiants vont découvrir la conception des médicaments, leur mode d'action, leurs effets indésirables. Ils en apprendront un peu plus sur l'état de leur patient et de ses antécédents, ils s'interrogeront sur les interactions entre les médicaments et les interactions entre les médicaments et les aliments. Sur base de ces informations, ils réévalueront l'ordonnance afin de vérifier l'adéquation du traitement en fonction de leur patient (choix des principes actifs, posologies, durée de traiteme nt, interactions, efficacité du traitement, s uivi des effets indésirables... ). Enfin , ils établiront un scénario de conseil et suivi pharmaceutique pour optimiser la dispensation du traitement au patient. Ce scénario sera filmé au cours d'un jeu de rôle et analysé par le groupe afin de travailler sur l'aspect de la communication envers le patient, son entourage, le médecin traitant...

Ce projet transdisciplinaire pharmaceutique débutera à la mi-septembre pour se clôturer en avril prochain avec l' évaluation de celui-ci. Chaque groupe présentera alors devant un jury l'évolution de son cas clinique ainsi que la réflexion qui l'a animé tout au long du projet. Il présentera l'ordonnance de départ, les analyses et résultats qui en découlent ainsi que les conseils et le suivi qu'il peut donner au patient. Dans un second temps, chaque groupe exposera un poster reprenant le domaine d'analyse le plus important de son cas clinique.


Aide financière pour la participation de groupes d'étudiants à des compétitions internationales

Ce crédit de la Commission de classement des crédits internationaux (CCCI) de 2.500 euros maximum vise à apporter une aide financière à des groupes d'étudiants participants à des compétitions internationales dans le cadre de leur formation. Il s'agit d'une participation aux frais de voyage et de séjour des étudiants participant à la compétition. La demande doit être introduite par un professeur au nom du groupe d'étudiants pour le 10 novembre au plus tard, pour une compétition ayant lieu au cours de l'année civile suivante.

Règlement et formulaire sur le site du Service des relations internationales. Pour des informations supplémentaires, n'hésitez pas à prendre contact avec Chantal Ertveld.


Archi fait sa rentrée avec Lucien Kroll

Le 25 septembre à 19h30, la Faculté d'Architecture organise sa conférence de rentrée académique sur le thème de l'ordre et du désordre avec l'architecte Lucien Kroll.

Sous le titre Ordre-Désordre, il abordera de grandes questions sociétales actuelles et la façon dont elles sont sous-jacentes dans la production architecturale qu'il a réalisée avec l'Atelier d'urbanisme, d'architecture et d'informatique (AUAI).

> En pratique: le 25 septembre à 19h30 à l'amphithéâtre La Fontaine (Bât K, campus du Solbosch) - réservation par email à communication.archi@ulb.ac.be.


Séance de rentrée académique de l'ULB et remise des insignes de DHC à à Peter de Caluwe et Paul Dujardin

La séance solennelle de rentrée académique 2014-2015 a eu lieu vendredi 19 septembre dans l'amphithéâtre Henri La Fontaine (bâtiment K) sur le campus du Solbosch.

Le président du Conseil d'administration Alain Delchambre a ouvert la traditionnelle séance académique avec un discours intitulé "2014-15: quels enjeux et défis pour une université ouverte ?".

Il céda ensuite la parole aux membres de l'Assemblée plénière:

Emilie Caspar, représentant le corps scientifique,

Patrick Di Stefano, représentant le personnel administratif, technique, de gestion et spécialisé,

et Mathilde Calomme, représentant les étudiants.

Le recteur Didier Viviers prononça, à son tour, un discours intitulé "Université et Culture".

Au cours de cette séance, les autorités de l'Université ont remis les insignes de Docteur Honoris Causa au directeur général du Théâtre royal de la Monnaie, Peter de Caluwe, ainsi qu'au directeur général et artistique du Palais des Beaux-Arts, Paul Dujardin, en hommage à leur action culturelle et aux institutions qu'ils dirigent.

À cette occasion, les personnalités honorées ont prononcé une allocution sur le thème de la Culture, retrouvez les discours, les éloges et bien plus encore sur la page web des Docteurs Honoris Causa de l'ULB.


L'ULB et Paris VI renouvellent leur partenariat privilégié

Le 4 septembre dernier, l'ULB a accueilli une importante délégation de l'Université Pierre et Marie Curie - Paris VI composée de Jean Chambaz, Président, et des vice-présidents recherche et innovation, formation initiale et continue et relations internationales.

À cette occasion, plusieurs réunions de travail ont eu lieu, en présence du recteur, des vice-recteurs recherche, enseignement et relations internationales, des doyens de la Faculté des Sciences, de la Faculté de Médecine et de l'Ecole polytechnique de Bruxelles. Les discussions ont principalement portés sur le développement des nouvelles collaborations interdisciplinaires, les accords d'échanges, la mise en place de masters conjoints, la recherche de financements conjoints...

Le partenariat privilégié qui lie nos deux institutions a également été renouvelé.


Première belge pour le Service de pathologie vasculaire de l'Hôpital Erasme

Le 11 septembre dernier, les docteurs José Ferreira, chef de clinique du Service de pathologie vasculaire et Salvatore Murgo, radiologue interventionnel ont traité un patient porteur d'un anévrisme de l'aorte abdominale avec un nouveau concept d'endoprothèse, NellixR de la firme Endologix.

En Belgique, 3% des patients âgés de plus de 60 ans sont susceptibles d'être victimes d'un anévrisme, une dilatation du vaisseau qui, au-delà de 50 mm, risque de provoquer la rupture.

Le traitement des anévrismes de l'aorte abdominale par voie endovasculaire a débuté dans les années 90. Cette méthode, moins lourde pour le patient, a pris un large essor grâce à la recherche et aux investissements d'un grand nombre de firmes pharmaceutiques. L'évolution du matériel a permis de traiter des cas de plus en plus complexes et de diminuer les complications inhérentes à la technique (migration, désengagement, fracture des endoprothèses...). Cependant, dans 25 % des cas, des traitements complémentaires immédiats ou tardifs post-opératoires restent nécessaires (fuites sanguines autour de la prothèse).

La nouvelle endoprothèse NellixR de la firme Endologix, déjà implantée chez des patients dans d'autres pays (mais encore non remboursée en Belgique), a été utilisée par l'équipe de pathologie vasculaire pour la première fois en Belgique. Ce nouveau concept consiste dans un remplissage de la poche anévrismale par un polymère. Celui-ci pourrait résoudre le problème des fuites, augmentant le confort du malade et diminuant les coûts engendrés par les ré-interventions.

 

Nos dernières publications:

Parent Sabrina
Le Huérou Anne
Merlin Aude
Regamey Amandine
Sieca Kozlowski Elisabeth
Lemaire Ch. Jacques
Bijleveld Henny-Annie
Estienne Françoise
Vander Linden Fabienne
Lissauer Tom
Clayden Graham
Joffrin Cécile
Casimir Georges
Vogel Jean
Hanquinet Laurie
Focardi Filippo
Capotorti Francesco
Hilf Meinhard
Jacobs Francis
Jacqué Jean-Paul

Clin d'oeil