Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

"D'avril en mai" : festival intime et curieux

Jeudi le 23-04-2015

Conçu et mis en oeuvre par les 60 étudiants du Master 2 de Gestion culturelle, le projet D'Avril En Mai. Quand les artistes chapardent le végétal invite le public, notamment voisin de l'Université, à découvrir les réalisations de plusieurs artistes contemporains inspirés par le monde végétal.

Du 30 avril au 3 mai, ce seront 4 jours d'expositions, de concerts, d'ateliers, de parcours, de rencontres avec des artistes et des oeuvres. 4 jours d'installations multiples dans la Maison des Arts de l'ULB. 4 jours d'effervescence pour les étudiants, inscrits dans un projet concret dont ils sont les auteurs, accompagnés du regard d'Isabelle Dumont, comédienne et metteuse en scène.

Consultez le programme en ligne sur https://avrilenmai.wordpress.com

L'Esprit libre sur le chemin du "Vivre ensemble"

Jeudi le 23-04-2015

Le nouvel Esprit libre est sorti! À la suite du précedent numéro et des événements tragiques qui continuent de secouer la planète, le magazine de l'Université entame, au travers du thème du "Vivre ensemble", une grande réflexion sur l'éducation, le dialogue et l'apprentissage de l'argumentation.

Ce numéro d'Esprit libre se concentre également sur la coopération au développement: vous pourrez découvrir ULB-Coopération, fruit de la fusion de trois ONG proches de l'ULB, qui entend mobiliser les multiples richesses de l'Université avec des projets novateurs dans plusieurs pays d'Afrique. À lire également, le projet Annâdya au Cambodge et au Laos, ou comment développer la souveraineté alimentaire. Enfin à Madagascar, l'ULB collabore de longue date avec des chercheurs du Sud sur l'étude de plantes médicinales traditionnelles.

Et bien sûr on n'oublie pas les rubriques habituelles: portraits (Véronique Kiermer, Marc Henneaux Dominique de Valeriola), brèves, agenda & livres. Un numéro à lire en ligne dès maintenant. Bonne lecture...

Colloque international du centre METICES sur les migrations internationales

Mardi le 21-04-2015

Le Centre de recherche METICES de l'Université Libre de Bruxelles (ULB), l'Institut Wallon de l'Évaluation, de la Prospective et de la Statistique (IWEPS) et le Center for Comparative Immigration Studies (CCIS) de l'Université de Californie, San Diego, USA organisent un colloque international les 28 et 29 avril prochains sur le thème des migrations internationales.

Entre 1990 et 2013, le nombre de migrants dans le monde s'est accru de 50% passant de 154,2 millions à 231,5 millions. Au cours de cette même période, la migration féminine a augmenté presque au même rythme (48%), passant de 75,3 millions à environ 111,2 millions. Aujourd'hui, près d'un migrant sur deux est une femme (48%). Les mêmes données des Nations Unies indiquent que 42% des flux migratoires mondiaux se concentrent sur deux régions : l'Union européenne (22%) et les États-Unis d'Amérique (20%). Les thèmes qui seront abordés au cours de ce colloque qui se tiendra en français et en anglais porteront sur les thématiques suivantes : le rôle de l'ethnicité dans les politiques migratoires, les politiques d'asile, les migrations irrégulières, les migrations qualifiées et les représentations sociales et les attitudes à l'égard des migrant-e-s et de l'immigration.

En pratique: Les 28 et 29 avril 2015 - salle Dupréel au 1er étage de l'Institut de Sociologie sur le campus du Solbosch - 44 avenue Jeanne. L'accès au colloque est gratuit mais l'inscription est obligatoire en ligne. Consultez le programme.

Journée de la Culture à l'ULB

Mardi le 21-04-2015

La Journée de la Culture aura lieu le 19 mai 2015!
"Mettre la Culture (ou « les cultures ») au cœur du débat universitaire, c'est affronter le politiquement correct. C'est aussi encourager le dialogue entre les universités et les institutions culturelles, en créant des échanges continus, en facilitant les transferts de compétences, en favorisant les convergences et les synergies.

C'est enfin penser la culture dans un monde qui ne se départit plus de la notion de crise afin de rappeler que tout comme la recherche et l'enseignement la culture poursuit un objectif ambitieux: offrir des réponses positives aux problèmes et aux angoisses du monde contemporain."

Culture et Université, Culture et Société seront les thématiques de réflexion abordées lors des différentes tables rondes et exposés de la Journée de la Culture initiée par l'ULB le 19 mai. De nombreuses personnalités du monde universitaire, culturel, politique et économique seront présentes pour en débattre avec le public.

La et les cultures sont un moteur indispensable à la défense de nos valeurs et au maintien d'une curiosité de l'Autre. Elles méritaient bien que l'ULB leur consacre une journée de réflexion.

> En pratique:
L'événement se tiendra sur le campus du Solbosch de l'ULB: Salle Dupréel – Institut de Sociologie – 1er étage – 44 Avenue Jeanne à 1050 Bruxelles.

Entrée gratuite sur inscription en ligne (obligatoire) avant le 13 mai 2015.

Consultez le site dédié: http://journeeculture.ulb.be

Prix iris à Basile Stamatopoulos et Laurence Lagneaux

Mardi le 21-04-2015

Basile Stamatopoulos, chercheur Télévie et Laurence Lagneaux, maître de recherche FNRS au Laboratoire de Thérapie cellulaire clinique – Institut Bordet, Faculté de Médecine -, viennent de recevoir le prix iris-Recherche.

Décerné par la Fondation Roi Baudouin, ce prix vise à soutenir la recherche translationnelle et clinique dans les hôpitaux du réseau des hôpitaux publics bruxellois, iris.

Ce prix – d'une valeur de 60.000 euros – aidera à financer les travaux du Dr. Basile Stamatopoulos sur la leucémie lymphoïde chronique. Plus précisément, le chercheur étudie la résistance au traitement par séquençage du génome du patient, en collaboration avec l'Université d'Oxford – où il travaille actuellement -, l'Institut Bordet et les Hôpitaux Brugman, St-Pierre, Bracops notamment.


Politiques antidiscriminatoires

« Les mesures de lutte contre la discrimination imposées par l'Union européenne sont-elles efficaces? », voilà la question que se sont posés plusieurs chercheurs européens dans le livre Politiques antidiscriminatoires qui vient de sortir. Si l'ouvrage s'interroge sur l'efficacité de législations européennes et nationales, sa portée dépasse le cadre strictement juridique.

Co-éditeur de cet ouvrage avec Julie Ringelheim et Ginette Herman (UCL), Andrea Rea - Groupe de recherche sur les relations ethniques, les Migrations et l'Egalité (GERME, Faculté des Sciences sociales et politiques ULB) - s'est particulièrement intéressé au cas de la Région de Bruxelles-Capitale. Selon lui, il faut distinguer l'aspect juridique, c'est-à-dire les instruments juridiques qui condamnent a posteriori les actes discriminatoires de ce qu'on appelle les actions positives, qui sont des mesures promouvant la diversité parmi le personnel de manière incitative.

Celles-ci dépendent des États et s'appliquent dans différents secteurs, par exemple dans l'emploi et l'éducation. « En Région de Bruxelles-Capitale, on trouve ces mesures d'action positive, mais elles sont plus effectives dans le secteur public que dans le secteur privé où la diversité est plus un discours d'intention qu'une politique effective d'embauche luttant contre la discrimination », déplore Andrea Rea .

Un travail de recherche qui s'inscrit dans la lignée de son étude des phénomènes migratoires, à lire dans Politiques antidiscriminatoires, éditions De Boeck.


Colloque "Arrêts sur images - Les représentations du juge à l'écran" disponible en vidéo

Les représentations du droit et de la justice que le cinéma véhicule commencent à intéresser les spécialistes. Dans le monde anglo-saxon, on discerne même un mouvement « Law & Films », tandis que, dans la tradition continentale, on recense de plus en plus de blogs et d'analyses consacrés au droit et à la justice dans les images, films, séries et documentaires.

Le Centre de droit public et le Centre de droit international de l'Université libre de Bruxelles ont décidé de consacrer les 13 et 14 mars derniers le dernier colloque de leur projet de recherche collective (ARC « Le juge, un acteur en mutation ») à la figure du juge et à ses diverses incarnations à l'écran.

L'intégralité des interventions est disponible en vidéo sur https://vimeo.com/album/3344567

Si le cinéma est friand du procès et de sa mise en scène, comme de l'enquête diligentée par les juges d'instruction, plus rares sont les études entreprises par les juristes et les théoriciens du droit pour cerner le rôle qu'y joue le personnage du juge.

Le juge d'instruction dans la tradition continentale, par exemple, est-il un officier de la vérité ou un contre-pouvoir ? Trouve-t-on encore des juges au sein des sociétés, parfois inquiétantes, que nous dépeignent les œuvres de science-fiction ? Qu'est-ce que les séries judiciaires américaines nous apprennent de la culture populaire aux États-Unis ? Pourquoi certaines juridictions éprouvent-elles le besoin de se filmer, quand d'autres s'y opposent catégoriquement ? Le juge représente-t-il, aux yeux du grand public, un gardien de l'ordre établi ou une figure héroïque indispensable ?

Voici quelques-unes des questions qui ont été traitées durant ces deux journées d'étude, de réflexion et de débats, résolument placées sous le signe de l'interdisciplinarité (13 et 14 mars 2015).


Bone Therapeutics inaugure ses locaux de Gosselies

Bone Therapeutics inaugure aujourd'hui son nouveau siège, implanté dans le Biopark de Gosselies, en présence de Paul Magnette, Ministre-Président de la Wallonie, et de Jean-Claude Marcourt, Vice-président du gouvernement wallon.

L'ancienne spin-off de l'ULB, spécialisée dans l'étude et la mise au point de nouveaux traitements pour la réparation et la prévention des fractures osseuses, compte progressivement y transférer l'intégralité de ses activités opérationnelles. Les départements administratifs et de R&D s'y installeront dans les prochains jours, puis les activités de production suivront à partir de mi-2016.

Le nouveau bâtiment de 3000m², partagé avec la société Promethera BioSciences, s'inscrit dans le cadre d'un projet plus vaste, celui de la création de la Plateforme Wallonne de Thérapie Cellulaire (PWTC). La gestion de la plateforme sera assurée par trois sociétés de services : SISE (Société d'Infrastructures, de Services et d'Énergies), SCTS (Skeletal Cell Therapy Support) et HCTS (Hepatic Cell Therapy Support).

Cette inauguration intervient quelques semaines après l'entrée fructueuse de Bone Therapeutics sur les marchés boursiers.


Le cycle du méthane influencé par les courants marins

Puissant gaz à effet de serre, le méthane est enfoui en grande quantité dans les fonds marins, sous forme d'hydrates ou de poche de gaz. Il existe de nombreuses bactéries aquatiques qui se nourrissent de ce méthane et qui réduisent fortement le transfert de ce gaz vers l'atmosphère terrestre.

Intégrée dans un groupe de chercheurs internationaux menés par l'Université de Bâle et le GEOMAR de Kiel, Célia Julia Sapart (Laboratoire de Glaciologie, Faculté des Sciences) a contribué à l'étude de ces bactéries dans la zone côtière de l'île de Svalbard en Arctique, où d'importantes quantités de méthane sont émises. Les chercheurs ont découvert que, contrairement à ce qui était considéré jusqu'alors, les communautés bactériennes méthanotrophes ne peuvent se développer dans des zones de forts courants. De ce fait, le méthane émis par les fonds marins dans ces zones ne pourra être oxydé par les bactéries et atteindra donc plus facilement l'atmosphère où il contribuera à amplifier l'effet de serre.

Publiée dans Nature Geoscience, cette découverte montre l'importance d'étudier l'évolution des émissions de méthane sous-marin, sa biologie et l'influence des courants marins, sur une longue période, afin de mieux estimer son impact sur les climats futurs.


Conférence du CECID: le blasphème en Islam

Le Centre d'études de la coopération internationale et du développement (Cecid) accueille le Dr Majid Golpour pour une conférence sur le blasphème en Islam le jeudi 30 avril, Campus du Solbosch, Bâtiment S, Salle 215, 15ème niveau, de 16h à 18h. Au cours de ces dernières années, le blasphème a été abondamment mobilisé dans les discours pour justifier et légitimer des actions violentes. La nécessité de comprendre ce qu'il englobe est donc primordiale. En partant des définitions reconnues du sacré, la conférence examine sa place dans l'Islam et analyse le blasphème en le confrontant aux acceptions du sacré dans l'Islam. La conférence présentera ainsi dans quelle mesure les accusations de blasphème sont fondées. Inscription obligatoire par email à mfurst@ulb.ac.be

 

Nos dernières publications:

Hottois Gilbert
Missa Jean-Noël
Perbal Laurence
Bribosia Emmanuelle
Rorive Isabelle
Wilmet Marc
Déom Jacques
Saygin Mehmet Alparslan
Couloubaritsis Lambros
Cartuyvels Yves
Guillain Christine
Vanhaesebrouck Karel
Périer-D'Ieteren Catheline
Mohrmann Ivo

Clin d'oeil