Les archives
Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Retrouvez nos communiqués de presse et nos experts sur la page Presse

Contactez-nous : Service Communication Recherche

Lundi l 25-09-2017
Règlementation du système financier: séminaire avec le Nobel Jean Tirole

Ce vendredi 29 septembre, le Professeur Jean Tirole, Prix Nobel d'Economie 2014, sera présent à l'ULB. Le Président de la Toulouse School of Economics et Docteur Honoris Causa 1989 de l'ULB présentera un séminaire intitulé "Shadow Banking and the Four Pillars of Financial Intermediation".

Cette présentation discutera du périmètre optimal de la réglementation du système financier et du lien entre institutions régulées et non régulées. Des thématiques étudiées notamment au sein d'ECARES (Faculté Solvay Brussels School of Economics & Management), l'équipe qui accueille le Professeur. Le séminaire sera une occasion de discuter des importantes questions liées au fonctionnement du secteur financier avec les chercheurs (Professeurs, post-docs et doctorants) en économie et en finance de la Faculté SBS-EM.

Ces travaux présentés s'inscrivent notamment dans la suite des recherches de Jean Tirole sur la réglementation bancaire; des recherches auxquelles a notamment participé Mathias Dewatripont (ECARES, SBS-EM, ULB). Les deux chercheurs ont notamment co-écrit deux livres ensemble sur cette thématique (The Prudential Regulation of Banks, MIT Press, 1994 ; et, en collaboration avec J.-C. Rochet, Balancing the Banks : Global Lessons from the Financial Crisis, Princenton University Press, 2010).

Plus d'informations sur le site web d'ECARES.

Lundi l 25-09-2017
Conférence "L'Euro, une utopie trahie" du CEPULB.

Le CEPULB - Université Inter- ges organise sa séance inaugurale (commune aux trois séries), ce lundi 25 septembre, à 17h, dans l'auditoire H. La Fontaine (bâtiment K).

La conférence traitera le sujet "L'euro, une utopie trahie", et sera donnée par Bruno COLMANT, Economiste et ingénieur commercial, professeur à l'ULB, académicien, Head of Macro Research à la Banque Degroof Petercam.

Cette séance est gratuite et publique, tous les membres du CEPULB et leurs amis sont donc cordialement invités.

Mardi l 19-09-2017
Nouveau numéro d'Horizon Recherche ULB

Horizon Recherche ULB est en ligne.

Au menu de cette édition de septembre: un dossier "Communiquer la science", Larsen C comme image du mois, la série de podcasts "Echos de la rue" en mot-clef et un focus sur la dernière bourse ERC, attribuée à François Leo.

Bonne lecture!

Mardi l 19-09-2017
L'austérité en procès

Ces 21 et 22 septembre, un colloque réunit une vingtaine d'orateurs venus de l'Europe entière pour analyser et discuter les enjeux soulevés par les recours introduits au niveau national et international contre les mesures d'austérité imposées ou recommandées aux états membres par l'Union européenne. Intitulé "L'austérité en procès", il verra notamment la participation d'Elise Dermine, chercheuse au Centre de droit public (Faculté de Droit et de Criminologie).

Durant son intervention, la chercheuse présentera les résultats de sa recherche sur les recours introduits en Grèce, en Espagne et au Portugal devant le Comité européen des droits sociaux, la Cour européenne des droits de l'homme et l'Organisation internationale du travail. "Les mesures d'austérité ont eu un impact très important sur les conditions de vie des habitants de ces pays, notamment l'accès au soins de santé ou à l'éducation. Or, ces états se sont engagés à respecter les droits humains à plusieurs niveaux", explique Elise Dermine.

La chercheuse a donc décidé d'analyser comment les mouvements sociaux se servent du droit pour se défendre contre l'austérité, mais aussi comment le caractère contraint ou choisi des mesures d'austérité et l'effet obligatoire ou non des décisions rendues peuvent influencer le verdict des institutions juridictionnelles ou quasi-juridictionnelles.

Informations et inscriptions : arc-strategic-litigation@ulb.ac.be

Lundi l 18-09-2017
Contentieux stratégique : obtenir un changement social par les tribunaux

Voilà maintenant deux ans qu'est lancée l'ARC Contentieux stratégique, à laquelle participent de nombreux centres de recherche de la Faculté de Droit et de Criminologie et un centre de l'UCL. L'objectif : étudier le recours au juge pour trancher des questions essentiellement politiques et provoquer une évolution du droit. "Le principe de contentieux stratégique a été assez théorisé aux Etats-Unis, mais c'est un phénomène assez récent en Europe", explique Annemie Schaus, chercheuse au Centre de droit public et responsable académique du projet.

Un colloque international intitulé "L'austérité en procès : mobilisations judiciaires et politiques d'austérité en Europe" marquera la mi-parcours de cette recherche collective. Annemie Schaus se concentrera sur les recours introduits par des ONG et des requérants individuels contre des réformes législatives adoptées par la Belgique afin de respecter le pacte budgétaire européen. "Aujourd'hui, on constate que les arguments budgétaires sont souvent retenus par la jurisprudence, à tel point qu'on se demande s'ils ne mettent pas en péril nos droits fondamentaux", pointe la chercheuse.

Pour poursuivre la réflexion, Zoé Konstantopoúlou, ex-présidente du Parlement grec, et Philippe Lamberts, député européen écolo, débatteront ce jeudi 21 septembre autour de la question "comment sortir de l'austérité ?"

Mercredi l 13-09-2017
Gouvernance et performances sociales

Doctorant au CERMi (Solvay Brussels School of Economics and Management) et à l'Université d'Agder en Norvège, Muluneh Hideto Dato a remporté le Best PhD paper Award lors de la 5e conférence européenne sur la microfinance.

Muluneh Hideto Dato est récompensé pour sa publication intitulée "Social performance and governance structure in microfinance: a global survey". Dans cette étude empirique, le chercheur tente de voir s'il existe une association entre la gouvernance d'une entreprise et ses performances sociales dans le domaine de la microfinance.

Il a analysé les caractéristiques de gouvernance de 199 institutions actives en microfinance et leurs effets sur leurs performances sociales. Les conclusions suggèrent que les comités de gouvernance plus larges, avec un nombre élevé de directeurs internationaux, et l'existence d'auditeurs internes sont associés avec de meilleures performances sociales. Le chercheur a aussi observé que les ONGs sont plus susceptibles d'obtenir de bons scores sociaux.

Muluneh Hideto Dato est soutenu en partie par la Fondation Marie-Christine Adam.

Lundi l 11-09-2017
Prix Bekales à Basile Stamatopoulos

Le 9 septembre 2017, l'Académie Royale de Médecine de Belgique a décerné le prix de la Fondation Bekales au Dr Basile Stamatopoulos, chercheur Télévie au laboratoire de Thérapie Cellulaire Clinique et de l'ULB Cancer-Research Center (U-CRC).

Le prix Bekales est attribué à un chercheur de moins de 40 ans qui s'est particulièrement distingué par ses travaux dans le domaine de la leucémie. Le jury a ainsi récompensé le Dr Stamatopoulos pour une étude sur la Leucémie Lymphoïde Chronique, réalisée en étroite collaboration avec l'Université d'Oxford, concernant les réarrangements d'immunoglobuline. Ces protéines jouent un rôle important dans la réponse immunitaire et sont de véritables cartes d'identité du clone leucémique.

En analysant une partie de ces immunoglobulines avec la dernière génération de séquençage, le Dr Stamatopoulos et ses collègues ont démontré l'existence chez le même patient, dans plus de 25% des cas, de sous-clones de lymphocytes portant des réarrangements d'immunoglobuline différents. Ces sous-populations de lymphocytes permettent par conséquent, en fonction du nombre de clones et de leur nature (muté ou non muté), de classer les patients et d'améliorer la prédiction de leur pronostic.

Etant donné la présence de plusieurs clones leucémiques chez un même patient, cette étude soulève de nouvelles questions quant à l'origine de la leucémie et suggère que l'élément déclencheur de celle-ci aurait lieu à un stade précoce du développement lymphocytaire, probablement au niveau de la cellule souche.

Lundi l 11-09-2017
Piétonnisation du centre-ville de Bruxelles: une synthèse

Le Brussels Studies Institute vient de publier une note de synthèse sur la piétonnisation du centre-ville de Bruxelles. La publication résume les contributions de près de 20 chercheurs du Brussels Centre Observatory (BSI-BCO), dont de nombreux chercheurs de l'ULB.

L'examen d'expériences menées en Belgique et à l'étranger montre que les piétonnisations peuvent transformer fondamentalement et positivement l'espace urbain en agissant sur ses dimensions sociales, environnementales, économiques et culturelles. Cependant, les chercheurs soulignent d'emblée que la réussite de tels projets ne va pas de soi. Elle peut notamment être menacée par la fragmentation institutionnelle, par des jeux de rapports de forces, par des manquements dans les outils de gouvernance déployés ou encore par des ambigüités dans les objectifs poursuivis.

Cette synthèse identifie quatre principaux défis auxquels serait confronté le projet de rénovation du centre-ville de Bruxelles, comme la place de l'immatériel dans la planification spatiale, l'insertion du projet dans une vision de développement territorial multi-échelles, l'ouverture au débat public et l'amélioration de l'information, communication, participation et coproductions autour de ce projet urbain.

Lundi l 11-09-2017
La Tchétchénie de Kadyrov, atout ou menace pour l'État russe ?

Aude Merlin, chercheuse au Centre d'Etude de la Vie Politique (CEVIPOL) (Faculté de Philosophie et Sciences sociales) s'intéresse de près à la Tchétchénie. Dans un nouvel article, co-écrit avec Anne Le Huérou de l'Université de Nanterre et paru dans le dernier numéro de la Revue Défense Nationale consacré à l'ambivalence de la puissance russe, elle répond à une question majeure : « La Tchéchénie de Kadyrov, atout ou menace pour l'État russe ? »

« Il s'agit de comprendre le rôle que joue cette république au sein de la stratégie russe », explique-t-elle.Après deux guerres extrêmement violentes qui ont dévasté la Tchétchénie et conduit à la décimation de sa population civile, l'État russe applique la stratégie de « tchétchénisation » et place à la tête de la République Ramzan Kadyrov, qui dirige la Tchétchénie d'une main de fer. Dans cet article, les auteures analysent les modalités du contrat Moscou-Grozny qui régit les relations entre la Tchétchénie, « rentrée dans le rang » en tant qu'entitée fédérée, et la Fédération de Russie.

"En examinant la façon dont fonctionne ce régime et en particulier ses structures de force, on s'aperçoit que c'est un montage à double tranchant : même si officiellement la Tchétchénie de Kadyrov prête allégeance à la Russie, la sécurité de cette dernière peut être fragilisée par l'évolution en Tchétchénie : d'une part, les conflits ne sont "résolus" que de façon illusoire; d'autre part, les prérogatives dont dispose Ramzan Kadyrov font que la Tchétchénie échappe en grande partie au contrôle de Moscou".

Mercredi l 06-09-2017
Genèse et expansion de l'islam radical

Ces 15 et 16 septembre, l'ULB accueille un colloque international sur la genèse et l'expansion de l'islam radical, l'occasion pour le Centre d'Études de la Coopération Internationale et du Développement (CECID) qui l'organise, de clôturer un projet ARC de cinq ans sur les recompositions socioculturelles et le militantisme dans le monde musulman. Durant deux jours, des orateurs du monde entier aborderont ainsi le phénomène du radicalisme religieux dans les pays musulmans et européens.

Parmi eux, Tasnim Butt, chercheuse au CECID (Faculté de Philosophie et Sciences sociales), présentera deux communications. La première sera consacrée au Maulana ala Mawdudi, un idéologue influent qui, durant l'occupation de l'Inde par les Britanniques, théorise l'islam politique et inspire de nombreux islamistes dont Sayyid Qutb. "Un islam politique qu'il faut distinguer du djihadisme dont l'origine remonte à l'invasion soviétique de l'Afghanistan en 1979", précise Tasnim Butt dont la seconde intervention portera justement sur l'impact d'Abdallah Azzam, théoricien du djihadisme mondial, sur le terrorisme actuel.

"A travers ses nombreux écrits, prêches et mobilisations, Azzam parvient à soustraire le jihadisme des contraintes de la charia. Dès lors, émancipés de la tutelle politique, les musulmans peuvent, à titre individuel, prendre les armes pour libérer la communauté musulmane du joug des mécréants partout où elle est considérée comme oppressée. En érigeant la mort comme forme ultime de dévotion pour Dieu, Azzam contribue aussi au développement du culte du martyre qui, depuis les années 1990, s'est mué en attentats suicides, arme ultime du djihadisme contemporain."

Informations et inscriptions : mfurst@ulb.ac.be.

Vendredi l 01-09-2017
Les molécules bougent plus vite à l'approche d'une surface adhésive

Les molécules bougent plus vite à proximité d'interfaces adhésives, mais cet effet n'est pas éternel. C'est la conclusion intrigante d'une étude parue dans Physical Review Letters et réalisée Simone Napolitano et ses collègues du Laboratoire de Dynamique des Polymères et de la Matière molle de la Faculté des Sciences de l'Université libre de Bruxelles.

Les chercheurs ont étudié le comportement de certains polymères, biomolécules et cristaux liquides à l'échelle nanométrique, à proximité de supports absorbants. Alors que l'on pourrait s'attendre à des mouvements ralentis, les chercheurs ont démontré qu'au contraire ces molécules s'agitent à l'approche d'une substance collante. Les chercheurs expliquent ce mouvement étrange des molécules par un phénomène appelé "l'effet de nanoconfinement" : les molécules qui s'accrochent directement sur la surface adhésive bougent en effet plus lentement, voire sont immobilisées. Les molécules arrivant juste après s'agitent en revanche plus vite car elles ont plus d'espace libre autour d'elles.

Cet effet est cependant temporaire : le mouvement ralentit progressivement, au fur et à mesure que les molécules adhèrent à la surface et remplissent les espaces inoccupés. Le temps nécessaire pour ce retour à la normale s'avère toutefois plus long que ceux prédits par n'importe quelle théorie actuelle de la physique des polymères.

Choisir la quantité d'espace libre sur des surfaces d'interfaces est donc un paramètre important à déterminer, afin de mieux contrôler le comportement des nanomatériaux.