Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Mardi l 19-09-2017
Colloque international : L'austérité en procès

Ces 21 et 22 septembre 2017, une conférence internationale intitulée "L'austérité en procès: mobilisations judiciaires contre les politiques d'austérité en Europe" se tiendra à l'ULB, organisée par l'Arc Strategic Limitation.

Cette conférence, qui réunira plus d'une vingtaine d'orateurs venus de toute l'Europe, a pour objectif d'analyser et de discuter les enjeux soulevés par les multiples recours judiciaires introduits ces dernières années, au niveau national et international, contre les mesures d'austérité imposées ou recommandées par l'Union européenne aux Etats membres dans le contexte de la crise de l'Euro-zone.

La journée du 21 septembre sera consacrée aux mobilisations judiciaires au niveau national, et celle du 22 septembre abordera les mobilisations judiciaires au niveau international, avant de présenter le point de vue des acteurs directement impliqués, puis une table ronde sera tenue sur le thème "La démocratie européenne à l'épreuve de l'austérité, forces et faiblesses de l'arme judiciaire pour les mouvements sociaux."

Infos pratiques:
Les 21 et 22 septembre 2017
Campus du Solbosch, bâtiment S, salle Dupréel
Traduction simultanée Français/Anglais
Inscription: arc-strategic-ligitation@ulb.ac.be
Programme détaillé

Mardi l 19-09-2017
Colloque international "Sociétés inclusives? La Belgique et le Canada au XXIe Siècle"

Le 22 septembre la KUL et l'ULB organisent au Palais des Académies un colloque international sur le thème "Sociétés inclusives? La Belgique et le Canada au XXIe Siècle" qui regroupera des chercheurs des deux pays.

Le colloque sera ouvert par Stéphane Dion, ambassadeur du Canada en Allemagne et envoyé spécial du gouvernement canadien auprès de l'Union européenne.

Le Canada et la Belgique sont deux pays bilingues ayant une longue tradition de gestion des clivages en tout genre. Malgré diverses périodes de crise et de tensions, ces conflits ont été gérés par une série d'arrangements institutionnels qui ont permis le développement de deux fédérations d'une grande stabilité.

Une approche comparative permet donc d'examiner si une expérience historique et institutionnelle de la gestion politique de la diversité est ou non un avantage pour faire face aux nouveaux défis des sociétés inclusives du 21ème siècle.

La conférence tentera de répondre à cette question à un moment bien particulier, celui du 150ème anniversaire de la Confédération canadienne (1867). Une série de chercheurs canadiens et belges venant de plusieurs disciplines (science politique, histoire, droit, sociologie) aborderont le plus souvent en duo (Canada-Belgique) les diverses facettes de cette problématique.

Infos pratiques:
Le 22 septembre de 9h à 18h
Palais des Académies, Rue Ducale, 1, 1000 Bruxelles
Programme et inscription (gratuite mais obligatoire):
http://soc.kuleuven.be/fsw/centre-for-political-research/events/societesinclusives

Mardi l 19-09-2017
Les midis de Striges : "Un master interuniversitaire en études de genre: pour quoi faire ?"

Le premier midi de Striges (Structure de recherche interdisciplinaire sur le genre), intitulé "Un master interuniversitaire en études de genre: pour quoi faire ?", est organisé ce 21 septembre 2017 de 12h15 à 14h dans la salle des commissions de la Maison des sciences humaines de l'ULB.

Valérie Piette et David Paternotte y reviendront sur la genèse et la mise en place du master interuniversitaire de spécialisation en études de genre et y présenteront le contenu et l'organisation de ce dernier. Les orateurs ébaucheront aussi quelques uns des défis pour l'avenir et échangeront avec le public à ce sujet.

Mardi l 19-09-2017
Conférence "Maïdan : le sens de la révolution"

Le Cercle du Libre-Examen organise, ce mercredi 20 septembre à 19h30, une conférence intitulée "Maïdan: le sens de la révolution".

Initialement appelés EuroMaïdan, les évènements de Kiev sont désormais désignés sous le nom de "La Révolution de la dignité" en Ukraine. Pour rappel, de novembre 2013 à février 2014, les masses s'étaient regroupées Place de l'Indépendance afin de protester contre le gouvernement en place.

Si les répercussions de cet évènement (renversement du gouvernement, annexion/intégration de la Crimée, guerre civile en Ukraine de l'Est...) sont largement connues, cette conférence s'intessera aux prémisses et aux motivations de ce qu'il convient d'appeler une révolution, ainsi qu'à ses conséquences présentes et futures. La conférence posera notamment la question de l'identité des manifestants : des nationalistes radicaux ou des démocrates fatigués de la corruption de leur gouvernements ? De plus, les intervenants tenteront d'expliquer comment un évènement local a-t-il pu se transformer en un tel enjeu géopolitique en faisant ressurgir les craintes d'une nouvelle guerre froide.

Intervenants:

- Anton Savidi, participant à Maïdan dès les débuts du mouvement, il a rejoint le Conseil de Coordination des Etudiants de la manifestation en étant en charge des relations avec les diplomates et politiciens étrangers ainsi que les autres organisations de protestataires. Il est, depuis, actif dans différentes associations qui visent à promouvoir l'engagement civique et politique.
- Aude Merlin, chargée de cours à l'ULB sur les relations internationales de la Russie et de politique russe, spécialiste du Caucase et membre du Centre d'observation de la vie politique (CEVIPOL).

Plus d'info sur la page facebook de l'évènement.

Mardi l 19-09-2017
Conférence "Revenu universel : révolution de la justice sociale ?"

Le Cercle du Libre-Examen organise, ce jeudi 21 septembre à 19h30, une conférence intitulée "Revenu universel: révolution de la justice sociale ?".

L'allocation universelle, proposition consistant en un montant identique versé à tous les citoyens sans aucune distinction, surprend à plusieurs titres.

Tout d'abord par son caractère inclassable: elle rassemble des personnalités diverses telles que Benoit Hamon et Christine Boutin, Milton Friedman et Yanis Varoufakis ou encore en Belgique l'écolo Philippe Defeyt et le libéral Georges-Louis Bouchez. Ensuite, parce que son caractère inconditionnel detruit le lien essentiel entre revenu et travail. Elle permettrait ainsi à l'homme de passer d'une libération par le travail à une libération du travail. Enfin, le revenu universel divise.

Du côté de ses défenseurs, on le voit comme une mesure phare d'accompagnement des transitions du travail vers plus de flexibilité, la fin du plein emploi voire du salariat, la réduction du temps de travail... Le revenu universel favoriserait aussi l'innovation et l'esprit d'entreprise, le développement du secteur non-marchand et des loisirs; offrirait une liberté aux citoyens sans que l'Etat ait à porter un jugement sur leurs activités; simplifierait infiniment toute notre administration bureaucratique; serait une mesure efficace pour sortir les plus pauvres de la précarité et enfin irait de concert avec l'avénement de "l'économie de la connaissance".

En revanche, ses détracteurs y voient une nouvelle ruse de l'idéologie néolibérale dont l'adoption signifierait l'abandon concommitant de toutes les luttes sociales ayant mené à notre système de protection. Ainsi, la justice sociale aurait revu son ambition à la baisse: à la lutte pour l'égalité se serait substituée la simple lutte pour l'égalité des chances.

Intervenants:

- Philippe van Parijs, théoricien de l'idée du revenu universel de longue date en Belgique, fondateur du Basic Income Earth Network (BIEN) et professeur à l'UCL, à la K.U.L et à Oxford, co-auteur avec Yannick Vanderborght de: "l'allocation unvierselle", éd. La découverte, 2005
- Yann Moulier Boutang, professeur à l'université de technologie de Compiègne, auteur de "L'abeille et l'Economiste", éd. CarnetsNord, 2010
- Daniel Zamora, postdoctorant en sociologie à l'Université de Cambridge et à l'ULB, co-directeur avec Mateo Alaluf de "Contre l'allocation universelle", éd. Lettres libres, 2016.

Plus d'info sur la page facebook de l'évènement.

 

Nos dernières publications:

Sägesser Caroline
Vanderpelen-Diagre Cécile
Macsotay Tomas
van der Haven Cornelis
Vanhaesebrouck Karel
Kuhar Roman
Paternotte David
Judkiewicz Michel
Miller Richard
Déloye Yves
Mayer Nonna
De Waele Jean-Michel
Meyer Michel
Furfari Samuele
Gratia Jean-Pierre

Clin d'oeil