Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Lundi l 18-09-2017
Contentieux stratégique : obtenir un changement social par les tribunaux

Voilà maintenant deux ans qu'est lancée l'ARC Contentieux stratégique, à laquelle participent de nombreux centres de recherche de la Faculté de Droit et de Criminologie et un centre de l'UCL. L'objectif : étudier le recours au juge pour trancher des questions essentiellement politiques et provoquer une évolution du droit. "Le principe de contentieux stratégique a été assez théorisé aux Etats-Unis, mais c'est un phénomène assez récent en Europe", explique Annemie Schaus, chercheuse au Centre de droit public et responsable académique du projet.

Un colloque international intitulé "L'austérité en procès : mobilisations judiciaires et politiques d'austérité en Europe" marquera la mi-parcours de cette recherche collective. Annemie Schaus se concentrera sur les recours introduits par des ONG et des requérants individuels contre des réformes législatives adoptées par la Belgique afin de respecter le pacte budgétaire européen. "Aujourd'hui, on constate que les arguments budgétaires sont souvent retenus par la jurisprudence, à tel point qu'on se demande s'ils ne mettent pas en péril nos droits fondamentaux", pointe la chercheuse.

Pour poursuivre la réflexion, Zoé Konstantopoúlou, ex-présidente du Parlement grec, et Philippe Lamberts, député européen écolo, débatteront ce jeudi 21 septembre autour de la question "comment sortir de l'austérité ?"

Lundi l 18-09-2017
Les campagnes "anti-genre" se développent en Europe

Alors que l'ULB lance un master sur les études de genre, force est de constater que les questions liées au genre, à l'homosexualité, aux droits des femmes, etc. continuent à susciter le débat. Récemment publié, le livre "Anti-gender campaigns in Europe" s'interroge sur les fondements et les caractéristiques des mobilisations "anti-genre" partout en Europe.

"Ce livre est le résumé de 2 ans de recherche, visant à comparer ce type de mouvements dans 12 pays européens", explique David Paternotte, co-directeur de l'Unité STRIGES (Maison des Sciences Humaines) et éditeur du livre. "Une des conclusions qui se dégage de ce projet est que le mouvement anti-genre se développe partout en Europe. Le milieu catholique, à l'origine des premières contestations dans les années 90, n'est plus le seul porte-voix: les mouvements populistes de droite se sont également saisis de ces questions".

David Paternotte a également participé à la rédaction d'un chapitre sur la situation belge: "La Belgique fait figure d'exception par rapport à ses voisins européens", explique le chercheur, "car les mobilisations anti-genre sont plus discrètes. La pilarisation de la société et les rapports bien distincts entre église et état peuvent notamment expliquer cette différence".

David Paternotte tente maintenant de prolonger l'étude pour comparer les mobilisations anti-genre européennes à celles d'Amérique latine, des Etats-Unis et d'Afrique, dont les formes sont parfois différentes.

Lundi l 18-09-2017
AmericaS: nouveau centre de recherche sur les Amériques

L'ULB compte un nouveau centre de recherche: AmericaS. Intégré au sein de la Maison des Sciences Humaines, ce centre interdisciplinaire rassemble une trentaine de chercheurs issus des différentes disciplines des sciences humaines autour d'un même sujet d'étude: le continent américain.

S'inscrivant dans la longue tradition des études sur les Amériques menées à l'ULB, AmericaS privilégie une perspective résolument interdisciplinaire. Au moment où certains imaginentériger une barrière infranchissable entre "Amérique du Nord" et "Amérique latine",les travaux de ce nouveau centre seront orientés vers ce qui unit ces différentes composantes du continent américain, partant du principe que celui-ci a toujours été marqué par une forte interpénétration des différentes Amériques.

Au cours des prochaines années, le centre développera principalement ses recherches autour du thème "Les circulations dans, vers et depuis les Amériques". En plus de projets de recherche communs, AmericaS organisera des formations doctorales, séminaires et colloques sur cette thématique

Le centre sera inauguré le 25 septembre. Il accueillera à cette occasion la Professeure Hélène Harter, Vice-Présidente de l'Institut des Amériques de Paris pour une conférence intitulée "L'Institut des Amériques ou comment faire collaborer les Américanistes différemment".

Plus d'informations sur le site web de la MSH.

Samedi l 16-09-2017
Sortons la tête du sable! : Séance de rentrée académique 2017

La Séance solennelle de rentrée académique s'est tenue le vendredi 15 septembre 2017 et à l'instar de l'ensemble de l'année académique, était placée sous la thématique des diversités.

Au programme:

> Discours de Pierre Gurdjian, Président du Conseil d'administration de l'Université libre de Bruxelles

> Discours des membres de l'Assemblée Plénière: Séverine Stragier et Maxime Pétré, représentant le corps scientifique; Simon Lacroix, représentant le personnel administratif, technique, de gestion et spécialisé; Chems Mabrouk et Grégoire Ranson, représentant les étudiant.e.s

> Mme Hadja Lahbib, journaliste, réalisatrice, alumnae ULB et membre du comité scientifique de l'Année des diversités nous a fait l'honneur de sa présence et d'une allocution sur le thème des diversités.

> Discours d'Yvon Englert, Recteur de l'Université libre de Bruxelles

Retrouvez en pièce jointe les interventions de Séverine Stragier et Maxime Pétré, de Simon Lacroix et d'Yvon Englert.

La cérémonie était animée par des musiciens de l'asbl Rana (Refugees are not alone).

Rentrée académique 2017-18. Discours corps scientifique - PATGS - recteur.pdf

Vendredi l 15-09-2017
Aller au-delà de la ségrégation scolaire

Pour la cinquième fois consécutive, la Fondation Roi Baudouin a confié à des chercheurs du GERME (Institut de Sociologie et Faculté de Philosophie et Sciences sociales), le soin d'approfondir l'analyse comparative des résultats de 2015 aux tests PISA en Flandre et en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Dans cette étude, Dirk Jacobs et Julien Danhier montrent notamment que la ségrégation persiste et touche particulièrement les élèves défavorisés ainsi que ceux issus de l'immigration : leurs performances scolaires restent inférieures à celles de leurs condisciples, bien que les écarts aient tendance à se réduire en Fédération Wallonie-Bruxelles. Ceux qui « cumulent » ces deux caractéristiques sont ainsi doublement victimes puisqu'en plus de subir l'effet négatif de leur origine, ils ont tendance à fréquenter une école qui les fera moins progresser.

La Belgique, régulièrement pointée du doigt pour son enseignement très inégalitaire, ne parvient donc pas à combattre ce mal structurel. Pourtant, des solutions existent. D'après les auteurs, il est urgent d'instaurer une qualité équivalente dans toutes les écoles et d'y assurer une plus grande mixité.

Une vidéo, réalisée à l'occasion de la publication de l'étude, revient sur les mécanismes et les conséquences de la ségrégation sur le parcours des élèves ainsi que les moyens à envisager pour y remédier.

 

Nos dernières publications:

Sägesser Caroline
Vanderpelen-Diagre Cécile
Macsotay Tomas
van der Haven Cornelis
Vanhaesebrouck Karel
Kuhar Roman
Paternotte David
Judkiewicz Michel
Miller Richard
Déloye Yves
Mayer Nonna
De Waele Jean-Michel
Meyer Michel
Furfari Samuele
Gratia Jean-Pierre

Clin d'oeil