Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Chaire de solidarité d'urgence "Turquie": deux chercheurs financés par une bourse postdoctorale

Mercredi l 18-01-2017

L'ULB a mis en place une bourse postdoctorale destinée à permettre l'accueil d'un chercheur turc engagé dans la défense des droits humains et de la démocratie, et qui se retrouvait sans emploi suite à la suspension de ses fonctions ou à la fermeture de son université.

Malgré un appel à candidatures très court, une vingtaine de dossiers ont été recueillis et le comité de sélection s'est réuni pour les examiner. Les critères pris en compte devaient combiner la valeur scientifique à la situation personnelle des postulants car des menaces pesaient sur certains d'entre eux (confiscation du passeport par exemple, voire risque d'arrestation).

Une liste a été dressée par ordre décroissant de priorité et, finalement, il est apparu que ce serait non pas un mais deux chercheurs qui pourraient être financés, grâce à un partenariat négocié avec le Scholars Rescue Fund, un organisme américain qui offre une aide d'un montant équivalent à celui octroyé par l'université hôte.

Le premier des deux lauréats devrait arriver à Bruxelles cette semaine.


Partenariat entre la Solvay Brussels School et l'Université de Georgetown

La Faculté Solvay Brussels School of Economics and Management de l'ULB a signé un accord de partenariat avec le Département d'économie de l'Université de Georgetown (UG). Ces deux institutions lancent conjointement un "Joint Program in Political Economy".

Cette collaboration conduira à un certificat d'Advanced Master in Political Economy offert par Solvay et un Master of Arts offert par l'UG. Les cours auront lieu à Bruxelles les deux premiers quadrimestres (août à avril) et à Washington le dernier quadrimestre. Le corps facultaire comprend des professeurs de chacune des institutions, des spécialistes en politique, des praticiens issus d'institutions politiques locales, des chercheurs de divers centres de recherche et des experts issus de Think-Tanks. Le programme est structuré de telle sorte qu'un étudiant à temps plein, avec les prérequis nécessaires, puisse accomplir le programme en une année civile scindée en trois quadrimestres.

La convention a été signée ce lundi 16 janvier, en présence du président du Département d'économie de l'UG, Francis Vella, et des représentants de l'ULB et de la Faculté, le recteur Yvon Englert, la vice rectrice Marie-Soleil Frère, Chantal Ertveld (en charge des relations avec les universités d'Amérique du Nord), le doyen Bruno van Pottelsberghe, le Deputy Dean Executive Education Olivier Witmeur, les directeurs académiques Laurent Bouton et Micael Castanheira et la coordinatrice du programme Roxana Dude.


Colloque "Trajectoires migratoires et santé autour de la naissance"

Des équipes de recherche des trois universités rassemblées au sein du G3 - l'Université de Montréal, l'Université de Genève et l'ULB - se sont rassemblées pour organiser les 2 et 3 février le colloque "Trajectoires migratoires et santé autour de la naissance" à Bruxelles.

Face à l'accroissement des migrations internationales, et le nombre important de femmes au cœur de ces migrations, il paraissait important d'éclairer la question de la santé au cours de la période cruciale de la grossesse et de la naissance. Les liens entre trajectoires migratoires et la santé à cette période de la vie s'expriment au travers de plusieurs dimensions: sociales, sanitaires, culturelles, économiques, politiques ou juridiques dont il importe de comprendre les interrelations. Ceci rend d'autant plus nécessaires les partages d'expériences et d'expertises au départ de points de vue multiples.

Ce colloque a pour but de rassembler des chercheurs, des acteurs de terrain et des milieux décisionnels travaillant sur ces différentes thématiques. Il est organisé en conférences (plénières et parallèles) et en ateliers en groupes restreints pour donner largement la parole aux acteurs et stimuler les échanges.

Il se déroule à La Tricoterie, à Saint-Gilles, lieu qui symbolise la volonté de tisser des liens et croiser des savoirs, dans un des quartiers où se côtoient pas moins de 130 nationalités.

Plus d'information:
perinatmigrant.sciencesconf.org


Deux initiatives pour aider des académiques menacés dans leur pays d'origine

À la suite de la tentative de coup d'État en Turquie en juillet 2016 et de la répression qui touche le milieu universitaire dans ce pays, l'ULB a mis en place une Chaire de solidarité d'urgence visant à accueillir un chercheur turc engagé dans la défense des droits humains et de la démocratie, et qui se retrouve sans emploi après la suspension de ses fonctions ou la fermeture de son université.

La chaire est constituée d'une bourse postdoctorale de 12 mois et d'un soutien à l'installation à Bruxelles pour cette période. Le boursier mènera ses recherches dans un laboratoire de l'ULB, sous la direction d'un promoteur et pourra, s'il le souhaite, intervenir dans des enseignements ou prendre part à toute autre manifestation scientifique organisée sur le campus.

En outre, afin de disposer d'un outil pérenne permettant d'intervenir rapidement et de manière structurée dans ce genre de situation, le Conseil académique a approuvé la création d'un Fonds de solidarité à destination de chercheurs en danger, basé sur l'expérience des chaires Khaled Al'as-Ad. L'année dernière, en effet, l'ULB avait mobilisé des moyens importants pour octroyer dix bourses postdoctorales d'un an à des réfugiés essentiellement syriens. Elle avait en outre mis en place un Desk spécialisé destiné à accompagner l'inscription des réfugiés souhaitant poursuivre des études à l'université.

Le contexte international laisse craindre que les demandes d'accueil émanant de scientifiques menacés dans leur pays d'origine à cause du contenu de leur travail scientifique ou d'opinions qu'ils auraient librement exprimées ne feront qu'augmenter. Le Fonds de solidarité permettra à l'ULB de développer des outils fonctionnels pour faire face à ces demandes et ainsi de marquer son engagement pour la défense des libertés académiques dans le monde entier.

Plus d'information: www.ulb.ac.be/engagee


Mission de la la Faculté de Pharmacie à Ouagadougou

Dans le cadre du Projet Pic intitulé "Contribution à l'amélioration de l'accès à une eau potable de qualité pour les populations de la région nord du Burkina Faso", une délégation de la Faculté de Pharmacie, accompagnée de ses partenaires des universités de Mons et Liège, a récemment effectué une mission à Ouagadougou.

Pour l'ULB, participaient à cette mission les professeurs Jean-Michel Kauffmann (promoteur Nord du projet), Pierre Van Antwerpen (Doyen de la Faculté), Viviane Henschel et Madame Dominique Mertens.

Cette mission avait deux objectifs principaux, à savoir, participer à la défense de thèse d'un doctorant engagé sur le projet, Karim Sakira, et préparer la mise en place de l'option Dermopharmacie - Cosmétologie du Master de Spécialités en Santé et Sciences du Médicament. Le professeur Kauffmann, chef de mission, a dans ce cadre ete interviewé par la radio-télévision burkinabè qui couvrait cet événement.

Précisons que le Master de Spécialités en Santé et Sciences du Médicament va bénéficier dès 2017 de l'appui d'un projet PFS financé par l'ARES-CCD.


Mission de l'ULB à Cuba et en Colombie

En novembre dernier, une délégation de l'ULB a effectué une brève mission institutionnelle dans deux pays d'Amérique latine: Cuba et la Colombie.

D'un point de vue académique et scientifique, ces pays disposent d'un important potentiel et s'ouvrent à l'international. Les délégations universitaires du monde entier se succèdent, tant à La Havane qu'à Bogotá, pour tirer profit de ce dynamisme.

À Cuba, la mission revêtait un caractère exploratoire, l'ULB n'ayant plus de collaborations formelles avec ce pays qui est pourtant un partenaire important de la Belgique. Plusieurs institutions ont été visitées, dont l'Université de La Havane. Les rencontres ont été stimulantes et ont permis d'identifier des coopérations dans différents domaines (agriculture, environnement, médecine, sciences sociales, tourisme, etc.). La signature d'une convention d'échange avec l'Université de La Havane a également été envisagée.

En Colombie, l'objectif était de consolider les relations avec nos principaux partenaires - l'ULB ayant déjà de solides liens avec la Colombie - et de renforcer nos collaborations en matière de recherche. Il s'agissait aussi d'attirer vers l'ULB un nombre croissant d'étudiants colombiens de master et de doctorat. Pour ce faire, des rencontres ont eu lieu avec différentes universités: Universidad de Los Andes, Universidad Externado, Universidad del Rosario, Universidad Nacional.

La délégation a également visité COLFUTURO, une agence nationale privée qui délivre des prêts, et représenté l'ULB au "Salon Européen des 3e cycles", qui se tenait à Bogotá.

Lors de cette mission, une rencontre a enfin été organisée avec une dizaine d'étudiants de l'ULB qui sont actuellement en mobilité académique en Colombie.

La délégation était composée de Frédéric Louault, qui préside le Groupe de travail sur l'Amérique latine de l'ULB, et Jean-Louis Moortgat, en charge de l'Amérique latine au Service international. Le rapport détaillé de cette mission est disponible au Service international.

 

Nos dernières publications:

Ronse Thierry
Parée Daphné
Delwit Pascal
Cariat Nicolas
Fromont Louise
Joncheray Nicolas
Martinez Navarro Martin
Rizzo Anthony
van Meerbeeck Jérémie
Van Waeyenberge Arnaud
Dendauw C.
Dupont T.
Etienne S.
Ghysels R.
Longerstaey P.
Michel P.-A.
Niessen W.
Vincke J. P.
Nicolas Loïc
Smets Paul-F.
Morelli Anne
Grimmeau Jean-Pierre
Wayens Benjamin

Clin d'oeil