Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Jeudi l 30-03-2017
Synthétiser des molécules de manière plus simple

La chimie organique permet de fabriquer et d'étudier les molécules du vivant: ses applications sont multiples et concernent la synthèse de médicaments, la fabrication de polymères et de matériaux ou l'agrochimie, par exemple. La synthèse de molécules organiques possédant des propriétés spécifiques est cependant un processus complexe et généralement long: plusieurs étapes sont nécessaires pour, à partir d'un squelette central, ajouter progressivement les éléments structurels responsables des propriétés chimiques désirées.

Professeur au Laboratoire de Chimie organique de la Faculté des Sciences, Gwilherm Evano a conçu un procédé permettant de simplifier certaines synthèses et d'obtenir très aisément des molécules difficilement accessibles auparavant. Le chercheur et deux doctorants ont étudié la fonctionnalisation de molécules aromatiques, une des classes les plus importantes de molécules organiques et à la base d'un très grand nombre de produits d'utilisation quotidienne. Ils ont mis au point un système catalytique permettant d'ajouter divers groupements chimiques sur des molécules de départ simples. Un processus efficace et nettement plus direct que les méthodes classiques existantes, car il permet d'avoir accès à une grande diversité de molécules sans devoir recommencer le procédé de synthèse depuis le début.

Ce procédé, détaillé dans le journal Chemical Science, présente un intérêt majeur pour l'industrie qui pourrait dès lors accéder à des molécules encore peu étudiées et réduire les coûts et le temps de production de ses produits. Menée dans le cadre d'un projet ARC, cette recherche va se poursuivre : les chercheurs tentent désormais d'étendre l'applicabilité du procédé pour le généraliser à d'autres familles de molécules et développer des conditions catalytiques moins gourmandes en énergie.

Jeudi l 30-03-2017
Une brève histoire des collectifs d'artistes

Depuis bientôt quatre ans, Emilie Berger, chercheuse au Centre de recherches Mondes Modernes et Contemporains de la Faculté de Philosophie et Sciences Sociales, réalise une thèse sur l'émergence et les stratégies des peintres belges dans la seconde moitié du XIXe siècle. "Plus particulièrement, je m'intéresse aux membres de la Société libre des Beaux-Arts, des artistes qui se plaçaient en opposition nette au système académique et à l'Etat", précise-t-elle.

Grâce à des articles de presse, des catalogues d'exposition et de la correspondance, la chercheuse retrace ainsi la carrière de pas moins d'une trentaine d'artistes, dont Félicien Rops, et interroge leur posture, qui se veut résolument indépendante, voire révolutionnaire. "Qu'est-ce qui se cache derrière le discours ?", se demande-t-elle. A cette époque, les artistes foisonnent: il faut donc pouvoir se démarquer. "Le XIXe siècle est aussi celui du développement du marché de l'art et de la critique. Le statut de l'artiste change également", ajoute-t-elle.

C'est dans ce cadre qu'Émilie Berger interviendra ce 5 avril à l'ISELP (l'Institut Supérieur pour l'Etude du Langage Plastique), de 18h à 19h30, lors d'une conférence accessible à tous.

Mercredi l 29-03-2017
Recherches sur l'autisme

Le 2 avril aura lieu la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, un trouble neuro-développemental qui est au coeur des recherches de Mikhail Kissine (Centre de recherche en linguistique LaDisco, Faculté de Lettres, Traduction et Communication). Le chercheur et son équipe étudient principalement les déficits du langage observés chez les enfants et adultes avec d'autisme.

Ils se penchent notamment sur l'influence du sommeil sur l'acquisition du langage. Un nouveau projet de recherche, soutenu par la Fondation Delacroix, a ainsi pour but d'étudier l'architecture du sommeil des enfants avec autisme et son influence sur l'acquisition du langage. Le sommeil est en effet connu pour jouer un rôle crucial dans les capacités d'apprentissage: l'hypothèse des chercheurs est qu'une architecture du sommeil différente chez les personnes autistes pourrait jouer un rôle sur l'apprentissage du langage.

L'apparition tardive du langage —ou même son absence—, caractérise souvent l'autisme et pourrait aussi être une conséquence d'une difficulté de traiter et intégrer les stimuli visuels et auditifs; une hypothèse au centre d'un deuxième projet de recherche, commencé récemment.

Enfin, l'équipe s'intéresse aussi à la manière dont les personnes avec autisme interagissent avec autrui: un récent projet de doctorat FRESH vise à déterminer dans quelle mesure des difficultés sociales sont intrinsèques au syndrome autistique ou s'il s'agit plutôt d'une conséquence de l'anxiété liée à cette difficulté. Des mesures d'occulométrie permettront de voir si les mouvements oculaires et les objets visualisés sont associés ou non au stress, mesuré par conductance de la peau.

Mardi l 28-03-2017
Colloque international sur le passé colonial belge

Ce mercredi démarre un colloque international sur le passé colonial belge. Durant deux jours, des chercheurs du monde entier se réuniront sur le Campus de la Plaine pour aborder cette thématique à travers les productions littéraires et artistiques contemporaines. Parmi eux, Véronique Clette-Gabuka, chercheuse au centre de recherche METICES de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales, se concentrera sur la manière dont les relations coloniales dans le champ artistique et culturel d'hier continuent à produire des effets aujourd'hui, et la façon dont les artistes de la diaspora africaine à Bruxelles négocient leur place dans les institutions artistiques.

"Depuis maintenant un peu plus de deux ans, je m'attache à suivre les carrières d'artistes africains d'ici. Malgré unetrès forte dynamique collective et historique qui les amène à innover artistiquement et une professionnalisation du milieu, une majorité reste en manque de reconnaissance et de visibilité, notamment auprès des institutions. Ils sont aussi souvent dans une situation précaire", décrit la chercheuse. Or, ces artistes véhiculent des questions importantes sur des enjeux sociaux et politiques contemporains.

L'objectif de la recherche, financée par Innoviris, est donc de permettre de visibiliser ces artistes pour relayer, entendre et comprendre les écueils et le type de problème qui jalonnent leur trajectoire artistique et qui parfois déterminent leurs rapports aux institutions. "Il s'agit aussi de rééquilibrer les rapports. La discrimination dans le champ artistique persiste et les artistes peinent à exprimer leur potentiel", ajoute la chercheuse, qui s'exprimera le premier jour du colloque.

Mardi l 28-03-2017
Remise des insignes de Docteur honoris causa à Bernard Dan à l'Université de Craiova (Roumanie) et de beaux projets en perspective

Mi-Mars, Bernard Dan, Professeur en Faculté des Sciences psychologiques et de l'Éducation, faculté de médecine et faculté des sciences de la motricité de l'ULB, s'est vu remettre le titre de Docteur Honoris Causa à l'université de Craiova (Roumanie). L'université de Craiova souhaitait, à cette occasion, souligné sa contribution au concept actuel de paralysie cérébrale (infirmité motrice cérébrale) et à sa prise en charge, ainsi qu'à l'éthique dans le domaine de la santé de l'enfant.

Après une visite chaleureuse et une cérémonie en son honneur, une série de contacts ont été tissé dans la perspective d'engager des projets de développement entre les deux universités, principalement sur le plan de la réadaptation neurologique de l'enfant et de l'adulte, ainsi que les neurosciences. Dans les projets évoqués, citons notamment : un projet de recherche sur le traitement de la dystrophie musculaire de Duchenne, un enseignement interdisciplinaire sur le handicap, l'établissement d'un registre national de l'infirmité motrice cérébrale en partenariat avec le registre belge présidé par Bernard Dan, la création d'une académie roumaine des handicaps de l'enfant au sein de la European Academy of Childhood Disability dont le comité scientifique est également présidé par le professeur, ou encore, une étude des stratégies motrices mises en jeu dans l'oinã (le sport national que les Roumains considèrent comme étant à l'origine du baseball) en collaboration avec l'unité de recherche de neurophysiologie et de biomécanique du mouvement de l'ULB.

Profitant de sa visite en Roumanie, le professeur a également eu l'occasion de visiter le centre de génétique humaine, des centres de réadaptation neurologiques pour adultes et pour enfants, et INCESA, l'Institut de Recherche en Sciences Appliquées. Outre le titre de DHC, Bernard Dan s'est vu proposé par le recteur et le sénateur de l'université de Craiova de devenir chercheur associé à INCESA, l'Institut de Recherche en Sciences Appliquées. Une belle réussite et de beaux projets en perspective pour notre professeur et pour notre université !

 

Nos dernières publications:

Luffin Xavier
Adnan Taha
Richter Anne
Kellner Thierry
Mohammed-Reza Djalili
Vileno Anna Maria
Debroux Tatiana
Vanhaelen Yannick
le Maire Judith
Mouhib Leila
Dieux Xavier
Danblon Emmanuelle
Zamora Daniel
Harribey Jean-Marie
Alaluf Mateo
Ackerman Seth

Clin d'oeil