Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Vendredi l 19-05-2017
"Bruxelles en recherches"

Le LIEU (Laboratoire de Recherche interdisciplinaire en Études urbaines), la MSH (Maison des Sciences humaines) et le BSI (Brussels Studies Institute) s'associent pour organiser les journées "Bruxelles en recherche", dans le cadre de l'année thématique "Bruxelles, capital(e) étudiant(e)".

Ces journées sont conçues avant tout pour favoriser la rencontre, le dialogue et les échanges entre les chercheurs/euses, pour mieux faire connaître les travaux qui se font sur Bruxelles au sein de l'ULB quels que soient les domaines et les disciplines concernés, et pour les partager avec les étudiant-e-s, les acteurs bruxellois et tous ceux et celles qui s'intéressent à Bruxelles.

> En pratique:
Les mardi 23 et mercredi 24 mai 2017
Auditoire Flagey - Faculté d'Architecture La Cambre-Horta - 19, Place Flagey - 1050 Bruxelles
Inscription gratuite mais obligatoire
Programme complet

Vendredi l 19-05-2017
Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie: Qu'est-ce que ça signifie LGBTQI+ ?

Comme chaque année depuis 2005, le 17 mai est la journée mondiale contre l'homophobie et depuis 2009, également contre la transphobie. Cette journée a pour but de promouvoir des actions de sensibilisation et de prévention pour lutter contre l'homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie. En cette journée, l'Université libre de Bruxelles entend aujourd'hui se déclarer LGBTQI+ friendly car l'ULB a pour souhait d'accueillir les étudiant·e·s dans toutes leurs diversités.

Voici une vidéo pour tout comprendre en 2 minutes!

Cette journée est très importante. On observe encore aujourd'hui en Belgique de nombreuses discriminations et actes d'homophobie et de transphobie. Il est donc important de continuer à en parler autour de soi. L'homophobie et la transphobie trouvant souvent naissance dans l'ignorance, n'hésitez pas à partager cette vidéo autour de toi sans modération!

Vendredi l 19-05-2017
L'ULB simplifie la vie des étudiant.e.s transgenres et intersexué.e.s

En mars dernier, l'Equality Law Clinic, qui rassemble professeur.e.s, doctorant.e.s et étudiant.e.s en droit autour des questions d'égalité et de non-discrimination, organisait une table ronde sur les droits bafoués des personnes transgenres.

À l'occasion de cette table ronde, des étudiant.e.s transgenres faisaient état des difficultés qu'ils/elles rencontrent dans leur parcours à l'université comme dans le reste de la société. Différentes démarches administratives les obligent en effet à un outing quasi-quotidien, c'est-à-dire à devoir expliquer qu'ils/elles sont transgenres ou intersexué.e.s et que leur identité de genre ne correspond pas à ce qui est indiqué sur leur carte d'identité.

A titre d'exemple, des démarches aussi simples et courantes que l'inscription à un séminaire, la présentation de sa carte d'étudiant à la bibliothèque, le passage d'examens oraux, etc.

Fortes de ces témoignages, les autorités de l'ULB ont décidé de prendre une initiative visant à supprimer cette nécessité d'outing et d'accorder plus de sérénité aux étudiantes et étudiants transgenres ou intersexué.e.s. Une solution coordonnée entre le service des inscriptions et le service social étudiants a pu être trouvée. Les étudiant.e.s s'inscriront sous le nom indiqué sur leur carte d'identité puis auront la possibilité de choisir le nom usuel qui sera indiqué sur leur carte d'étudiant et utilisé pour toutes les démarches internes à l'ULB. Ce processus sera mis en place dès la rentrée prochaine.

« Il s'agit d'une véritable avancée vers une meilleure prise en compte de ce que vivent les personnes transgenres ou intersexuées au quotidien, indique le vice-recteur en charge des politiques de diversité et de genre, Laurent Licata. Via cette initiative de l'ULB, qui est une première en Fédération Wallonie-Bruxelles, nous tenons à adresser un message de soutien et d'accueil à toutes les étudiantes et tous les étudiants. En cette journée de lutte contre l'homophobie et la transphobie, il s'agit d'un symbole important même si d'autres problèmes doivent encore être adressés afin de lutter contre les préjugés et veiller à une meilleure intégration de ces personnes à l'université. »

Plus d'infos : Laurent Licata

Vendredi l 19-05-2017
A la naissance des centres commerciaux bruxellois

Dans l'histoire de Bruxelles, les centres commerciaux sont très récents. Pourtant, leur histoire et leur rôle dans leur environnement restent méconnus. Géry Leloutre et Yannick Vanhaelen, chercheurs au sein de LoUIsE (Faculté d'Architecture), se sont donc penchés sur la question.

Construits dans les années 1970, les shoppings se sont développés en même temps que les communes de la deuxième couronne en réponse aux vicissitudes du centre-ville, notamment les embouteillages et le manque de parkings. Très vite, et sous l'impulsion de grandes figures publiques locales, un premier centre commercial est imaginé à Woluwe-Saint-Lambert, suivi par un deuxième, à Anderlecht.

"On pense souvent que toutes ces opérations ont été menées par les grandes entreprises de distribution dans une seule vision américaine de la société, alors qu'il s'agissait également et principalement d'une collaboration entre les communes et le secteur privé", souligne Géry Leloutre. Woluwe-Saint-Lambert et Anderlecht se cherchaient en effet de nouveaux points de centralité, rassemblant commerce, culture et loisirs, afin de structurer leurs nouveaux quartiers résidentiels.

Aujourd'hui, Bruxelles a changé. La recherche, qui sera présentée lors des journées d'étude "Bruxelles en recherche(s)", vise donc également à comprendre comment ces shoppings se sont intégrés, ou non, à leur environnement pour mieux aborder cet héritage et réfléchir aux directions à leur donner à l'avenir.

Vendredi l 19-05-2017
Vidéo: comprendre les mécanismes de la conscience

La Fondation ULB soutient de nombreux projets scientifiques innovants dirigés par des chercheurs de l'ULB. C'est notamment le cas pour les recherches d'Axel Cleeremans, chercheur au Centre de recherche en cognition et neurosciences (CRCN, Faculté des Sciences Psychologiques et de l'Éducation) et à l'ULB Neuroscience Institute (UNI).

Ses recherches visent à comprendre les mécanismes de la conscience, comprendre pourquoi l'activité du cerveau s'accompagne d'une expérience vécue. L'objectif principal étant de soutenir le développement d'une théorie novatrice selon laquelle la conscience est le résultat des interactions constantes que le cerveau entretient avec lui-même, avec le monde, et avec autrui.

Présentation de ce projet en vidéo sur le site de la Fondation ULB

Axel Cleeremans a également obtenu une bourse européen ERC Advanced : découvrez son projet ici.

 

Nos dernières publications:

Genard Jean-Louis
le Maire Judith
Amy Jean-Jacques
Weyembergh Maurice
Pauly Michel
Devleeshouwer Perrine
Casini Annalisa
Morelli Anne
Hansen Jean-Pierre
Bersini Hugues
Dieux Xavier
De Woot Philippe
Marx Jacques
Luffin Xavier
Adnan Taha

Clin d'oeil