Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

L'ULB réaffirme son soutien à la liberté académique et à tous les enseignants et chercheurs de Turquie

Jeudi l 23-03-2017

Motion du Conseil d'administration de l'Université libre de Bruxelles - séance du lundi 20 mars 2017
Depuis de nombreux mois, l'Université libre de Bruxelles n'a eu de cesse d'apporter son soutien aux enseignants et chercheurs de Turquie confrontés à des pressions et sanctions pour avoir signé la pétition du 10 janvier 2016 en faveur d'une solution pacifique dans le Sud-Est de la Turquie.

Quatre d'entre eux - Muzaffer Kaya, Esra Mungan Gürsoy, Kývanç Ersoy, Meral Camcý - furent emprisonnés en mars-avril 2016 et inculpés pour « propagande terroriste » dans le cadre d'un procès dont la première audience a eu lieu à Istanbul le 22 avril 2016. Ce 30 mars s'ouvre la quatrième audience d'un procès intenté à l'encontre de ces chercheurs. La Professeure Véronique Fontaine, administratrice de l'ULB, sera présente au procès afin de témoigner de la solidarité de l'ULB vis-à-vis du monde académique en Turquie.

À chaque audience du procès, l'ULB a envoyé un représentant. Parallèlement, elle a adopté régulièrement des motions de soutien au monde académique en Turquie.

La situation de ce monde académique, et des libertés en général dans ce pays, s'aggrave de jour en jour. La tentative de putsch de juillet 2016 a donné un coup d'accélérateur à ce qui est maintenant une purge du monde universitaire: 19 universités ont dû fermer, 7 317 académiques ont perdu leur emploi, et les trois quarts des 1128 courageux signataires de la pétition de janvier 2016 sont à présent licenciés de leur université.

L'Université libre de Bruxelles assiste consternée à la destruction méthodique d'un monde universitaire libre et foisonnant, inventif et audacieux, critique et pluriel tel qu'il a pu se développer en Turquie ces dernières décennies. Candan Badem, lui-même signataire de la pétition, renvoyé de son université, et frappé d'interdiction de sortir du territoire turc, parle d'«académicide».

L'Université libre de Bruxelles demande aux autorités belges et européennes de se mobiliser plus résolument en faveur des universitaires turcs et de pourvoir financièrement à la création de chaires d'urgence et de mettre en place un réseau d'universités-refuges en Europe afin d'amplifier la dynamique de solidarité qui commence à se mettre en place, et où l'ULB est pionnière.

Elle invite les autres universités de Belgique à d'ores et déjà créer des chaires d'accueil afin que ces collègues de Turquie puissent déployer leurs talents, vivre dans la dignité intellectuelle et morale, continuer à enrichir les échanges scientifiques internationaux et incarner hors les murs la vivacité du monde académique turc.

Mercredi l 29-03-2017
Recherches sur l'autisme

Le 2 avril aura lieu la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, un trouble neuro-développemental qui est au coeur des recherches de Mikhail Kissine (Centre de recherche en linguistique LaDisco, Faculté de Lettres, Traduction et Communication). Le chercheur et son équipe étudient principalement les déficits du langage observés chez les enfants et adultes avec d'autisme.

Ils se penchent notamment sur l'influence du sommeil sur l'acquisition du langage. Un nouveau projet de recherche, soutenu par la Fondation Delacroix, a ainsi pour but d'étudier l'architecture du sommeil des enfants avec autisme et son influence sur l'acquisition du langage. Le sommeil est en effet connu pour jouer un rôle crucial dans les capacités d'apprentissage: l'hypothèse des chercheurs est qu'une architecture du sommeil différente chez les personnes autistes pourrait jouer un rôle sur l'apprentissage du langage.

L'apparition tardive du langage —ou même son absence—, caractérise souvent l'autisme et pourrait aussi être une conséquence d'une difficulté de traiter et intégrer les stimuli visuels et auditifs; une hypothèse au centre d'un deuxième projet de recherche, commencé récemment.

Enfin, l'équipe s'intéresse aussi à la manière dont les personnes avec autisme interagissent avec autrui: un récent projet de doctorat FRESH vise à déterminer dans quelle mesure des difficultés sociales sont intrinsèques au syndrome autistique ou s'il s'agit plutôt d'une conséquence de l'anxiété liée à cette difficulté. Des mesures d'occulométrie permettront de voir si les mouvements oculaires et les objets visualisés sont associés ou non au stress, mesuré par conductance de la peau.

Mercredi l 29-03-2017
Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme : 2 avril 2017 - Opération chaussettes bleues

Ce 2 avril 2017, journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, des enseignants, des chercheurs et des étudiants de l'ULB participeront à l'Opération Chaussettes Bleues, de 11h à 19h, au Bois de la Cambre (Carrefour des Attelages), qui est organisée par l'association Autisme en Action.

Cette journée prendra la forme de rencontres et de stands d'information, de conférences par des spécialistes et de témoignages de personnes atteintes d'autisme et de leurs proches. À cette occasion, le professeur Mikhail Kissine, directeur du groupe de recherche ACTE, consacré au langage et la cognition dans l'autisme à l'ULB, donnera une conférence consacrée à l'état d'avancement de la recherche en matière d'autisme.

Cette journée sera aussi placée sous le signe de l'amusement et de la découverte. Des jeux en plein air, un atelier de grimage, une initiation au yoga pour les enfants, une tombola... sont prévus. Le public pourra également accrocher des chaussettes de couleur bleue (le bleu étant la couleur de l'autisme) pour symboliser la présence des personnes avec autisme dans la société.

Afin de marquer ce soutien de l'ULB à la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme (Autism Day) et à la recherche sur l'autisme, la façade du bâtiment S du campus du Solbosch sera illuminée de bleu pendant les nuits du 1er au 3 avril.

Mardi l 28-03-2017
Mission "PIPERS": départ pour l'Antarctique

Nos glaciologues préparent actuellement leurs bagages pour une nouvelle mission en Antarctique. 4 chercheurs du Laboratoire de Glaciologie (Faculté des Sciences), un collègue de l'ULg et une doctorante en cotutelle ULB-ULg embarqueront en avril prochain à bord d'un brise-glace américain pour une mission de presque 3 mois.

Depuis juin 2016, les chercheurs ont planifié et préparé leurs expériences scientifiques, emballé et expédié tout le matériel nécessaire par conteneur à destination de la Nouvelle-Zélande. Le 3 avril, les chercheurs décolleront de Zaventem à destination de Christchurch. De là, le brise-glace se rendra dans les zones où se forme la glace de mer, aux large des côtes de l'Antarctique. Le but de la mission PIPERS est notamment d'étudier et de comprendre comment les gaz à effet de serre (méthane, CO2, oxyde nitreux,...) sont formés et stockés dans cette glace afin de mieux appréhender l'impact de la fonte de la banquise sur l'évolution de notre climat.

Les missions se déroulant durant l'hiver austral sont rares: les chercheurs travailleront de nuit la majeure partie du temps, dans un froid mordant et sous des vents prononcés.

Suivez leurs aventures, les préparatifs, les expériences et la vie à bord sur le blog de Célia Sapart, chercheuse au laboratoire de Glaciologie, et découvrez quelques volets des préparatifs en vidéo sur ULBTv.

Mardi l 28-03-2017
Colloque international sur le passé colonial belge

Ce mercredi démarre un colloque international sur le passé colonial belge. Durant deux jours, des chercheurs du monde entier se réuniront sur le Campus de la Plaine pour aborder cette thématique à travers les productions littéraires et artistiques contemporaines. Parmi eux, Véronique Clette-Gabuka, chercheuse au centre de recherche METICES de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales, se concentrera sur la manière dont les relations coloniales dans le champ artistique et culturel d'hier continuent à produire des effets aujourd'hui, et la façon dont les artistes de la diaspora africaine à Bruxelles négocient leur place dans les institutions artistiques.

"Depuis maintenant un peu plus de deux ans, je m'attache à suivre les carrières d'artistes africains d'ici. Malgré unetrès forte dynamique collective et historique qui les amène à innover artistiquement et une professionnalisation du milieu, une majorité reste en manque de reconnaissance et de visibilité, notamment auprès des institutions. Ils sont aussi souvent dans une situation précaire", décrit la chercheuse. Or, ces artistes véhiculent des questions importantes sur des enjeux sociaux et politiques contemporains.

L'objectif de la recherche, financée par Innoviris, est donc de permettre de visibiliser ces artistes pour relayer, entendre et comprendre les écueils et le type de problème qui jalonnent leur trajectoire artistique et qui parfois déterminent leurs rapports aux institutions. "Il s'agit aussi de rééquilibrer les rapports. La discrimination dans le champ artistique persiste et les artistes peinent à exprimer leur potentiel", ajoute la chercheuse, qui s'exprimera le premier jour du colloque.

Mardi l 28-03-2017
Remise des insignes de Docteur honoris causa à Bernard Dan à l'Université de Craiova (Roumanie) et de beaux projets en perspective

Mi-Mars, Bernard Dan, Professeur en Faculté des Sciences psychologiques et de l'Éducation, faculté de médecine et faculté des sciences de la motricité de l'ULB, s'est vu remettre le titre de Docteur Honoris Causa à l'université de Craiova (Roumanie). L'université de Craiova souhaitait, à cette occasion, souligné sa contribution au concept actuel de paralysie cérébrale (infirmité motrice cérébrale) et à sa prise en charge, ainsi qu'à l'éthique dans le domaine de la santé de l'enfant.

Après une visite chaleureuse et une cérémonie en son honneur, une série de contacts ont été tissé dans la perspective d'engager des projets de développement entre les deux universités, principalement sur le plan de la réadaptation neurologique de l'enfant et de l'adulte, ainsi que les neurosciences. Dans les projets évoqués, citons notamment : un projet de recherche sur le traitement de la dystrophie musculaire de Duchenne, un enseignement interdisciplinaire sur le handicap, l'établissement d'un registre national de l'infirmité motrice cérébrale en partenariat avec le registre belge présidé par Bernard Dan, la création d'une académie roumaine des handicaps de l'enfant au sein de la European Academy of Childhood Disability dont le comité scientifique est également présidé par le professeur, ou encore, une étude des stratégies motrices mises en jeu dans l'oinã (le sport national que les Roumains considèrent comme étant à l'origine du baseball) en collaboration avec l'unité de recherche de neurophysiologie et de biomécanique du mouvement de l'ULB.

Profitant de sa visite en Roumanie, le professeur a également eu l'occasion de visiter le centre de génétique humaine, des centres de réadaptation neurologiques pour adultes et pour enfants, et INCESA, l'Institut de Recherche en Sciences Appliquées. Outre le titre de DHC, Bernard Dan s'est vu proposé par le recteur et le sénateur de l'université de Craiova de devenir chercheur associé à INCESA, l'Institut de Recherche en Sciences Appliquées. Une belle réussite et de beaux projets en perspective pour notre professeur et pour notre université !

 

Nos dernières publications:

Kellner Thierry
Mohammed-Reza Djalili
Vileno Anna Maria
Debroux Tatiana
Vanhaelen Yannick
le Maire Judith
Mouhib Leila
Dieux Xavier
Danblon Emmanuelle
Zamora Daniel
Harribey Jean-Marie
Alaluf Mateo
Ackerman Seth
Berenboom Alain
Meyer Michel

Clin d'oeil