Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Exposition "Frontières"

Mardi l 19-09-2017

L'ULB accueille une exposition de photographies issues d'un travail réalisé en Haïti par un collectif de photographes haïtiens (Kolektif 2 Dimansyon), encadrés par le photographe belge Gaël Turine et la graphiste espagnole Chiqui Garcia.

L'exposition est issue d'un travail réalisé sur la frontière haïtiano-dominicaine. L'histoire douloureuse et les relations difficiles entre les deux pays expliquent pourquoi ces jeunes photographes ont souhaité témoigner de la situation dans les régions frontalières.

Informations pratiques:
Exposition "Frontières"
Du 22 septembre au 6 otobre 2017
Espace Architecture (ULB), Place Flagey 10 bis, 1050 Bruxelles

La Faculté de Médecine de l'ULB accompagne les étudiants qui ont échoué à l'examen d'entrée en médecine et dentisterie de cette année

Vendredi l 15-09-2017

Soucieuse de soutenir les étudiants qui n'ont pas réussi l'examen d'entrée de cette année, l'ULB met en place, dès cette rentrée, un dispositif destiné à les préparer au mieux à l'examen préparatoire de l'an prochain ou à les accompagner dans leur réorientation.

Concrètement, l'ULB propose à ces étudiants de s'inscrire en bloc 1 dans la section biomédicale de sa Faculté de Médecine. Cette première année étant consacrée aux sciences de base (mathématiques, chimie, biologie et physique), les étudiants auront ainsi l'opportunité de se préparer de manière optimale à l'examen d'entrée. De plus, des modules de cours préparant au volet "sciences humaines" de cet examen leur seront également proposés.

Les étudiants qui auront réussi l'examen d'entrée l'an prochain, seront dispensés des unités d'enseignement validées au cours de cette année de sciences biomédicales.

De plus, pour les aider au mieux, la Faculté de Médecine de l'ULB organisera également des guidances et remédiations par petits groupes tout au long de l'année académique. Une coach pédagogique accompagnera de manière plus individuelle tous les étudiants qui le souhaiteront tant du point de vue scientifique que méthodologique.

Enfin, pour les étudiants qui envisageraient de se réorienter, le service InfOR-études de l'ULB organisera une permanence le mardi 19 septembre de 14h à 17h.

En pratique :

Une séance spécifique d'information destinée aux étudiants qui ont échoué ou songeraient à se réorienter sera organisée par la Faculté de Médecine le lundi 18 septembre prochain à 9h30 sur le campus Erasme, dans l'amphithéâtre Claude situé dans le bâtiment F.

Une permanence sera organisée par le service InfOR-études le mardi 19 septembre, de 14h à 17h, pour les étudiants qui souhaiteraient se réorienter. Accueil dans le hall des inscriptions, sur le campus du Solbosch, Bâtiment SI

Le Service InfOR-études informe sur les études et propose des activités d'aide au choix d'études (orientation - réorientation).

Conférence - L'activisme politique et social en Afrique à l'heure du numérique

Mercredi l 13-09-2017

Les nouvelles technologies de l'information et de la communication, en particulier la téléphonie mobile et les réseaux sociaux, entraînent des changements importants dans la circulation de l'information sur le continent africain et font émerger quantité de questions.

Quels sont les changements que ces technologies entraînent pour les animateurs des mouvements sociaux, en particulier les mouvements de contestation politique et de défense des droits des citoyens? Quels sont les enjeux des mobilisations citoyennes « connectées » aujourd'hui dans des pays en crise comme le Burundi ou la République démocratique du Congo?

Pour susciter la réflexion, l'ULB, dans le cadre de la Semaine africaine organisé par le le Groupe de l'Alliance progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen, organise une conférence sur le thème Activisme politique et social en Afrique à l'heure du numérique le 25 septembre à 19h sur le campus du Solbosch. Elle s'articulera autour d'expériences de terrain ainsi que les enjeux globaux auxquels sont aujourd'hui confrontées les sociétés civiles, en Afrique et dans le monde. Pour ce faire, elle donnera la parole à trois acteurs majeurs de l'espace public congolais et burundais.

En pratique: le 25 septembre à 19h sur le campus du Solbosch, auditoire DC2.206 - entrée libre mais inscription oblogatoire en ligne - + d'infos.

Nouvelle ERC: simplifier la production de règles graduées optiques

Lundi l 11-09-2017

Mesurer la distance de la Terre à la Lune avec un degré de précision de l'ordre de l'atome? C'est possible grâce à des règles graduées optiques: des outils recensant de manière très précise de nombreuses fréquences du spectre de la lumière. La production de telles règles nécessite plusieurs étapes de production et des équipements onéreux et volumineux que seuls des laboratoires spécialisés peuvent acquérir.

Le projet de François Leo, soutenu par une Starting Grant du Conseil européen de la recherche (ERC), a pour but de simplifier et démocratiser ce processus de production. Le chercheur du service OPERA (Ecole Polytechnique de Bruxelles) espère pouvoir développer des règles optiques en une seule et unique étape, en se basant sur la formation spontanée de motifs dans la nature: sous certaines conditions, de nouvelles fréquences apparaissent spontanément et peuvent être utilisées pour former une règle optique. Ce procédé permettrait dès lors de miniaturiser les dispositifs et de démocratiser l'accès aux règles optiques.

Utilisées dans une grande variété de domaines, ces règles permettent dès lors de mesurer les distances et le temps de manière extrêmement précise: une fonctionnalité utile notamment pour les GPS ou les horloges. Elles sont également utilisées en spectrométrie, afin d'identifier un gaz, par exemple.

Esprit libre: "sortir la tête du sable"

Vendredi l 08-09-2017

"Sortir la tête du sable": ce slogan, vous en entendrez parler lors de la rentrée académique 2017. Il évoque les diversités. De celles à mieux comprendre mais aussi à mieux défendre, et notamment au travers de projets menés au sein de notre institution.

C'est à lire dans le n°48 du magazine Esprit libre, à découvrir en ligne dès maintenant!

Ce numéro fait aussi la part belle à la coopération universitaire avec le portrait de James Houessou, boursier de l'ARES-CDD, et la présentation de 6 projets menés d'ici à 2021. Vous lirez par ailleurs un hommage à Michel Vincineau, homme de combats qui s'est investi dans la cause des droits des homosexuels. Et pourrez en savoir un peu plus sur le statut d'étudiant à besoin spécifique, les étudiants et leur santé, nos collaborations avec la VUB ou encore le « centenaire » d'Ilya Prigogine.

Bonne lecture!

Mercredi l 20-09-2017
40 ans des cellules de reconversion professionnelle

Depuis la crise des charbonnages jusqu'à l'onde de choc provoquée par la fermeture de l'entreprise Caterpillar à Gosselies, les licenciements massifs n'ont cessé de provoquer l'indignation et le profond désarroi des travailleurs. Les annonces de licenciements posent la lancinante question des leviers d'action mobilisables au niveau politique et social pour contrer les choix des décideurs économiques et faire face aux conséquences sociales désastreuses que ces décisions provoquent.

Dans un récent ouvrage issu de ses recherches, Aline Bingen (centre METICES et Département des Sciences sociales et des Sciences du travail, Faculté de Philosophie et Sciences sociales, campus Charleroi Ville-Haute) analyse deux réponses particulières aux impacts sociaux des fermetures et restructurations d'entreprise.

Premièrement les réponses politiques, qui ont visé, à travers le temps, à atténuer les effets sociaux des décisions économiques. La chercheuse décortique ainsi près de 60 ansd'évolution des politiques de l'emploi afin de mettre en évidence les principaux tournants pris en la matière. Ensuite, Aline Bingen analyse l'impact des cellules de reconversion professionnelle, qui fêtent leur 40e anniversaire cet automne. De leur création à leur institutionnalisation, l'ouvrage met en avant leurs apports, les questions qu'elles ont soulevées et le rôle des acteurs dans leur façonnement.

L'ouvrage d'Aline Bingen est en lice pour le Prix du livre politique 2017

Mercredi l 20-09-2017
L'importance du "climat immunitaire" dans les cancers du foie

Ce vendredi aura lieu le 2e symposium annuel de l'U-CRC, l'ULB Cancer Research Center. L'occasion de faire le point sur les recherches menées notamment par les chercheurs de l'ULB, de l'Hôpital Erasme et de l'Institut Bordet sur le cancer, première cause de mortalité des pays industrialisés.

Parmi eux, Vincent Donckier (Chirurgie, Institut Bordet) présentera ses recherches sur les cancers du foie. Si la chirurgie reste actuellement le seul traitement potentiellement curatif de ces cancers, une proportion significative des patients opérés va récidiver après l'intervention chirurgicale. Une meilleure compréhension des mécanismes associés à ces guérisons et ces rechutes pourrait permettre de mieux sélectionner les patients candidats à la chirurgie mais aussi de développer de nouveaux traitements.

Les recherches de Vincent Donckier visent à analyser la réponse immunitaire anti-tumorale dans différents cancers du foie. Ses récents travaux, qui seront présentés au symposium ce vendredi, montrent que le développement de cancers primitifs du foie peut être associé à un microenvironnement immunitaire favorable à la tumeur, c'est-à-dire un nombre élevé de cellules immunosuppressives et un nombre faible de cellules capables de reconnaitre et de détruire les cellules cancéreuses.

Ce climat immunitaire favorable au développement du cancer pourrait être modifié par des interventions thérapeutiques : des premières analyses montrent que l'injection de médicaments dans la tumeur peut stimuler le recrutement de cellules immunes capables de détruire les cellules cancéreuses. Ce phénomène pourrait être amplifié par l'immunothérapie, soulignant l'intérêt potentiel de ce type de combinaisons thérapeutiques dans le futur.

Mardi l 19-09-2017
Des robots pour surveiller la lagune de Venise

Ce 15 septembre a marqué un tournant pour l'équipe internationale du projet subCULTron, auquel participe le service d'Écologie sociale (Faculté des Sciences). Elle a en effet déployé le plus grand essaim de robots sous-marins dans les canaux de Venise. Objectif : surveiller l'évolution environnementale et la pollution de sa lagune.

Ce projet européen de quatre ans, lancé en 2015, vise à recueillir, grâce à trois types de robots inspirés d'animaux, un ensemble inédit de données qui permettront d'apporter de nouveaux éclairages sur les interactions entre la faune, la flore, l'industrie et le tourisme dans la lagune de Venise et participeront de ce fait à la préservation de l'environnement de la région.

Ce système de surveillance sous-marine, qui comptera pas moins de 120 machines en 2019, sera totalement autonome grâce aux recherches d'Alexandre Campo et Jean-Louis Deneubourg, du service d'Écologie sociale. Les deux scientifiques ont en effet observé les comportements collectifs des animaux sociaux, tels que les blattes, les fourmis et les poissons, afin d'en tirer des modèles mathématiques implantables dans les robots. Ainsi, ceux-ci seront capables de communiquer et d'interagir sans aide humaine ; un atout de taille pour s'adapter aux changements de l'environnement.

Les caméras de la RTBF ont suivi ces premiers tests.

Mardi l 19-09-2017
Échos de la rue : l'Europe, vous en pensez quoi ?

À l'initiative du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, des citoyens venus de toute la Belgique se sont rencontrés cet été pour discuter de l'Europe de demain. À cette occasion, Échos de la rue a décidé de leur poser la question suivante : "l'Europe, vous en pensez quoi ?"

Dans des podcasts de 6 x 5 minutes environ, des chercheurs de l'ULB répondent à leurs réflexions. De nombreuses thématiques y sont ainsi abordées :

  • Le désamour entre les citoyens et les institutions européennes, avec Nathalie Brack, chercheuse au Centre de la vie politique (CEVIPOL).
  • La crise sociale et de l'augmentation des inégalités en Europe, avec Amandine Crespy, chercheuse à l'Institut d'études européennes (IEE) et au Centre d'étude de la vie politique (CEVIPOL).
  • Les compétences de l'Union européenne et les disparités entre pays, avec Ramona Coman, chercheuse à l'Institut d'études européennes (IEE) et au Centre d'étude de la vie politique (CEVIPOL).
  • L'accueil des réfugiés en Europe et le système d'asile actuel avec Julien Jeandesboz, chercheur au Centre de recherche et enseignement en politique internationale (REPI).
  • Le regard, changeant, des citoyens sur l'Europe, avec Nicolas Verschueren, chercheur au Centre de recherche Mondes modernes et contemporains (MMC).

À écouter sur notre page "podcasts".

Mardi l 19-09-2017
Trypanosome: les pouvoirs cachés de la famille APOLs

Le trypanosome est un parasite sanguin dont certaines sous-espèces provoquent la maladie du sommeil chez l'homme. L'homme est naturellement protégé contre le trypanosome brucei brucei, grâce à une protéine sérique appelée apolipoprotéine L1 (APOL1), mais les trypanosomes rhodesiense et gambiense parviennent à échapper à son action.

Dans une publication dans la revue scientifique Nature Microbiology, Etienne Pays et son équipe (Laboratoire de Parasitologie moléculaire, Faculté des Sciences) ont étudié le potentiel des autres protéines de la famille APOL: les trypanosomes n'ayant jamais été au contact de ces protéines intracellulaires, elles pourraient dès lors dévoiler une activité intéressante pour contrer le parasite.

Dans leur étude, les chercheurs montrent que la protéine recombinante rAPOL3 parvient à éliminer de nombreux sous-types de trypanosomes, notamment rhodesiense et gambiense. La protéine rPpAPOL1, une autre protéine de la même famille, partage partiellement ce pouvoir trypanolytique. Les chercheurs ont démontré que cette activité différente est liée à une dépendance distincte au pH.

L'instabilité de la protéine et sa toxicité in vivo ne permettent pas d'envisager l'exploitation thérapeutique d'APOL3. En revanche, un mutant expérimental de rPrAPOL1 est plus prometteur: il présente une activité trypanolytique plus élevée in vitro et est capable d'éradiquer l'infection de T. gambiense chez la souris.

 

Nos dernières publications:

Sägesser Caroline
Vanderpelen-Diagre Cécile
Macsotay Tomas
van der Haven Cornelis
Vanhaesebrouck Karel
Kuhar Roman
Paternotte David
Judkiewicz Michel
Miller Richard
Déloye Yves
Mayer Nonna
De Waele Jean-Michel
Meyer Michel
Furfari Samuele
Gratia Jean-Pierre

Clin d'oeil