Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Le trypanosome au défi

Jeudi le 28-05-2015

Directeur du laboratoire de Parasitologie moléculaire (Faculté des Sciences), Etienne Pays vient d'obtenir une ERC (European Research Council) Advanced Grant pour continuer ses travaux sur le trypanosome, un parasite responsable de la maladie du sommeil.

En 1998, le chercheur et son équipe découvrent le gène permettant à certains trypanosomes d'échapper aux défenses immunitaires du corps humain ; en 2010, ils découvrent qu'une mutation de l'apolipoprotéine-L1 permet à certaines populations d'Afrique de l'Ouest de résister à ces trypanosomes mais que cet avantage évolutif s'accompagne d'un risque plus élevé d'insuffisance rénale.

Aujourd'hui, Etienne Pays souhaite mettre au défi les capacités évolutives du parasite, en le soumettant à des doses contrôlées et de plus en plus grandes d'apoL1 mutée : "Si le trypanosome a su, au fil de l'évolution, trouver un moyen de contourner les défenses immunitaires naturelles de l'homme, il y a de fortes chances qu'il y arrive de nouveau", explique le chercheur, "Nous espérons donc qu'il parviendra, dans ces conditions d'évolution dirigée, à synthétiser une nouvelle protéine permettant d'échapper à l'apoL1 mutée". Une protéine qui pourrait ensuite ouvrir la voie à de nouveaux traitements de l'insuffisance rénale.

Transformation de la calotte glaciaire

Mardi le 26-05-2015

Pour la première fois, une étude montre que les dômes de glace côtiers stabilisant la calotte glaciaire antarctique se sont formés entre une période glaciaire et une période interglaciaire. Ces résultats ralentissent significativement les réponses de la calotte polaire aux changements climatiques.

Pour réaliser cette étude, Lionel Favier et Frank Pattyn du laboratoire de Glaciologie de la Faculté des Sciences, ont modélisé le processus de formation de ces dômes de glace côtiers.

L'étude montre que cette formation s'effectue lors d'une déglaciation, c'est-à-dire lorsque la ligne d'ancrage (limite entre parties posée et flottante de l'inlandsis) recule en direction du centre de l'inlandsis. Une fois formés, ces dômes ralentissent drastiquement le recul de l'inlandsis, ce qui pourrait expliquer pourquoi des changements importants de volumes dans le passé montrent une réponse retardée par rapport aux changements climatiques actuels.

Cette modélisation est possible grâce aux récentes évolutions des modèles numériques par la communauté de glaciologues.

Les résultats de cette étude sont à découvrir dans Antarctic ice rise formation, evolution and stability.

New Erasme ou l'évolution d'un projet

Mardi le 26-05-2015

C'est en 2009 que l'Hôpital Erasme a désigné l'équipe d'architecture composée des bureaux Assar Architects, VK Studio et Metzger & Associés Architecture afin d'étudier le redéploiement de son site (projet d'extension et 
de modernisation). A la veille du dépôt du permis d'urbanisme, le premier comme les seconds sortent de leur réserve pour s'expliquer sur le travail accompli ces dernières années.

L'idée est de créer un pôle de santé publique et académique d'envergure internationale. Initié en 2010, le plan directeur du projet évolue, car il apparaît bien vite que des transformations au sein du bâtiment existant, en activité, occasionneraient d'importantes nuisances et surcoûts. La nouvelle extension, nommée "New Erasme" est alors détachée de l'hôpital existant avec lequel il est par ailleurs relié ainsi qu'à la faculté et au projet "New Bordet". Dans cette perspective, l'implantation de New Bordet est déplacée de 50 mètres pour étendre la surface de l'ensemble du site médical.
 Cet espace permet d'accueillir à New Erasme les fonctions hospitalières modernes et de répondre aux exigences urbanistiques et paysagères liées à la proximité du site classé Vogelzang.

New Erasme c'est (ce sera) :

→ 250 millions d'euros d'investissement

→ 40.000 m2 de surfaces neuves d'hospitalisation

→ 25.000 m2 de surfaces neuves médico- techniques

→ des surfaces commerciales, de restauration

→ une refonte de la logistique → un bâtiment de 88.000 m2 → une longueur totale de 210 m → un total de 816 lits

→ 27 unités de soins 
→ 58 lits de soins intensifs et coronaires

→ un bloc opératoire partagé entre New Erasme et New Bordet de 20 salles

→ toutes les salles techniques opératoires, interventionnelles et obstétricales regroupées sur 9.000m2

→ l'imagerie et la médecine nucléaire sur 1 seul plateau avec, au total, plus de 5.000 m2

New Erasme sera construit au sud-ouest du campus d'Anderlecht en gardant l'Hôpital de Jour et l'aile ouest du bâtiment actuel. Début des travaux : 2018.

+ En savoir plus : consultez le communiqué de presse joint en pdf.

Document attaché


Circuits courts ou longs ?

Les opportunités, les possibilités, les envies et les contraintes, voilà les facteurs qui influencent les habitudes du mangeur wallon. Si souvent, le recours à des circuits courts alimentaires (peu d'intermédiaires entre le producteur et le mangeur) est considéré comme lié à un engagement (politique, moral...). Cette figure du consom'acteur néglige que les mangeurs-consommateurs voient leurs pratiques d'achats alimentaire imbriquées dans un ensemble d'autres tâches du quotidien (travail, loisir, éducation...). Cette interdépendance des pratiques des ménages implique certaines contraintes aux volontés de changement des habitudes de consommation.

Cette problématique a été présentée par Lou Plateau, Centre d'Études Économiques et Sociales de l'Environnement, lors du Congrès Interdisciplinaire du Développement Durable.

Sa recherche s'inscrit dans l'idée que l'offre et la demande s'insèrent de plus en plus dans des circuits-multi-acteurs à l'échelle d'un territoire. Cela s'explique d'une part, car les consommateurs cherchent à diversifier leurs approvisionnements et d'autre part, parce que les producteurs et intermédiaires cherchent à nuancer les catégories trop dichotomiques entre circuits-courts/longs, circuit alternatifs/conventionnels.

Il s'agit d'une analyse d'un double processus d'hybridation, que certains voient comme le défi d'une transition nécessaire des modes de commercialisations vers un système alimentaire plus durable, mais qui selon Lou Plateau, suscite aujourd'hui un certain nombre de controverses.

Ce double processus d'hybridation marque pour certain une transition nécessaire vers un système alimentaire plus durable, mais selon Lou Plateau, il suscite aujourd'hui un certain nombre de controverses.


Ma thèse en 180 secondes : une ULBiste en finale

Ce jeudi soir avait lieu à Namur, la finale interuniversitaire du concours "Ma thèse en 180 secondes". Un jury composé de scientifiques et de professionnels de la communication avait pour mission de sélectionner les 3 représentants de la Belgique pour la finale internationale du 1er octobre à Paris.

Doctorante au Service de Chimie Quantique et Photophysique, Sophie Bauduin s'est qualifiée pour la finale avec sa présentation intitulée : Cartographier la pollution de l'air depuis l'espace.

Les deux autres lauréats sont Olivier Finet de l'UNamur (Les levures : du pain, de la bière... et de la génétique, également Prix du Public) et Adrien Deliège de l'ULg (Prévisions de catastrophes par l'étude du phénomène El Niño).

"Ma thèse en 180 secondes" est un concours destiné aux doctorants et jeunes docteurs. Le but: résumer leur projet de thèse en 3 minutes, avec une seule dia ! A l'ULB, tous les candidats suivent un coaching destiné à les mettre en confiance et à acquérir de bons réflexes pour leur passage sur scène : à revoir en vidéo.

[Informations : http://www.mt180.be/] [Cliquez sur l'image pour voir la photo des 3 lauréats belges]


Journée des Rhétos en Faculté des Sciences

La Faculté des Sciences de l'ULB organise le lundi 22 juin prochain une journée destinée aux élèves de 5e et 6e secondaire s'intéressant aux études et carrières scientifiques.

Cet évènement gratuit et convivial est une opportunité exceptionnelle pour eux de rencontrer en petit comité les professeurs et les chercheurs de la Faculté des Sciences, de prendre l'avis des étudiants, d'en savoir plus sur les innombrables filières en sciences, leurs débouchés et d'acquérir de précieux conseils pour réussir leurs études à l'université. La journée se terminera par une après-midi festive autour d'un barbecue et d'animations diverses.

Informations et inscriptions sur www.ulb.ac.be/etudesensciences.


Séminaire Sextant: "L'insulte au féminin"

La nouvelle édition du séminaire Sextant visant à promouvoir les recherches sur les questions de genre et de sexualités menées à l'ULB aura lieu le mardi 2 juin et accueillera Laurence Rosier (LaDisco) pour une intervention intitulée : «L'insulte au féminin».

En octobre dernier a été adopté en Belgique une loi visant à réprimer et à condamner les propos sexistes (tant envers les hommes que les femmes et les communautés sexuelles) : d'aucuns s'insurgent déjà au nom de la liberté d'expression...

C'est toute la question: qui peut dire quoi à quel moment donné et en quel lieu ? La loi ne disant pas autre chose et prenant d'ailleurs en compte des espaces de discours comme la galanterie ou les blagues, l'intimité concertée également où un vocabulaire « sexiste » peut trouver une « libre expression », les possibilités de détournements comme l'emploi de slut ou de pute revendiqués par des mouvements féministes.

L'insulte comme blessure, parfois mortelle socialement ou comme arme, peut-elle appartenir aux femmes ?

Née en 1967, Laurence Rosier est licenciée et docteure en philosophie et lettres. Elle est professeure de linguistique, d'analyse du discours et de didactique du français à l'université libre de Bruxelles. Auteure de nombreux ouvrages dont deux sur le discours rapporté, elle a notamment co-rédigé Savoirs pour pratiquer. Référentiel de langue. 3e-6e années, Louvain-la-neuve, Duculot, 2003, avec Monique Denyer et Francine Thyrion) et aborde régulièrement le terrain didactique par des formations et des conférences grand public: actuellement elle étudie l'usage des réseaux sociaux en classe de français. Elle est directrice du centre de linguistique de l'ULB.

Le séminaire se déroulera de 12h15 à 14h, Salle Doucy (Bâtiment S, campus du Solbosch, 13e étage).


Mariage pour tous et la reconnaissance politique

L'acceptation du mariage pour tous, n'est pas la même au sein de toutes les juridictions nationales. Pourtant, dans la pratique et en théorie, un certain nombre de situations (divorces, décès, succession...) exigeraient une cohérence législative à l'international ainsi qu'une approche contextualisée.

Ivana Isailovic, Centre Perelman, est revenue sur cette problématique lors du dernier séminaire Sextant, Atelier Genre(s) et Sexualité(s).

Pour ce faire, la chercheuse a entrepris une démarche interdisciplinaire mêlant le droit et la philosophie politique apportant ainsi un regard nouveau sur un sujet juridique. L'idée étant d'analyser les arguments du débat juridique et politique amenant à la reconnaissance ou non du mariage entre personnes du même sexe.

Un débat très actuel, qui répond à des situations concrètes, s'inscrivant parfaitement dans la dynamique des ateliers Sextant qui fêtent cette année leurs 10 ans.

 

Nos dernières publications:

Hottois Gilbert
Missa Jean-Noël
Perbal Laurence
Bribosia Emmanuelle
Rorive Isabelle
Wilmet Marc
Déom Jacques
Saygin Mehmet Alparslan
Couloubaritsis Lambros
Cartuyvels Yves
Guillain Christine
Vanhaesebrouck Karel
Périer-D'Ieteren Catheline
Mohrmann Ivo

Clin d'oeil