Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Mardi l 28-03-2017
Exposition : "Chine - Belgique, 120 ans d'histoire partagée"

Il y a 120 ans, le vice-roi Li HongZhang rencontrait sa majesté Léopold II au Palais Royal de Bruxelles, à l'occasion d'un dîner officiel que celui-ci avait organisé en son honneur. Lors de ce dîner furent jetées les bases d'une coopération mutuelle entre la Belgique, 5e puissance industrielle de l'époque, et la Chine, empire de 400 millions d'habitants, qui désirait entrer dans le cercle des Nations modernes.
Pourtant, les relations entre la Chine et l'Occident existaient déjà depuis l'époque romaine, à travers les contacts commerciaux sur la route de la soie. A partir de la fin du XVIe siècle, des missionnaires jésuites établirent des contacts plus durables, en particulier avec la cour impériale. L'ouverture de la Chine à l'influence occidentale, tant commerciale que politique ou culturelle, favorise des échanges plus denses dès le milieu du XIXe siècle, et laisse une trace durable dans l'histoire et le paysage chinois. L'apport de la Belgique s'illustrera à cette période dans des échanges commerciaux ingénieux, comme dans le lancement de grands projets urbanistiques (chemin de fer, tramways, bâtiments, électricité), et dans des échanges intellectuels et universitaires.

Cette évocation historique, agrémentée de documents originaux, de photographies et de films d'archives, met en lumière l'histoire centenaire qui lie ces deux pays.

> Informations pratiques :
Dates : Lundi au Samedi de 08h-18h, du 04 au 22 avril 2017 (Fermé le 17 avril 2017)
Entrée libre
Lieu : ULB – Foyer Culturel - Campus du Solbosch (bât F1)-22-24, avenue Paul Héger -1050 Bruxelles
Plus d'informations : ULB Culture - 02 650 37 65 ou 02 650 65 80 - culture@ulb.ac.be

Mardi l 28-03-2017
Concours de lasers à l'ULB : le projet pédagogique 2017 des BA1 Polytech

Pour la 11e édition de la fête des projets de BA1 de l'École polytechnique de Bruxelles (ULB), les étudiants de BA1, encadrés par leurs aînés de MA1, se sont lancés cette année dans la conception un système de show laser répondant à un cahier des charges précis. Cet exercice s'inscrit dans le cadre d'une vaste réforme pédagogique « apprentissage par projets » entreprise par l'École polytechnique il y a quelques années. Pour clôturer en beauté cette expérience et soutenir le dynamisme qu'elle engendre, l'École a organisé un concours ce 24 mars qui rassemblait plusieurs équipes et, au total, 150 étudiants. Au terme de celui-ci, des prix ont été décernés aux meilleurs prototypes.

L'intégration de méthodes actives :
Depuis plusieurs années, la réforme de l'enseignement à l'École polytechnique de l'ULB a débouché sur une intégration des méthodes actives, afin de diversifier les chemins d'apprentissage et de développer des compétences professionnelles, dès le début des études, en augmentant l'implication des étudiants dans leur projet d'étude et donc leur chance de réussite. Les étudiants de 1er cycle de l'École sont ainsi amenés chaque année à mettre leurs connaissances en pratique dans des réalisations concrètes.

Le projet 2017 :
Cette année, les étudiants ont dû concevoir et réaliser un système de show laser à deux miroirs mobiles permettant de projeter une courbe fermée sur un écran à l'aide d'une source laser. Les mouvements des deux miroirs seront contrôlés à l'aide de signaux électriques synthétisés numériquement sous la forme de fichiers audio servant à contrôler le mouvement des deux miroirs. Les fichiers audios synthétisés devront permettre de générer les figures suivantes : cercle, ellipse figée et se déformant au cours du temps, hypotrochoïde(s), un carré le plus parfait possible ainsi que... le logo de Polytech.

Mardi l 28-03-2017
Des étudiants en architecture et design de l'ULB conçoivent du mobilier en circuit-court pour les étudiants

Enseigner le design au travers de projets concrets et tenter de les réaliser, c'est le pari que se sont donnés plusieurs enseignants de la Faculté d'Architecture La Cambre Horta de l'ULB. Chaque année, les étudiants de l'option design et architecture réalisent un projet de conception et de réalisation et assument eux-mêmes toutes les facettes du projet. Cette année, le défi à relever portait sur la conception de mobilier open source, en circuit-court, pour les étudiants : est-il possible de produire localement des mobiliers de chambres d'étudiants pour le même coût que ceux produits en grande série ? Peut-on à travers cette démarche développer de l'emploi en région bruxelloise ?

En pratique, les étudiants travaillent en groupes durant un semestre et se retrouvent chaque semaine au sein du Fablab de l'ULB, un atelier de fabrication numérique, afin de pouvoir créer les prototypes de leur projet, concevoir des tests ou des objets, d'abord sous la forme de maquettes successives, ensuite en testant leurs hypothèses à l'échelle réelle, avec le soutien de l'asbl Recyclart. Et lorsque cela s'avère nécessaire, les enseignants interviennent en apportant un soutien théorique en fonction de l'avancement des travaux en atelier.

Répartis en huit groupes, ils ont conçu huit projets, répondant à un cahier des charges précis et composés chacun d'un lit, d'un bureau, d'une penderie ainsi que d'une petite bibliothèque. Trois des huit projets conçus par les étudiants architectes pour d'autres étudiants de l'Université ont passé le stade de la maquette. Les prototypes de mobilier réalisés aujourd'hui sont une toute première étape avant une analyse plus poussée portant sur la faisabilité de la production à plus grande échelle en Région bruxelloise de mobilier étudiant. L'objectif est en effet de poursuivre le développement des projets avec d'autres étudiants de l'option design dans le courant de l'année prochaine et de tester si un ou plusieurs d'entre eux peuvent faire l'objet d'une éventuelle réalisation en série.

Lundi l 27-03-2017
Histoire de l'Iran contemporain

Après une première édition parue en 2010, Thierry Kellner, chercheur au REPI de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales, revient sur l'histoire de l'un des plus grands pays d'Asie occidentale: l'Iran. "Dans cet ouvrage de synthèse, nous avons tenu compte de six années supplémentaires de recherche historique", précise le chercheur. Avec son confrère, Mohammad-Reza Djalili, professeur émérite de l'Institut de hautes études internationales et du développement de Genève, Thierry Kellner a ainsi intégré de nouveaux éclairages sur le renversement du Shah, les contacts entre Khomeyni et l'administration Carter, les éxécutions massives de 1988 ou la guerre qui a opposé l'Iran à l'Irak.

Cette nouvelle édition s'enrichit également de l'examen des développements les plus récents en Iran. "Ahmadinejad a cédé la place à Rohani et ce changement de présidence s'est accompagné d'un changement de ton et d'un accord historique sur le nucléaire", note Thierry Kellner. Le chercheur, qui travaille depuis les années 90 sur la politique étrangère iranienne, s'est également intéressé aux implications du pays dans les "printemps arabes" qui ont secoué le Moyen-Orient à partir de 2010/2011.

"Cet ouvrage, nous l'avons amélioré, complété et actualisé", résume ainsi Thierry Kellner. Désormais, le livre couvre plus de deux siècles d'histoire iranienne, de 1796 à 2017 "jusqu'à l'entrée en fonction de Donald Trump".

Lundi l 27-03-2017
MT180: lauréats ULB

Ils étaient dix doctorants à "s'affronter" ce week-end lors de la finale ULB du concours Ma thèse en 180 secondes. Tous motivés par le défi - présenter en maximum 180 secondes leur sujet de thèse -, tous intéressés à partager leur recherche avec le grand public.

Le jury composé de scientifiques et professionnels de la communication a choisi quatre d'entre eux pour défendre les couleurs ULB lors de la finale interuniversitaire à Louvain-la-Neuve le 23 mai prochain:

  • Johanne Grosbois (Devoir d'enquête: chimiothérapie, qui peut sauver les ovules? - Laboratoire de recherche en reproduction humaine, Faculté de Médecine) ;
  • Marine Lehue (Comment réduire les files d'attentes? Le compromis fourmis - Service d'Ecologie Sociale, Faculté des Sciences) ;
  • Caroll Davila ("Ceux qui parlent aux montagnes": mémoires et rituels dans la région Ya'a/I'ya, Mexique - CIERL, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) ;
  • et Na Zhou (Obésité et capacité à l'effort - Laboratoire de Physiologie cardio-respiratoire à l'effort, Faculté des Sciences de la Motricité).

Félicitations et bonne chance !

 

Nos dernières publications:

Kellner Thierry
Mohammed-Reza Djalili
Vileno Anna Maria
Debroux Tatiana
Vanhaelen Yannick
le Maire Judith
Mouhib Leila
Dieux Xavier
Danblon Emmanuelle
Zamora Daniel
Harribey Jean-Marie
Alaluf Mateo
Ackerman Seth
Berenboom Alain
Meyer Michel

Clin d'oeil