Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Le Tram 33 bientôt sur rails

Vendredi le 29-04-2016

À bord de ce beau projet pédagogique conjoint entre l'ULB et Le Soir, des étudiants de Journalisme, Romanes, Arts du Spectacles, STIC (Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication), Informatique, ainsi que de l'Académie des Beaux-Arts, encadrés par une vingtaine d'enseignants et assistants.

Depuis le mois de novembre dernier, tous travaillent collectivement à une production transmédias intitulé "Tram 33". Sur le thème des mobilités à Bruxelles, celle-ci se déclinera en un projet long format web, soit une série de reportages en ligne accessibles dès le mercredi 4 mai prtochain, alliant l'ensemble des modes d'expression (audio, vidéo, écrite, photographique), et en une publication quotidienne d'une pleine page dans Le Soir entre les 9 et 13 mai prochain. Des émissions sur Radio Campus sont également prévues.

Pour découvrir les multiples facettes de la mobilité à Bruxelles, explorée par les étudiants, rendez-vous sur le site: http://tram33.lesoir.be

En attendant le lancement: https://www.facebook.com/tram33officiel/ - https://twitter.com/Tram_33

Echo de la rue : le travail, c'est la santé...

Mardi le 26-04-2016

Les podcasts "Echo de la rue" s'intéressent aux questions de société, posées par des citoyens et auxquelles les chercheurs de l'ULB répondent. A l'occasion de la Journée mondiale de la santé et de la sécurité au travail, Echo de la rue interroge : « Le travail, c'est la santé » chantait ironiquement Henri Salvador, mais qu'en est-il réellement ? Burn out, ergonomie, harcèlement, maux de dos, etc ; autant de sujets qui sont abordés dans ce feuilleton audio du service Communication Recherche, à travers la prise de parole de chercheurs.

Découvrez l'ensemble de ce dossier sur notre page podcast.

Difference Day

Lundi le 18-04-2016

À l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, la Brussels Platform for Journalism – une initiative conjointe de la VUB, de l'ULB et de l'Erasmushogeschool Brussel – en collaboration avec Bozar, la Fondation Evens et iMinds, et sous le patronage de l'UNESCO, organise le mardi 3 mai 2016 le Difference Day.

La programmation du Difference Day se structure autour de plusieurs débats: les femmes journalistes en Turquie, les média européens, la censure et la propagande, les critères éthiques des nouveaux médias (reporters citoyens, activistes, lanceurs d'alertes, etc.), la liberté de la presse dans le monde

Les expositions Droits dans les yeux, Burundi: un regard d'un journaliste et Press Cartoon Europe seront accessibles toute la journée. Dans la soirée, le Gala européen pour la liberté d'expression décernera trois prix à l'échelon bruxellois, européen et international. L'ULB et La VUB décernenront dans ce cadre le 'Honorary Title for Freedom of Expression'.

> Découvrez le programme et inscrivez-vous!


Résistance aux stress par les toxines/antitoxines

Toutes les bactéries sont virtuellement capables de résister à de nombreux stress environnementaux, notamment à la présence d'antibiotiques, et cette capacité est maintenue à l'état dormant par le contrôle de différents facteurs. Les chercheurs tentent de mieux comprendre ces mécanismes de régulation, afin d'apporter une nouvelle piste pour contrer la crise mondiale de résistance aux antibiotiques.

Abel Garcia-Pino (laboratoire de Biologie Structurale et Biophysique, ULB) et ses collègues de la VUB éclairent un de ces mécanismes de régulation moléculaire. Les chercheurs ont étudié l'opéron "phd/doc", représentatif de la famille des "Toxines-Antitoxines" (TAs) : ces gènes sont impliqués dans la modification des processus de transcription et de traduction de l'ADN et la morphologie de la cellule, des facteurs qui permettent à la bactérie de mieux résister à un stress environnemental. Potentiellement mortelles, les toxines nécessitent un contrôle très précis de leur expression et de leur neutralisation par les antitoxines. Dans la revue Nature Chemical Biology, les chercheurs démontrent que l'antitoxine est régulée grâce à une région "non-structurée" de sa structure moléculaire, qui permet une modulation spécifique selon la présence ou l'absence de la toxine.

Cet exemple d'autorégulation s'applique probablement à d'autres opérons bactériens et permet de mieux comprendre les mécanismes de résistance bactérienne, notamment aux antibiotiques.


Comment gérer les erreurs de management ?

Quel est le point commun entre Fortis, Volkswagen ou encore la Société Générale ? Ces entreprises grandes et prestigieuses ont traversé des crises liées à des erreurs de management. Les dirigeants ont été accusés et ont dû démissionner, faute de parvenir à redresser la situation.

Malgré la fréquence et l'importance du phénomène, peu de recherches en management s'intéressent à ces situations. La Chaire Baillet-Latour sur le Management des Erreurs de la Solvay Brussels School of Economics & Management a été créée spécifiquement sur cette question de recherche. Elle organise sa conférence inaugurale le 12 mai.

Les études de la chaire sont conduites par Vincent Giolito, fellow researcher, et dirigées par Paul Verdin, professeur de stratégie et organisation à Solvay. Elles ont pour objectif la production de publications scientifiques, mais aussi la création de cas d'école à vocation pédagogique. Un premier cas consacré au management de la banque Fortis dans les mois qui ont précédé l'effondrement est d'ores et déjà proposé aux étudiants. D'autres suivront, notamment sur l'affaire Kerviel à la Société Générale et sur le récent scandale à Volkswagen.

Outre la recherche en elle-même, la chaire vise à créer une communauté de chercheurs mais aussi à établir des liens étroits avec les dirigeants. La conférence du 12 mai est ainsi organisée en partenariat avec l'école ESMT de Berlin et accueillera le témoignage d'un banquier international et de la professeure Amy Edmondson, de la Harvard Business School.


Pétition "Préservons le droit à l'avortement en Belgique"

"OUI à un accompagnement des femmes qui subissent une fausse-couche. NON à un statut de personne pour le fœtus." C'est ce que demande la plateforme Abortion Right! via la pétition "Préservons le droit à l'avortement en Belgique. Non à un statut de personne pour le fœtus".

Abortion Right! dénonce ainsi une loi, en préparation en commission de la Justice de la Chambre des représentants, qui permettrait d'enregistrer un fœtus comme "enfant mort-né" à l'état civil. "L'objectif annoncé est d'accompagner le "deuil" des personnes qui ont subi une fausse-couche. En réalité, le texte proposé n'offre rien de tel. Par contre, donner la personnalité civile au fœtus risque de remettre en cause la loi qui dépénalise partiellement l'avortement ; tout avortement au-delà du seuil toléré, pour raison médicale par exemple, pourra être considéré comme un homicide", souligne la plateforme.

Abortion Right!, la Plateforme de défense du droit à l'avortement pour toutes les femmes du monde, a été créée à l'initiative du Centre d'action laïque (CAL), avec ses partenaires historiques, la Fédération laïque de centres de planning familial et les Centres de planning familial des FPS. L'ULB en est membre depuis 2012.

Plus d'information sur www.abortionright.eu


Solidarité avec les réfugiés: 17 candidatures éligibles pour les chaires d'accueil

Dès le début de la vague de réfugiés, l'Université s'est mobilisée pour la cause des réfugiés en provenance du Proche et du Moyen Orient (principalement l'Irak et la Syrie).

Parmi les différentes initiatives entreprises, l'ULB a ouvert dix chaires d'accueil post-doctorales qui portent le nom de Khaled al'As-ad, cet archéologue de 82 ans, décapité par Daesh pour avoir participé à des colloques scientifiques internationaux et collaboré avec des collègues étrangers. D'un an renouvelables, celles-ci permettront à des chercheurs et enseignants ayant obtenu le statut de réfugiés dans un pays de l'UE, de poursuivre leur recherche à l'ULB.

La clôture à l'appel des candidatures au 15 février a permis de retenir 17 candidatures éligibles sur les 35 prises de contact initiales. Parmi les dossiers, 11 le sont dans le domaine des sciences humaines et sociales, 4 dans le domaine des sciences et techniques et 2 dans le domaine des sciences de la vie. Trois sont portés par des femmes et 15 candidats sont d'origine syrienne. Un tiers des réfugiés sont issus de la dernière vague migratoire et la majorité ont entre 30 et 40 ans. Les projets ont été classés afin de permettre à 10 candidats (dont deux candidates) de pouvoir bénéficier de leur bourse dès que possible.

Chaque chaire coûtant 40000 euros par an, l'ULB a mobilisé 500000 d'euros sur fonds propres et a lancé un appel aux dons afin de récolter la somme manquante. Vous pouvez nous aider en versant le montant de votre choix sur le compte BE79 2100 4294 0033 - code BIC GEBABEBB - avec la communication 5D00.Y.000011 - DON SOLIDARITÉ UNIVERSITAIRE RÉFUGIÉS. Tout don d'un montant minimum de 40 euros fera l'objet d'une exonération fiscale.

Pour vous tenir informé.e de la suite des événements, consultez régulièrement la page ulb.be/solidaire.


Roxane et Anyssa remportent le Prix Africa Quizz 2016

L'équipe gagnante de la quatrième édition de l'Africa Quizz 2016 est l'équipe des Sénégaliterre composée de Roxane Beyns de la Faculté des Sciences et Anyssa Karafi de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales.

La deuxième place revient à l'équipe des Baobabs avec Florence Van Geel de la Faculté des Sciences et Marie Hélène Tissarchontou de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales.

L'objectif de ce jeu organisé par notre ONG "ULB-Coopération" est de sensibiliser les étudiants de l'ULB aux réalités des relations Nord-Sud. Le jeu consiste en un voyage virtuel de 5 semaines où les équipes traversent, virtuellement, plusieurs pays (cette année, ils sont passés par la Belgique, l'Italie, le Maroc, le Burundi et le Sénégal). Il alterne les questions et les défis tels que la création d'une vidéo. Il traite de questions comme la migration, la gouvernance, la sécurité alimentaire, l'environnement, etc.

L'équipe gagnante partira deux semaines dans l'association Am Bé Koun - Solidarité, au Sénégal.

 

Nos dernières publications:

Goldschläger Alain
Lemaire Jacques Ch.
Cross William
Pilet Jean-Benoit
Renwick Alan
Pilet Jean-Benoit
Uwizeyimana Emeline
Petit Pierre
Wilmet Marc
Reisse Jacques
Pecheur Barbara
Warmenbol Eugène
Tereza Novotná

Clin d'oeil