Les archives
 
Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Dimanche l 30-04-2017
Pour en finir avec le "Prince rose"

Charles-Joseph de Ligne (1735-1814) est un personnage incontournable de son époque. Connu et apprécié des plus grands, notamment Voltaire, Goethe et Catherine II, l'homme voyage à travers l'Europe et, partout, sa gaité et son esprit sont accueillis avec grand plaisir et, parfois, quelques moqueries de ceux qui le surnomment le "Prince rose".

"Pourtant, il s'agit plus d'une posture dans laquelle lui-même s'est placé. Les derniers textes récemment découverts indiquent plutôt que c'était un personnage ambitieux, mais profondément déchiré par un manque de confiance en lui", note Manuel Couvreur, chercheur à l'unité de recherche Études littéraires, philologiques et textuelles (Faculté de Lettres, Traduction et Communication) et responsable, avec Valérie André, du colloque qui lui est consacré ces 5 et 6 mai au Collège Belgique.

Les qualités du "Prince rose" ne se limitaient cependant pas à sa bonne compagnie. "Charles-Joseph de Ligne était avant tout un écrivain à l'univers esthétique très classique, mais qui a réussi à s'ouvrir à la nouvelle sensibilité du XVIIIe et XIXe siècles". Un des aspects méconnus de sa personnalité qui sera exploré par la quinzaine de chercheurs réunis pour l'occasion. "L'idée est de faire le point, de réévaluer l'homme, victime de l'image qu'il s'est créée, ainsi que ses goûs esthétiques qui seront illustrés par un concert et la lecture de ses textes par Frédéric Dussenne. Le colloque sera avant tout consacré aux discussions, afin de dégager des pistes nouvelles".

Samedi l 29-04-2017
Unifier les forces fondamentales de la nature

Massimo Taronna est chercheur au Service de Physique théorique et Mathématique de la Faculté des Sciences, dirigé par Marc Henneaux, depuis 2015. Il vient de décrocher une bourse européenne Marie Skłodowska-Curie qui lui permettra de passer deux ans à l'Université de Princeton, aux Etats-Unis, avant de revenir un an à Bruxelles.

Ses travaux portent sur l'étude des forces fondamentales de la nature (électromagnétisme, forces nucléaires faible et forte, gravitation) et visent en particulier à comprendre comment construire une théorie quantique cohérente de la gravitation, un des défis de la physique moderne.

Pour le projet "TcCFT", son approche s'inscrit dans le cadre de la théorie des cordes et des théories de champs de jauge de spin élevé. Massimo Taronna utilisera la remarquable correspondance holographique pour éclairer d'un jour nouveau le problème des interactions cohérentes et de la localité des théories de champs de jauge de spin élevé, questions centrales pour en développer une théorie physique satisfaisante.

Vendredi l 28-04-2017
Peter Eeckhout dans "Les Éclaireurs" sur "La Première"

Ce samedi, Peter Eeckhout (CReA-Patrimoine, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) inaugurera "Les Éclaireurs", la nouvelle émission de la radio "La Première". La journaliste Fabienne Vande Meerssche y donne la parole aux chercheurs qui expliquent leurs recherches, leurs découvertes, leurs motivations.

Pour la première émission (ce samedi 29/4 entre 15h et 16h), Peter Eeckhout viendra donc parler de ses recherches sur Pachacamac et de son expérience avec les médias, notamment sa participation à l'émission "Enquêtes Archéologiques" sur Arte.

Peter Eeckhout a notamment participé à "L'Objet de la Recherche" et a déjà dévoilé une part de son expérience avec les médias sur le blog Research@ULB. N'hésitez pas à revoir ces supports en cliquant sur les liens proposés et ne manquez pas l'émission ce samedi.

Jeudi l 27-04-2017
Récepteur cherche ligand pour battre cancer

Les lymphocytes T Gamma Delta (GD) ont la particularité de pouvoir lutter contre les agents infectieux dès la vie in utero. L'équipe de David Vermijlen (Département de Pharmacothérapie et de Pharmacie Galénique, Faculté de Pharmacie) a découvert que certains de ces lymphocytes, ceux exprimant le récepteur Vg8Vd1, réagissent également contre les cellules cancéreuses.

Présentes chez chaque individu, ces cellules T GD Vg8Vd1 pourraient donc être intéressantes dans le cadre de développement d'immunothérapies du cancer. À condition, notamment, de trouver ce qui stimule ces cellules. C'est le but de ce nouveau projet Marie Skłodowska-Curie "GD TCR Ligand", porté par Deborah Gatti: trouver le ligand du récepteur Vg8Vd1, afin de mieux comprendre le rôle et le fonctionnement des lymphocytes GD et ce qui pourrait déclencher une activité anti-cancéreuse.

Jeudi l 27-04-2017
La Croix-Rouge de Belgique recrute des volontaires et vous informe !

Porter assistance dans les situations d'urgence en équipe ne vous fait pas peur et vous avez toujours voulu agir ? Vous êtes préoccupé par les plus vulnérables et vous êtes prêts à vous investir pour leur venir en aide ? L'isolement des personnes âgées vous touche ?

Vous voulez être acteur de changement ?

La Croix-Rouge de Belgique recrute des volontaires et vous informe sur le campus Solbosch ce jeudi 27 avril de 12h à 14h, auditoire AY2.107.

Venez nombreux et participez aux ateliers de discussion sur les opportunités de volontariat !

Jeudi l 27-04-2017
Un réseau européen autour des ondes gravitationnelles

L'ULB vient de rejoindre l'action européenne COST "Ondes gravitationnelles, trous noirs et physique fondamentale". L'initiative a démarré le 7 avril dernier et rassemble 17 pays pour une durée de 4 ans.

Coordonné en Belgique par Geoffrey Compère (Service de Physique Théorique et Mathématique, Faculté des Sciences de l'ULB) et Thomas Hertog (KUL), ce projet a pour but de comprendre les sources de la radiation gravitationnelle et la science encodée dans leur signal. L'objectif est également de façonner un réseau interdisciplinaire collaboratif européen, de former la prochaine génération de physiciens maîtrisant la radiation électromagnétique et gravitationnelle, et, enfin, de disséminer la science des ondes gravitationnelles dans la société et les médias.

Concrètement, les membres du département de physique bénéficieront notamment de la possibilité d'envoyer des jeunes chercheurs en formation et de participer à des conférences européennes.

Mercredi l 26-04-2017
Bactéries: comment bloquer la synthèse des protéines

Les systèmes toxine-antitoxine (TA) bactériens sont abondants dans les génomes bactériens et sont notamment impliqués dans la persistance, un phénomène permettant aux bactéries de survivre aux antibiotiques en ralentissant leur croissance.

Dans une étude relayée dans Nature Chemical Biology, les chercheurs de la Faculté des Sciences sur le Biopark Charleroi ont caractérisé l'activité d'une nouvelle toxine, AtaT, provenant d'une souche d'Escherichia coli pathogène. L'étude a été menée par les groupes de Laurence Van Melderen (Génétique et Physiologie Bactériennes) et d'Abel Garcia-Pino (Biologie Structurale et Biophysique), en collaboration avec l'équipe de Louis Droogmans (Microbiologie) et un groupe de l'Université d'Anvers.

Les chercheurs ont identifié la cible de cette toxine: il s'agit de l'ARN de transfert initiateur, indispensable à l'initiation de la traduction des protéines. Chez les bactéries, cet ARN de transfert subit une modification (formylation), qui permet le démarrage de la traduction. En présence de la toxine AtaT, le tRNA initiateur est acétylé et non formylé. Par une combinaison d'approches in vivo et in vitro, les chercheurs ont montré que cette modification différente de l'ARN de transfert empêche son interaction avec les facteurs d'initiation de la traduction et le ribosome, ce qui conduit à l'inhibition de la synthèse des protéines.

Ce travail a révélé un nouveau mécanisme moléculaire permettant de bloquer la traduction et met en évidence le tRNA initiateur comme une cible de choix pour inhiber la croissance des bactéries.

Mercredi l 26-04-2017
Rhétorique et robotique : Journée d'étude

Y a-t-il une rupture dans l'histoire des techniques avec l'invention de la cybernétique et de la robotique ? Une telle question revient à demander si l'homme est capable aujourd'hui de fabriquer une machine intelligente.

  • Le roboticien aborde la question en précisant ce qu'il en est de la robotique. La robotique étudie la relation que peut entretenir, par le calcul, une machine avec le monde physique, machine à qui est assignée une action à réaliser. L'assignation évoque la notion d'intention. Il reste qu'une machine est commandée de l'extérieur, elle exécute les ordres donnés par un opérateur et n'a pas d'intention propre. Peut-on, dans ces conditions, parler d'autonomie et si oui, sous quelles conditions ?
  • Le rhétoricien va répondre à la question en demandant ce que l'on signifie lorsqu'on dit qu'un robot est intelligent. Est-ce métaphorique ou non ? D'autres figures que la métaphore seraient-elles plus adéquates pour désigner l'intelligence du robot ? Et s'il y a figure, dans quelle mesure est-ce assumé par les roboticiens, le grand public et les médias ?
  • Le philosophe va répondre à la question en cherchant à donner une définition philosophique de l'intelligence. Quels en sont les critères ? Le jugement, la décision, l'autonomie, l'apprentissage. Une machine est-elle capable de ces fonctions ? Y-a-t-il un sens à la comparer avec l'homme ?

L'objectif de la journée est de croiser ces trois perspectives et de construire un langage commun propice au développement d'une recherche interdisciplinaire tendant à cerner la manière dont la technique est pensée par nos contemporains.

> Journée d'étude organisée par Emmanuelle Danblon (GRAL ULB) & Jean-Paul Laumond (LAAS CNRS Toulouse)
Vendredi 19 mai 2017 à l'Université libre de Bruxelles, Campus du Solbosch, Salle Ay.2.114
Inscriptions avant le 10 mai
Plus d'informations et programme complet

Mercredi l 26-04-2017
"Djihad" : une pièce d'Ismaël Saïdi

L'Union des Anciens Etudiants de l'ULB - ULB Alumni a le plaisir de vous inviter à une représentation exceptionnelle de la pièce "Djihad" écrite par Ismaël Saïdi.

Ben, Reda et Ismaël sont trois jeunes Bruxellois qui font face à l'oisiveté de leur vie. Ils décident de partir au nom de leur religion en Syrie pour combattre aux côtés des autres djihadistes.
Le long de cette odyssée tragi-comique qui les mènera de Schaerbeek à Homs, en passant par Istanbul, ils découvriront les raisons qui les ont chacun poussé à partir et devront faire face à une situation beaucoup moins idyllique que prévue.

Comique avant tout, Djihad fait rire des clichés de toutes les religions, en levant le silence sur les tabous de chacun. Réelle catharsis, la pièce révèle sur scène nos angoisses les plus profondes, la peur de l'autre et ce qu'elle engendre.
L'auteur Ismaël Saïdi prend le parti de faire tomber les murs entre les communautés, et aspire entre rires et larmes, à un meilleur « vivre ensemble ».

"Djihad" : une pièce d'Ismaël Saïdi avec James Deano, Reda Chebchoubi, Ismaël Saïdi et Shark Carrera. L'ensemble des bénéfices de cette soirée seront reversés au projet "Shalom Alaykum".

> En pratique :
Le jeudi 18 mai 2017 à 19h
Campus du Solbosch, Bâtiment K, Auditoire Henri Lafontaine
Prix : étudiant.e.s 3€ / Membres UAE 10€ / Autres 12€
Réservez et payez vos places en préventes

Mercredi l 26-04-2017
Remise du prix Saucez - Van Poucke

Le prix Saucez - Van Poucke récompense des recherches dans le domaine de la cardiologie réalisées au sein du réseau de l'ULB. Il a été attribué cette année à deux chercheurs :

Le Dr. Martin Chaumont étudie les effets cardiovasculaires et endothéliaux de la cigarette électronique au Laboratoire de Recherche du Service de Cardiologie de l'Hôpital Erasme. De plus en plus de consommateurs de cigarettes électroniques 'vapent' dans des conditions de températures plus élevées qu'auparavant. Les fabricants se sont adaptés à cette tendance et distribuent sur le marché des e-cigarettes permettant d'atteindre une puissance de vape élevée. Il n'existe cependant pas d'étude sur la sécurité sanitaire de ce nouveau mode de consommation. L'objectif de ce projet de recherche est donc d'étudier l'influence de l'e-cigarette à haute température sur le système cardiovasculaire et le stress oxydatif dans l'organisme.

Le Dr. Laurence Dewachter effectue ses recherches dans le Laboratoire de Physiologie et Pharmacologie de la Faculté de Médecine. Elle analyse les thérapies nouvelles dans le traitement de défaillance ventriculaire droite, et particulièrement les déterminants moléculaires et cellulaires de ces traitements. Potentiellement mortelle, cette défaillance traduit l'incapacité du ventricule droit du coeur à assurer sa fonction de pompe permettant de propulser le sang dans la circulation pulmonaire.

Mardi l 25-04-2017
Conférence du Librex : « Musulmans.nes de Belgique : Un état des lieux »

Le Cercle du Libre Examen de l'ULB et son CA sortant ont l'immense plaisir de vous convier à leur grande conférence de fin de mandat, sur ce thème incoutournable qu'est l'Islam de Belgique.

Quel Islam pour quelle démocratie ? Comment pouvons-nous, en tant que modernes, envisager le retour au religieux ? Quel avenir pour cette communauté dont on parle tant mais qu'on entend peu ? Mais surtout, à quoi ressemble vraiment ce paysage communautaire que nous ne pouvons souvent connaître qu'à travers une superposition sans fin d'intermédiaires ?

Voilà les questions qui seront abordées pour jeter les prémices d'une discussion, que les organisateurs espèrent fertile.
Pour ce faire, nous aurons le plaisir de nous entretenir avec un panel de quatre personnalités marquantes du paysage associatif musulman belge, provenant d'horizons différents, et ayant à ce titre des visions distinctes de l'avenir de leurs communautés:

  • Myriem Amrani, fondatrice et présidente de l'ASBL Dakira et coordinatrice du programme de cohésion sociale à la Mission locale de Saint-Gilles
  • Farid El Asri, professeur et docteur en anthropologie, directeur de la formation continue en sciences religieuses et islamiques (UCL)
  • Michael Privot, Islamologue, docteur en langues et lettres, collaborateur scientifique à l'ULg
  • Khalil Zeguendi, sociologue et journaliste, rédacteur en chef du magazine diasporique "Le maroxellois" et co-fondateur de ICIB (Initiative Citoyenne pour un Islam de Belgique)

La conférence sera introduite par Madame Aicha Bacha, doctorante à l'ULB, et directrice de ICIB modérée par Adam Amir, Président du Cercle du Libre Examen de l'ULB.

> Informations pratiques :
Mercredi 26 avril à 19h30
S.UD2.218A - Campus Solbosch, Bâtiment U, porte D, 2e étage, salle 218A
Tarif : 3€ / étudiant·e : 1€ / membre : gratuit

Mardi l 25-04-2017
The International Chair for the history of the Second World War : Public lecture

The Museum of the Second World War in Gdansk opens its doors to the public on Thursday 23 March, after a bitter controversy. The Director of the museum, Pawel Machcewicz, will hold a series of lectures at the Université Libre de Bruxelles from 2 to 5 May.

Pawel Machcewicz is historian, author of majors books on Polish Twentieth Century History and professor at the Institute of Political Studies at the Polish Academy of Science. In 2008, he was appointed plenipotentiary for the project to create the Museum of the Second World War in Gdansk. Gdansk, where the first shots of the conflict were fired, was to become the home of the most ambitious and genuinely global museum of the second World War. After years of intense work, collecting unique objects, developing a challenging and innovative narrative and scenography, involving historians and museum makers worldwide, the museum, in a daring architectural setting, has just been completed, to the unanimous acclaim of the visitors who had the opportunity to see the preview.

Poland was the central battlefield of this war, living through Nazi and Soviet invasions. The creators of the museum had the ambition not only to tell the story of Poland's war but also to insert it into its widest international context; to tell the story of how this war has transformed a continent and the wider world. This story collides with unilateral stories of Polish exceptionalism, suffering and martyrdom. In recent months, the Gdansk museum has become a central battleground in the debates on Poland's past, on its place in Europe and on its political future. The independence of the museum from political control and its very survival as an institution are currently challenged through several legal proceedings.

In his lectures, Pawel Machcewicz will discuss the battle for a global history of a global conflict and the challenges of representing history in a museum.

> Tuesday May 2: Public lecture "The battle for Museum of the Second World War in Gdañsk"
Hours: From 6 pm to 8 pm
Place: Dupreel room, Building S 1st floor, Solbosch campus, ULB, avenue Jeanne 44, 1050 Brussels.
The online form for the registration (Registration will be closed on April 30, 2017)Contact : philoscsoc.ulb.be, com.philoscsoc@ulb.ac.be

Mardi l 25-04-2017
Des nouvelles de l'Antarctique

Début du mois, les chercheurs du Laboratoire de Glaciologie (Faculté des Sciences) embarquaient avec leurs collègues de l'ULg à destination de la Nouvelle-Zélande, première étape de leur voyage en Antarctique.

Ils sont désormais bien arrivés sur le brise-glace américain Nathaniel B. Palmer et commencent leur mission de 3 mois au large de l'Antarctique (voir photo). Célia Sapart, chercheuse au laboratoire de Glaciologie, nous informe et dévoile les coulisses de cette mission sur son blog. La mission PIPERS a par ailleurs retenu l'attention du magazine scientifique Science, qui propose un article très complet sur l'expédition.

Le but de la mission PIPERS est notamment d'étudier et de comprendre comment les gaz à effet de serre (méthane, CO2, oxyde nitreux,...) sont formés et stockés dans cette glace afin de mieux appréhender l'impact de la fonte de la banquise sur l'évolution de notre climat. Les chercheurs travaillent durant l'hiver austral, dans un froid mordant et sous des vents prononcés.

[Revoir la vidéo sur les préparatifs de la mission]

Mardi l 25-04-2017
« 1080visages » : un projet transmédias sur Molenbeek

Les étudiants de l'école universitaire de journalisme de Bruxelles de l'Université libre de Bruxelles collaborent pour la seconde fois avec le journal Le Soir, BX1 et Radio Campus dans le cadre d'un laboratoire de journalisme. Le 21 avril prochain, ils ont lancé à la Fonderie, Musée bruxellois des industries et du travail, un projet transmédias intitulé 1080visages, basé sur des mois de travail à Molenbeek.

À bord de ce projet pédagogique conjoint : des étudiants de l'ULB (journalisme, STIC et communication multilingue) encadrés par une vingtaine d'enseignants et assistants avec le soutien de la rédaction du Soir, de BX1 et de Radio-Campus. Réunis autour de ce projet éditorial collectif depuis octobre 2016, ils ont mis leurs compétences en commun pour examiner des facettes peu explorées des identités molenbeekoises. Basés rue Ransfort, dans les locaux de la Fonderie, la salle de rédaction a été le lieu de nombreuses conférences et de longues réunions. Le projet propose un travail journalistique approfondi, sensible et décliné dans de multiples histoires sur des supports divers.

1080visages se décline en un long format web, la publication de pages dans le journal Le Soir, un reportage de 26 minutes sur BX1, trois émissions sur Radio-Campus et quatre reportages photographiques. L'ensemble est diffusé entre le 21 et le 28 avril 2017.

> 1080visages, c'est :

Mardi l 25-04-2017
Les midis des STRIGES : "L'excellence a-t-elle un genre ?"

STRIGES (Structure de recherche interdisciplinaire sur le genre, l'égalité et la sexualité) a le plaisir de vous inviter à la prochaine session des Midis de Striges « L'excellence a-t-elle un genre ? » ce mardi 25 avril avec Caroline Closon et Valérie De Cock, respectivement professeure et chercheuse au Centre de Psychologie du Travail et de la Consommation à l'Université libre de Bruxelles (ULB).

La notion de management au mérite ou d'excellence sous-entend que les travailleurs vont pouvoir évoluer, concourir sans craindre les critères classiquement répertoriés comme source de discrimination, le résultat serait la conséquence directe de leurs différences de performance (Gonthier, 2007). «L'excellence» a la prétention de proposer un ensemble d'indicateurs, de critères qui offrent à tout un chacun de la transparence sur les procédures de sélection, recrutement, évaluation et promotion au travail.

Pourtant, on constate un phénomène d'évaporation des femmes à chaque étape de la carrière, les femmes seraient-elles alors moins excellentes au travail que les hommes? Face à cette interrogation, le projet ambitionne d'évaluer dans quelle mesure le discours de l'excellence déforce ou renforce les mécanismes du plafond de verre ou de renoncement de la carrière pour les femmes ? Nous souhaitons pousser le débat plus en avant et formuler l'hypothèse que la raison de la disparité homme/femme se trouve plus du côté du système de l'évaluation que du côté des femmes.

Cette recherche-action qui vise d'une part à identifier la perception des femmes sur les exigences du discours de l'excellence et l'impact de celles-ci sur la carrière et la conciliation vie travail –vie privée et d'autre part proposer des actions concrètes qui répondent aux besoins des femmes.
Les réflexions et conclusions porteront sur les moyens, procédures d'évaluation et de promotion afin d'élargir le débat de l'égalité homme/femme au travail à celui de l'équilibre hommes/femmes dans les promotions.

> Informations pratiques :
Mardi 25 avril de 12h15 à 14h à la Maison des Sciences Humaines – R52 - Salle des Commissions (4e étage) - Avenue Antoine Depage 1 – 1050 Bruxelles
Plus d'informations
> Le prochain rendez-vous au programme des midis de STRIGES : Lundi 15 mai : « La psychologie et la psychanalyse comme caution dans l'élaboration d'un discours normatif sur la famille par les autorités catholiques » Cécile Vanderpelen (CIERL)

Lundi l 24-04-2017
Conférence/Débat : "Limites de la presse et vie privée : Où se situe la frontière ?"

La CIDL (Cellule Intercercles des Délégué·e·s Librex) a le plaisir de vous convier à sa conférence - débat, "Limites de la presse et vie privée : Où se situe la frontière ?" en compagnie du professeur Jacques Englebert.

Quels sont les limites du droit à la vie privée face à la liberté de la presse ? Où pouvons-nous situer la frontière ?
De nos jours, nous vivons dans un monde ultra connecté. Les médias se retrouvent, en effet, sur toutes les plateformes et profitent de ces biais, pour partager toutes sortes d'informations. Néanmoins, la liberté des médias doit respecter la vie privée des personnes.
Quels sont nos droits ? A partir de quand les limites sont dépassées ?

La CIDL vous invite à venir en débattre avec eux le 24 avril !

> Plus d'informations
Quand ? Lundi 24 avril, de 19h30 à 21h30.
Où ? (Solbosch) UB.2.147
PAF ? 2€ / Étudiant.e : 1€ / Membre : Gratuit

Lundi l 24-04-2017
Vers un enseignement supérieur inclusif

Chercheur au Centre de droit européen (Faculté de Droit et de Criminologie) et collaborateur scientifique au Centre Perelman, Joseph Damamme se concentre depuis plusieurs années sur la responsabilité de l'entreprise pour l'inclusion des personnes en situation de handicap dans l'emploi. Après avoir travaillé comme conseil de l'avocat dans l'affaire Gherghina c. Roumanie, il s'intéresse à la question de l'inclusion des étudiants en situation de handicap. L'affaire portait en effet sur l'impossibilité physique d'un étudiant à suivre les cours dans les universités où il s'était inscrit.

Suite à cette expérience, il rejoint l'Equality Law Clinic, d'Emmanuelle Bribosia et Isabelle Rorive, où il travaille depuis sur l'élaboration d'un Code de bonnes pratiques pour l'inclusion des étudiants en situation de handicap à l'ULB; un code permettant la bonne mise en œuvre des obligations découlant des textes de droit international, européen et belge, mais également à l'ULB de se positionner pour un enseignement inclusif. "Le coeur du travail consiste à déterminer le sens que doivent et peuvent prendre les concepts d'obligations "d'aménagement raisonnable" et "d'accessibilité" dans le contexte universitaire", explique le chercheur.

Ce Code de bonnes pratiques sera présenté ce 27 avril en tant qu'expérience pilote, lors d'un après-midi d'études sur l'inclusion des étudiants en situation de handicap.

Lundi l 24-04-2017
[InfOR-emploi] Que diriez-vous d'un stage ou d'un emploi en Europe, voire au sein des institutions européennes ?

Travailler en Europe ou pour l'Europe vous tente-t-il ? Vous souhaitez mieux connaître les possibilités de stages et d'emplois européens qui vous sont (ou seront) accessibles ? Vous vous demandez comment obtenir tous les renseignements utiles et éventuellement entreprendre de tels parcours (pré)professionnels ?

InfOR-emploi ULB vous convie dès lors à assister le 26 avril prochain à la table ronde qu'il mettra sur pied et qui réunira à votre intention plusieurs intervenants spécialisés dans le domaine des stages et de l'emploi en Europe ou au sein des institutions européennes.

Intéressé.e ? Renseignements complets et inscription sur le site d'InfOR-emploi

Lundi l 24-04-2017
Chaire Perelman 2017 : « Whose lives matter ? Equality and non-violence, between ethics and politics ».

Affirmer que toutes les vies peuvent être pleurées de manière égale, the equal grievability of life, permet de penser à nouveau des concepts politiques centraux comme l'égalité et la violence. Des modes de résistance cherchent précisément à établir la valeur égale des vies en mettant en avant leur précarité, leur vulnérabilité et leur persistance. En ayant à l'esprit les nouvelles formes de violence légale, ne peut-on considérer en effet que les règlementations gouvernant le passage des migrants en Méditerranée, et leurs interprétations, établissent certaines populations comme dispensables. Avec ces nouvelles violences institutionnelles, autres que la peine de mort, s'ouvre la perspective d'une détention indéfinie et d'un abandon de nature biopolitique. En conclusion, nous pourrons nous pencher sur la relation entre affliction et résistance, en suivant les analyses de Kafka sur la loi en guise de commentaire de la violence légale à notre époque.

Judith P. BUTLER, Titulaire de la Chaire Perelman 2016-2017, est une philosophe américaine et professeure à l'Université de Berkeley en Californie.

> Séance inaugurale et publique (donnée en français) : "Les corps qui comptent encore"
Date et heure : mardi 2 mai 2017 à 17h00
Lieu : à l'auditoire La Fontaine - K1.105
Inscription à la leçon inaugurale gratuite et obligatoire via le lien suivant : cliquez ici

Leçons suivantes (en anglais) :
Mercredi 3 mai 2017, 12h-16h : "To Preserve the Life of the Other (Klein, Freud)"
Jeudi 4 mai 2017, 16h-20h : "The Ethics and Politics of Non-Violence (Foucault, Fanon)"
Vendredi 5 mai 2017, 16h-20h : "Grievability and Resistance: Lessons from Kafka"
Lieu : Salle Sommeville, 1er étage, bâtiment S, campus du Solbosch, ULB, av. Jeanne 44, 1050 Bruxelles

Lundi l 24-04-2017
Les vaccins, ça marche ! L'Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola vous informe.

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) estime que la vaccination permet de sauver trois millions de vies chaque année. La vaccination permet non seulement la protection contre la mortalité et la morbidité due aux maladies infectieuses, mais elle permet dans certains cas l'éradication totale de celle-ci. A ce jour, la vaccination a permis, par exemple, l'éradication de la variole. Il est important de poursuivre sur cette voie, et de continuer à offrir aux enfants l'immunité la plus complète possible.

A l'occasion de la semaine européenne de la vaccination (du 24 au 30 avril), l'Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola lance une campagne d'information sur la vaccination pédiatrique.
Suite à la résurgence de maladies dites évitables par vaccination et l'inquiétude croissante des parents face à la vaccination, le Pr Smeesters, chef du service de pédiatrie de l'HUDERF, et son équipe font un état des lieux et tentent de répondre aux besoins d'information des parents, tout en soulignant pourquoi aujourd'hui, il est capital de continuer à vacciner les enfants.

Tout au long de cette semaine, des blogs informatifs sur la vaccination seront à découvrir sur www.huderf30.be et sur les médias sociaux de l'HUDERF.
Dans cette série de blogs, le Pr Smeesters et son équipe commentent de façon nuancée et transparente toute une série de thèmes comme la qualité des vaccins, l'absence de lien avec l'autisme ou la mort subite du nourrisson, les fausses idées sur la vaccination pédiatrique, l'efficacité des vaccins combinés, les conditions d'apparition d'une épidémie, l'utilité de vacciner son enfant contre l'hépatite B, le tétanos ou encore la rougeole et la coqueluche, deux maladies sur le retour en Belgique...

 

Nos dernières publications:

Sägesser Caroline
Vanderpelen-Diagre Cécile
Macsotay Tomas
van der Haven Cornelis
Vanhaesebrouck Karel
Kuhar Roman
Paternotte David
Judkiewicz Michel
Miller Richard
Déloye Yves
Mayer Nonna
De Waele Jean-Michel
Meyer Michel
Furfari Samuele
Gratia Jean-Pierre

Clin d'oeil