Les archives
 
Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Lundi l 26-06-2017
Une semaine pour être "prêt(e) à l'emploi"!

Vous finissez vos études à l'ULB ou vous êtes déjà diplômé(e) de l'ULB ? Vous êtes (ou vous serez bientôt) en recherche d'emploi ? Peut-être souhaitez-vous de bons conseils pour gagner en efficacité lorsque vous élaborerez votre (stratégie d') insertion professionnelle ?

Sachez qu'InfOR-emploi vous proposera au début du mois de juillet 5 modules « à la carte » destinés à vous sensibiliser aux principales bonnes pratiques en matière de recherche d'emploi. Ces séances auront lieu durant la 1e semaine de juillet, sur le temps de midi.

N'attendez pas la fin des examens pour vous en préoccuper et notez déjà ces dates dans votre agenda :

  • lundi 3 juillet 2017 - Pour un démarrage efficace dans la vie active

  • mardi 4 juillet 2017 - Comment faire mouche avec son CV et ses lettres de motivation

  • mercredi 5 juillet 2017 - Entretien d'embauche, connaissance des langues et emploi

  • jeudi 6 juillet 2017 - Les premiers réflexes à avoir en arrivant sur le marché du travail

  • vendredi 7 juillet 2017 - Créer son entreprise pour vivre sa passion

Intéressé.e ? Renseignements et inscription (obligatoire) sur le site d'InfOR-emploi

Mercredi l 21-06-2017
HERA Awards 2017 : 4 étudiant.e.s de l'ULB mis.e.s à l'honneur

Ce mardi 25 avril, 16 jeunes diplômés, provenant d'une Université ou Haute Ecole francophone de Belgique, ont été nominés ou se sont vus décerner le titre de lauréat lors des Higher Education & Research Awards for Future Generations 2017. Ces prix ont été remis par sept jurys indépendants composés de membres issus des mondes de l'entreprise, associatif, académique et du secteur public. Ces jurys ont récompensé des travaux de fin d'études (mémoire ou thèse) d'étudiants qui intègrent une approche transversale propre au développement soutenable. La Fondation pour les Générations Futures (FGF), initiatrice des HERA Awards, entend également récompenser à travers ses prix l'ensemble de la communauté académique.

Quatre étudiants de l'ULB mis à l'honneur :

  • Le jury de la catégorie Sustainable Health a remis l'award à Brooke Aksnes (Ecole de santé publique), pour son travail intitulé: «Community Perspectives: Qualitative Analysis of Factorings Impacting Community-Directed Treatment with Ivermectin (CDTI) Success in Rural South-West Cameroon.», encadré par Isabelle Godin.
  • Le jury pour la catégorie Finance a décerné le prix de lauréate à Fanny Larjathe (Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire) pour son travail intitulé "Le mouvement de désinvestissement des énergies fossiles. Fondements, cadrage et résonance.", encadré par Edwin Zaccaï.
  • Philippine de Radiguès (Solvay) a été nominée pour le prix de Sustainable Food pour son mémoire intitulé « Replicability of the circular economy », encadré par Marek Hudon.
  • Lionel Delchambre (Ecole Polytechnique de Bruxelles) a été nominé pour le prix Sustainable Architecture pour son mémoire intitulé « Développement d'un ensemble d'indicateurs pour mesurer la durabilité des villes. Identification et mise à l'épreuve d'une méthodologie », encadré par Alassane Ballé et Walter Hecq.

Félicitations à tous!

> Notez que l'appel à candidatures est par ailleurs ouvert pour l'édition 2018.
Plus d'informations sur l'édition 2017 et l'appel à candidatures 2018.

Mardi l 20-06-2017
BXL TOUR : une course cycliste de 50 km dans les rues de la capitale

Un tout nouvel événement de la Ville de Bruxelles verra le jour le dimanche 25 juin : BXL TOUR, une course cycliste de 50 km dans les rues de la capitale. Inscrivez-vous dès aujourd'hui !

La Ville de Bruxelles relève un nouveau défi de taille en organisant BXL TOUR. Ouverte à tous, cet évènement sera la première course cycliste dans la capitale. L'ULB souhaitait s'associer à l'événement et, en tant que partenaire, mettra ses infrastructures à disposition de la course. Celle-ci passera par plusieurs lieux incontournables de la ville tel que le Bois de la Cambre pour le départ et l'arrivée, le Cinquantenaire, l'Atomium, le stade Roi Baudouin et les superbes avenues Louise et de Tervuren.

Montées, virages, vitesse... Rien ne sera épargné aux coureurs qui seront encadrés par un dispositif efficace. Et après l'effort, le réconfort ! Sous le signe de la convivialité, le Carrefour des Attelages sera transformé en « Velocity». En plein coeur du Bois de la Cambre, ce sera un lieu de découvertes et de partage où, entre 14h et 21h, une foule d'activités seront organisées pour petits et grands : des courses alternatives, des initiations, des démonstrations, des animations participatives... le tout en musique et en présence des stands de nourriture et boissons pour répondre aux envies de tous. Des associations actives dans le domaine du vélo seront également présentes pour informer et divertir les passionnés de deux-roues. Encadrés par ces dernières, les familles et les moins sportifs pourront également se balader à vélo dans le Bois de la Cambre et dans la Forêt de Soignes. Il y en aura pour tous les goûts !

TOUS À VOS VÉLOS !

Plus d'informations et inscriptions pour le BXL TOUR

Lundi l 19-06-2017
Rhétos Summer Day

Tu termines tes études secondaires ? Tu as besoin de changer d'air après avoir passé tes examens ? Tu veux découvrir un campus universitaire et passer une journée avec des étudiant.e.s pour leur poser toutes tes questions ?

Rejoins-nous au Rhétos Summer Day !

Ce lundi 26 juin de 12h à 16h, l'Université libre de Bruxelles et ses étudiant.e.s t'invitent, toi et tes ami.e.s, à profiter d'une journée sur le campus du Solbosch, à Bruxelles, après les examens.
Le temps d'un après-midi, partage un moment fun avec tes ami.e.s et rencontre nos étudiant.e.s.

Tu auras l'occasion de leur poser des questions sur leur vie à l'université, leur choix d'étude, leurs activités en dehors des cours, ...
Tu pourras aussi participer, gratuitement, à de nombreuses activités : barbecue géant, animations culturelles et sportives, visites du campus du Solbosch, concerts, et bien d'autres.

Pour t'inscrire, rendez-vous sur notre site : www.summerday.ulb.be

Vendredi l 16-06-2017
F. Laanan en visite au Brussels Medical Device Center

Le Brussels Medical Device Center (BMDC) a reçu la visite de Fadila Laanan, Secrétaire d'Etat en charge de la Recherche scientifique à la Région de Bruxelles-Capitale, ce lundi 12 juin. Elle a visité les lieux de prototypage et tests et a assisté à des démonstrations de dispositifs médicaux développés par les équipes du BMDC. Elle a également eu l'occasion d'assister à une intervention d'endoscopie chirurgicale à l'Hôpital Erasme.

Fruit de 10 ans de collaboration entre les ingénieurs et les médecins de l'ULB, le BMDC se veut une plate-forme d'échange, permettant aux médecins et aux ingénieurs de développer ensemble leurs idées pour améliorer la vie des patients. Il a pour mission principale le développement de dispositifs médicaux innovants, depuis l'idée jusqu'à la commercialisation en passant par toutes les étapes essentielles de conception, de fabrication et d'accès au marché. L'ASBL fournit notamment un support pour le développement de prototypes, de l'analyse de marché ou des essais cliniques nécessaires pour une application chez l'homme.

Basé à proximité de l'Hôpital Erasme, le BMDC espère pouvoir apporter son expertise dans le développement de medical devices à tout le réseau hospitalier bruxellois. Association sans but lucratif, BMDC réinvestit l'ensemble des bénéfices dans le développement du centre et dans des projets délaissés par les sociétés commerciales par manque de marché. Ceci permettra au BMDC de participer au soulagement de maladies orphelines restées sans solution ou traitement efficace.

Jeudi l 15-06-2017
Patrick Hendrick dans "Les Éclaireurs" ce samedi

Ce samedi entre 15 et 16h, Patrick Hendrick (ATM, École Polytechnique de Bruxelles) participera à l'émission "Les Éclaireurs", l'émission radio de "La Première" consacrée à la recherche et aux chercheurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles. La journaliste Fabienne Vande Meerssche y donne la parole aux chercheurs qui expliquent leurs recherches, leurs découvertes, leurs motivations.

Patrick Hendrick expliquera ses différents travaux concernant les énergies et les nouvelles formes d'énergie. Un exemple parmi d'autres : la voiture à hydrogène (voir le reportage "Images de Sciences").

D'autres chercheurs de l'ULB ont déjà participé à l'émission précédemment. Vous pouvez réécouter les précédentes émissions ici et découvrir les contenus multimédias ici.

Jeudi l 15-06-2017
Exposition photo : « Interzones » de Yannick Vandermolen

Jusqu'au 24 juin, au PointCulture ULB Ixelles, venez découvrir l'exposition de photographies de Yannick Vandermolen sur la pratique de l'URBEX, urban explorations.

Le travail photographique de Yannick Vandermolen porte sur les lieux abandonnés. Loin d'être documentaire, même si l'on ne peut totalement lui dénier cet aspect, c'est avant tout un travail sur l'esthétique et sur l'atmosphère que dégagent ces endroits. Chacun de ces lieux est particulier et a son lot d'histoires à raconter. Il faut savoir s'arrêter et écouter. Chaque petit objet laissé derrière se charge d'une signification et d'une poésie quasi mystique. L'échange est souvent intense, le lieu prenant autant qu'il donne. C'est là le prix à payer.

Tel le Stalker de Tarkovski, il guide le spectateur dans une zone qui n'appartient plus tout à fait au réel, mais qui n'est pas non plus imaginaire. Une barrière est franchie, un tabou est brisé et le spectateur, en se laissant porter par le lieu, plonge au plus profond de lui-même, de ses émotions et de son histoire. Toutes les frontières, celles entre le rêve et la réalité, le mental et le physique, le temps et l'espace, tendent ainsi à se brouiller. Les couleurs fascinent, les textures hypnotisent, ne laissant nul indifférent face au temps qui passe, ronge et épuise. Les images opèrent comme un catalyseur sur le spectateur et l'invitent à se laisser transporter par la beauté étrange et fascinante des ces lieux tout en laissant la place à de nombreuses réflexions sans que jamais une réponse ne soit imposée. C'est une expérience intimiste où un dialogue particulier finit par s'établir entre l'œuvre et le spectateur.

> Infos pratiques
Du 02 mai au 24 juin (du mardi au samedi) au PointCulture ULB Ixelles (Bâtiment U - Av. P. Héger, 1050 Bruxelles)
Entrée libre

Jeudi l 15-06-2017
Stage de forge à l'Écomusée du Viroin

Cet été, l'Écomusée du Viroin accueille entre ses murs l'ASBL Feu et Fer. Du 18 juillet au 22 juillet, venez découvrir l'art subtil du travail du métal !

Quatre ateliers spécifiques (forge, coulée de bronze, orfèvrerie d'argent, assemblage de métaux) sont proposés durant cinq jours de stage haut en couleur. Que vous soyez débutant ou confirmé, les formateurs de l'ASBL Feu et Fer! s'adaptent à vous afin de partager leur savoir-faire en toute simplicité. Le stage se déroulera sur l'ensemble du site de la ferme-château de Treignes, classée patrimoine de Wallonie. Dépaysement et bonne humeur garantis ! Au terme de la formation, vous repartirez avec un objet forgé par vos soins.

Réservation et plus d'informations sur le site de l'Ecomusée

Mercredi l 14-06-2017
Allocation universelle: propriété sociale et réciprocité

Doctorant au Centre de Théorie Politique (Faculté de Philosophie et Sciences Sociales), Marc-Antoine Sabaté étude la question de l'allocation universelle et, plus particulièrement, les objections à cette idée dans la littérature scientifique francophone et anglophone.

Dans le cadre du colloque international "Why private property?" ces 20 et 21 juin, Marc-Antoine Sabaté présentera une relecture des justifications de l'allocation universelle à travers le concept de propriété sociale. "Outre les considérations financières, une des objections principales, liée à la question du maintien des droits sociaux, est la notion de réciprocité", explique le chercheur: "Le fait que, pour mériter cette allocation, les personnes auraient l'obligation de participer, principalement en travaillant, à la vie de la collectivité". Cependant, nuance-t-il, cette objection peut être adressée de deux manières: "Avant d'exiger une réciprocité des droits et des devoirs, il faudrait tout d'abord s'assurer que chacun ait accès aux ressources nécessaires pour être autonome et donc être capable de participer librement. Par ailleurs, on peut aussi se dire que tout le monde participe plus ou moins, même sans travailler, à une forme de coopération sociale qui mériterait une allocation".

Face à la la propriété privée fondée sur le travail, on pourrait donc défendre l'idée d'une propriété sociale: "Dans ce cas, l'allocation universelle peut être considérée comme une manière, parmi d'autres, de garantir le droit à un accès équitable à ces ressources collectives, matérielles et immatérielles, nécessaire pour que chacun puisse s'intégrer de manière autonome et non-aliénée à la société".

Mardi l 13-06-2017
La littératie, condition sine qua non de la démocratie

Dans un article publié récemment dans le journal Language, Cognition and Neuroscience, José Morais, Professeur Emérite affilié au Centre de Recherche Cognition et Neurosciences (CRCN), montre comment l'avènement de la littératie - l'aptitude à comprendre et à utiliser l'information écrite - a transformé le système mental et le cerveau des êtres humains qui la maîtrisent.

Trois niveaux de littératie sont envisagés: la littératie productive, argumentative et enfin créative. José Morais a notamment décortiqué des données récentes, publiées par l'UNESCO et l'OCDE, pour montrer qu'un niveau de littératie suffisant pour participer de manière informée et argumentée au débat public et aux décisions n'est pas à la portée d'un tiers de la population des pays développés.

L'auteur établit une relation réciproque entre littératie et démocratie: les faiblesses (ou les avancées) de l'une affaiblissent (ou font avancer) l'autre. Il distingue dans ce contexte les notions de démocratie et de pseudo-démocratie. Il soutient que les élites au pouvoir profitent sciemment des inégalités de littératie. Il appelle la société à garantir pour toutes et tous un réel accès à la littératie, en tant que capacité de lire et écrire mais aussi d'exercice libre et critique de la pensée.

Mardi l 13-06-2017
La BD "Silencieuse(s)" pour ouvrir la parole sur le harcèlement de rue

Les PUB - Presses Universitaires de Bruxelles, les éditions Perspectivesart9 ainsi que la Librairie Flagey et Entre Les Lignes s'associent pour un événement hors du commun autour de la bande-dessinée "Silencieuses" écrite par Salomé Joly et illustrée par Sibylline Meynet.

Le jeudi 22 juin, rendez-vous à 18h30 au restaurant L'architecte situé sur la place Flagey (n°19) où vous pourrez participer à une conversation animée par la journaliste Florence Hainaut. Les auteures de la bande-dessinée seront également présentes, ainsi que Sylvie Lausberg, directrice de la stratégie du Centre d'Action laïque et vice-présidente du Conseil des femmes de la communauté française.

A l'origine du projet, Salomé Joly est une jeune étudiante genevoise. Son travail de maturité est l'écriture d'un carnet intime décrivant des scènes de tous les jours de harcèlement de rue. Toutes ces histoires sont des témoignages qu'elle a recueillis auprès de nombreuses femmes.
Sibylline Meynet, jeune illustratrice et dessinatrice, née en Haute-Savoie, a repris ce travail et l'a adapté en 9 récits dont les teintes gris rose viennent adoucir la violence du propos.

Informations pratiques et détails de l'évènement :
22 juin à 18h30
L'architecte [19, place Eugène Flagey]
Entrée libre sans réservation
Possibilité de dîner au restaurant à 20h30 (réservation obligatoire)

Mardi l 13-06-2017
Le pourquoi des réformes institutionnelles

Post-doctorante au CEVIPOL (Faculté de Philosophie et Sciences Sociales), Camille Bedock étudie les réformes institutionnelles en démocratie, et particulièrement ce que pensent les citoyens de ces réformes. Un sujet qui est le prolongement de sa thèse de doctorat, effectuée en Italie: la chercheuse s'est intéressée aux raisons qui poussent des démocraties consolidées à effectuer des réformes institutionnelles.

Son étude, résumée aujourd'hui dans un ouvrage, comparait l'Europe de l'Ouest et en particulier la France, l'Italie et l'Irlande. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les réformes de la démocratie ne sont pas toujours issues d'une période de crise: "Une des conclusions de mon étude, explique Camille Bedock, est que ces réformes viennent souvent en réponse aux aléas d'une élection, face à une déception des électeurs par rapport au système politique". La chercheuse observe aussi que certaines réformes sont très consensuelles au sein du milieu politique: "On est alors dans une logique de réforme plus intéressée: la question de qui s'octroiera la réforme aux yeux des citoyens devient un enjeu". Enfin, l'experte note que les contraintes ou le nombre d'acteurs impliqués ne freine pas la mise en place des réformes: "Les négociations sont plus longues et complexes, mais le système évolue quand même".

Des conclusions qui trouvent un écho pour d'autres démocraties comme la Belgique.

Mardi l 13-06-2017
Why Private Property? Politics of Property and its Alternatives

La propriété privée compte parmi les quelques axiomes sur lesquels reposent les démocraties libérales contemporaines. Elle semble tellement évidente qu'elle est rarement questionnée dans le débat public actuel.

Pourtant cette évidence apparente est mise en cause par l'histoire contestée des justifications de la propriété privée, ainsi que par les débats contemporains sur la justice distributive et la résurgence des régimes d'appropriation alternatifs promus par des individus engagés en lien avec le mouvement des communs ou de ce qu'il est convenu d'appeler l'économie collaborative.

Faisant intervenir trois conférenciers majeurs (Jean-Fabien Spitz, Hillel Steiner et Karl Widerquist) et quinze intervenants internationaux, cette conférence nourrit l'ambition de soulever les nombreuses questions qui structurent les débats actuels concernant le droit de propriété.

> Informations pratiques :
20-21 juin (Conference internationale donnée en anglais)
Université libre de Bruxelles, Institut d'études européennes, Avenue Franklin Roosevelt 39, 1000 Bruxelles - Salle Geremek
La participation à la conférence est gratuite mais l'inscription est obligatoire.
Plus d'infos sur le site Why Private Property

program - Why Private Property 2017.pdf

Lundi l 12-06-2017
École d'été de l'agriculture urbaine et alimentation durable

Suite au succès retentissant de la première version, une seconde édition de l'École d'été de l'agriculture urbaine et l'alimentation durablese tiendra du jeudi 13 au samedi 15 juillet, sur le campus de La Plaine, à l'ULB.
Trois journées autour d'une question fédératrice: "d'où vient ce qui se trouve dans mon assiette ?".

Destinée à un public varié (académiques et étudiants belges et internationaux, professionnels, institutions publiques, associations, citoyens, etc.), cette école d'été s'articule autour d'un apprentissage à la fois théorique et pratique. L'objectif est tant d'informer et de sensibiliser aux enjeux bruxellois et mondiaux, que de partager et d'enrichir les savoirs(-faire) des acteurs (non-)scientifiques via un réseautage, que de venir en soutien et de stimuler la réflexion autour de l'agriculture urbaine et l'alimentation durable.

Au programme: des rencontres avec des professionnels et des amateurs, des conférences animées par des intervenants hors-pair ainsi que des débats, des ateliers pratiques et des visites de terrain auprès d'acteurs clés du secteur.

Initiée par le Laboratoire d'écologie du paysage et systèmes de production végétale de l'ULB, l'École d'été de l'agriculture urbaine et alimentation durable à Bruxelles est portée par un consortium de citoyens et d'associations et soutenue par l'Action Co-create pour des systèmes d'alimentation durable d'Innoviris et l'Institut bruxellois pour la recherche et l'innovation.

Inscrivez-vous dès aujourd'hui, les places sont limitées !
> Plus d'informations sur l'École d'été de l'agriculture urbaine et alimentation durable

Lundi l 12-06-2017
Leucémie: les cellules communiquent avec leur environnement

Des "paquets postaux" permettent aux cellules de Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) de communiquer avec les cellules de leur microenvironnement. C'est le résumé d'une étude publiée dans le journal Haematologica par des chercheurs de l'ULB.

Le Laboratoire de thérapie cellulaire clinique de l'Institut Bordet (Dr Laurence Lagneaux, ULB-Cancer Research Center - U-CRC), en étroite collaboration avec le Département d'hématologie du Pr Dominique Bron, se focalise depuis de nombreuses années sur les mécanismes de communication entre les cellules leucémiques et leur microenvironnement. Celui-ci constitue pour elles une "niche protectrice" qui leur permet d'échapper aux traitements.

Dans cette nouvelle étude, les Dr. Emerence Crompot et Basile Stamatopoulos viennent de démontrer que les cellules du microenvironnement communiquent avec les cellules leucémiques par l'intermédiaire de vésicules extracellulaires, des petits "morceaux" de cellules emportant avec eux des "informations" (ARN, ADN, protéine) pour aller ensuite fusionner avec les cellules leucémiques et leur délivrer leur contenu. Ces particules plus petites qu'un millième de millimètre (<1 micron) représentent littéralement des "paquets postaux" que ces cellules utilisent pour communiquer.

Les chercheurs ont ainsi démontré que les vésicules extracellulaires provenant des cellules mésenchymateuses composant le microenvironnement médullaire protègent les cellules leucémiques de la mort cellulaire (apoptose). Elles augmentent aussi leur capacité migratoire, leur chimio résistance et modifient leur expression génique.

Lundi l 12-06-2017
Cancer du sein: identifier les patientes sensibles

Principal cancer de la femme, le cancer du sein est le plus souvent traité par hormonothérapie. Un nouveau traitement a été approuvé pour traiter les patientes dont le cancer évolue malgré l'hormonothérapie. Une étude menée par Pierre Roger & Eric Raspé (IRIBHM – Faculté de Médecine – et U-CRC), en collaboration avec l'Institut Bordet (C. Sotiriou et D. Larsimont) et le CMMI (Faculté des Sciences), vient de mettre en évidence un des facteurs qui détermine la sensibilité à ce nouveau traitement.

L'étude, publiée dans EMBO Molecular Medicine, se focalise sur un médicament, le palbociclib (Ibrance), agissant sur le cycle cellulaire, le processus à la base de la multiplication des cellules. Il inhibe la CDK4, une enzyme clé qui contrôle le déclenchement du cycle cellulaire, et stoppe ainsi la croissance dérégulée des cellules. Grâce à l'analyse d'échantillons de tumeurs de patientes et de lignées de cellules cancéreuses, les auteurs ont identifié une modification de la CDK4 (sa phosphorylation activatrice sur T172) comme étant le biomarqueur le plus pertinent de prédiction de réponse au palbociclib.

Les outils diagnostiques développés sur base de ce biomarqueur permettront d'identifier les patientes sensibles au traitement et d'étendre son indication à d'autres types de cancer du sein. L'équipe cherche à appliquer la même démarche à d'autres cancers n'ayant pas de traitement efficace actuellement.

Lundi l 12-06-2017
Imaginez un monde sans A, O et B

L'ULB soutient activement la Croix-Rouge dans sa campagne Missing Type visant à sensibiliser chacun d'entre nous à l'importance du don de sang.

Dans notre monde, certaines lettres sont plus importantes que d'autres...Comme celles des groupes sanguins ! IMAGINEZ un monde SANS A O et B, que deviendrait la vie des patients et des blessés en attente d'une transfusion ? Chaque jour, des hommes, des femmes et des enfants ont besoin de sang pour survivre après un accident ou une opération. Seul 3% des belges donnent leur sang, alors que 70% en auront un jour besoin !

Pensez-y : votre groupe sanguin peut sauver des vies ! Donnez votre sang !

> Plus d'informations sur la campagne Missing Type : www.donneurdesang.be/missingtype
> Trouver une collecte : http://www.donneurdesang.be/

Vendredi l 09-06-2017
Les nostalgies écologiques

Ce mercredi 14 et jeudi 15 juin, le Laboratoire d'Anthropologie des Mondes Contemporains (LAMC) se penchera sur les nostalgies écologiques. "Quand on s'approche d'un organisme de l'environnement, celui-ci peut éveiller des réactions esthétiques ou affectives, comme la nostalgie, qui renvoie à un ordre passé en perdition", explique Olivia Angé, chercheuse au LAMC et co-organisatrice de l'événement avec David Berliner. Cette nostalgie, à la croisée de la mémoire et de l'histoire, du biologique et du social, et du cognitif et du sensitif, peut s'exprimer dans des domaines aussi variés que le marketing, l'artisanat, l'art, le patrimoine, la politique, l'agriculture, mais aussi l'écologie.

Les intervenants, issus du monde entier, aborderont ainsi les instabilités dans les relations d'interdépendance entre les êtres humains et les autres espèces dans l'environnement. Lors de l'événement, Olivia Angé présentera ses travaux sur la place des pommes de terre dans les communautés des régions montagneuses de Cuzco, au Pérou. Là-bas, elles sont en effet considérées comme des êtres pourvus d'émotions et d'intentions. Pour que les récoltes soient bonnes, les habitants doivent donc satisfaire et respecter leurs tubercules, une pratique remise en cause par les jeunes générations et par les changements climatiques, faisant craindre à certains la perte d'un patrimoine culturel majeur.

Informations et programme sur le site du LAMC.

Vendredi l 09-06-2017
Les réseaux hospitaliers: panacée ou placebo ?

La réforme du paysage hospitalier défendue par la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique vise à encourager les établissements de soins et leurs structures d'aval à se fédérer en Belgique autour d'un nombre limité de réseaux hospitaliers, desservant chacun quelque 500.000 habitants. Ces regroupements devraient surgir à l'abri de tout dirigisme des Autorités fédérale et régionales: les réseaux reposeront d'abord sur la bonne volonté, le sens de l'intérêt général, le civisme et l'imagination des acteurs. Il s'agira donc d'adopter "spontanément" des formes institutionnelles créatives, dans un cadre délibérément flexible. L'intention, dans l'air du temps, est louable sur le fond, et conforme à la plus célèbre de nos devises:"Eendracht maakt macht". Le financement des équipements lourds et coûteux sera octroyé à chaque réseau plutôt qu'aux hôpitaux isolés. Les soins seront hiérarchisés en établissements de base, en centres de référence et en centres universitaires, sans privilégier nécessairement la logique territoriale pour nouer leurs liens.

Le secteur hospitalier est donc invité à innover dans ce sens, mais en anesthésiant au passage les rares esprits chagrins qui pourraient ne pas y trouver leur compte: par exemple les patients qui verraient s'éloigner les services de proximité, les administrateurs qui y perdraient leur mandat, les autorités locales qui y perdraient le contrôle des établissements, les cadres exécutifs qui y perdraient leur emploi, et les médecins hospitaliers qui y perdraient une part de leur indépendance professionnelle et leur droit à la "polygamie" institutionnelle. À la tête de ces réseaux, pour vaincre ces quelques réticences, il faudra désigner des virtuoses de la persuasion et des négociateurs chevronnés.

Pour sortir du seul cadre étriqué des économies à réaliser dans le secteur hospitalier, cette réforme devra s'adjoindre, à côté de la volonté politique, au moins trois autres moteurs puissants:
des incitants (pour concentrer entre autres les pathologies rares et/ou complexes);
des contraintes normatives (comme c'est déjà le cas en génétique, pour les accouchements, la néonatalogie lourde, la radiothérapie, la chirurgie cardiaque ou les transplantations d'organes);
et des moyens financiers à investir pour "nourrir" l'esprit créatif et cette "affectio societatis" des acteurs que la Ministre appelle de ses voeux.

Le congrès annuel de l'ABH-BVZ de ce jeudi 22 juin 2017 s'attachera à défricher ce volet de la réforme et à en cerner les modalités, notamment à la lumière d'expériences similaires dans les pays voisins.

> En pratique:
Jeudi 22 juin 2017 de 9h à 17h
Diamant Center (Bluepoint) – Bruxelles
Inscription au congrès et plus d'information sur le programme

Jeudi l 08-06-2017
Voies lactées : regards sur l'allaitement maternel

Ce 15 juin se tiendra au Musée de la Médecine une Journée d'étude interdisciplinaire sur l'allaitement. Un sujet qui, sous son apparente simplicité, soulève de nombreux enjeux, tant esthétiques, moraux, sanitaires, religieux que socio-économiques. A cette occasion, Emmanuelle Robert, chercheuse à l'Ecole de Santé Publique, présentera les résultats de ses différentes enquêtes épidémiologiques sur l'allaitement en Wallonie et à Bruxelles. "Il n'y avait que très peu de données sur les différents types d'allaitement (allaitement exclusif, partiel, ...) et sur les durées de ceux-ci, à cause, notamment, de la complexité institutionnelle du pays", souligne-t-elle.

Grâce aux données récoltées, la chercheuse a ainsi pu constater que le taux d'allaitement en Wallonie était l'un des plus bas parmi les pays à hauts revenus avec seulement 82 % de femmes allaitant à la maternité, un taux qui chute de façon significative avant même le retour à domicile. Bruxelles est en revanche meilleure élève, avec 93% de femmes allaitantes à l'hôpital, et une durée plus longue d'allaitement. Tout bénéfice pour le bébé puisque l'OMS recommande six mois d'allaitement exclusif.

Informations et inscriptions : emmanuelle.robert@ulb.ac.be

 

Nos dernières publications:

Furfari Samuele
Gratia Jean-Pierre
Nelis Jan
Sägesse Caroliner
Schreiber Jean-Philippe
Dermine Elise
Bedock Camille
Paternotte David
Petra Meier
Hasquin Hervé
Genard Jean-Louis
le Maire Judith
Amy Jean-Jacques

Clin d'oeil